Peur de ne pas maigrir - 16082012

emy3443.
Abonné
Bonjour, Depuis que je suis ado, j'ai toujours eu quelques rondeurs que je n'ai jamais acceptées. Je fais 1m75 et le poids auquel je suis restée le plus souvent se situe aux alentours de 68 kilos. Certains diront que ce n'est rien mais ces kilos on un passé et sont pour moi un fardeau. L'année dernière je me suis vue en photo de plein pied et j'avais atteint 74 kilos. Ce fut le déclic et j'ai perdu 15 kilos en 3 mois grâce à un "célèbre" régime protéiné que j'ai suivi à la perfection (jusqu'à la 2ème étape). J'y suis restée bloquée 5 mois, je ne m'étais pas vue maigrir et je glissais doucement vers l'anorexie. Mes week end ressemblaient a des crises de boulimie géantes et le reste de la semaine était ponctué de privations extrêmes. Je ne perdais ni ne prenais de poids, mais je n'arrivais pas a sortir de ce cercle vicieux... Je suis allez voir mon médecin en février, et j'ai eu le déclic pour sortir de cet enfer. J'ai réintroduis petit a petit et en petites quantités les fruits et féculents. Mais la peur de grossir ne me quittait pas. Je faisait beaucoup d'EME, comme s'il fallait que je ratrappe les 8 mois de privation de sucre. C'est là que j'ai commencé à reprendre quelques kilos. J'ai stagné quelques mois a 63 kilos. (mais je me trouvais toujours trop grosse). Depuis mon inscription sur LC, je continue de regrossir, je ne veux plus monter sur la balance, par peur que ce ne me déclenche une EME. Ceci dit, je sens bien dans mes vêtements et devant la glace, que je glisse petit a petit vers le poids que je faisais avant d'entamer ce régime. Je vois pourtant des améliorations au niveau de mon comportement alimentaire, je suis plus sereine, j'essaie de respecter mes sensations alimentaires et je continue de faire beaucoup de sport, mais j'ai peur que mon corps prenne le dessus et qu'il se précipite de retrouver le poids de départ. Je crois que j'ai surtout besoin d'être rassurée et qu'on me dise qu'il est possible de reperdre du poids, même après un régime aussi restrictif Merci pour vos réponses

Commentaires

capuccino
Marraine

Emy,

Je comprends ta souffrance, tes doutes et ton besoin d'être réassurée quant à la perte possible des kilos qui t'encombrent l'esprit et peut-ête aussi le corps. 

Peut-être as-tu pris connaissance sur le site des différents articles concernat le poids d'équilibre et la possibilité d'y arriver. Aujourd'hui, personne ne peut dire quel est ton poids d'équilibre et si tu maigriras ou pas grace à LC. Tu sors d'un régime très restrictif qui comme tu le reconnais toi-même t'as fait basculer vers un enfer fait d'alternance de rpivation et d'orgies alimentaires dont tu as décidé de sortir parce que ce n'était plus vivable. On peut réussir à se mainitenir à un poids plus bas que son poids d'équilibre, pendant des années voire des dizaines d'années, à force de régimes et de privation et en ayant faim en permanence...(j'en sais quelque chose) et l'on peut avoir, à cause de toutes ces restrictions avoir déplacé son poids d'équilibre vers le haut...

Pour toi aujourd'hui, il est trop tôt pour en tirer des conclusions définitives. Tu es au début du programme et comme tu l'as remarqué tu as progressé et tu peux encore progresser et peu à peu, la vie aura une autre saveur et un petit goût de liberté vis à vis de la nourriture mais il te faudra accepter que "ton corps prenne le dessus" parce que chez un mangeur régulé, c'est le corps qui dicte ses besoins, pas la tête. Il y a quelques années, dans une émission de télé sur M6, j'avais entendu un médecin dire à une patiente que "si elle souhaitait se maintenir à un poids pour lequel elle n'était pas programmée, il lui faudrai accepter d'avoir faim toute sa vie". Cela m'avait fait réfléchir et j'avais alors compris que puisque j'étais sans cesse au régime pour maintenir mon propre poids, j'aurai faim toute ma vie et jamais je ne pourrai manger "comme tout le monde et maintenir mon poids", cela m'avait effrayé et désespéré. Je ne savais pas à ce moment-là que j'étais à deux doigts de perdre la partie que je jouais depuis 30 ans, celle du régime perpétuel pour maintenir un poids que j'avais décidé. Le nom de ce médecin est le docteur Zermati...

