Du mal à y croire encore... - 02032013

mavo.
Marraine
J'ai commencé en écrivant dans mon blog, et je finis avec des questions que j'aimerais en fait partager... De retour ici après plusieurs mois, de retour aussi dans une volonté de perdre du poids après plusieurs expériences dans ce domaine, certaines de regimeuse tradi, certaines avec des psys. Bref, je me replonge dans les basiques. Une EME, c'est quand j'ai envie de manger mais que je n'ai pas faim. Quand je ne suis pas occupée sur une activité, quand je rentre du taff, quand je regrade la télé, quand je lis... Envie de manger + pas de faim = EME. Et donc, quand je suis dans cette hypothèse, l'idée est de se poser 5' pour identifier ce qui se passe, peut-être, se demander si vraiment, le chocolat va changer qq chose, et décider de manger ou non. Et si oui, déguster. Ok, ok. Évidemment, avec cette attention de chaque instant, je ne vais pas souvent décider de manger, donc je vais perdre du poids, etc... Ok. Et puis dans X mois, un jour ou l'autre, quand je ne serai de nouveau plus branchée sur moi-même de façon aussi fine, peut-être par exemple pace que j'aurai perdu du poids et que je ne serai plus obsédée par le sujet poids/alimentation... Ce jour-là, je ne ferai plus attention à mes EME et je reprendrai ce que je vais perdre... C'est ça que je ne comprends pas. Comment passer de l'autre côté, du côté des gens chez qui c'est naturel ? Pourquoi je saborde tous mes efforts un jour ou l'autre ? Et qu'est-ce qui pourrait faire que ça change ? C'est ça qui est dur dès qu'on parle de changement de comportement : on peut très bien comprendre pourquoi on a tel comportement, comprendre comment le modifier... Mais dès que j'ai "le dos tourné", le naturel revient et je retombe dans les comportements qui font prendre du poids... Et à chaque fois que j'y reviens, les résistances sont plus fortes, accessoirement. Désolée de ne pas être encore très positive ! Ça viendra... Dans quelques jours, quand j'aurai de nouveau perdu un peu de poids.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

je crois tout simplement que ça prend un temps fou

et aussi qu'il faut s'y atteler un bon nombre de jours avant que ça devienne une habitude

souvent on a l'impression qu'une fois qu'on l'a fait, ben ça y est, on maitrise...

et puis le lendemain  badaboum....

en fait il faut répéter ce nouveau comportement encore et encore avant qu'il ne devienne une habitude

 

à mon sens, il faut aussi qu'il soit fluide, c'est à dire pas dans l'effort, la volonté, le contrôle

parce que le contrôle ne sort jamais sans sa copine la perte de contrôle....

et donc quand c'est trop de l'ordre du contrôle, et bien on a l'alternance entre les deux et on a juste l'impression de faire du sur-place

 

ce qui fonctionne le mieux pour moi c'est de vraiment me focaliser sur le moment présent,  oublier le passé, le futur, aujourd'hui qu'est-ce que je fais avec ce que je ressens?  là maintenant?  j'ai le choix entre l'anesthésier ou le vivre....

j'ai toujours le choix dans le moment présent

mais quand on me met le poids du passé  ou la montagne du futur en perspective, soudain on a beaucoup moins l'impression d'avoir le choix...

la vie se vit uniquement au présent, il n'y a que le présent qui existe vraiment, le reste n'est que souvenir ou excpetations....   et nous décourage souvent plus qu'autre chose

quand on grimpe une montagne, c'est plus facile quand on se concentre sur chaque pas, sur notre souffle et sur le paysage...   quand on voit les mille mètres de dénivelé encore à franchir, c'est beaucoup plus décourageant....

 

alors grimpe ta montagne sans te demander quand tout ceci deviendra automatique, cela le deviendra un jour ou l'autre,  et cela ne dépend que d'une seule chose :  ce que tu fais, maintenant, dans le présent, à ce pas là....

mavo.
Marraine
Merci Izabelle, tes réponses sont vraiment éclairantes et tes encouragements réconfortants ! Ni le poids du passé, ni la montagne du futur...
KAMILLE.
Abonné

Oui je pense comme vous!!! Il me semble que je me suis engagée dans un long cheminement  et la promenade  ne sera pas "PLAN-PLAN" mais certainement semée d'embûches. Je me reconnais aussi  comme tu l'expliques dans ton premier message Mavo : il y a toujours un moment où je fais tout rater consciemment ou pas.

Mais je pense qu'en n'essayant rien on est encore plus sûre de ne pas y arriver!!!!  ET avec l'aide d'Izabelle et d'autres sur le forum on peut gagner.

Allez courage on va y arriveryes

 

Aie confiance en toi-même, et tu sauras vaincre.   

 

d'après Goethe

mno05.
Abonné

Du mal à y croire, je lève la main...

 

Moi je suis inscrite depuis plus de 6 mois, j'ai jeté ma balance dans un placard et j'ai été bienveillante, observante et même au début bien dans ma peau et puis petit à petit oups... ce jean est un peu serré... et puis mon image : "mon dieu c'est moi ça ????" et puis j'ai ressorti la balance et le verdict est tombé : 4 kilos de plus ...

