Tellement blasée - 06082013

kliouchka.
Abonné

Bonjour Toutes et Tous, 

A mon tour d'ouvrir une discussion. 

J'ai commencé la méthode il y a deux semaines. Jusqu'ici, je ne sais pas trop si j'ai obtenu des résultats niveau poids, et à vrai dire ce n'est pas ma priorité pour l'instant. Il y a du positif malgré tout, notamment sur les compulsions qui se font moins ressentir, la culpabilité qui est partie lorsque je mange des choses anciennement "totalement verboten", et globalement plus de plaisir à manger, même un stupide yaourt.

Tout ne va pas si mal, mais j'ai l'impression d'être passée dans une autre dimension depuis deux semaines, je ne perçois plus les choses de la même manière, c'est comme si un chapitre de ma vie venait de se terminer et que j'en entamais un autre. Du coup, je perds peu à peu mes repères, et si sur le plan alimentaire je peux me raccrocher au site (pour l'instant), pour le reste... bah je n'ai que moi. Et dans mon quotidien jusqu'à aujourd'hui, le sport me permettait de trouver un équilibre certain. 

Je pratique le tir à l'arc depuis quelques années, et le week-end dernier je me suis rendue compte que ça n'allait plus. Comme lorsqu'on se lève un matin, qu'on regarde la personne avec qui on vit, et qu'on se dit "Mince, je ne l'aime plus, il faut qu'on se sépare". Eh bien là c'est pareil. Voilà, c'était une belle histoire, mais la flamme n'est plus là, ce sport me réussissait jusqu'à présent, mais je n'arrive plus à me motiver, à m'entraîner, il y a toujours un truc qui m'agace (le réglage du matériel est particulièrement fastidieux et avec du matériel mal réglé bah... on tire mal) et dimanche j'ai failli foutre mon arc en pièces tellement j'en avais marre. 

Quel rapport avec LC ? C'est un tout. Tout comme LC fait aujourd'hui partie de mon quotidien, le tir à l'arc en était aussi jusqu'à maintenant, et surtout c'était 50% de ma vie sociale. J'ai l'impression que si j'abandonne ça, j'abandonnerai tout, toute ma vie actuelle va s'écrouler et que je ne saurais plus rien faire. 

L'activité physique est quand même indispensable pour bien avancer sur LC, et de toute façon pour moi c'est une soupape donc impossible de lâcher ça (et hors de question). Mais voilà, je viens de regarder vers quoi je pourrais me tourner pour remplacer le tir à l'arc... et il n'y a rien. Rien qui me motive, rien d'intéressant ou de prenant, rien qui m'imprègne comme le tir à l'arc pouvait le faire.  C'est peut-être une passade, mais je n'y crois plus trop. Je me sens vide. 

Désolée, c'est assez hors sujet en fait, mais je suis inquiète parce que j'ai peur que tout ça chamboule complètement mon équilibre et que tous les efforts fournis jusqu'à présent pour redresser la barre n'aient servi à rien. Je ne sais pas quoi faire pour me rattrapper en vol. J'aurai bien deux heures de fitness hebdomadaire à partir de la rentrée, mais c'est pas assez pour moi, il me faut un petit truc en plus, j'aimerais bien me mettre à la course à pieds mais j'ai peur d'échouer...

Voilà, je termine mon pavé, encore pardon pour le HS mais il fallait que ça sorte et je savais pas à qui en parler. Si vous avez des conseils, je les prendrai avec plaisir. Merci de m'avoir lue. smiley

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

coucou kliouchka

je comprends ce que tu décris sur le tir à l'arc, qui t'apporte à la fois une vie sociale, sportive et qui correspond à une certaine identité

peut-être que tu as fait le tour en effet et que soit tu peux prendre de nouvelles responsabilités au sein de ton club,  soit passer à un autre sport, en effet

l'inconnu fait peur, c'est normal, mais peut-être qu'il est temps de te diriger vers des activités qui te correspondent à 100%

