Accepter son corps, dur dur - 08062011

adbonte
Votre coach

Je trouve cette méthode de maigrir sans régime intéressante et je pense qu'on peut y arriver mais dans le programme, on parle beaucoup de respecter son corps...Et quand je regarde mes cuisses ou mon ventre, ça me désespère.

Commentaires

babydols.
Abonné

bravo !!!!! tout est dans la posture c'est clair !!!!!

Flowerbomb.
Abonné

où est cette vidéo ?????

dreamscometrue.
Abonné

@Grazia : dans l'outil émotionnel sous le tire "vivez mieux le regard des autres" ^^

Babydol@: Merci ^^

Malheureusement ça n'a pas tenu longtemps puisqu'aujourd'hui j'étais de retour à la case départ. J'en ai tellement marre faut dire. Ce corps je ne le supporte plus et de toute façon je ne l'ai JAMAIS supporté! C'est comme si il me manquait la connexion entre ma tête et lui. Ca fait mal mais c'est tous les jours la même histoire. Je me débecte littéralement et je ne sais plus quoi faire. Le coté de dire "faut t'aimer ça ira mieux" ca parait super simple mais c'est juste impossible pour moi. Bref je suis dans l'impasse et c'est usant.....

babydols.
Abonné

je comprends, mais n'abandonne pas.

J'aurais quelques pistes de reflexion ;

Est-ce que tu as déjà essayé de lister ce que tu aimes et ce que tu detestes chez toi ? 

 

exemple :

tu deteste : 

ton ventre, tes cuisses, tes fesses, etc

tu aimes :

tes cheveux, ton visage, tes mains, tes ongles, etc

 

Tu peux aussi essayer de changer des petits trucs : coiffure par exemple, tenues vestimentaires, porter des bijoux, te maquiller, etc

Il parait que plus on focalise sur une partie de son corps, plus on la trouve horrible. Si tu deteste le bas du corps, tu peux essayer de fixer le haut déjà et te mettre en valeur (decoleleté, coiffure, etc)

 

enfin voila quelques idées. Tu peux aussi sonder les personnes qui te sont proches et fiables pour qu'on te dise ce qu'on trouve bien chez toi !!! ou tu m'envois une photo et je serais objective, lol

 

allez courage, c'est difficile mais je sais que tu peux le faire !!!!!

 

bisous ma belle

dreamscometrue.
Abonné

Babydol@ merci ^^ Mon soucis  c'est qu'il n'y a RIEN du tout que 'jaime chez moi. J'ai déjà tenté cet exercice et à chaque fois je suis encore plus démotivé qu'avant parce que je trouve rien! et effectivement mon cops me le rends bien puisque étant focalisé sur lui 24/24 en le détestant il me renvoi l'image de qqchose que je déteste. Et le plus bizarre c'est que même si jele sais et donc que je pourrai casser ce mécanisme je n'y arrive pas. C'est peut être ça qui me tue d'ailleus.

Pour les amis, j'ai eu l'énorme chance de ne jamais avoir de réflexions de leur part, ou des enfants à l'école donc on peut pas dire que j'ai souffert de cela, mais mon mal est différent: ce qu'ils me disent sur moi, je ne le vois pas. Et il n'y à rien de plus frustrant que d'avoir l'impression d'être dans un autre univers que tout le monde. Je ne vois vraiment rien quand je me regarde dans la glace de ce que les gens eux voient. 

Quand on me dit que j'ai un beau sourire ou des jolis yeux, c'est peut être très gentil et je devrai surement être très reconnaissante mais je n'y arrive pas. Tout simplement parce que quand moi je me vois j'ai envie de vomir, et je ne vois rien de tout ça.

Enfin Bref....c'est le même combat depuis des années...................j'en arrive juste à me demander si comme la culpabilité cela disparaîtra un jour?

 

Maais Merci pour ton soutient et Bravo pour toutes tes victoires c'est vraiment génial! Bisous =^^=

Lia.
Abonné

Quoi dire pour aimer son corps?

J'aime le mien mais ca n'a pas toujorus été le cas. Plus que des améliorations "extérieures" (bjoux maquillage etc ) qui comptent aussi bien sûr pour moi c'est un processus intérieur de réconciliation.

