Un début vraiment difficile - 28022018

Malvina
Ancien abonné

J'ai débuté le programme il y a une semaine. Je savais que je ne prêtais pas toujours attention à mes sensations alimentaires, et ça a renforcé ce constat.

Depuis que j'ai commencé le programme, je suis très en colère après moi-même de ne pas être capable de contrôler mes compulsions. Et encore, si je me laissais vraiment aller, je mangerais constamment. Lors de mes compulsions, je mange tout ce qui me tombe sous la main en grande quantité. Lors des repas normaux, je mange en général ce qui me fait envie et je ne m'interdis rien, je n'ai pas d'aliment tabous. Je sais qu'il doit y avoir une raison pour ces envies de manger constantes, pour ce besoin de me remplir l'estomac. Mais je n'arrive pas à identifier ce que c'est. Je me sens bien psychologiquement en règle générale, je n'ai pas de soucis particuliers, mais il doit bien y avoir quelque chose qui fait que j'ai besoin de cette nourriture en permanence.

Pendant cette première semaine de programme, j'ai pris plus d'un kilo. Je n'ai jamais été aussi lourde de ma vie et je ne me sens vraiment pas à l'aise dans mon corps. Je commence à désespérer, presque déprimer. Je n'ai aucune patience avec mon ami qui subit mes humeurs, tout ça parce que je suis complètement démunie face à ces envie de manger incontrôlables.

Je suis vraiment perdue et je ne sais pas comment avancer. Je sais qu'il ne sert à rien de manger quand on a pas faim, qu'il faut déguster quand on a faim, prendre plaisir, de manière à finalement manger la juste quantité, mais je n'y arrive pas, c'est plus fort que moi. J'espère vraiment que les exercices de dégustation qui suivent le carnet découverte vont commencer à porter leurs fruits, mais je ne sais même pas comment aborder cet exercice, car je ne sais pas distinguer une petite faim d'une envie de manger.

Si quelqu'un a des conseils pour redevenir un peu plus positive, je suis preneuse.

Commentaires

Tatou
Ancien abonné

Bonjour Malvina

Je commence également tout juste le programme (2semaines)cecqui ma aidé à comprendre mes envies de manger ce sont les 1eres activités autour du bilan personnalisé j ai compris ce pourquoi je mangeais sans avoir faim. Et puis ensuite il a aussi le fait que je n'ai pas de objectifs en terme de perte de poids jecdevrai pourtant compte-tenu de mon imc mais je prendsle temps nécessaire pour commencer pas réapprendre à manger et je me dis que la suite suivra j essayé de être juste rigoureuse régulière et faire confiance à la méthode sans penser dans le court terme aux resultats voilà je te souhaite bon courage pour la suite et accroché toi moi je me sens déjà mieux je culpabilise de moins en moins en me disant c'est ma faute si je suis devenue ainsi

TasseAThe
Ancien abonné

Bonjour,

Tu vas arriver à l'étape de pleine conscience. 

Si tu commences dès maintenant la méditation, ça n'en sera que bénéfique, car cela va t'aider à prendre du recul sur tes émotions, ton ressenti, tes pensées négatives. Cela te sera utile à la fois pour l'alimentation, mais aussi je pense pour cette colère, cette culpabilité qui semble t'envahir, ton agacement.  

Je te conseille de commencer à méditer un peu chaque jour. Installe l'application Petit Bambou par exemple, suit la phase d'initiation avec une séance par jour pendant 10 jours. Tu devrais ressentir un apaisement, et cela t'aidera à accepter ces émotions et à les décortiquer en tant que spectateur plutôt qu'acteur... 

La méditation n'efface pas les émotions négatives, mais elle aide à les comprendre, à pendre du recul, à leur laisser moins de place.

As-tu commencer le sport ? Le sport aussi ça détend, et même si on se sent lourd, quand on progresse et qu'on est constant, on ressent une énorme satisfaction, une impression d'avancer ! et ça aussi, ça aidera les émotions positives à remplacer les émotions négatives qui te rongent. 

Ne te décourage pas !

Bonne journée

Fanette
Ancien abonné

Bonjour la communauté, bonjour Malvina!

Est-ce qu'on gronde un petit qui prend son doudou?