 

quoi que tu fasses, cela ne chamboulera pas ton équilibre, tu restes  toi,  tes activités ne sont pas toi, c'est juste une façon de t'exprimer

et on ne peut pas s'exprimer toute sa vie de la même façon

à toi de trouver comment évoluer selon tes envies

et l'équitation?    parce qu'ensuite,  tu pourras carrément faire des shows où tu tires à l'arc sur un cheval....   wink

Noelle
Marraine

wahouu! et bien kliouchka, il me semble que tu es dans une crise de tout ou rien!! c'etait le tir a l'arc et maintenant plus rien!!

moi, je te conseille de prendre juste un peu de recul, et de composer avec ce qui a fait ta vie jusqu'a present et autour de quoi tu t'es construite, graduellement!

et d'accepter que tu ne sois pas totalement parfaite, (oui,ça doit etre dur quand on a pratiqué un sport a haut niveau et qu'on s'est approché de plus en plus pres de la perfection, en particulier , comme tu le decris, avec ce materiel , ces reglages..) tu as du pain sur la planche!!

peut etre que la pratique intense de ce sport exigeant et la nourriture  te permettaient  d'eviter des ressentis qui aujourd'hui refont surface? dans ce cas, la rpc est vraiment un grand appui

bon courage et cool...

Lavienrose.
Abonné
J'aurais envie de te dire de prendre ton temps! J'avais mis 2 ans à quitter mon ex!!! ;-)
curuni.
Abonné

Bonjour Kliouchka,

LC peut en effet être un grand bouleversement dans notre vie et chambouler pas mal de choses, les répercussions sont parfois assez surprenantes et plus ou moins longues à intervenir.

J'ai l'impression que tu prends un "package" de ta vie et que tu t'es mise en mode "tout ou rien" (je fonctionne comme ça moi aussi), un peu comme quand ça ne va pas et qu'on se dit "j'ai envie de tout plaquer" et qu'en faisant un peu de maïeutique, on se rend compte qu'on est juste triste/angoissée/énervée par une toute petite chose qui rejaillit sur tout.

Bon, tu n'aimes plus le tir à l'arc, passe à autre chose... Rien ne te tente pour l'instant ? Ca viendra... Il y a plusieurs fils sur les activités physiques dans les forums, tu trouveras bien la tienne !

Quant à la course à pieds, comment pourrais tu échouer ? Si tu cours, même 10 mn la première fois, tu as couru donc réussi !

Ne te mettrais tu pas la barre un peu haut comme beaucoup d'entre nous ?

Tiens nous au courant !

kliouchka.
Abonné

Bonjour à toutes, et merci pour vos réponses ! smiley

Après avoir posté mon pavé hier, je me suis rendue compte qu'en fait, j'étais en train de fêter un triste anniversaire. Il y a trois ans, lorsque je me suis séparée de mon ex, je me suis plongée à fond dans le tir à l'arc. C'était ça ou faire une dépression. En trois petites années, j'ai acquis un niveau que je n'aurais jamais espéré avoir, tout un tas de connaissances techniques, et ce sport est devenu mon moteur parce que je me voyais progresser. 

Ça me fait rire ce que tu dis Lavieenrose, parce que c'est exactement mon ressenti laugh! J'ai pris un an pour réfléchir, c'était l'an dernier, et voilà, ma décision est prise ("Tu es quelqu'un de bien, tu mérites mieux, c'est pas toi c'est moi, etc.").

Noelle, lorsque tu parles des ressentis qui refont surface, c'est le cas actuellement en effet. Étant quelqu'un d'ultra-sensible, ultra-émotive, les souvenirs me "sautent à la figure" à l'approche des dates anniversaires, et en ce moment je vis une énième fois l'une des périodes les plus pénibles de ma vie. Mais je le prends avec philosophie, je pense que cette fois sera la dernière, je le sens, et probablement que ce besoin de laisse tomber le tir à l'arc n'est qu'une manière d'exprimer ce besoin de tourner la page. Ça rejoint ce que tu dis Curuni, mais l'avoir compris ne me donne pas plus envie de continuer le tir à l'arc. 