J'aime mon corps, je le regarde entièrement sans soucis, je le touche, je me masse et j'adore que mon mari le fasse aussi.....j'avais lu un jour un bouquin ou une femme prenait chaque jour du temps pour se raconter à elle même l'histoire de son corps et partir à sa découverte avec affection, en partant de ce qu'ele considérait comme des défauts. Et j'ai fait cela. Et aujourd'hui tout a un sens dans mon corps, mes vergétures sont les traces aux cuisses de mes années de danse classique ou j'ai commencé parallèlement à prendre beaucoup de poids. Mes seins sont marqués aussi, ptose franche, allaitement longue durée de mon fils d'amour qui a profité de 18 mois de lait maternel. Mes fesses sont toutes mitraillées de cellulite, mais je les aime, elles sont fermes je trouve malgré tout, elle me permettent d'être toujours assise douillettement e finalement la cellulite est juste un truc abbsolument féminin.

Bref au final je ne suis pas une bombe des magazines ou des séries (que je ne lis pas de toute facon et je ne regarde pas la tv). Mais je m'aime oui ca je peux el dire, pas tous les jours toutes les minutes,mais très souvent. Tiens j'ai même 2 ventres, ventre 1 en bas du nombril, depuis gamine, ventre 2 sous l'estomac, depuis de nombreux traitements hormonaux contre l'infertilité. Et bine même ventre 2 je l'aime, c'est la trace de tous mes efforts pour vivre le bonheur d'être maman aujourd'hui. Et en plus ventre 2 devient plus ferme avec le sport que demander de plus.

Notre corps est notre histoire, et uen histoire on peut se la raconter de bien des manières différentes.

Bulle.
Ancien abonné

Magnifique post Lia...

Clafmax.
Abonné

Bonjour Sandrine,

 

Nouvelle dans le parcours, ton message m'a fait l'effet d'un rayon de soleil!

Je te remercie donc très sincèrement car tu sais exprimer de la plus belle des façons ce que je ressens aussi.

Belle soirée à toi.

 

Claf

jacquie.
Abonné

bonjour à tous

 

je  HAIS mon corps, je vais bientôt avoir 50 ans et je me dis qu'il est temps que je profite

un peu de la vie et que j'arrête de me la pourrir.

Je viens de débuter la méthode ZERMATI  et je ne sais pas si ça fonctionnera et me fera

perdre du poids.

Ce qui est sûr c'est que l'été prochain je m'autoriserai des chemisiers sans manches

ce que je me refuse à porter depuis 25 ans, malgré la canicule, c'est toujours

des manches courtes, jamais sans manches, meme si je crève de chaud l'été

et même chez moi !

j'ai une image de moi catastrophique, le matin je me débrouille pour ne pas

me regarder dans la glace, sauf une fois habillée pour me coiffer, je ne supporte

pas mon image nue, je ne supporte pas ces 88 kilos pour 1,60 m

 

et ça il faut que ça change et meme si la méthode zermati ne réussit pas à me faire maigrir

ce que j'espère c'est qu'elle m'aide à m'aimer moi avec l'enveloppe corporelle qui est la mienne.

calico.
Abonné

Hello les copinautes,

aimer son corps, pas facile et quoi dire de plus que Lia, puisque tout cela est affaire personelle et une longue route intérieure.

A quinze ans j'étais focalisée sur mes pieds. Je les trouvais objectivement monstreusement longs. Il y a 25 ans porter du 40, c'était exceptionnel chez les filles. On trouvait rien de bien joli au rayon dames. J'allais au rayon messieurs, parce que les chaussures pour vieilles dames à talons plats et boucles en argent, bof. Plus pareil de nos jours, vu que les tailles de filles ont pris l'ascenceur, les chausseurs se sont adaptés et on trouve enfin de jolies chaussures. Donc, un jour que je me lamentais à haute voix dans le vestiaires des filles avant la gym, l'une de mes copines de classe m'a dis d'un ton qui se passait de commentaires "tu nous fais ch... avec tes pieds, ils sont très bien". J'en suis restée coite et bizarrement, à partir de là, j'ai reconsidéré mes pieds. Bon pour la petite histoire, je me suis dépêchée de trouver de la disgrâce à une autre partie de mon corps....hahaha.