Non, on comprend qu'il en a besoin et que c'est primordial, peu importe la raison. Rassurer d'abord.

Parle-toi gentiment, prends tes besoins en considération sans les juger. Si tu te veux du bien, tu trouveras le bon chemin. Sois patiente et bienveillante avec toi-même. Fais ce qui rassure sans regret. Tu progresseras avec la PC, avec des activités pour positiver. Le forum et le site sont pleins de bons conseils pour ça. Explore et prends plaisir.

Si on contrôlait tout, la vie serait-elle idéale pour autant?

Es-tu allée lire le fil sur le perfectionnisme?

Bon programme!

 

lilounette
Ancien abonné

Bonjour Malvina,

Je me reconnais totalement dans ton post...J'ai commencé depuis 3 jours et j'ai l'impression que ça a pour effet de faire disparaître le peu de volonté que j'avais vis à vis de mes pulsions alimentaires... Je me goinfre en me disant " le programme a dit pas d'interdit"...

Je remplis mon carnet alimentaire mais les questions qui y sont posées ne me parlent pas du tout car non, je ne fais jamais attention au "trajet " de mon aliment dans ma gorge par exemple....

Bref, à J+2 après le début, je me sens encore plus pathétique et sans volonté qu'avant de commencer le programme. crying

L'une de vous est-elle également passée par cette étape ou suis-je en train d'échouer lamentablement svp ?

 

Merci d'avance pour votre aide

 

 

Ne subit plus, agit !

TasseAThe
Ancien abonné

Bonjour,

Moi je suis par là !

Je me suis inscrite en janvier, mais je me suis préparée mentalement pendant 2 ans avant d'attaquer, quand j'ai lu les 1ers chapitres "maigrir sans régime" (i lm'a fallu 1 an 1/2 pour ressentir à nouveau la faim). Le mot "pathétique" oui ça me parle bien, je me suis clairement sentie nulle de m'être laissée envahir par mes problèmes de poids, j'ai réalisé le temps que j'avais passé dans ma vie à essayer de maigrir alors qu'il y a temps de choses super à faire de ses journées, et je me suis sentie vraiment nulle très longtemps ! "pauvre fille" c'est une rengaine qu'il a fallu faire taire dans ma tête !!

Nos soucis de poids nous incite à nous dévaloriser constamment, ça nous montre à quel point cela nous rends vulnérable. Plutôt que de trouver nulle au bout de 2 jours et en situation d'échec, accordes toi le temps d'y arriver, de tester, sans te juger.

Félicites toi de t'être inscrite, de venir sur le forum en parler sans tabou ! car ça montre que tu veux y arriver justement ! 

Il faut POSITIVER les situations que tu vois en noir. Il y a forcément un angle de vue où c'est positif !

Par exemple, le trajet de l'aliment, c'est une découverte justement qu'il faut faire, une expérience à vivre à chaque repas. Non moi non plus je ne le faisais jamais avant ! mais c'est un apprentissage à faire pour en revenir à nos sensations corporelles. Il faut se laisser du temps :-)

 

Bonne soirée,

 

 

Fanette
Ancien abonné

Bonsoir!smiley

Pas de panique! Ici, on n'échoue pas, on fait des expériences. On fait des découvertes. Certaines sont rapides, d'autres lentes. Certaines sont jubilatoires d'autres plus inquiétantes mais dans un premier temps seulement. Petit à petit, les découvertes deviennent toutes source de conscience et de plaisir accrus.

Si tu as besoin de manger, mange. Mais prends ton temps, essaie de pratiquer la dégustation en recherchant toutes les sensations que te procure l'aliment. Si tu as des aliments tabous, ne te précipite pas pour les réintroduire dans ton quotidien. Prends le temps de faire connaissance avec les sensations alimentaires que tu découvres. Nous sommes tous et toutes passé(e)s par des grands moments de frustration, de culpabilisation, de désespoir parfois. A quoi nous a servi d'être durs avec nous-mêmes? A angoisser plus, à nous dévaloriser davantage? Est-ce bien raisonnable?wink

Allez faire un tour sur le fil 3 choses agréables et participez-y. Sélectionnez un défi ou une activité sur vos qualités et vos actions positives. Devenir positif et optimiste, ça se travaille aussi sur LC! Un petit tour sur le fil du perfectionnisme, ça peut être pas mal aussi. Et si vous êtes peu sportives, tentez le parcours sport, facile (le plus souvent) et bon pour le moral. 

