Une pensée m'obsède ! - 28042014

Joréane.
Abonné

Je suis allée à l'encontre de mes convictions religieuses, à savoir :

Pendant le Carême chrétien, j'ai mangé des aliments non autorisés parce que j'ai mangé que lorsque j'avais faim !

Voilà que cela me revient en pleine face, en ce début de semaine, plus morose à cause de temps, certainement !

Quoi faire ?

Merci de vos regards !

Commentaires

Lavienrose.
Abonné
Te pardonner!!
Pattie.
Ancien abonné

C'est une pensée qui ne sert à rien, parce que tu ne peux pas remonter le temps, c'est ce qu'on appelle une "pensée automatique". Pour qu'elle cesse de prendre toute la place, tu peux utiliser la RPC, pour la laisser prendre sa place et pas toute la place, ou la défusion. (Ou prier : la méditation de pleine conscience est décrite sur un site comme une sorte de prière laïque).

Si vraiment ça t'inquiète, tu peux aller voir un prêtre pour lui en parler.

marinebreizh.
Abonné

Joréane, tu es humaine et donc faillible.

Donc selon les préceptes du christianisme et tes convictions : d'accord avec les autres réponses tu te pardonnes, tu arrêtes de te flageller et ensuite tu peux également en parler avec ton directeur de conscience si tu en as un.

Ensuite pour éviter ce genre de situation à toi de voir comment tu intègres tes principes religieux, ta vie quotidienne avec ses contraintes et ton bien être !

 

Bonne journée

marieal.
Inscrit

Soit douce avec toi même, il n'est écrit nulle part que c'est une faute impardonnable de manger pendant le carême..tu as mangé... et puis voilà, Dieu ne va pas te froudoyer sur place.

.ça me fait penser à ma maman, elle me disait que lorsqu'elle était enfant, elle adorait le repas du vendredi saint: c'était un des rares jours où sa maman leur faisait du poisson , et son dessert favori, une tarte au sucre. Elle s'est toujours demandée comment ma grand-mère pouvait prendre ce fabuleux dessert pour un repas " de pénitence"! mais du coup elle a jamais osé en parler avec ma grand-mère. Pour autant ça n'a pas empeché ma maman d'avoir une existence clairement "chrétienne", à l'écoute des autres et dans le partage....Ton carême n'a pas été parfait, et bien transforme cette imperfection en une action vers les autres, ça te sera plus utile que de t'autoflageller.

Mime.
Abonné

Joréane je suis d'accord avec Lavienrose, Pattie, Marieal et tout particulièrement avec ce qu'a dit MarineBreizh

[quote=marinebreizh]

Joréane, tu es humaine et donc faillible.

Donc selon les préceptes du christianisme et tes convictions : d'accord avec les autres réponses tu te pardonnes, tu arrêtes de te flageller et ensuite tu peux également en parler avec ton directeur de conscience si tu en as un.

Ensuite pour éviter ce genre de situation à toi de voir comment tu intègres tes principes religieux, ta vie quotidienne avec ses contraintes et ton bien être !

[/quote]

Pardonne toi ton péché, car si péché il y a  il est vraiment tout petit. Ne sois pas si dure avec toi.

Bonne journée !

Mimesmiley

Joréane.
Abonné

Merci à LaVieEnRose, Pattie, MarieBreizh, Marieal & Mime, pour toutes vos réponses qui m'ont réconfortée !

Maintenant, avec du recul, je m'aperçois que ce n'était pas une grosse faute par rapport à tout ce qui se passe ailleurs ! 

J'ai retrouvé ma sérénité,

Je me sens libre et

Surtout Heureuse !

IsaMiaou.
Abonné

Joreane,

Les regles du careme sont faite pour guider ; le but est de prendre conscience de ce que l'on fait (dans le sens large), de "grandir" en s'imposant d'agir autrement que pour son seul plaisir . C'est pour cela que la tarte au sucre adorée n'etait point pour ceux qui l'aime un bien grand effort LOL !

Pour le sens du carème, il y en aurait des pages à ecrire. Mais quelque soit ta religion, je pense que le Dieu que tu honores ne peut s'adresser qu'à toi meme et c'est toi qui sait. Ecoute ta "petite voix"

amoureuse.
Abonné

Ton carême n'a pas été parfait, et bien transforme cette imperfection en une action vers les autres, ça te sera plus utile que de t'autoflageller.

Bonjour,

 

Nous voici a nouveau en temps de carême, et je me posais des questions comment gérer tout cela. Ce tte discussion sur le forum m'a bien été utile. 

J'en déduis qu'il faut toujours faire attention à ses sensations de faim et de satiété , de sauter un repas si on n'a pas faim et d'offrir d'autres bienveillances autour de nous qu'un jeûne à tout prix.

 

Bonne journée

Haut de page 
X