Week-end en famille - 16042012

080413143151_Libellule2.
Abonné

Bonjour Docteurs,

Avant tous merci pour votre programme qui me fait avancé sur le chemin de la guérison et la paix avec la nourriture.

Beaucoup de questions viennent à moi ce matin

Je diagnostique que j'ai de vraies difficultés le week-end et je ne sais pas comment y faire face.

Le week-end est comme un tunnel ou je me mets en autarcie et ou je mange souvent plus que de raison.

1. le premier cas de figure est l'invitation chez mesz beaux parents ou mes parents tout le week-end. Bon celui là j'avance doucement mais pas évident. Les horaires de repas et les repas deviennent un quotidient, et pas évidenet de m'y caler. Même si c'est agréable, il faudarit que je réduise mes portions ? j'ai l'impression de devoir me mettre en restriction pour ne pas grossir

 

2. L'autre cas de figure, quand on reste à la maison. Ce qui m'est arrivé ce week-end. Je suis maman de deux petits un de 4 ans et demi et un de 8 mois.. Purée la purée j'étais épuisée de tout ce bruit, j'ai dormi le samedi pm, en faisant une sieste.

Nous sommes sortis le samedi matin et le dimanche matin histoire d'aérer le grand et de faire un peu d'exercice.. Mais finalement j'ai utilisé la nourriture pour aller bien, pour le réconforter, pour m'occuper.. Et je ne le réalise que ce matin.; Et pire je ne sais pas ce que j'aurai pu faire ou du faire pendant le week-end.

Il est vrai que le vendredi a été source de stress, mais gérer sur le moment, j'étais en pc, la personne nuisible ne m'a pas nuit :)

Mais je me demande à quel point mon cerveau n'a pas voullu fêter ça le samedi, ou bien je n'ai pas vu que j'ai encaissé...

 

Merci d'avance,

Commentaires

ccil.
Abonné

Ce que tu décris ressemble en effet un petit peu à une eme "en décalé", mais aussi à une eme du week-end car s'occuper de sa petite famille après une semaine de boulot et bien oui parfois c'est fatiguant!!! alors qu'on aurait tant besoin de se reposer et de "lacher prise" ... donc eme. Moi aussi ça m'arrive! Souvent je mange plus le week-end. Je pense qu'il faut s'efforcer de trouver deux choses qui feront passer certaines eme au deuxième plan:

-d'abord pouvoir se reposer et ne pas culpabiliser de le faire, la sieste c'est bien par exemple ou un moment ou les enfants sont gérés par le papa, pour juste lire, ou rien faire, ou s'occuper de soi... ( vous pouvez le faire à tour de role...)

- arriver à trouver des activités en extérieur qui vous conviennent à tous, balade au parc, parcours sportif dans les bois, visite de zoo, pique nique, vélo ( dans quelques mois le petit tiendra sur un siège de vélo ou dans une remorque...) etc... et qui permettent de se sortir de sa semaine de travail, de s'aérer tout en étant avec les enfants, en passant un bon moment sans penser à rien d'autre, de faire aussi un break en quelque sorte avec la routine de la semaine...

Maintenant mes enfants sont plus grands et ce n'est pas toujours simple le W.end, entre les machines de linges, les activités où l'on sert de taxi, les repas, les courses Etc... ouf! bref c'est plutôt plus rare les moments où l'on sort tous ensembles et où on fait la même "activité", donc profite! car ce sont finalement de bons souvenirs!!!

080413143151_Libellule2.
Abonné

Merci cécile :)

En effet l'eme fin de semaine et avant la prochaine semaine.. ça a du sens..

Je vais être plus attentive..

izabelle
Animatrice forum

moi aussi ça m'arrive d'avoir ce que vous appelez des EME du week-end

déjà parce que le fait de se sentir épuisée - envahie par ses enfants est hautement intolérable comme émotion, c'est quand même franchement culpabilisant...

je crois bien que c'est encore l'un de celle qui a tendance à se transformer direct en EME chez moi sans passer par la case départ (aucune conscience)

pourtant, dès que je reconnais intérieurement que ma fille me pompe et que j'aimerais bien souffler 5 minutes, je n'ai plus aucune envie de manger....

le simple fait d'en avoir conscience

alors le week-end entre faire plaisir à son conjoint et faire "ce qui est bien" pour les petits, les EME peuvent venir assez vite pour peu que l'on ait envie, au fond de nous, d'un peu de calme et de repos, voire de solitude....

Haut de page 
X