Par contre, Noelle, Curuni, je ne comprends pas bien le "tout ou rien" ? C'est sûr que je préfère ne plus pratiquer du tout plutot qu'en dilettante. Et puis voilà, j'ai envie de passer à autre chose, finalement je pense que c'est plutôt ça qu'il faut que j'accepte, moi qui ai tant de mal à prendre des décisions, surtout lorsqu'il s'agit de séparation. Je pense que je suis plus dans cette démarche-là que dans la peur de l'échec. Car finalement, quand je me retourne sur ces trois ans, j'ai carrément réussi, bien plus que je ne l'espérais !

Maintenant j'ai envie d'un nouveau challenge, j'ai envie de courir, d'enchaîner les kilomètres, de voir les minutes puis les heures défiler et me dire "Merde, j'y arrive". Les médecins m'ont toujours dit que j'étais tout sauf une sportive, j'ai envie de le faire mentir juste pour le plaisir de pouvoir sortir au prochain qui me dira "Mmmh, faudrait faire un peu d'exercice" "Mais dis donc, t'es capable de cavaler une heure, toi ?".

Par contre, là où je dis que j'ai peur d'échouer, c'est que je sais que si j'abandonne une fois (à cause d'un point de côté par exemple), je n'oserai plus y retourner parce que j'aurai terriblement honte. Et ça ferait plaisir à tellement de personnes de savoir que je n'y arrive pas. Même lorsqu'il dit qu'il vous aime, votre entourage se délecte de vos échecs et se fait un devoir de vous mettre le nez dedans.

Izabelle, ce que tu dis ("tes activités ne sont pas toi, c'est juste une façon de t'exprimer"), c'est aussi ce dont j'aimerais me défaire :  depuis que j'ai commencé le tir à l'arc en 2007, je suis devenue "l'archère" pour mes connaissances, et... j'ai envie de dire "je ne suis pas qu'un arc, je suis un être humain !". 

Bon, désolée, j'ai encore fait une tartine, il fallait que ça sorte ! 

Merci pour vos conseils smiley

fleur2lotus.
Abonné

Kliouchka,

si tu arrêtes de courir parce que tu as un point de côté, tu n'échoues pas pour commencer et ça illustre parfaitement le "tout ou rien" dont parlent Noelle et Curuni, soit tu le fais, si je comprends bien, parfaitement, nickel chrome ou tu ne cours pas du tout.

Je courrais il y a quelques années et j'ai eu des points de côté au début, personne pour m'expliquer que tu peux pas faire 30mn de jogging d'un coup si tu débutes. Qui  besoin de savoir que tu as pris soin de toi en arrêtant si tu as un point de côté? Tu peux essayer de marcher pour le calmer et si ça ne passe pas, tu fais demi-tour et tu recommences un autre jour.

Ca ne te viendrait pas à l'idée de continuer à marcher si tu te faisais une entorse sou prétexte que tu échoues à marcher avec cette douleur. Le point de côté, c'est pareil. On a le droit d'être faillible.

Moi, la course, j'aimerais m'y remettre, mais j'ai peur pour mes articulations. Je crois que je vais en parler avec ma généraliste que je vois pour autre chose dans 2 jours.

Merci en tout cas, tu m'as donné envie de m'y remettre.

Violette28.
Abonné

Kliouchka, je suis complètement d'accord avec Fleur2Lotus!!

Dans ce que je lis, j'ai vraiment l'impression que ce challenge de courir te tient à coeur, alors lance toi!!!! ;-)

MAIS ne te met pas trop de pression, et cherche à progresser EN DOUCEUR!

Les médecins disent de toi que tu n'es pas sportive? Si tu veux les faire mentir, je te conseille de démarrer mollo!

Je ne sais pas quelle est ta condition physique initiale, mais avant même de courir, je te conseille la marche rapide!! Ca a moins de classe que courir 10km? Peut-etre, mais quand j'ai essayé l'autre fois, je peux te dire que j'ai bien transpiré!!!

