Toujours peur de demain - 08112011

SophieP.
Abonné

En ce moment, ça va plutôt bien. Le démarrage a été long, mais je sens les bonnes habitudes qui s'installent, je commence à sentir la satiété, j'ai réussi à limiter les prises alimentaires "de consolation". Cette semaine a vraiment bien démarré, et j'espère passer en dessous des 85 kilos (je suis à 85,7) assez vite, ce qui serait une étape symbolique. Seulement, je pars chez mes beaux-parents ce WE, j'ai peur de m'y ennuyer même si je pars avec de bons livres et mon ordi (je suis écrivain). il y aura du chocolat partout, on va trâiner à table... Ce qui est terrible, c'est que cela me tourmente déjà alors que je n'y suis pas encore !!!! Il faut toujours que je pense à demain, et je gâche ainsi aujourd'hui !

Commentaires

caricarole.
Abonné

Alors sophie comment s´est passé ton week-end chez tes beaux parents, dur dur à gérer ou bien grande fierté  d´avoir pu écouter tes sensations??

Je te demande parceque moi aussi ca me fait flipper d´aller chez mes beaux-parents ( qui sont d´ailleurs supers gentils) mais chez eux c´est l´orgie cullinaire!!

Carole

SophieP.
Abonné

On est allés deux fois au resto, j'ai tapé dans leur boite de chocolat... mais je crois que ça a été "moins pire " que les fois précédentes ;) J'ai essayé de ne pas trop trainer à table, amis il y avait à chque fois des desserts au chocolat... Enlevez moi ce mot du cerveau ! Bon courage à toi en tout cas pour cette visite !

Lyly
Abonné

Bonjour Sophie ! 

On ne se connait pas, mais j'avoue qu'aujourd'hui, n'étant pas très motivée au travail (oups...), je parcours un peu les discussions des forums et je suis tombée sur celle-ci !

Si tu as réussi à passer un week-end sans trop d'encombres chez tes beaux-parents, c'est la preuve d'un immense pas en avant ! Mais, si je peux me permettre, tu ne devrais pas diaboliser le chocolat. Tu aimes ça (moi aussi !) et tu ne devrais pas culpabiliser pour ça. Même si tu as mangé des gâteaux au chocolat, ça n'est pas un drame et ça ne t'est surtout pas interdit ! Ce que tu dois t'interdire, en revanche, c'est d'en faire ton ennemi. Quand tu arriveras à le considérer comme un aliment parmi d'autres, aliment qui te fait plaisir et que tu sais déguster, alors là, tu auras tout gagné et je serai peut-être encore là pour t'applaudir des deux mains et te féliciter !

Très bonne semaine et peut-être à bientôt !

 

Haut de page 
X