Un effet de la RPC ? - le 13/04/2012

Pomdereinette.
Abonné

Récemment j'ai abordé ici la question de la colère (j'entame le livre de Thich Nhat Hanh).

Or aujourd'hui j'ai eu un échange assez vif devant témoins avec une collègue, et ce n'est pas la 1ère fois. Sauf que là j'ai répondu posément, en essayant d'argumenter mon point de vue et surtout en disant bien "je" pour parler de mon ressenti. La personne en question a quitté la discussion en pleurs, ce qui m'a sur le coup bien culpabilisée, et mise en colère...

Deux choses : d'une part cela est arrivé alors que enfin je m'astreins à 3 mn de RPC (éventuellement dans les toilettes) même dans le cadre du travail, environ toutes les 3 h. D'autre part, j'ai refait un exercice de RPC après, qui m'a donné l'impression de mieux faire la part des choses (y compris mes propres peurs) au lieu de tourner en rond au sujet de cet incident.

L'étape d'après étant bien sûr (pas si simple ! ) de pouvoir reprendre cela posément avec elle.

Je ne me suis pas reconnue, surprise de mon calme tout en refusant de m'incliner comme je le fais en général, tout en râlant et m'enervant. D'où mon interrogation : la RPC est donc si puissante quand pratique régulière ?

Remarque annexe : en ce moment, je me sens totalement dépendante de mon MP3. L'étape d'après serait, je suppose, d'être capable de pratiquer sans. J'ai pour l'instant l'impression d'avoir remplacé une addiction (la nourriture) contre une autre (la RPC).

Commentaires

calico.
Abonné

Waouh, totalement balaize!!!!

Ben oui, ce que l'on nous raconte est vrai. ça marche et ça fait du bien par oû ça passe. Et comme tu as pu le vivre cela va te permettre de le revivre et cette fois sans l'aide de ton mp3. Parce que un jour tu vas l'oublier où que tu ne l'auras pas sous la main et que tu essaieras quand même juste pour voir. ce sera le bon moment et ça marchera aussi. 

Et puis mieux vaut être un peu addict à la RPC qu'à la nourriture, non? 

Chouette expérience.

Bon We.smiley

lore.
Abonné

bien d'accord avec Calico,

rpc -addict : je ne vois pas où est la nuisance de l'addiction, donc à user et abuser ne fera pas de mal bien au contraire Pomdereinette, tu en donnes la preuve, ça a des effets très bénéfiques pour toi dans ton positionnement avec les autres

moi qui n'arrive pas à m'y mettre, je trouve ta dépendance enviable, et pourquoi pas observer ce sentiment de dépendance qui t'inquiète grâce à la rpc justement ?

 

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Addiction à la pleine conscience : parmi les personnes qui ont développé une forte dépendance à la pleine conscience, citons le Dalaï lama, Mathieu Riccard, Jon Kabat Zinn, Christophe André, votre serviteur, et bien d’autres.

Personne n’a entamé de cure de désintoxication.

Et, oui, lorsque la pleine conscience est pratiquée régulièrement, assidûment, elle a des effets puissants sur le psychisme, qui ont d'ailleurs été évalués et mis en évidence par IRM fonctionnelle.

mamzelzoï.
Abonné

Waaah c'est super de gérer un conflit de la sorte!!! Je ne pratique actuellement la RPC qu'une fois par jour (au mieux) avec un enregistrement de 10 à 20 minutes, je vais me mettre aux pauses de 3 minutes dans la journée...

Pomdereinette.
Abonné

Avec de tels prédécesseurs, je garde mon addiction :-))

C'est surtout que doit venir un temps où on doit pouvoir pratiquer sans un MP3 collé aux oreilles, non ? Ceci dit, c'est comme un RV, maintenant.

Je ne sais plus quand j'ai démarré la RPC. Dans les 3 mois je crois, et jusque là juste 10 mn matin et soir. Et j'avais l'impresion de réaliser un exploit :-)) C'est pour respecter le programme (je gère mes fins de journée) que je suis passée aux pauses en journée. Et là je sens vraiment vraiment la différence. Y compris auprès de mes propres enfants : moins de colères, et de mon conjoint (dire sans se fâcher).

Je pratiquais pourtant déjà la méditation, mais là cette pratique ponctuant les journées fait vraiment une différence. Un grand merci.

Haut de page 
X