Je ne suis pas venue là pour ça quand même...

 

PERDUE...

Ibode.
Abonné

[quote=mno05]

Du mal à y croire, je lève la main...

 

Moi je suis inscrite depuis plus de 6 mois, j'ai jeté ma balance dans un placard et j'ai été bienveillante, observante et même au début bien dans ma peau et puis petit à petit oups... ce jean est un peu serré... et puis mon image : "mon dieu c'est moi ça ????" et puis j'ai ressorti la balance et le verdict est tombé : 4 kilos de plus ...

Je ne suis pas venue là pour ça quand même...

 

PERDUE...

[/quote]

 

Exactement la même chose .... je suis découragée !!!!

Minoque.
Ancien abonné

Perso. suis plutôt agnostique... ;-)) ! 

Bon, trève de philosophie : avez vous demandé une aide personnalisée à un coach ici ?  J'imagine que oui, mais peut être pas...

J'ai trouvé une réponse adaptée à mes problèmes par ce biais et je n'hésiterai pas à redemander un accompagnement si besoin et ce jusqu'à la fin de mon abonnement ;-)

A suivre...

Biche.
Abonné
Bonjour, Moi non plus je ne suis pas élue pour ça..... Et pourtant. 4kg de plus ....je suis partie,10jours en vacances et la .....je me suis mis sur la balance après une semaine de reprise du boulot et j'ai rien pris.....même un peu perdu ....500gr)...pas top mais pas mal vu les apéros et autres bouffes qui vont avec la vie en groupe. Je m'attendais a la cata.... Je suis inscrite depuis quelques mois aussi et je me décourageais .....j'en suis a la dégustation que j'ai un mal fou à faire car j'ai du mal à manger lentement , a poser mes couverts, a me poser des questions sur ce que je mange...mais je m,applique...avec beaucoup,de difficulté , mais je me raccroche à ça. Cecil dit je trouve LC très impersonnel , les messages automatiques qui arrivent a 3h du matin....les petits carnets qui a peine remplis ont un bilan tout préparé..... J'ai aussi essayé de contacter un coach mais , bof un peu déçue , je n'ai pas poursuivi cette voie....c'est peut être un tort..... Je crois que comme d'hab je veux y arriver seule et ma bonne volonté prête tous les matins , n'arrive bien souvent pas a me suivre très longtemps..... C'est pour ça que je suis sur le forum, la au moins on échange , on lit les autres messages et on se sent moins anormale...ou incapable . Donc comme je dis toujours , positif et courage.....on doit y arriver.... Je crois qu'il faut comme disent nos habituées du forum avoir de la patience et persévérer... Merci a elles toutes
melimelo.
Abonné

hello les files

moi j'ai tenté une première fois l'aventure en étant en fin de grossesse.. une façon pour moi de ne pas réussir à maigrir lol

mais j'ai quand même apris quelques truc dont la rpc et l'écoute de sensation

oui j'ai grossi

car bcp d'eme dans une période agitée de ma vie.. mais surtout je lisais en diagonal le site et ce qui était écrt mais qu'importe

et oui j'ai fait une pause de 6 mois car je n'y croyais plus tout en continuant à lire sur la pleine conscience et l'ACT

et là déclic

je suis revenue depuis 10 jours, je suis mes sensations et les reconnait avec une accuité INCROYABLE :

Je m'étonne moi même

pas de eme.. ah si nouveau j'ai enfin compris qu'en fin de repas ça peu têtre une eme lol

donc j'écoute mes émotions je leur fais de la place mais surtout grace à l'act je agis en fonction de mes valeurs et vers ce que j'ai envie dans ma vie

bcp plus de sérénité au programme et une perte de poids de 3 kilos

vraiment incroyable

izabelle
Animatrice forum

bon les filles je n'ai pas de secret miracle à sortir de mon chapeau, bien sûr, mais pour vous dire que je compatis

 

je ne sais pas pourquoi vous avez pris du poids, si vous avez des EME, si vous mangez sans faim ou au delà de votre satiété, ou des comportements de restriction

on est tous si différents

par contre pour la motivation, moi je vous conseille : le forum

certes c'est un peu brouillon tout le monde parle mais c'est sincère et ça permet de ne pas faire le truc tout seul dans son coin effectivement

Biche je regrette en effet que tu n'aies pas fait la dégustation avec nous sur le forum "mes premières semaines", mais   en tous cas ce que je retiens de ces dernières semaines c'est que pratiquer les exercices à plusieurs tout en échangeant ses impressions nous permet parfois de débloquer des trucs

ça fait quand même un an que j'essaie de déguster, et là seulement ça m'a fait qqchse.....

