Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Personnes ayant pris du poids avec Linecoaching, puis maigri?

Maigrir sans régimes : La méthode Linecoaching La démarche Linecoaching: comment changer en profondeur
13 Mar 2022 à 16h

Bonjour,

Je suis le programme Linecoaching depuis septembre 2021. Avec cette date, j'ai mangé en comptant les calories pendant quatre ans pour ne pas grossir, mais j'ai fini par abandonner cette méthode car elle provoquait de plus en plus de compulsions. J'ai perdu du poids puis l'ai repris, et étais alors en léger surpoids.

J'ai l'impression d'avoir assez bien assimilé les outils de la méthode Linecoaching, mes compulsions sont un peu moins fréquentes, MAIS... j'ai malheureusement pris du poids depuis septembre et mes vêtements sont devenus inconfortables. Cela m'inquiète beaucoup.

Ma coach Mathilde m'a suggéré qu'en arrêtant le contrôle alimentaire, j'avais en quelque sorte ouvert les vannes, d'où un besoin de trop manger, qui se traduit par des prises de nourriture trop importantes.

Je ne désespère pas de voir à nouveau mon poids baisser, donc je continue le programme.

Y a-t-il parmi vous des personnes qui ont vécu une expérience similaire? Prise de poids initiale avec Linecoaching, puis ensuite perte en persistant dans le programme?

Avez-vous des conseils à me donner?

Merci :)))

Bénédicte

 

 

Voir le dernier message

8 commentaires
Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
31/03/2022 - 10:47

oh la chance chez moi il pleut des cordes  hahaha

super super toutes ces avancées, c'est fou, ça m'émeut

Ancien abonné A lire (2) Fidèle (10)
31/03/2022 - 10:28

ce matin il fait beau, et je me sens tellement optimiste que je publie ! pourtant rien de vraiment extraordinaire sur la balance.  J'ai commencé en janvier et j'ai décidé de "jouer le jeu". triste de constater que le miracle escompté n'arrivait pas vite ! et puis j'ai pris gout à certains exercices, et puis j'ai commencé à oser manger sans tv, etc... le must pour moi c'est de manger sans culpabiliser un yaourt au chocolat en fin d'après-midi ! et aussi de commencer à ressentir un peu de rassasiement ! je sens que la compulsion qui me gâchait la vie s'éloigne peu à peu et c'est drôlement rassurant ! je ne me pose pas du tout en exemple mais j'espère que tu trouveras ton cheminement... moi j'ai encore du boulot ! bonne journée ....

29/03/2022 - 22:30

Bon parcours à toi et au plaisir de te lire !

29/03/2022 - 18:16

Merci Izabelle et Reborn60 pour vos encouragements. À vous lire je me rends compte que je ne suis probablement qu'à la moitié du chemin. Mais il y a déjà un bout de fait: je n'ai plus que rarement des compulsions, je pense très souvent à déguster les aliments, je sais reconnaître (et apprécier) ma satiété. Probablement que je mange de trop grosses portions, et parfois sans faim, ou seulement au stade de la petite faim. Tout cela provient d'un manque de sécurité: tout ce qui ressemble à de la restriction me fait paniquer, à cause du traumatisme des (nombreux) régimes antérieurs. J'ai un amour immodéré des tartines au bon pain au levain, et je suis en pleine réflexion à ce sujet: peut-être qu'une seule tranche peut parfois suffire à me rassasier, si j'en ai dégusté et savouré chaque bouchée? J'ai réussi à apprivoiser un de mes aliments tabous qui est la glace. Alors qu'il y a encore quelques temps, je me jetais sur le grand pot quand j'avais des EME, je sais maintenant que le petit suffit largement à me calmer, et que je me sens beaucoup mieux après.

La prise de poids sous Linecoaching reste difficile à assumer. Je m'étais inscrite ici pour maigrir, et c'est le contraire qui s'est produit (pour l'instant). Il y a un aspect marketing qu'il faut prendre avec un peu de distance, promettre la minceur fait vendre. Zermati le dit bien dans son livre, tout le monde ne maigrit pas pareil. Tu as raison Reborn60, il faut faire attention de ne pas se comparer.

Grâce à ces échanges, je suis en train d'identifier ce qui me bloque: c'est une histoire de sécurité. Merci et à très bientôt! :)

23/03/2022 - 11:34

Cc,

 Pour ma part, je suis une revenante récidiviste (qui a perdu peu de poids) ! 

