s'adapter en permanence - 01102011

lizzz.
Abonné

Bonjour à tous,

Voilà une nouvelle question qui me trotte dans la tête et me pose un souci depuis très longtemps.....

Ayant l'habitude d'être au régime, avec des quantités données, et les mêmes pour chaque journée, peu importe qu'on ait plus ou moins faim, je ne sais pas m'adapter aux quantités.

J'explique :

Lorsque je mange à ma faim et que les quantités sont "petites" je suis satisfaite car mon raisonnement me dit : "chouette, tu n'as mangé que ça! et tu n'as plus faim! c'est super!"

Par contre si le lendemain, j'ai une grosse faim, je ne vais pas directement me dire : super tu as mangé à ta faim, je vais me dire : "hier tu as mangé moins, là c'est trop! ça va pas!" je me mets en situation d'échec!

je suis tellement contente de manger moins que dès que la quantité, la portion (peu importe la qualité de l'aliment) est plus grande, j'ai le sentiment d'échouer, alors je me rassure avec des commentaires internes en me disant, "non c'est bien, tu avais plus faim, donc c'est normal." je ne suis jamais convaincu!

Bref, c'est le fait de devoir manger à sa faim qui pose soucis, parce que la faim n'est jamais la même, pas de cadre! et étant habitué à des portions fixées par avance, je me retrouve à manger au delà de ma faim au repas suivant car je repars dans l'idée que je suis en échec et donc pour me punir d'avoir échouer, je vais me faire grossir, volontairement! (je suis pas maso, mais....)

J'ai une autre question, mais je vais faire un nouveau post, pour ne pas tout mélanger,

Merci d'avance  aux membres de LC pour vos témoignages et à nos experts pour leurs réponses ;)

Commentaires

lamorge.
Abonné

"Arrête de te prendre la tête" avec la quantité que tu ingère, si ton corps te réclame plus le lendemain c'est qu'il se régule et surtout qu'il en a besoin.

Tu vas voir en respectant tes sensations alimentaire tu vas te détacher petit à petit de tes anciennes croyance!!

jpzermati
Votre coach

Bonjour Lizzz,

Comme vous le constatez manger avec sa tête n'est pas sans inconvénient. Certes, cela donne des repères. L'ennui c'est qu'ils n'ont qu'un vague rapport avec les besoins du corps. Et surtout à la longue, ce pauvre corps a beau manifester ses besoins, il est devenu inaudible.

Il est vrai que la faim n'est pas la même d'un jour à l'autre, d'un repas à l'autre. Pas plus que la soif, le besoin de sommeil... Nos besoins varient chaque jour, à chaque instant et notre corps nous en informe en permanence grâce à nos sensations. La faim fonctionne comme une jauge d'essence. Il suffit de mettre de l'essence quand elle est en bas. Imaginez à quoi ressemblerait un Paris-Marseille où il faudrait prévoir le nombre de litres d'essence en tenant compte de la distance, de la consommation moyenne de la voiture, du nombre de passager, du poids des bagages, de la pression des pneus... Il est tellement plus simple d'avoir une jauge. Avec un plein, il arrive que l'on fasse 500 km ou 600 ou 550. On peut toujours se demander pourquoi, mais on n'est sûr en tout cas, qu'il faut repasser à la pompe. 

C'est ça la faim, elle a des raisons que la raison ignore. Mais, au final, elle a toujours raison d'être là. Et c'est ça qui est rassurant.

Alors que ces fichus repères de régimes ! Peut-être qu'ils sont valables en gros, en moyenne, pour la plupart des gens, la plupart du temps...

Mais nous, nous avons des corps singuliers, avec des besoins singuliers. On ne peut pas se permettre de se nourrir approximativement. Ca c'est vraiment le meilleur moyen de grossir.

Allez Lizzz, il va fallloir se reconnecter à vos sensations et les laisser faire leur travail. Ca fera des vacances à votre tête.

Vous verrez comme c'est reposant.

 

JP

zou29.
Abonné

merci JPZ, c'est tellement vrai !!!

quand je pense qu'on en est là pour réapprendre à ....marcher...oui c'est exactement çà...enfin à manger, mais c'est pareil !!!

comme si on nous avait donné des béquilles, et qu'on est maintenant en train de réapprendre à se mouvoir seul(e)s ...naturellement....

on réapprend la nature....le corps...les sensations...l'appétit...la faim...la sasiété... tout ce que notre corps sait faire tout seul, savait faire seul tant il est complexe et sophistiqué...et singulier... !!!

avant que les régimes nous aient tout détruit  !!!

réapprendre à voir, à sentir, à lire, à goûter...comme des nouveaux nés...comme si nous avions une nouvelle vie...

lizzz.
Abonné

Merci Docteur pour votre réponse!

je vais me "laisser guider" par la méthode, les exercices et j'ai de l'espoir pour sortir des régimes! à tout jamais!

C'est vrai qu'on doit réapprendre tout! Y a du boulot!

Mais y a pas d'raisons! on va y arriver!

claire.
Abonné

J'ai le souvenir horrible d'une nutri qui me sermonnait car elle trouvait que je ne mangeait pas assez et que je devait terminer mon repas par un yaourt à 0% pour ne plus avoir faim ensuite. je deteste ce genre de yaourt et prefère n'en manger aucun...surtout sans fin. je suis liberée de pouvoir manger ce qui me plait et quand cela me plait - en effet, laisser de coté toutes ses theories pour passer à des gestes de confort - mais c'est très dur en effet!

Je me rend compte maintenant que je finissais par ne plus me poser la question du plaisir de manger, c'etait une espèce de devoir - lié à un risque de culpabilité!

Ca pour le coup, ça aurait pu me couper l'appetit...

zou29.
Abonné

[quote=claire]

J'ai le souvenir horrible d'une nutri qui me sermonnait car elle trouvait que je ne mangeait pas assez et que je devait terminer mon repas par un yaourt à 0% pour ne plus avoir faim ensuite. je deteste ce genre de yaourt et prefère n'en manger aucun...surtout sans fin. je suis liberée de pouvoir manger ce qui me plait et quand cela me plait - en effet, laisser de coté toutes ses theories pour passer à des gestes de confort - mais c'est très dur en effet!

Je me rend compte maintenant que je finissais par ne plus me poser la question du plaisir de manger, c'etait une espèce de devoir - lié à un risque de culpabilité!

Ca pour le coup, ça aurait pu me couper l'appetit...

[/quote]

ce que j'ai pu en manger de yaourt sur ces consignes là !!! non seulement je n'aimais pas les yaourts, mais à 0% !!! quelle horreur, obligée de rajouter un coulis de framboise ou une compote de pommes pour que çà ait du goût...quelle aberration!

à chaque fois que je n'étais plus en régime je n'en mangeais jamais.

alors maintenant fini ces produits laitiers inutiles qui engraissent l'industrie du lait !

mereleub.
Abonné

ce n'est pas si facile de se faire confiance...Et j'en suis toujours à me culpabiliser et donc à compulser parfois

Haut de page 
X