Prise de poids - 30122018

Fanny95
Ancien abonné

Bonjour,

Je suis découragée, j'essaie de suivre la méthode mais j'ai pris du poids (encore). Tout cet apprentissage me semble impossible pour moi. Quelqu'un a-t-il eu ce ressenti ?

La méthode me semble logique mais si on n'a pas de volonté, que faire ?

Merci de me faire profiter de votre expérience

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

mais ici cela n'a rien à voir avec la volonté

plus on est dans la volonté, plus on s'expose à des exagérations parce que c'est la face cachée du contrôle

l'apprentissage te semble peut-être impossible parce que tu suis cette méthode comme un régime

or c'est extrêmement différent

le gros piège est de faire un régime des sensations alimentaires

notre alimentation est complexe et englobe nos émotions

plus on est en restriction, de quelque façon que ce soit, plus ça nous entraîne dans les complications

d'où peut-être ce sentiment???

 

est-ce que tu peux en dire un peu plus sur ce que tu vis, quels sont tes obstacles, qu'est-ce qui est impossible?

VEROZEN
Ancien abonné

Bonjour,

J'ai également démarré il y a un peu plus d'un mois, et j'ai la même sensation que toi, moi je n'arrive jamais à déceler quand j'ai faim, mais par contre j'ai pu déjà prendre conscience de ma boulimie du soir. Je pense que c'est un apprentissage qui demande du temps et même si on peut se décourager, il faut continuer, c'est une nouvelle relation avec la nourriture, il faut t'accrocher et écouter tes sensations.

 

lapassagere
Ancien abonné

Bonjour,

Pour ma part, c'est ma seconde inscription. Cette fois-ci, je viens de comprendre pourquoi je suis retombée dans mes vieux schémas quelques temps après avoir terminé la méthode la première fois alors qu'elle avait très bien marchée.

En effet, j'ai compris que la première fois, j'étais restée dans le contrôle, c'est à dire que j'appliquais les exercices mais toujours dans le contrôle de mes émotions, de mes ressentis et sensations alimentaires. Du coup, j'ai perdu du poids rapidement, dès le début et beaucoup. J'étais ravie et motivée. Oui, mais voilà, en fin de compte, cela ne correspondait pas à ma personnalité et à mes capacités sur le long terme.

En fait, cette fois ci, je ne me pèse même pas...Je lâche prise et je me réconforte avec mon aliment doudou si besoin sans ressasser. Je fais comme je peux avec les exercices de respiration et au final, je n'y arrive pas tous les jours mais presque et ça, c'est déjà bien!

En deux mois de pratique, je n'ai rien perdu, j'ai même peut être pris un peu à force de manger à nouveau des aliments qui me dérangeaient.

Certains jours, mon poids me perturbe, mais je sais et j'en suis convaincue que cette fois-ci, en avançant à petits pas, à un rythme raisonnable et qui correspond à mon quotidien, la perte de poids arrivera à un moment donné et pour de bon. C'est d'ailleurs pour cette raison que je témoigne aujourd'hui, parce que je sens que mon travail intérieur est déjà amorcé.

J'espère que mon témoignage t'aidera à garder confiance. En tout cas, merci de m'avoir lue, ça m'a fait du bien de me livrer.

Bonne continuation!

La passagère.

 

izabelle
Animatrice forum
VEROZEN Abonné lun 31/12/2018 - 12:22

Bonjour,

J'ai également démarré il y a un peu plus d'un mois, et j'ai la même sensation que toi, moi je n'arrive jamais à déceler quand j'ai faim, mais par contre j'ai pu déjà prendre conscience de ma boulimie du soir. Je pense que c'est un apprentissage qui demande du temps et même si on peut se décourager, il faut continuer, c'est une nouvelle relation avec la nourriture, il faut t'accrocher et écouter tes sensations.

