Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Peur de maigrir????!!!

L’alimentation émotionnelle Les envies de manger émotionnelles
08 oct 2016 à 11h
C'est une expression qui revient souvent sur les forums... J'essaie de comprendre mes tentatives de contrôle et mes compulsions, avec une féroce envie de maigrir et aucun declanchement concret. Je me dis que si celles et ceux qui ressentent le même flou, la même lutte, le même combat, les mêmes doutes voulaient bien s'exprimer ici, je pourrais, nous pourrions peut être y trouver qqs réponses. ..

Voir le dernier message

Répondre
39 commentaires

j'en ai marre d'avoir peur de maigrir.

Je viens de lire des articles médicaux sérieux et bien documentés sur les risques cardiovasculaires et métaboliques de l'obésité, alors je vous dis pas l'obésité morbide. Pffffff

et bien ça me fait peur mais pas plus peur qu'à l'idée de maigrir!!!!

c'est quoi ce binz?

 

je stresssssssssssssssssssssse

pas malin ça va me donner des EME

coucou

moi aussi dans la joie, j'ai peur des émotions trop fortes

en fa it ,je crois que je fuis le ressenti de la joie comme celui de la tristesse... pffffffffff Je m'anesthésie.

Merci Izabelle pour m'avoir fait prendre conscience de cette anesthésie

Je m'arrête sur ce sujet aujourd'hui car je me demande si je ne suis pas aussi concernée par cette peur de maigrir.  Franchement je ne le pensais pas, parce que :

- j'ai toujours ressenti beaucoup de satisfaction quand je faisais un régime et que je perdais du poids

- je me sens mal avec mes 15 kilos en trop et j'ai l'impression que ce corps n'est pas le mien

Mais, voici ce qui m'est arrivé il y a quelques jours : depuis 3 semaines, je fais beaucoup d'EME et j'ai plus de mal à écouter ma faim, j'avais peur de me peser, car je pensais avoir grossi et je ne voulais pas me confronter à la balance. Et puis un soir,  je me suis pesée et j'ai constaté que je faisais le même poids que lors de ma dernière pesée (d'habitude je me pèse toujours le matin à jeun déshabillée). Et depuis je fais n'importe quoi avec la nourriture !!!!

Je ne comprends pas ce qui me passe par la tête et je me sens vraiment déçue de cette attitude : auto sabotage ?

J'ai eu une période difficile pour des raisons professionnelles et personnelles.  Après le dernier entretien avec ma coach, j'avais le sentiment d'être prête à repartir du bon pied. Je me pèse avec un résultat plutôt positif et depuis tous mes repas se terminent avec une sensation de ventre trop plein. C'est à ne rien y comprendre. 

ben moi le sol inégal j'y ai pensé aussi pour une balance électronique !!!

eh oui on sait jamais si elle n'est pas posée exactement pareil, ça change un peu

et puis il faut dire que j'ai eu parfois des balances en rade qui se détraquaient vraiment......

 

je suis tellement habituée à ces variations, parfois je peux perdre 1 kg en un jour, et puis parfois rien....

avoir des compulsions et pourtant ne pas prendre un gramme

ou manger léger chez des amis et me retrouver avec un kilo en plus au compteur

 

par exemple si je mange de la soupe

ou si je fais de la débrousailleuse

je prends du poids sur la balance

faut pas chercher à comprendre....

 

CL56  c'est dur de dire ce qui se passe pour toi?

peut-être un chamboulement du au fait d'avoir finalement bien géré ta période d'EME,   bouleversement mental de voir que l'on peut avoir des EME et réguler inconsciemment

des fois, du coup, on essaie de "pousser" le système et faire n'importe quoi pour "prouver" que non, ce n'est pas possible d'avoir des EME et ne pas prendre de poids

juste parce qu'on s'est construit avec certaines certitudes et les remettre en cause est trop violent

moi cela m'arrive ce genre de trucs parfois

mais bon.......  ça dépend tellement des gens

 

ce qui est sûr, c'est qu'il y a UN truc qui te bouleverse, si tu ne sais pas quoi, tant pis,  essaie simplement d'accueillir ce sentiment, prends une pause, demande lui de venir, parle avec lui

c'est peut-être une "peur"  que si on ne prend pas de poids avec des EME  c'est la "porte ouverte" au grand n'importe quoi, à la perte du cadre, etc.....