Aujourd'hui à passé 40 ans, je regardais mes rondeurs en prenant ma douche et me faisais la réflexion que kilos en trop ou en moins, je gardais toujours les mêmes formes. Et j'en tais bien contente. Je retrouve toujours mon petit ventre rond sous le nombril. Et mes hanches avec le petit creux si commode pour les mains masculines. c'est cela, je m'y retrouve, même si parfois, je peste quand je n'arrive plus à fermer la fermeture éclair pour cause de rétrécissement (c'est un complot, ma machine à laver me joue des tours). 

Est-ce que je m'aime? m'oui, je crois que je vais le dire. Je m'aime comme ça. On verra demain. Demain est un autre jour.

capuccino
Marraine

Jacquie,

c'est à toi que s'adresse mon message.

Inscrite depuis le mois de Juillet, comme je l'ai déjà écrit quelque part sur le forum, j'ai échoué ici comme un naufragé sur une île déserte.

Comme toi j'ai hurlé ma colère, le dégoût de mon corps plein de cette graisse dont je ne voulais pas.  En lutte contre mon poids, contre moi-même pendant des dizaines 'années, j'avais réussi à maintenir un poids correct et puis en quelques mois, j'ai perdu le combat ue je menais depuis si lo,ngtemps et je me suis retrouvée à un poids jamais atteint auparavant.

Comme toi, je me suis interdit de porter ceci ou cela parceque j'avais des vergetures, des grosses cuisses, je em suis refusée de faire et vivre tant de chose parceque je me trouvais trop grosse...

A  20 ans j'entamais une psychothérapie qui a duré 8 longues années parceque je souffrais de crises d'hyperphagie. A 28 ans rien n'avait changé...

Dans 2 mois, je vais fêter mes 52 ans et le corps que j'ai ne me convient pas mais à force de lire les réponses des Drs A et Z à mes questions, à force de me libérer de cette souffrance qui était la mienne, j'ai arrêté de me faire violence à mon encontre. J'accepte mon corps mais ne l'aime pas pour autant (c'est complètement différent). Pendant plusieurs mois, pour me punir, j'ai refusé d'acheter de nouveaux vêtements et puis j'ai cédé et me suis habillée à nouveau.

Tout ce message pour te dire qu'à force de faire les exercices, à force de venir sur le forum, à force de poser les questions qui me viennent à l'esprit, il ya a eu comme ça, au détour d'une phrase, d'un mot, une prise de conscience qui m'a fait avancer d'un pas de géant même si par ailleurs j'avance comme une tortue.

Cela fait 7 mois que je ne fais plus de régime et que je mange ce que je veux, cela faisait 35 ans que cela ne m'étais plus arrivé. Je ne me satisfairai pas de rester à mon poids actuel et j'espère que bientôt la balance penchera du bon côté.

Alors, prends soin de toi, suis le programme à ton rythme et bientôt toi aussi tu t'autoriseras des choses qui aujourd'hui sont dans la zone interdite.

jacquie.
Abonné

[quote=capuccino]

Jacquie,

c'est à toi que s'adresse mon message.

Inscrite depuis le mois de Juillet, comme je l'ai déjà écrit quelque part sur le forum, j'ai échoué ici comme un naufragé sur une île déserte.

Comme toi j'ai hurlé ma colère, le dégoût de mon corps plein de cette graisse dont je ne voulais pas.  En lutte contre mon poids, contre moi-même pendant des dizaines 'années, j'avais réussi à maintenir un poids correct et puis en quelques mois, j'ai perdu le combat ue je menais depuis si lo,ngtemps et je me suis retrouvée à un poids jamais atteint auparavant.

Comme toi, je me suis interdit de porter ceci ou cela parceque j'avais des vergetures, des grosses cuisses, je em suis refusée de faire et vivre tant de chose parceque je me trouvais trop grosse...

A  20 ans j'entamais une psychothérapie qui a duré 8 longues années parceque je souffrais de crises d'hyperphagie. A 28 ans rien n'avait changé...

Dans 2 mois, je vais fêter mes 52 ans et le corps que j'ai ne me convient pas mais à force de lire les réponses des Drs A et Z à mes questions, à force de me libérer de cette souffrance qui était la mienne, j'ai arrêté de me faire violence à mon encontre. J'accepte mon corps mais ne l'aime pas pour autant (c'est complètement différent). Pendant plusieurs mois, pour me punir, j'ai refusé d'acheter de nouveaux vêtements et puis j'ai cédé et me suis habillée à nouveau.

