Prendre des compléments alimentaires peut-il fausser les sensations ? - 27052012

Pomdereinette.
Abonné

Suite à un gros coup de pompe mon médecin traitant m'a prescrit du magnésium et des vitamines. Le truc classique.

L'idée vient seulement de me traverser : si je supplée artificiellement à un déficit cela peut-il fausser mon appétence pour certains aliments ? En caricaturant, plus envie d'agrumes si vit. C. ou de chocolat si magnésium ?

Ne vaudrait-il alors mieux pas faire plus confiance au corps et renoncer au reste ? Si non, est-ce que je ne risque pas d'entrer dans un cercle vicieux, avoir de plus en plus de mal à identifier les signaux de mon corps ?

(Il y a aussi une réassurance dans le fait de prendre des compléments, non ? Peut-être un moyen d'achapper aux émotions ? Du style, si je suis en colère ou irritable c'est à-cause du manque de magnésium, et basta.)

Merci pour votre avis sur la question.

Commentaires

Lyphaé.
Abonné

Je ne sais pas si les compléments alimentaires faussent les envies et appétences. Mais je sais que pour les petits mangeurs, il est souvent conseillé d'en prendre parce que les quantités de nourriture mangées ne sont pas suffisantes pour couvrir tous les besoins du corps. Ce qui ne répond pas à ta question bien sûr, j'ai hâte de voir l'avis des docteurs :-)

marily.
Abonné

 j'avais posé la questions aux Docteurs avant un chat et j'ai pas eu de réponse car moi aussi je m'inquiétais que si vraiment on mange moins ,  on saute les collations ; car pas faim,  et petit déj et bien je constate que je  ne mange presque plus de fruits..

peut-être auras-tu  une réponse sur les compléments alimentaires..Je suis preneuse aussi..

Là on n'est plus aux 5 fruits,légumes par jour!!

Nikaia.
Abonné

je ne suis pas médecin mais si tu es en grand manque de vitamine C et de calcium peut etre qu'il vaut mieux prendre un complément sur une durée déterminée afin de reconstituer les stocks rapidement alors qu'il faudrait faire des cures intensives de chocolat et d'orange (du style 200g de chocolat et 1kg d'orange apr jour et donc en négligeant tout le reste, y compris les autres vitamines et minéraux, les proténes, les acides gras essentiels...) pour arriver au même niveau d'apport que ce que les compléments vont t'apporter 

enr ésumé : en "régime de croisière", notre corps nous guide et si nous ne sommes pas trop petit mangeur on y arrive (c'est vrai que pour les tous petits mangeurs ça devient hyper compliqué)... en cas de problème (maladie, gros stress, accidents...) qui entraine des besoins particuliers supplémentaire, soyons bienveillante avec notre corps en l'aidant un peu car sinon on risque de remplacer une carence par une autre ..

par ailleurs, les agrumes et le chocolat ne se limitent pas à la vitamine C et au magnesium ... il y a plein d'autres choses dedans:) ne t'inquiete pas , je pense que tu auras toujours envie de chocoalt meêm si tu as un complément alimentaire en magnésium :)

Nikaia

 

calico.
Abonné

Hello Pomdereinette, sans être médecin et juste avec mon bon sens je te dirais de ne pas t'en faire. Si ton médecin te propose des compléments en magnésium ou vitamines c'est qu'il a du constater que tu en manquais. Mieux vaut les prendre. Et il suffit que tu sois dans la catégorie "petite mangeuse" pour que tu ne puisses juste pas réguler cela de façon automatique. Je ne crois pas que cela va te couper tes envies ou te frustrer de quoique ce soit. Car si tu as encore des envies, elles sont plutôt d'un registre émotionnel et là, tu gères comme tu peux. Soit tu respires, soit tu acceptes de les rassasier et de te faire du bien en savourant. C'est pas trois pillules qui vont te couper l'appétit, mais plutôt la restriction cognitive qui va pointer son nez.

Pour info: on trouve de la vitamine C en grande quantité dans les fraises (mais oui, mais oui) et la saison a commencé. Avis aux amatrices.

Pomdereinette.
Abonné

Merci pour vos réponses. Et pour l'humour !

C'est drôle : à vous lire je me disais que vous êtes dans le plus juste bon sens, et que j'aurais sans doute répondu ainsi si quelqu'un(e) d'autre avait posé la question. Seulement voilà, il s'agissait de moi...

Il est décidément plus facile d'être plus lucide pour autrui (en tous cas en ce qui me concerne ! )

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

Bonsoir pomdereinette,

Est-ce vraiment la peine que je réponde, alors que lyphaé, nikaia, calico donnent des réponses justes et de bon sens !

Nos besoins en différentes substances nous sont en bonne partie, mais pas complètement, signalés par nos appétits spécifiques. Quand nous sommes carencés en un nutriment ou micronutriment, les aliments qui en contiennent nous semblent particulièrement désirables.

Ces mécanismes qui conduisent à équilibrer spontanément son alimentation peuvent cependant être pris en défaut :

  • Lorsqu’on mange en permanence en fonction de ses émotions ;
  • Lorsqu’on mange sans attention à ses sensations alimentaires ;
  • Lorsqu’on est un petit mangeur, ayant des besoins caloriques faibles, donc une alimentation insuffisante pour apporter tous les micronutriments nécessaires sans apporter en même temps un excès calorique ;
  • Lorsqu’on a un répertoire alimentaire trop étriqué, ne comportant pas les aliments apportant les nutriments manquants.

 

De plus, notre organisme ne fait pas la différence entre les différents acides gras, saturés et insaturés, et pour les insaturés, les oméga 3 et les oméga 6. Il ne détecte pas non plus le manque d’un acide aminé essentiel, la lysine, dans les protéines de céréales (blé, avoine, riz, maïs, seigle), et le manque de méthionine dans les protéines des légumineuses, (lentilles, pois chiches, fèves, haricots, soja). L’habitude de coupler céréales et légumineuses dans le même plat (ce qui est important, surtout lorsqu’on est végétarien) s’est construite peu à peu dans les diverses sociétés et se maintient grâce à la culture alimentaire.

Il n’y a pas non plus d’appétit spécifique pour la vitamine C. On explique habituellement cela par le fait que nos ancêtres n’en manquaient jamais, vu leur type d’alimentation souvent frugivore.

On ne peut donc pas faire une totale confiance à ses signaux internes, qui ont besoin de s’inscrire dans une alimentation structurée par une culture, des habitudes héritées de nos aïeux.

Mais cela tombe bien, la culture alimentaire traditionnelle à la française aboutit à un bon équilibre alimentaire.

Et quand votre médecin pense, à tort ou à raison (il n’a pas demandé de dosage…) que prendre du magnésium ou de la vitamine C pourraient vous faire du bien, pourquoi ne pas suivre ces bons conseils ? (sans abuser de vitamines ou de minéraux, bien sûr.)

Pomdereinette.
Abonné

Merci pour votre réponse, si complète.

Haut de page 
X