On n'est pas seul quand on est sur LC, et surtout, on n'est pas nul ou pathétique, on ressent des émotions. Les émotions, c'est légitime. On n'est pas plus vertueux quand on ne ressent rien. Essayer de nommer l'émotion, de la ressentir dans son corps, c'est ce qui nous fait avancer. Izabelle est très forte pour expliquer ça. Et accepter l'émotion comme un message, comme le signe d'un besoin. Rien de nul là-dedans, que du vital!

Courage et patience, et bienveillance! Parce que vous aussi, vous le valez bien! wink

 

 

lilounette
Ancien abonné

Je vous remercie les filles pour ces mots d'encouragement qui me font vraiment un bien fou...

Toutefois, au final.... Que faut-il manger ???

On est d'accord, il faut tout de même faire attention et tenter d'équilibrer ces repas n'est ce pas ?

La méthode n'est tout de même une potion magique permettant de manger tout ce qui est bon (et gras et sucré) tout en perdant du poids ???

 

Ne subit plus, agit !

izabelle
Animatrice forum

Il faut y aller doucement au début

ce n'est pas pour rien que la méthode est par étape, car on ne peut pas tout faire à la fois

selon les personnes on ne commence pas par la même chose : certains la dégustation, certains la faim, certains l'émotionnel

la méthode n'a rien d'une potion magique je suis sûre que tu connais des gens qui mangent de tout et restent minces sans un gramme de gras?

eh oui  ce n'est pas qu'ils ont de la chance c'est simplement qu'ils écoutent leur corps

ma fille est comme ça (en même temps je l'ai éduquée en ce sens je ne voulais pas qu'elle ait le  même problème que moi), elle mange frites, churros, elle est extrêmement gourmande, un bon coup de fourchette en apparence, mais si on y regarde bien, elle zappe souvent le dessert, elle s'arrête de manger à la bouchée près, elle ne mange jamais quand elle n'a pas faim sauf si c'est par gourmandise et elle sait toujours ce dont son corps a besoin

 

ce n'est pas magique, c'est normal !

mais pour une raison ou une autre, cela s'est un peu détraqué chez nous.....

moi ma mère nous donnait à manger sans faim, le soir,  après nous avoir donné des brioches au chocolat au gouter

donc j'ai pris vraiment l'habitude de manger sans faim

 

donc il faut du temps pour se refaire une éducation des sensations, leur faire confiance aussi

 

ensuite à terme, oui on mange de tout et ce qui est bon aussi  et on perd du poids  (uniquement si on est au-dessus de son poids d'équilibre ceci dit, et celui-ci n'est pas forcément la taille mannequin)

 

mais au début, il faut vraiment se concentrer sur chaque étape

pour moi la plus fondamentale est la faim

et à ce moment là  il vaut mieux le faire avec des aliments que l'on connait bien, ceux que l'on mange tout le temps

car si on réintroduit trop tot des aliments caloriques,  on risque d'en manger de trop grandes quantités, on n'est pas habitué,  et parfois on n'a jamais appris à consommer ces aliments

il y a des étapes dans le programme qui nous permettent de faire cet apprentissage

 

alors un pas à la fois

carnet découverte : on s'observe avec bienveillance et amour, comme on le ferait avec un enfant, avec simplement une idée de changement derrière la tete, mais sans pression

étape de la faim  : on expérimente, on réapprivoise ces sensations avec les aliiments que l'on connait et non anxiogènes

étape de la dégustation : on porte son attention sur le goût, on expérimente un nouveau mode de relation à ses sensations du goût, on fait de la place au "présent" dans l'acte alimentaire

 

ensuite y'a d'autres étapes, mais déjà  il nous faut  ressentir la faim (et apprendre progressivement à l'aimer, la bonne faim, le bon appétit qui nous donne le signal de nous restaurer), ressentir le goût  et avoir envers soi-même cette attitude bienveillante qui est la base d'un changement durable

X