Mais, ces tentatives répétées sont tout de même une bonne chose selon moi parce que, comme tu l'écris Izabelle, elles m'ont fait avancer sur le plan du comportement alimentaire - en interrogeant toutes mes fausses croyances - mais surtout, j'ai avancé sur un plan personnel, dans mes relations à moi-même et aux autres, par rapport au perfectionnisme, à l'affirmation...

Et à plus de 50 ans, j'OSE une reconversion professionnelle, ce qui n'était pas gagné au vu de mes freins...

Après, j'ai peur de la suite, j'ai des doutes... mais je sens une confiance en moi nouvelle.

Maintenant, au-delà du poids, il y a mon rapport à mon corps, l'image qu'il montre aux autres et là, il y a du travail...

Le principal, c'est d'être en chemin, son propre chemin, car si on se compare, on bloque.

Le risque ici, comme sur tous les réseaux sociaux, c'est de voir un bout du parcours des autres et en tirer des conclusions qui nous plombent.

Maintenant, je le fais aussi 😉, le tout est d'en prendre de plus en plus conscience quand ça arrive.

Belle journée à tou-te-s.

Et bon parcours.

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
23/03/2022 - 08:30

je suis là depuis longtemps et il y a tous les profils, ceux qui perdent vite (surtout les hommes mama mia) quand ils commencent à écouter leur corps, ceux qui galèrent car cela soulève des barrières psychiques intenses, ceux qui le vivent comme un régime et qui du coup sont souvent obligés d'y revenir pour le réaliser plus en profondeur

bref il y a de tout!   c'est simple ET c'est compliqué en même temps

c'est simple car on revient au naturel, à des compétences qu'on a ou qu'on aurait du développer enfant (plus ou moins selon notre éducation)

c'est compliqué car cela nous confronte d'une part à notre éducation (comme moi qui ait été éduquée dans la restriction cognitive) mais aussi à nos peurs nos barrières, nos systèmes de défense

c'est pourquoi cela varie tellement

je dirais que le point positif pour ceux qui mettent plus de temps et qui galèrent un peu plus, c'est que ça les oblige à faire un travail en profondeur sur eux-mêmes et alors ça rejaillit sur leur vie en positif

la sécurité pour moi c'est à la fois être à l'aise avec les aliments que l'on déguste, ne pas être pollué par des pensées de contrôle mais aussi le calme et l'environnement social qui nous entoure : que les personnes avec qui on mange n'ait pas non plus de pensées de contrôle vis à vis de notre alimentation!

à très bientôt!

20/03/2022 - 10:58

Bonjour Isabelle,

Merci pour ta réponse. Je viens d'acheter le livre "Oser manger" et je vais m'y plonger. J'apprécie beaucoup les vidéos du Dr Zermati et son approche me parle.

Cependant, cette fameuse "sécurité" m'échappe sans doute encore pour le moment. J'ai intégré la clé du "plaisir", je ne suis plus en restriction alimentaire, mais les quantités restent sans doute trop importantes pour me faire maigrir... Ceci alors que j'aborde l'avant-dernière étape du programme.

C'est pourquoi je souhaitais recueillir des témoignages de personnes ayant vécu une expérience similaire à la mienne: des personnes dont la perte de poids ne s'est faite que sur le (très) long terme. Le site présente beaucoup de "succes stories" qui donnent l'impression que c'est simple.

Entretemps, je vais continuer à travailler le rassasiement gustatif, et comme tu le dis si bien, le dimension "sacrée" du repas. Cela me parle!

 

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
17/03/2022 - 10:25

Bonjour, je sens le besoin de ré-assurance dans cette question :-)

oui bien sûr il y en a eu, mais la question ça serait surtout de t'aider toi, te centrer sur ce qui se passe en toi

pour moi la clé est vraiment les trois clés qui sont dans le livre "osez manger" :  plaisir, attention, sécurité

en lisant ce livre j'ai compris que le plaisir est la clé du rassasiement

et le rassasiement est ce qui permet de sortir du contrôle

c'est donc surtout la façon de manger qui change tout

de mon côté c'est le jour et la nuit : dès que je mange en mode pilote automatique, je mange trop vite, je zappe le rassasiement

dès que je me centre sur le goût, le plaisir, et pour cela je crée les conditions de mon repas, non pas dans le speed mais une vraie pause gourmande, alors là non seulement mon repas me fait du bien psychologiquement, mais je mange également beaucoup moins s'en m'en rendre compte et donc sans contrôle

donc j'aurais tendance à te conseiller de te concentrer là dessus : prendre du plaisir à chaque bouchée, manger lentement, faire du repas un moment à part, presque sacré en quelque sorte

à très vite!