quel comportement avoir après un choc allergique ? - 15122012

aomame.
Abonné

Ma fille de 2 ans bientôt vient d'avoir un choc allergique jeudi midi. Elle est allergique aux oeufs et à la crèche où elle va, on lui a donné du surimi qui contient du blanc d'oeuf. Elle a commençé à se gratter, à avoir les lèvres mauves, des trmblements, son coeur s'est un peu emballé. J'ai eu extrèmement peur mais maintenent cela va mieux, sa peau est toujours comme "brûlée" uniquement. Je ne veux plus avoir d'aliments contenant deds oeufs chez moi et ai jetté ceux qui étaient chez moi. Ais-je bien fait ? J'ai extrèmement peur. J'ai aussi la crainte qu'elle est désormais un rapport "faussé" à l'alimentation. D'ailleurs elle a peur de manger maintenant. Je me dis qu'avec le temps cela va peut-être s'estomper.

J'ai  moi -même des allergies mais aucune alimentaire. Il y a peu, mon allergologue m'avait dit de voir (après des tests sanguins négatifs) d'essayer de manger sans gluten et sans produits laitiers pour vois si mon eczéma s'estompait. Effectivement, celui-ci à baissé bien que j'ai mangé un peu des aliments "interdis". Je me demande si cela était une coïncidence ou non ? J'ai un côté très orthoréxique et ai peur de consommer su lait par exemple. Je me froce à boire du lait de soja et à en mettre dans mes recettes (où là, c'est vraiment moins bon). J'ai remarqué , il ets vrai, que lorsque je mange trop de pain, je suis balloné (en tout cas le pain frais). Je suis passionné de cuisine et adore la cuisine nordique , après avoir lu des ouvrages sur la longévité des islandais et norvégiens (mais avant cela était les okinawaïens et les crétois!. Lorsque je pense à mon comportement , je me dis : pourquoi aller chercher des aliments à l'autre bout du monde qui ne sont pas de notre culture alors que nous en avons de "bons" près de chez nous (bien que je raffole du thé et des plats indiens!). 

J'essaye de me libérer de ces peurs et "ordonnaces" mais celà est très difficile (surtout le lait et un peu le gluten, j'ai aussi lu les ouvrages du Docteur Seignalet, qui me troublent je l'avoue ) mais comment faire ? Surtout pour que ma fille n'est pas justement un rapport un peu conflictuel avec la nourriture toute sa vie ? Et puis, je me dis si je ne mange pas les aliments "que je m'interdis" que partagerons- nous ? Un bon riz au lait à la noix de coco est bien mailleur au lait de vache qu'au lait de soja ainsi qu'un far aux pruneaux (que j'arrive à faire sans oeufs) mais moins bon pour la santé ? J'arrive peu à peu à manger de slaiments non bio sans avoir trop peur d'être empoisonnée. Je sais que j'ai très peu dusucre et des aliments industriels bien qu'avec l'étape de la dégustation ces derniers ne me font plus envie du tout. D'ailleurs, je n'ai plus d'EME depuis plusieurs mois quasiment. J'ariive même à déguster un aliemnt pour trouver du réconfort juste ne petite quantité (comme jeudi soir après une journée chargée émotionnellement, j'étais en pleur avec un bon carré de chocolat noir -je n'achète plus que du bon plus cher mais meilleur!).

J'espère que mon message est assez clair et vous remerci d'avoir pris le temps de me lire.

Commentaires

Hervée.
Abonné

Je ne saurais pas répondre sur tout les points mais déjà un : oui tu as bien fait de jeter les aliments contenant des oeufs, non pas parce que c'est la bonne solution à adopter, mais parce qu'à ce moment ça te terrorisait pour ta fille et tu les percevais comme un danger pour elle, tu as agis pour répondre à cette peur et la réduire. Après une peur de cette ampleur on a le droit d'avoir un comportement moins rationnel que d'habitude, tu n'as blessé personne en faisant ça et ça t'as rassuré alors ce jour là ! :D  Pour la suite il ne sera pas toujours pratique ou même souhaitable de bannir tout ces aliments de ta maison, mais laisse toi le temps de te les réapproprier (d'autant qu'il va falloir apprendre à ta fille à vivre avec ce danger) et pour le moment vous avez besoin toutes les deux de vous remettre de vos émotions.

Pour que ta fille n'ai pas peur de manger instinctivement je pense à deux choses : d'un part en parler avec son allergologue (il est probable que ta fille ne soit pas la seule à avoir peur de manger après un choc allergique, et il a peut-être des pistes à proposer) et d'autre part pour les repas à la maison inclure ta fille dans la préparation des repas en lui demandant d'aider un peu (à 2 ans elle risque de ne pas beaucoup aider ^^) mais juste pour lui montrer que tu fais attention (je peux me tromper, n'ayant pas d'enfants je ne garantis rien ;) ) 

(pour le reste, lait, gluten et Seignalet, j'estime ne pas être assez calée pour avoir un avis à partager et qu'il me semble plus raisonnable de laisser les médecins répondre)

aomame.
Abonné

Merci pour ton message Hervée. J'ai eu effectivement très peur mais j'ai oublié de préciser que je savais déjà que ma fille est allergique aux oeufs et par conséquent la crèche aussi. Je crois que tu as effectivement raison et que le temps est le meilleur des remèdes.

Merci beaucoup pour l'idée d'en parler à l'allergologue, je n'en avais pas du tout pensé ! :)

Ce qui est marrant c'est que lorsqu'elle est en dehors de la maison , elle joue àfaire la cuisine à la crèche ou à la garderie ;). Je suis passionnée de cuisine alors peut-être que le fait de lui montrer mon plaisir à cuisiner va l'apaiser un peu et aussi de voir que c'est moi qui cuisine, d'où cela vient, comment s'est fait, pour qu'elle est en quelque sorte confiance en ces aliments. Pour le moment, je la laisse manger ce qu'elle veut.

mamzelzoï.
Abonné

Je confirme, à 2 ans on peut déjà faire de la cuisine avec eux, et en effet dans son cas ce peut être une bonne idée!!

Pauvre puce, allez bon courage à vous pour vous remettre de vos émotions.

Mamzelzoï

Haut de page 
X