 

c''est important que tu ne vives pas cela trop  mentalement,  ne pas trop réfléchir tout cela

la nouvelle relation avec la nourriture suppose avant une nouvelle relation émotionnelle avec la nourriture, et c'est bien cela qui va nous permettre d'arrêter de trop "penser" notre acte alimentaire

essaie de ressentir et surtout ne pas chercher à contrôler, mais être dans ton corps et ressentir ce qui vient

les envies aussi, c'est important, pas seulement la faim

les envies font partie de nous et nous guident, la faim et les envies marchent main dans la main, apprendre à s'écouter c'est surtout apprendre à finir de se juger ou de contrôler

plus qu'un a pprentissage c'est une nouvelle façon de penser

plein de bonnes choses et de découvertes

izabelle
Animatrice forum
lapassagere Abonné lun 31/12/2018 - 13:53

 

En fait, cette fois ci, je ne me pèse même pas...Je lâche prise et je me réconforte avec mon aliment doudou si besoin sans ressasser. Je fais comme je peux avec les exercices de respiration et au final, je n'y arrive pas tous les jours mais presque et ça, c'est déjà bien!

En deux mois de pratique, je n'ai rien perdu, j'ai même peut être pris un peu à force de manger à nouveau des aliments qui me dérangeaient.

Certains jours, mon poids me perturbe, mais je sais et j'en suis convaincue que cette fois-ci, en avançant à petits pas, à un rythme raisonnable et qui correspond à mon quotidien, la perte de poids arrivera à un moment donné et pour de bon. C'est d'ailleurs pour cette raison que je témoigne aujourd'hui, parce que je sens que mon travail intérieur est déjà amorcé.

mais tu as parfaitement raison, merci de ton témoignage

c'est réellement important de mettre de côté le poids dans un premier temps, car sinon cela bloque tout le processus  et on finit par faire un "régime" de la faim et la satiété

or pour un vrai changement à long terme, c'st vraiment autre chose : s'écouter, vraiment

se faire confiance, vraiment

pas seulement la faim et la satiété, mais aussi les envies

alors bravo de te réconforter, car c'est très important

et surtout être heureuse et fière de le faire, de se faire du bien!

c'est ainsi que l'on trouve le véritable réconfort et que les limites se reconstruisent naturellement, enfin

 

Fanny95
Ancien abonné

Merci Izabelle,

Ca me parait impossible parce que jusqu'à à peu près deux ans je réussissais à me maintenir à 58 kg (à coup de régime, de restriction) et donc depuis deux ans quoique je fasse je grossis, 60 kg puis 65 puis 70 et là je viens de dépasser les 80 kg. En plus, lorsque j'ai mes fringales rien ne peut m'empêcher de manger.

J'ai beaucoup de mal à pouvoir manger normalement, mais je n'ai pas beaucoup avancé dans la méthode.

A la réflexion, c'est vrai que je suis la méthode comme un régime. Grosse erreur !

Merci pour ton témoignage Lapassagere : je vais essayer d'oublier mon poids cela ne sera pas aisé mais de toute façon je m'accroche.

Merci aussi Vérozen on peut peut-être se tenir au courant de nos mieux ou de nos passages à vide.

izabelle
Animatrice forum

oui c'est réellement très important de ne pas suivre la méthode comme un régime si on veut que ça fonctionne

car oui, on peut faire un régime de la satiété, et par réflexe, eh bien c'est souvent ce que l'on fait

alors du coup, on a des fringales, des compulsions, comme dans tout régime

 

le plus important ici, c'est de changer son état d'esprit, et de ne plus se réduire à son tour de taille :  être, exister, ressentir

c'est tout un état d'esprit différent par rapport à  faire, décider, contrôler

 

et c'est la seule option si on veut vraiment sortir des compulsions

 

n'hsite pas à venir beaucoup échanger sur le forum, car rien de mieux que l'échange pour changeer d'état d'esprit, nous sommes des être sociaux, l'échange et le partage  peut nous faire avancer très très vite…..

X