Aujourd'hui, j'ai fêté 1 an de présence sur LC, je n'ai pas perdu de poids (j'en ai même pris un peu) et j'en souffre encore même si la liberté s''est invitée à ma table au quotidien et dans mon chariot quand je fais les courses. Le soutien des Drs Z et A  m'est précieux et d'après ce qu'on me dit, la partie que je joue actuellement n'est pas encore terminée et j'ai encore toutes mes chances de la gagner, alors je vais m'accrocher.

Tout cela pour te dire Emy, que LC est une sacrée aventure pour qui est prêt à la  tenter, on sais où ça commence, on ne sait pas où et comment cela va se terminer.


Bon courage à toi.

mamzelzoï.
Abonné

Emy, je rejoins capuccinon sur le poids d'équilibre, tu ne le connais pas encore et tu ne peux pas encore savoir où il se situe. En revanche, peut-être as-tu un travail psychologique à faire pour accepter ton corps? Objectivement, à 63 kilos pour 1m75, tu n'étais pas grosse... Les corps ne ressemblent pas à ceux des magazines, du moins rarement... Peut-être peux-tu contacter la coach pour avoir des activités adaptées à cela, ou des conseils, je ne sais pas...

Bon courage en tous cas!

emy3443.
Abonné

Merci pour vos réponses.

Je suis effectivement consciente que j'ai un travail à faire sur moi, même. Car ce régime à fait remonter beaucoup de choses liées à l'enfance. Je me suis rendue compte que ma relation à la nourriture avait toujours été compliquée. Un petit peu comme toi Mamzelzoi; à 11 ans, j'ai fais une grosse poussée de croissance, 10 centimères et 15 kiilos. 

Et cette poussée de croissance à tout déclenché, en effet j'en ai pris une bonne partie dans les hanches, les cuisses et les fesses, et je ne ressemblais plus aux autres filles filiformes de ma classe. Alors à partir de mes 11 ans,  ma vie était ponctuée de moqueries et d' insultes, vis à vis de mon physique et de mon poids. Je n'avais pas beaucoups d'amies.

Et ce qu'on appelle ici les EME, ont pris le dessus, gros sachets de bonbons ou de gatos épéritifs le soirs.... cachée dans ma chambre. Ce qui ne m'a pas aidé à aller mieux, bien au contraire.

Ajouter à cela un climat familial, déplorable, ou l'envie de manger a table n'était pas au rendez vous. Puisque j'avais à subir les disputes à répétition de mes parents....

Du coup, pendant toutes ses années, j'ai totalement perdu confiance en moi, et j'ai du  faire avec mon corps que je detestait. Puis à 19 ans j'ai trouvé l'homme de ma vie, et j'ai fait un peu abstraction de mon poids, au début, et surtout,  j'ai gagné énormément de confiance en moi. Mais les complexes par rapport à mon physique ont repris le dessus.

Tout cela pour dire qu'à l'époque je pensais que tout cela ne m'avait pas atteint. Mais finalement j'ai pris conscience que je n'étais pas insensible. Et que ce qui s'était passé pendant mon enfance  m'avait touché d'une autre manière:  je noyais mes émotions dans la nourriture. Moi qui m'était toujours dit, que j'étais trop gourmande et que je n'avais pas de volonté , mais la cause était plus profonde.

Ce fichu régime m'aura au moins fait prendre conscience de cela.

Aujourd'hui, en plus de mon inscription à LC, je suis suivie par un psy qui m'aide à identifier ce qui ne va pas et à prendre du recul par rapport à tout cela.

Alors je sais que la route est longue et que personne ne peut savoir quand j'arriverais au bout, mais en tous cas je suis sûre que je vais dans le bon sens.

Je suis désolée si c'est un peu long, mais quand je suis partie à écrire, j'ai du mal à m'arrêter. Cela fait du bien de poser les choses, et peut être que certain(e)s d'entre vous, se retrouveront aussi dans ce témoignagne.

Bonne journée

Isana.
Abonné

Moi Emy, moi je m'y retrouve dans ton message ;-).  Ton post, ton blog et ton profil m'ont touchée.  Et je me reconnais aussi énormément dans ton besoin de tout contrôler, et dans ton perfectionnisme, et dans tes émotions, et dans ta grande exigence par rapport à toi-même, ...  ;-).

Mais moi je dis que c''est super : je pense que tu as trouvé toute seule réponse à tes angoisses en postant sur ce forum ;-).  Comme tu le dis toi-même : ça fait du bien de poser par écrit de temps en temps ;-).  C'est un petit peu comme un défouloir, un exutoire ... certains peignent, d'autres écrivent des chansons ... nous, on écrit ;-).