Tout ce message pour te dire qu'à force de faire les exercices, à force de venir sur le forum, à force de poser les questions qui me viennent à l'esprit, il ya a eu comme ça, au détour d'une phrase, d'un mot, une prise de conscience qui m'a fait avancer d'un pas de géant même si par ailleurs j'avance comme une tortue.

Cela fait 7 mois que je ne fais plus de régime et que je mange ce que je veux, cela faisait 35 ans que cela ne m'étais plus arrivé. Je ne me satisfairai pas de rester à mon poids actuel et j'espère que bientôt la balance penchera du bon côté.

Alors, prends soin de toi, suis le programme à ton rythme et bientôt toi aussi tu t'autoriseras des choses qui aujourd'hui sont dans la zone interdite.

[/quote]

 

 

Merci CAPPUCINO je suis très touchée de ton gentil message. Je fêterai mes 50 ans cet été et j'espère parvenir progressivement

à avoir le même état d'esprit que toi, c'est mon but. Bien amicalement

dreamscometrue.
Abonné

Chère Jacquie,

Je me permets de me joindre a Cappucino pour te dire que oui c'est possible, on peut changer son regard sur soi mme quand on part de la vrai haine de soi. Celle qui fait qu'on fuit tous les miroirs, tous les appareils photos ou portables, toutes les glaces, voir tous les reflets, juste pour eviter de croiser une partie de soi.

Je suis/ j'ai été comme ça. Je me haissais tellement que je me faisais du mal, que ce soit par la nourriture, les mots, les crises, les coupures etc...........Je ne supportait pas ce corps et de tte facon pour moi ce n'etait pas le mien, ce n'etait pas MOI! Moi je n'etais pas ce tas de graisse sans forme, plein de cellulites et de bourets! Moi je n'étais pas cette chose infame qui ne ressemble pas a une fille et qui ne sent certes pas feminine pour un sou. 

Je suis arrivée a un tel point de dissociation, que pour moi mon corps et moi c'etait deux personnes differentes. Mais c'est a ce moment que j'ai compris deux choses. La premiere c'est que comme dit le proverbe anglais "what you focus on expands" (sur ce quoi tu portes toute ton attention grossit) c'est vrai!!! Plus je me disais que mes jambes, mes fesses, mes cuisses, mes hanches, mes bras, mes joues bref mon corps entier etait gros et plein de graisse, Plus je prenais de la graisse et ce mme sans rien manger!! J'ai eu un episode anorexique ou je n'ai rien, mais vraiment RIEN avaler pendant trois semaines...........j'ai perdu 4 kilos!!!! les gens dit "normaux" quand ils s'arretent de manger aussi longtemps ils fondent! Moi j'etais tellement focalise dessus que mon corps a retenu toute la graisse qu'il pouvait!!

Et la deuxieme chose, c'est qu'il n'y avait aucun moyen que je puisse faire les exercices demande ici si le dialogue etait rompu entre moi et mon corps. Ben oui j'aurai pu m'exprimer a ressentir qqchose, si c'etait pas mon corps qu'il le ressentait aussi ca n'aurai servi a rien.

Alors ce que j'ai commence (mme si ca peut paraitre completement idiot ou fou) c'est un carnet "ouvert" de dialogue entre moi et mon corps. Et j'ai commence a ecrire dedans tout ce que j'avais sur le coeur comme si je parlais a une autre personne. Et bien etonnament cela m'a fait du bien. Je crois que pour la premiere fois de ma vie j'ai vraiment considere mon corps comme une "personne" ayant des droits, une vie et surtout un droit de réponse, et mine de rien, pour moi qui le haissait et pensait que 'cette chose' n'était la que pour me faire du mal, ce fut un grand pas.

