aller dîner... quand on n'a plus faim - 03072012

080413075303_Rikki.
Abonné

Ce soir, c'est un peu "panique à bord". Il y a mon repas d'école, je devrais être en train de me changer pour y aller, c'est dans une demi-heure. 

 

Je suis rentrée crevée, affamée, et je n'ai pas pu m'empêcher de manger. Vraie faim ? EME ? Je ne sais pas, mais besoin de manger, c'est sûr et certain. Sauf que maintenant cette nourriture m'a apaisée, et je n'ai pas envie de ressortir, et surtout pas envie d'aller dîner. 

 

En temps normal, j'aurais considéré que j'avais déjà mangé à 18 h 00 et aurais sauté le dîner. Mais là, c'est une soirée festive, je ne sais pas comment faire. J'hésite entre me faire porter pâle, y aller et "advienne que pourra" (en risquant de le regretter après), y aller et devoir refuser la nourriture... je suis comme une cruche à tourner en rond sans réussir à me décider ! 

Commentaires

fleur2lotus.
Abonné

Quel dilemne !! Tu pourrais y aller en essayant de limiter ce que tu manges? Et puis attendre le retour de la faim demain.

Bon courage, j'espère que tu auras trouvé la réponse à ton choix cornélien

080413075303_Rikki.
Abonné

Merci de ta réponse rapide... allez, je me suis habillée, j'y vais, je dois passer acheter le fromage que j'ai promis, et puis tant pis, je vais essayer de ne pas le vivre comme un "craquage" mais comme un "événement festif prévu". 

 

Si seulement j'avais pu conserver sagement ma faim pour ce soir, ç'aurait été tellement plus simple...

Elena33.
Abonné
Il me semble que tu as fait le bon choix, Rikki ! Se priver d'un moment festif juste parce qu'on n'a pas faim, ce serait vraiment dommage !
En ce moment, tu dois être déjà partie, sinon je t'aurais dit : mange peu, en savourant au maximum ce qui t'est offert, profite de la conversation et des
échanges, et demain, attends tout simplement que la faim revienne !
 
Belle soirée à toi !
 
 
080413075303_Rikki.
Abonné

Gloups ! 

 

Evidemment, j'y suis allée, et évidemment, j'ai mangé peu, en savourant et en me concentant sur la conversation... tout le temps de l'apéro. 

 

Ensuite... ensuite, ça a été la glissade totale. 

 

Alors que je n'avais pas faim au départ, j'ai mangé des tomates cerises, du melon, du poulet, des salades, de la quiche, du brie, bu un verre de rouge, enchaîné sur la glace et le moelleux au chocolat, terminé par la tarte au citron. Bref : n'importe nawak. 

 

Mais ce qui est bien, c'est que j'ai eu moins envie de tout au bout d'un moment. J'ai mangé très au-delà de ma faim, bien sûr, et j'ai goûté à des choses dont je n'avais pas envie pour faire honneur aux divers cuisiniers (c'était un buffet partagé), mais je ne me suis pas goinfrée, au moins, et je n'ai pas eu l'impression d'être dans de l'incontrôlé. Moins qu'à 18 h, en tout cas...

 

Verdict sur la balance, mardi prochain ! 

FORTUNE.
Abonné
Bonjour Rikki, j'ailu ton post et il m'a interpellé, heureusement tu es allée à cette fête mais il me semble par tes propos que tu te mets trop la pression et tu retombes dans le systéme regime, même si tes pensées sont différentes là tu parles de la faim et non de privation. C'est sûr, mais entre rencontrer des gens, s'ouvrir, se faire plaisir en dégustant et faire plaisir et. .......la peur du juge ? Je l'ai beaucoup vécu à travers tant de régime de me priver d'aller chez des amis ou d'y aller en reculant de peur de prendre du poids et dés le lendemain de me peser, de regretter la soirée aprés être montée sur la balance. Nous n'avons de compte à rendre à personne et surtout pas à la balance. J'ai beaucoup aimé la phrase de positivefinker "tout est modération même la modération".
080413075303_Rikki.
Abonné

Merci, Fortune, de ton intervention. 