bref la difficulté à passer d'un cadre mental  à un cadre par les sensations alimentaires

 

enfin à explorer....   reviens nous dire où tu en es

[quote=izabelle]

 

CL56  c'est dur de dire ce qui se passe pour toi?

peut-être un chamboulement du au fait d'avoir finalement bien géré ta période d'EME,   bouleversement mental de voir que l'on peut avoir des EME et réguler inconsciemment

des fois, du coup, on essaie de "pousser" le système et faire n'importe quoi pour "prouver" que non, ce n'est pas possible d'avoir des EME et ne pas prendre de poids

juste parce qu'on s'est construit avec certaines certitudes et les remettre en cause est trop violent

moi cela m'arrive ce genre de trucs parfois

mais bon.......  ça dépend tellement des gens

 

ce qui est sûr, c'est qu'il y a UN truc qui te bouleverse, si tu ne sais pas quoi, tant pis,  essaie simplement d'accueillir ce sentiment, prends une pause, demande lui de venir, parle avec lui

c'est peut-être une "peur"  que si on ne prend pas de poids avec des EME  c'est la "porte ouverte" au grand n'importe quoi, à la perte du cadre, etc.....

bref la difficulté à passer d'un cadre mental  à un cadre par les sensations alimentaires

 

enfin à explorer....   reviens nous dire où tu en es

[/quote]

Merci Izabelle pour ton regard.

Pour l'instant j'évite la balance...

Je parlerai de cet évènement à ma coach la prochaine fois que je l'aurai en ligne.

Mais c'est certain que je m'attendais à avoir repris du poids et donc je pourrais avoir une réaction du genre : "puisque c'est comme ça autant me lâcher encore plus".

Finalement est-ce vraiment tolérable de maigrir sans se priver et sans avoir faim, alors que pendant des années je me suis imposée des règles strictes pour perdre quelques kilos et les reprendre ensuite ?

Je crois profondément en cette démarche. cela fait plusiseurs années maintenant que je ne peux plus faire de régime, car la resctriction m'est devenue insupportable. Pour autant j'ai commencé ce programme en me disant ce n'était pas grave si je ne n'arrivais pas à maigrir , que l'important c'était de retrouver la sérénité vis-à-vis de la nourriture, comme pour me protéger d'un éventuel "échec" de ce côté là avec une vraie peur d'avoir augmenté mon set point de manière spectaculaire avec ces années de lutte contre moi-même.

On ne peut pas dire que je m'accepte telle que je suis car j'ai gardé dans mon armoire tous mes vêtements de plus petites tailles que je ne peux plus mettre.

Sans doute aussi que j'ai besoin de ne pas associer ce programme à un objectif de perte de poids car sinon si je ne maigris pas, j'aurais toutes les raisons d'abandonner...Or ce que je fais là me semble vital, car ce que je cherche c'est un équilibre pour mon avenir, c'est un moyen de faire avec mes angoisses au quotidien. En fait les compulsions alimentaires ne sont qu'un aspect de mon trouble de l'angoisse généralisée. Aujourd'hui c'est le moyen que j'ai choisi pour m'aider à moins souffrir, après des années de régime, de psychannalyse et autres thérapies.

Tout ça n'est qu'ambiguité !

Peut-être qu'en continuant à avancer le brouillard va se lever...

En tout cas merci à toutes pour vos avis et bon courage sur votre propre chemin.

[quote=CL56]

Tout ça n'est qu'ambiguité !