Depuis, je ne peux pas dire que je vis l'amour fou avec mon corps loin de la, mais je ne me focalise plus dessus. Oui je passe pas toutes les secondes de ma journee a trouve tout ce qu'il y a de mal chez lui. Non je m'occupe des exos de la methode et d'autres choses, et le soir je viens lui parler dans mon carnet. Et chose "etrange" il s'est mis a faire des efforts de son cote!! j'ai commence a maigrir!! miracle!! ^^ 

Je ne sais pas de combien, car j'ai pris la decision de ne plus jamais me peser de ma vie! j'en ai assez d'etre esclave de cette fichue balance qui au depart n'est qu'un instrument fait pour peser les fruits et legumes! mais je le sens au niveau de mes habits, et ca c'est geant.

Bien sur, je n'arrive toujours pas a me voir dans une glace, et bien sur je fuis encore tout les appareils numeriques MAIS je suis libre, oui LIBRE de mon combat quotidien contre mon corps, et ca ca n'a pas de prix!!!

Alors tout ce que je veux te dire pour finir, c'est ne l'âche rien, la méthode ça marche!! Oui ce n'est pas aussi rapide qu'un régime miracle, mais c'est tellement MIEUX!! C'est un changement profond, qui en plus de t'apporter de la joie, des vêtement neufs qui te vont et que tu aimes et surtout un corps avec lequel tu peux enfin partager de bons moments, cette methode elle va t'apporter la liberte! et ca c'est tout simplement un Miracle pour moi!

En tout cas j'espère que tu viendras vite nous faire pars de tes avancées et en attendant merci pour ton témoignage! 

=^^=

jacquie.
Abonné

merci beaucoup pour ton témoignage,

 

il est vraiment exceptionnel de sagesse et de zen'attitude !

quand tu dis que tu ne te pèses plus du tout, c'est fou !

moi je n'ai pas résisté ce matin (et encore...j'ai tenu ma semaine sans me peser, un exploit depuis des années)

et evidemment une semaine zermatienne m'a offert 400 g de plus mais bon, ce ne sont que des "grammes" finalement

 

AMitiés à tous !

tamar.
Abonné

J'ai eu la même expérience que vous toutes avec les photos, c'est dingue, non? Surtout le visage. Dans la glace il me plaît bien, et sur les photos je le vois bouffi, une vraie caricature de moi-même...

Cela dit pour relativiser les choses, il y a un exercice que je pratique de temps en temps et qui m'a beaucoup aidée à m'accepter : quand je croise dans la rue quelqu'un qui est manifestement en surpoids, je me demande : si cette personne avait 5 ou 10 kg de moins, est-ce que ma perception d'elle serait différente ? Et la réponse est toujours non : ce que je perçois en elle, c'est son allure générale, sa démarche, son regard, son sourire (ou absence de sourire !), la façon dont elle parle à ceux qui l'accompagnent, etc. Le poids ne joue pratiquement jamais dans cette première impression.

Alors je me dis que cette personne qui me croise réagit très probablement de la même façon envers moi ...

Lia.
Abonné

Hier j'ai vu des photos de moi. La première réaction a été de chercher tous les défauts, toutes les horreurs, le double menton, la coupe de chevexu inexistante etc.

Puis plus tard j'ai repris l'album. Et j'ai surtout vu une fille super souriante sur toutes les photos, qui a des gestes touchants et tendres envers ses proches. Qui s'habille avec des vêtements gais et n'essaye pas de se cacher. Je me suis même trouvé de jolies jambes bien dessinées.

Tous les regards existent sur soi même. Je vais cette semaine privilégier un regard indulgent sur moi.

JOEL.
Ancien abonné

Je sais bien que nous avons tous et toutes un peu ou beaucoup de mal  à aimer son corps .Mais je pense qu'il faut aussi partir du principe de réalité et ne pas se voiler la face. Apprendre à s'accepter c'est sans doute apprendre à regarder la réalité et ne pas vivre dans le rêve ou poursuivre une chimère d'avoir un corps jeune et beau...

La méthode LC  m'a appris à être bienveillant avec moi même et surtout à écouter ses sensations . çà c'est le début de la sagesse (pour moi)

lahiza.
Abonné

Accepter son corps quand on le trouve trop gros, ce n'est pas une mince affaire !

Voici une partie de mon témoignage :

à 20 ans, j'étais en léger surpoids, avec un visage qui n'était ni joli, ni moche. Mais surtout, sur les photos de l'époque, je vois que je me sentais très mal dans ce corps. J'avais l'impression que j'étais la plus moche de la terre et que personne n'aurait envie de passer sa vie avec moi. J'étais très dure avec moi-même.