Système régime ? Ma foi, peut-être, mais je n'en ai pas l'impression dans la mesure où ce n'est pas ce que j'allais manger qui me posait problème mais le fait de savoir que j'allais trop manger. En fait, ce qui était stupide, ça a été de manger autant à 18 h 00, pas de sortir le soir !

 

Je n'ai pas rencontré de gens, c'était une soirée entre collègues, donc je connaissais bien tout le monde, mais c'est vrai que c'était sympa. Par contre, j'ai assez mal dormi, je me suis réveillée plusieurs fois dans la nuit, et ce matin j'ai mal au ventre. Je crois qu'après 2 mois de Linecoaching j'ai perdu l'habitude de consommer de si grandes quantités de nourriture sans que mon corps soit vraiment prêt à les absorber. 


Ce qui est bizarre, c'est qu'avant, j'aurais fait la même chose, j'aurais même probablement plus bu et plus mangé... et mis la "gueule de bois" du lendemain sur le compte de l'alcool ! Là, avec un seul verre de vin rouge, j'aurais du mal à accuser l'alcool, mais je me sens mal tout de même. Mal à la tête, mal au ventre, lourdeur, vaguement pâteuse... ce n'est pas agréable du tout. 

 

Cela dit, tu as raison, la peur du juge-balance est bien là, car hier soir j'ai fait un truc stupide : je suis montée sur la balance avant d'aller me coucher. C'était particulièrement idiot car j'avais bu beaucoup d'eau, et je ne me pèse jamais le soir, donc le poids du soir ne veut rien dire. Evidemment, j'ai pu constater que je pesais 2,5 kg de plus que le matin au réveil, ce qui n'a rien d'étonnant en soi, mais j'ai pu du coup commencer un cycle de pensées tout à fait délétère. 

 

Du coup, j'ai décidé d'arrêter mes idioties, et d'essayer de reprendre un peu la RPC, que j'ai beaucoup laissé tomber ces derniers temps, pour me calmer. 

 

Il n'empêche que la question de la "bonne faim" à avoir avant de sortir est une vraie question. 

Si on a trop faim : danger ! On se précipite sur l'apéro et on mange 10 fois trop. 

Si on n'a pas assez faim : danger ! On consomme un repas entier en "supplément", qui se digère mal. 

 

Quand je faisais WW, ils conseillaient toujours de manger un tout petit peu avant d'aller à un dîner — quelques tomates, quelques carottes, des trucs qui ne calent pas à long terme mais qui masquent un peu la faim, pour ne pas arriver affamées et se ruer sur l'apéro. Le conseil n'était pas mauvais. Sauf que je me souviens très bien que je commençais par les tomates... et me retrouvais quasiment à faire un repas complet juste avant de sortir, comme hier. Là, c'est un mauvais remake que j'ai fait. 

poneyville92.
Abonné

Mais là tu vas attendre ta faim et ça va rentrer dans l'ordre ;)

courage !

Marie-Paule.
Abonné

Salut,

Je crois que dans la "real life", on a tous des moments où on mange trop, fêtes, sorties, etc... Nos bons docs nous conseillent d'en profiter (oui, tu as bien lu) sans remords et d'attendre tranquillement la faim le lendemain. C'est tout. Je t'assure, pour l'avoir essayé, que c'est un bon plan. Naturellement, comme on mange mieux, on est pas bien quand on mange trop (c'est d'ailleurs ainsi qu'on sait qu'on a trop mangé, et pas parce qu'on l'a réfléchi....).  Mais justement ce malaise fait qu'on attendra la faim avant de remanger, sauf si on est maso, ce qui n'est pas ton cas.

Donc, tranquilise-toi, tu n'as absolument rien fait de mal. Tu as juste fait une expérience qui t'a appris plein de choses et la prochaine fois, tu verras que tu feras attention avant de sortir, non pas parce que c'est mal, mais tout simplement pour prendre soin de toi et te sentir à l'aise pendant le repas.... et après !

