Webinar du 20.02.21 sur comment faire face aux EME - 21012021

Megan
Abonné

Ce webinar a été une sorte de révélation pour moi qui me suis inscrite il y a peu pour la deuxième fois; La première fois étant il y a 9 ans j'étais restée sur ma frustration de me sentir encore très "au régime" avec les conseils de chercher à identifier son émotion quand on avait une EME. J'ai noté hier que les consignes ont clairement changé, il faut systématiquement répondre à une EME et ne jamais lutter contre, c'est la lutte qui augmente la force de l'EME. 

J'ai eu envie de partager ici les notes que j'ai prise de ce webinar. Le Dr Zermati a comparé l'EME à un petit feu qui pouvait facilement être éteint avec un verre d'eau. Cette métaphore m'a bien parlé.  Ce qui ne veut pas dire du tout "céder" à une compulsion. Autre chose nouvelle pour moi, les EME sont totalement naturelles, normales et tout le monde en a et ce n'est pas un problème, c'est le fait de lutter contre qui entraîne les compulsions qui elles sont un problème.

Ce que l'on souhaite c'est d'éviter que les EME partent en compulsion et de réduire le nombre des EME; Pour cela on répond à l'EME en tenant le cadre du PLAISIR ATTENTION ET SECURITE. 

  1. Si on répond en mangeant quelque chose d’autre (ex : mandarine au lieu de chocolat), le cerveau va continuer à lancer la dopamine
  2. si on consomme l’aliment réconfort (ex : chocolat) sans porter son attention à ses sensations alimentaires (par exemple en restant dans ses pensées de contrôle pour moi) le cerveau ne capte pas la réponse et il n’y a pas de plaisir. Car une sensation existe que par la conscience qu’on en a d'où l'importance de l'attention.
  3. si on consomme l’aliment réconfort (chocolat) en se faisant des reproches on met le feu au cerveau qui va sécréter plein de cortisol qui va empêcher le ressenti intégral du plaisir

PLAISIR = aliment qu'on aime + attention à ses sensations alimentaires

ATTENTION = sur ses sensations alimentaires et non sur ses pensées automatiques

SECURITE = penser du bien de l'aliment que l'on mange au moment où on le mange

Comme on ne peut pas porter son attention à la fois sur ses pensées et ses sensations alimentaires, en se réfugiant dans les sensations alimentaires on met à distance les pensées.

Enfin la sécurité se construit en accumulant beaucoup d'expériences positives en respectant le cadre. 

Pour ma part j'ai encore beaucoup de pensées de contrôle et je note en effet comment porter mon attention sur mes sensations alimentaires me permet de rester dans mon corps et laisser les pensées  à distance.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

eh oui la méthode évolue par l'expérience de ce qui marche!

merci pour ce récap, c'est très utile pour ceux qui  n'ont pu y assister!

marylene2
Abonné

Bonjour

Au bout de 2 semaines, je commence à faire la distinction entre mes pensées restrictives acquises depuis pas mal de régimes divers et variés. Je commence à saisir la pleine conscience, ce n'est pas facile pour quelqu'un comme moi qui ai 2 ou 3 pensées d'avance. Savoir se poser et rester sur une seule pensée devient un véritable exercice.

Je n'ai pas encore perdu de poids flagrant et je sais que c'est trop tôt , toutefois je me sens mieux dans ma tête et dans mon corps. Quelque chose se passe, je le sens, à moi de faire en sorte de maintenir la ligne droite. Malgré une vie de famille qui m'amène à préparer de bons repas pour mes grands enfants et petits enfants . Je m'explique - durant ces repas, je suis heureuse de les voir se régaler, et si je mange  je culpabilise de peur de trop manger.... J 'ai un réel plaisir à leur faire plaisir, mais je me mets tellement la pression, que je stresse et grignote, par ci par là sans vraiment manger.

Je vais faire l'anniversaire de ma petite fille que j'adore et je vais aborder ce repas différemment dans ma tête et dans mon comportement.

Y a t il parmi vous des personnes qui ont eu à faire à ce genre de situation : Ne pas culpabiliser  et rester zen sans le contrôle permanent. ?

Merci , et Bonne journée..

Marylène

 

 

Maryna 77

izabelle
Animatrice forum

oui il me semble que ça va venir peu à peu , surtout en persévérant la pleine conscience et le fait de ralentir

les voir heureux, ça c'est une super pleine conscience

pareil pour toi, centre-toi sur le plaisir gustatif, déguste, fais durer les bouchees comme le bonheur d'être en famille

dans l'instant présent

pense à toi comme à un de tes petits enfants : te faire plaisir

et ensuite ralentir pour profiter du plaisir

bravo pour ce début de parcours!

X