à 30 ans, j'étais grosse et cependant, j'avais commencé à accepter mon corps. La première libération, cela a été d'acheter des vêtements à ma taille ! Je commençais à comprendre que je n'avais qu'un seul corps et qu'il fallait faire avec : je n'ai pas le choix. J'ai recommencé à faire du sport, (pendant 4 ans seulement) et j'ai découvert que j'aimais ça. J'ai découvert progressivement que malgré ses défauts, mon corps m'apportait du plaisir et j'ai commencé à marcher la tête haute.

aujourd'hui, à 40 ans, je suis très grosse, j'ai perdu la discipline du sport, mais je danse toujours quand je suis à la maison et à l'occasion lors de soirées autour du nouvel an ou pendant l'été. Je suis en train de me trouver un style de vêtements confortables et séduisants, car j'ai pris quelques cours de couture il y a quelques années.

Bref, dans ce corps de femme très grosse, il y a de plus en plus de mouvements que je ne peux pas faire, alors je trouve de petits trucs pour parvenir à mes fins. Mais paradoxalement, je me sens mieux dans mon corps qu'à 20 ans, et dans le regard des hommes je le ressens aussi : je suis plus séduisante ! Je suis plus séduisante que d'autres femmes plus minces, mais qui sont en conflit permanent avec leur corps. Ces femmes-là, qui s'habille en 40, sont tellement mal dans leur peau que je ne les envie pas. Et malheureusement pour notre société, je trouve qu'elles sont trop nombreuses !

J'ajoute juste une précision : ce n'est pas parce que j'accepte mon corps, que je dois rester aveugle sur mes problèmes de troubles du comportement alimentaire. J'estime que j'ai le devoir vis-à-vis de moi-même d'essayer de résoudre cet autre problème qui est un véritable sac de souffrances. Alors bienvenue chez line coaching !

Lahiza

FloD75.
Abonné

Salut à toutes,

Que de bons conseils, Lia, Dreamscometrue, Lahiza, et j'en oublie... C'est vrai que s'accepter ce n'est pas se plaire, ni renoncer à changer.

Depuis quelques temps, je ne sais pas au juste combien, j'arrive mieux à regarder mon corps nue devant la glace de la salle de bains, qui n'est pas en pied donc je ne vois pas plus bas que le bas des fesses (c'est d'ailleurs dommage carj'ai de jolis mollets !). J'ai pris l'habitude de me consacrer du temps au moment de ma douche, d'allumer des bougies, lumière tamisée et après ma douche de faire un brossage corporel et après de m'enduire d'huile parfumée à l'huile essentielle d'ylang ylang en me massant. J'ai l'impression que cela me rapproche de mon corps moi qui en ai été déconnectée depuis si longtemps... Devant mon miroir j'essaie de me dire que j'aime mon corps mais que je n'aime pas ma graisse, que ce n'est pas de sa faute s'il est comme cela, mais de ma faute à moi qui l'ai forcé à ingurgiter de la nourriture qu'il ne réclamait pas.

Bon mais toujours est-il que je fuie les appareils photos car tout me déplaît en photo, surtout que depuis peu j'ai l'impression que mon visage est atteint du coup mes yeux paraissent tout petits perdus dans la rondeur de mon visage. Cela dit quand je regarde des photos où je pesais dix-huit kilos de moins que maintenant, mais quand même 80kg pour 1,70m je me trouvais trop grosse à l'époque et maintenant je me dis que j'accepterais que mon set point soit à 75-80kg. 

gribouillette.
Abonné

bonjour ,

je me joins à vos commentaire et je suis dans les mêmes interrogations .

enfin de compte j'ai tellement éviter de penser à mon corps sauf pour un problème de santé

que je me rend compte que je l'oubli facilement , je l'enveloppe sans le regarder .

lors du bodyscan , le premier,  j'ai donc du y penser...

mais depuis je bloque ,

impossible de suivre le programme ,voilà

un corps qui me gène ,trop de souffrance,

et la ménopause brutale qui se charge de finir de l'enlaidir...

bref ,l'accepter :pas encore ...

merci pour vos textes.

Haut de page 
X