Ce que je retiens de ton post, c'est que le fait d'avoir stressé a amené une EME...cqfd !

Donc aujourd'hui, tu ne te serres pas la ceinture, tu ne penses pas "je vais moins manger pour compenser", mais tu attends tranquillou des signaux suffisants de faim et surtout tu manges calmement à ce moment-là, donc n'attends pas la grosse faim !

Je suis avec toi, ayant moi-même fait une sortie hier, je n'ai pas faim ce matin et je suis un peu brouillée du bidou...

Bonne journée !

celisaone.
Abonné
Alors Rikky, ça va mieux ? Je pense comme Poneyville qu'il te suffit d'attendre d'avoir à nouveau faim, donc plus mal au ventre ni à la tête... Tu culpabilises surtout de ne pas avoir gérer la fin de journée, je dirais même la fin d'année, et c'est là que tu retrouves un comportement que l'on a souvent dans un régime. Perso, je déteste LE repas de la fin d'année, ça me stresse à fond mais je suis obligée d'y aller. Et puis oublie cette balance ! Les fringues suffisent à sentir la perte de poids. Si tu as du parquet chez toi, qui grince, ça marche aussi : ça fait moins de bruit quand on maigrit ! Bonne journée.
080413075303_Rikki.
Abonné

J'adore le coup du parquet qui grince ! smiley

 

Merci pour votre soutien, les filles. Effectivement, ce matin, je n'ai pas petit déjeuné, pas faim, barbouillée. Ce midi, j'avais un déj avec une collègue... au Paradis du Fruit ! J'ai pensé à vous quand elle m'a proposé ce lieu. J'ai juste pris une entrée et un dessert léger, parce que je n'avais pas envie de trucs lourds, et je n'ai pas pris de boisson. 

 

On va laisser tout ça rentrer dans l'ordre calmement. 


Encore une fois, ce qui me culpabilisait un peu, ce n'est pas le dîner de fin d'année, c'est le fait d'avoir mangé juste avant d'y aller ! 

Marjoline.
Abonné

bonjour Rikki,

j'ai lu sur un post (où ??) un témoignage qui disait que la personne se concentrait sur le plaisir d'avoir faim car ainsi elle allait vraiment profiter du bon repas/buffet.. enfin... un truc dans ce genre... au lieu de craquer sur la nourriture, elle s'était concentré sur le "après"...

peut être que ça pourra t'aider une autre fois!

en tous cas tu gères bien la suite bien à propos !

FORTUNE.
Abonné
Rikki, il me semble que tu dois être plus douce avec toi, te peser après dîner c'est se faire du mal, bien sûr après tu as mal dormi, et je me demande si tu n'attends pas trop longtemps, ta collation est peut être trop tardive par rapport à ta faim donc quand tu commences à manger tous les signaux sont au rouge. Mais bon, j'ai autant de problème que toi, mais j'ai décidé de prendre les distances avec la balance, elle m'a joué beaucoup de tours et si elle se trompait, alors à qui faire confiance?
080413075303_Rikki.
Abonné

à la ceinture ? 


Si la balance est notre ennemie, que reste-t-il d'autre pour évaluer ? 

J'ai dû m'acheter une ceinture récemment, et là, la semaine dernière, j'ai encore changé de cran. Ce n'est pas linéaire (souvent, le soir, je desserre d'un cran par rapport au matin), mais c'est un indicateur qui en vaut bien un autre, non ? 

FORTUNE.
Abonné
Bonne idée la ceinture pourquoi pas, moi j'ai une robe un peu juste que j'essaie de temps en temps, si elle me serre de trop c 'est que je ne vais pas dans le bon sens, et je lève un peu le pied de l'accélérateur.
080413075303_Rikki.
Abonné

Les vêtements trop petits, je trouve ça super stressant, moi ! 

 

Haut de page 
X