Ca te permet de démarrer en douceur, d'évaluer où tu en es de ta forme physique, voire même d'éviter les points de côté!! ;-)

Quand j'ai été marché rapidement, m'a soudain pris l'envie de courir, ça n'allait pas assez vite, mais je n'avais plus l'endurance, alors j'ai couru un peu, et puis j'ai recommencé à marcher à un bon rythme.

Et puis, si vraiment les personnes proches de toi prennent plaisir à te voir en échec, peut-etre peux-tu garder pour toi le fait que tu commences un nouveau sport. C'est un challenge que tu fais entre toi et toi. Tu tiendras les autres au courant quand tu auras apprivoisé les rouages de la course à pied!!

Et puis, oui, ne te fixe pas 1h tout de suite, parce que tu risques d'être déçue. A te lire, je sens que tu vas t'accuser de tous les maux, or comme le dit Fleur2Lotus, on ne commence pas à courir 30 minutes comme ça, sans point de côté, sans être essouflée, et parfois, on ne tient même pas les 30 minutes!!!! Rien que 15 minutes au départ, et tu augmentes au fur à mesure!!!

Je te souhaite bon courage!! ;-)

kliouchka.
Abonné

Merci Fleur2lotus et Violette pour vos réponses. 

J'ai oublié de préciser quelques menus détails : je marche beaucoup, j'essaie de rentrer à pieds du boulot quand c'est possible (8 kilomètres) et j'adore marcher. Comme pour toi Violette, parfois ça ne suffit plus, et j'ai envie de me mettre à courir ! Mais je ne peux pas le faire vu que je suis souvent chargée, c'est pas très pratique. J'ai également pratiqué la course à pieds l'an dernier, avec une connaissance que j'ai perdue de vue depuis. Lors de nos derniers entraînements, on a réussi à tenir une heure, j'étais tellement contente ! Mais voilà, depuis j'ai coupé les ponts avec cette personne, et je me sens incapable de continuer seule. 

Enfin bon, de toute façon, il va bien falloir que je me lance, et en effet comme vous dites, mieux vaut ne pas en parler pour l'instant, après tout qu'est-ce que ça peut leur faire. On va dire que je me lance ce week-end, 20 minutes, je sais que je peux les tenir.

Vous vous lancez aussi ? smiley

Violette28.
Abonné

Ha, donc tu n'es pas une novice dans ce sport!!!! ;-)

J'adorerais m'y remettre, pas à la course, mais à la marche rapide!

Pour le moment, je suis en vacances, et avec ma p'tite puce de 3 ans, impossible d'aller bien loin!!! Ceci-dit, tous les jours, elle me demande de l'attraper, ou de la faire sauter dans la piscine, ça se vaut, non? ;-)

J'attends la reprise du boulot pour voir si je me trouve un créneau (euh... Mon boulot est à 70km de la maison, alors non, je ne tenterai pas le retour à pied!!!! ;-D)

Moi, je suis une "sportive intermittente": je suis capable de courir pendant deux mois tous les deux jours, et puis, pfuiiit, un peu de pluie, et hop, plus rien pendant 2 mois!!! Depuis la naissance de ma fille, c'est un peu plus compliqué encore...

En tout cas, ça me donne vraiment envie!!!

pleinedespoir.
Abonné

Hi Kliouchka,

Si des gens dans ton entourage se réjouissent de te voir échouer.. alors... change d'entourage! c'est pas sympa de se réjouir de voir les cops se plantger ... et puis comme disent les copines LC tu vas pas rater... un point de côté? c'est  signe que tu es vivante et qu'il y a du boulot mais c'est pas un échec... peut-être faudrait -il sortir de ce côté noir ou blanc ,réussi /raté...tout ou rien; la vie est une succession de vagues plus ou moins porteuses ... l'échec n'existe pas il n y a que des feed back et des propositions de la vie d'en tenir compte ou pas ....

Tu vas y arriver et trouver ce qui te convient.. prends ton temps...

Haut de page 
X