Quantités de nourriture - Faim - Théorie sur le surpoids - 02082011

Soledad.
Abonné

Bonjour,

Depuis que j'ai recommencé la méthode (j'avais essayé toute seule, mais sans la RPC, je n'avais pas réussi à atteindre l'étape "mangeur inconsciemment compétent" et j'avais abandonné), je constate, comme la première fois, qu'il me faut des quantités de nourriture vraiment petites pour atteindre la satiété. Tellement petites que je n'arrive pas à manger tout ce dont j'ai envie, et certaines douceurs attendent parfois plusieurs jours dans mon frigo que ma faim trouve un créneau pour les accepter...

Je perds donc déjà du poids, ce qui est un grand succès pour moi (et ma reconnaissance éternelle vous est acquise !), mais je me demande si c'est normal de manger si peu par rapport à mes habitudes d'avant, et si je ne me restreins pas inconsciemment.

Par ailleurs, je me rends compte que j'aime beaucoup éprouver la sensation de faim. Pour en profiter le plus possible, je retarde le moment de manger quand j'ai faim.

Ces deux aspects de mon fonctionnement actuel me font un peu penser à l'anorexie. Y a-t-il un rapport et dois-je m'inquiéter ?

Enfin, j'ai lu dans un article étonnant (j'ai oublié où et quand) que l'obésité et le surpoids, loin de n''être que des ennemis générateurs d'ennuis de santé, protégeaient de nombreux organes en absorbant la graisse qui pourrait leur être fatale. Ce rôle de protecteur peut être exercé très longtemps, et c'est quand le corps ne parvient plus à absorber cette graisse (âge, obésité vraiment trop forte) que les organes commencent à être atteints et que les ennuis surviennent. Notre surpoids serait donc en fait une barrière contre les problèmes de santé. Pourriez-vous me dire ce que vous pensez de cette théorie ?

Je vous remercie de l'existence de ce site, c'est une vraie bouée de sauvetage !

Commentaires

MademoiselleO.
Abonné

j'ai parfois ressenti cette sensation d'aller à l'extrême de mes sensations. Attendre d'avoir faim pendant une journée pour respecter mes sensations ... et je me suis poser les mêmes questions quant à l'anorexie... la différence c'est peut-être qu'à unmoment on s'autorise l'aliment .....

pour ta théorie des graisses, je n'ai jamais lu ça !

jpzermati
Votre coach

Bonjour Soledad,

Il est assez fréquent, dès lors qu'on apprend à s'écouter, qu'on se surprenne à se découvrir de petits besoins. Beaucoup de gros mangeurs ont en réalité de petits besoins. Ce qui expliquait d'ailleurs leur prise de poids. Il semble bien que ce soit votre cas.

De fait, leur faim ne leur laisse plus la possibilité de manger tout ce dont ils ont envi au cours d'un même repas. C'est pourquoi il est si essentiel d'apprendre à manger des aliments qui procurent une satisfaction importante. On apprend assez vite à compenser la quantité par la qualité. Et on découvre qu'un aliment n'est jamais aussi bon que quand il est mangé avec une bonne faim. La faim relève tous les plats !

Pour beaucoup de mangeurs en difficulté avec leur comportement alimentaire, le retour de la faim est vécu comme un grand bonheur. Parfois une exaltation. Mais pour autant il est inutile de se mettre dans des situations de trop grand inconfort. Vous ne maigrirez pas mieux en vous affamant. Pour commencer à manger, il suffit d'attendre ce que nous appelons la Bonne Faim.  Nous allons bientôt vous faire travailler pour découvrir cette sensation.

Je vous rassure, il n'y a aucun danger de basculer dans l'anorexie. Mais en revanche, il faut effectivement veiller à ne pas basculer dans une nouvelle forme de restriction qui porterait cette fois sur les sensations alimentaires. C'est pourquoi je ne vous conseillerai jamais assez de ne pas vous focaliser sur votre courbe de poids mais plutôt sur l'évolution de votre comportement alimentaire. Je sais que ce n'est pas du tout évident, mais c'est vraiment une des clès de la réussite.

 

Quant à cette étonnante théorie, je n'en ai jamais entendu parlé. Mais je peux vous confirmer que le surpoids et l'obésité ne sont pas systématiquement générateurs de complications. Cela dépend beaucoup de la localisation de la surcharge. De nombreuses personnes en surpods ne souffrent et ne souffriront d'aucune complication.

 

Merci pour vos encouragements. Et cette fois, nous vous aiderons à allez au bout de l'aventure.

Haut de page 
X