[/quote]

ah bah oui ça c'est comme pour tout ....

ambigu, peu clair

notre tête se perd un peu là-dedans, mais c'est parce que nous sommes tellement plus riches que ce qui est simple

Merci Chou et Izabelle,

j'ai essayé ce matin de vraiment diminuer ma portion, car j'ai ressenti que c'était ce que mon corps réclamait, et que je commence (un tout petit petit peu) à lui faire confiance. -à la différence de l'anorexie où c'est l'esprit qui commande.-

Je suis tout en bas de la première marche du grand escalier que j'ai décidé d'escalader. Je suis décidée à monter la première marche, et je n'ai pas encore les prérequis qui me le permettent. Mais je sens que je peux au moins en monter UNE.

Hello Clara

super la technique du plus petit pas possible acceptable pour t.oi

Je vais y penser pour moi aussi.

Bon dimanche à tous et toutes;

Chou

Je me suis prise par la main. Je me suis écoutée. Et vraiment OUI, je me suis sentie prête à changer mon fonctionnement, à ressentir mes besoins du corpsw de l'esprit et du coeur, pour PERDRE UN PREMIER KILO, un seul. Me sentir plus légère dans ma tête et dans mon corps. J'ai mis la balance dans un lieu inaccessible. J'ai mis dans une valise les fringues devenues trop petites. Mais il va bientôt falloir cacher tous les miroirs. ET que faire des sensations de mes mains sur mes joues enflées, sur la bouée qui repose sur mes cuisses qd je suis assise, sur l'étalement de mes hanches quand je suis allongée ? En pleine conscience, en scan corporel, je me sens serrée, je me sens trop pleine, et flasque. Je ressens sans jugement ce corps indésirable, idésiré, que je sens gonfler au fil des semaines. Je ressens sans jugement la colère qui m'envahit, la déception, la tristesse. Je ressens sans jugement la jalousie face à celles et ceux qui ont perdu des centimètres en suivant "la méthode ". ET surtout je ressens le mal être et la dépression qui guette si je dois racheter une garde robe entière. Honnêtement, je sens bien que ce ne sont que quelques bouchées qui suffiraient à satisfaire mes appétits. Je sens bien que je vais encore au delà car je crains de devenir anorexique, de ne plus avoir de force er d'énergie. Je sens bien que c'est là que je force mon corps à digérer le trop plein (qui constitue déjà de si petites quantités. ..). Et je suis profondément triste. Car JE N'AI PAS PEUR DE MAIGRIR et je n'arrive pas à me résoudre à manger très très très très peu.
Je me suis prise par la main. Je me suis écoutée. Et vraiment OUI, je me suis sentie prête à changer mon fonctionnement, à ressentir mes besoins du corpsw de l'esprit et du coeur, pour PERDRE UN PREMIER KILO, un seul. Me sentir plus légère dans ma tête et dans mon corps. J'ai mis la balance dans un lieu inaccessible. J'ai mis dans une valise les fringues devenues trop petites. Mais il va bientôt falloir cacher tous les miroirs. ET que faire des sensations de mes mains sur mes joues enflées, sur la bouée qui repose sur mes cuisses qd je suis assise, sur l'étalement de mes hanches quand je suis allongée ? En pleine conscience, en scan corporel, je me sens serrée, je me sens trop pleine, et flasque. Je ressens sans jugement ce corps indésirable, idésiré, que je sens gonfler au fil des semaines. Je ressens sans jugement la colère qui m'envahit, la déception, la tristesse. Je ressens sans jugement la jalousie face à celles et ceux qui ont perdu des centimètres en suivant "la méthode ". ET surtout je ressens le mal être et la dépression qui guette si je dois racheter une garde robe entière. Honnêtement, je sens bien que ce ne sont que quelques bouchées qui suffiraient à satisfaire mes appétits. Je sens bien que je vais encore au delà car je crains de devenir anorexique, de ne plus avoir de force er d'énergie. Je sens bien que c'est là que je force mon corps à digérer le trop plein (qui constitue déjà de si petites quantités. ..). Et je suis profondément triste. Car JE N'AI PAS PEUR DE MAIGRIR et je n'arrive pas à me résoudre à manger très très très très peu.
X