Je vois que nous avons commencé pratiquement en même temps (27/06/2012 pour moi), quelque part, ça ne fait même pas 2 mois ... pas encore bien longtemps pour un tel travail de fond ;-).  On va devoir apprendre la patience et l'indulgence n'est-ce pas ;-) ?

Courage Emy !  On va y arriver :-).

emy3443.
Abonné
Merci Iasana, et c"est vrai que ce besoin de tout contrôler et que tout soit parfait, je l'applique aussi bien au travail, que dans ma vie personnelle et également à moi même. Et je pense que tu confirmera mais parfois ca devient usant.... Alors j'ai commencé a essayer d'apprendre a laisser passer quelques petites choses et ne pas culpabiliser pour ça. Les vitres ne seront pas nettoyées ce Week end, et bien ca attendra..'. J'avais prévu de manger une omelette hier soir, mais j'avais envie d'un bon resto. Et pour une fois je l'ai apprécié, car je n'est pas culpabilisé d'y être allée. Donc c'est peut être ça, une des clés, arrêter de se mettre la pression en parmanence, parce que de toute façon, au final, personne ne nous remercie pour ça et on se rend malheureuses toutes seules !
Isana.
Abonné

Alors là, je dis "Bravo" Emy !  Ca c'est de l'avancée !!! 

[quote=emy3443] Donc c'est peut être ça, une des clés, arrêter de se mettre la pression en parmanence, parce que de toute façon, au final, personne ne nous remercie pour ça et on se rend malheureuses toutes seules ![/quote]

Je plussoie smiley !

emy3443.
Abonné
Bon ben après, prendre conscience c'est une chose, mais après il faut réussir a changer son comportement sur le long terme. Mais on va tout faire pour !
sev1972.
Abonné

Emy,

Il y a une chose qu'il faut savoir, c'est que le corps a une mémoire. S'il a été soumis à des restrictions drastiques et d'autant plus sur des périodes prolongées, la moindre chose que tu vas ingurgiter risque de provoquer une petite prise de poids. Tout ça, parce que ton corps va se dire : j'ai été privé, maintenant que quelque chose se présente à moi, je stocke!

Mais sur le moyen à long terme, tout devrait se réguler car ton corps va finir par se rendre compte que tu ne cherches plus à lui faire subir de telles choses. Mais bien entendu, il faudra un peu de patience. Dis-toi que si tu retrouves déjà maintenant une certaine sérénité, tu es certainement sur la bonne voie.

Courage!

Sev

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

Bonjour emy,

Et bravo pour ce chemin déjà parcouru ! Sortie d’un régime drastique, retour à de la gentillesse envers soi-même, à la patience, démarrage d’une psychothérapie qui permet de comprendre que ce poids s’inscrit dans une histoire.

Il n’y a pas à dire, c’est la bonne voie, ainsi que le disent les uns et les autres !

Prenez votre temps, avancez pas à pas, sans rien brusquer. Ce corps, c’est le vôtre, et il n’y en a pas de rechange. Alors, soyez gentille et douce, et écoutante, vis-à-vis de lui, et il vous le rendra!

blondellvl.
Abonné

Bonjour emy et tous les autres,

J'ai lu tous les échanges, et me suis bien sûr retrouvée dans de nombreux témoignages, je vous trouve tous très courageux(se) et je ressens que cela vous aide de mettre par écrit vos sensations vos doutes.

Je me posais la question, faut-il enfin commencer à écrire sur mon blog, je suis sur LC depuis fin mai, et n'ai encore pas osé! en fait il m'arrive d'écricre pour me soulager mais sur du papier, cependant le partage que je viens de lire autour d'emy, me semble important et surement réconfortant, alors je vais commencer à écrire sur mon blog!! c'est décidé ;) 

 

Merci à tous!!

 

 

sev1972.
Abonné

Bonsoir Blondellvl,

Je pense en effet que mettre tes pensées et sentiments sur ton blog sont une bonne chose, surtout si comme tu le dis tu le fais quand même par écrit. Alors pourquoi ne pas le faire sur ton blog à la place?

Je n'écris moi-même pas assez souvent sur mon blog, même si ce n'est pas l'envie qui me manque. Je ne prends simplement pas toujours le temps de le faire... Par contre, je "papote" beaucoup sur les forums et ça, ça aide énormément aussi!

Bon courage dans ton parcours.

Sev

blondellvl.
Abonné

Bonjour,

Merci pour tes encouragement Sev, j'ai en effet, après ce message commencé à alimenter mon blog!! et même s'il n'y a pas encore de retour, c'est un premier pas qui fait du bien!!

alors à plus peut -être sur mon blog ou sur un autre...

Valérie

//www.linecoaching.com/user/4079/blog

Haut de page 
X