 

pareil pour le fractionnement, mais bon avant d'aborder sereinement celui-là je devais avoir moins d'EME, ce qui est le cas pour moi, après quand même un bon bout de parcours ici

 

donc j'ai envie de vous dire : réfléchissez à des exercices ou des défis en commun et lancer des fils de discussion spécialement pour ça,   échanger sans se juger, juste pour profiter de l'expérience des uns les autres, sans se comparer non plus car ce n'est pas un concours....

et puis pouvoir exprimer ce qu'on ressent, on a un fil de discussion  tout en bas, dans "surmontez les difficultés du quotidien'   où l'on vient dire nos états d'âme du moment, juste pour pouvoir le dire et se sentir soutenue à vivre certaines choses parfois difficiles

 

bon je retourne au travail et je vous envoie plein de bonnes ondes d'encouragement!

mno05.
Abonné

Bonjour à toutes,

 

Oui j'ai contacté un coach, oui je viens sur le forum...

Le soucis c'est que le iscours que j'entends ne correspond pas à celui que je veux entendre...

Cette minimisation de la perte de poids ou de la prise de poids au profit d'un éternel "soyez bienveillante, écoutez vous, analisez..." Certes certes mais je maigris quand moi ?

Je ne mange pas plus que ça entre les repas même pratiquement jamais...

Je mange par contre bien au repas et parfois trop vite et bien au delà de masatiété... La pleine conscience m'a aidé à arrêté de stresser et de grignoter Génial... mais elle n'est d'aucune utilité pendant le repas car je m'occupe de mes trois enfants en même temps et que je cours d'éjà beaucoup après le temps... Je n'arrive pas pendant le repas à me poser, à déguster n'en parlons pas!

Je commence à croire que cette méthode car j'en suis quand même à me dire que c'est une méthode (la restriction est d'arriver à se dire non là je n'ai pas faim je ne mange pas même si je meurs d'envie de manger ce lapin en chocolat...) bref que cette méthode est faite pour les gens qui ont du temps à se consacrer.

On va me répondre "prends le temps" et je répondrais à ces gens là : "quand j'arrive à aller courir 2 fois dans la semaine c'est déjà énorme alors prendre 30 minutes par jour à part la nuit ???"

 

Bref je me demande si cette méthode ne me correspondra pas mieux à 40 ans quand les enfants seront plus grands et que j'aurais un peu de temps pour moi... Et en attendant un bon régime bien restrictif histoire d'accepter mon corps  un peu plus et d'accepter que mon mari me dise "tu es belle" et qu'il s'approche de moi... Arrêter d'aller dans un magasin tous les 6 mois pour acheter une taille au dessus... Oh la haine!!!

 

merci encore à toutes les réponses!!!

mno05.
Abonné

Bonjour à toutes,

 

Oui j'ai contacté un coach, oui je viens sur le forum...

Le soucis c'est que le iscours que j'entends ne correspond pas à celui que je veux entendre...

Cette minimisation de la perte de poids ou de la prise de poids au profit d'un éternel "soyez bienveillante, écoutez vous, analisez..." Certes certes mais je maigris quand moi ?

Je ne mange pas plus que ça entre les repas même pratiquement jamais...

Je mange par contre bien au repas et parfois trop vite et bien au delà de masatiété... La pleine conscience m'a aidé à arrêté de stresser et de grignoter Génial... mais elle n'est d'aucune utilité pendant le repas car je m'occupe de mes trois enfants en même temps et que je cours d'éjà beaucoup après le temps... Je n'arrive pas pendant le repas à me poser, à déguster n'en parlons pas!

Je commence à croire que cette méthode car j'en suis quand même à me dire que c'est une méthode (la restriction est d'arriver à se dire non là je n'ai pas faim je ne mange pas même si je meurs d'envie de manger ce lapin en chocolat...) bref que cette méthode est faite pour les gens qui ont du temps à se consacrer.

On va me répondre "prends le temps" et je répondrais à ces gens là : "quand j'arrive à aller courir 2 fois dans la semaine c'est déjà énorme alors prendre 30 minutes par jour à part la nuit ???"

 

Bref je me demande si cette méthode ne me correspondra pas mieux à 40 ans quand les enfants seront plus grands et que j'aurais un peu de temps pour moi... Et en attendant un bon régime bien restrictif histoire d'accepter mon corps  un peu plus et d'accepter que mon mari me dise "tu es belle" et qu'il s'approche de moi... Arrêter d'aller dans un magasin tous les 6 mois pour acheter une taille au dessus... Oh la haine!!!

 

merci encore à toutes les réponses!!!

izabelle
Animatrice forum

mno05, de ce que tu décris, tu es déjà en bon chemin

plus d'envies de manger en dehors des repas,   elles sont maintenant DANS le repas et avec les enfants à gérer ce n'est pas évident d'être attentif à ce moment là

pour moi dans mon parcours cela a suivi aussi ce chemin : d'abord plus d'envie de grignoter hors repas  et ensuite seulement la satiété....

je ne suis pas sûre qu'il faille vraiment du temps pour soi, mais juste une attention, et aussi parfois, accepter que ça prenne du temps...  sur la durée.... le temps d'intégrer tout ceci à son rythme

ok c'est dur quand on a trois enfants à table.....  mais à chaque fois que tu prêteras attention à ce que tu as dans la bouche, ça sera un pas de plus....

perso je ne crois pas au régime restrictif, surtout après avoir vu ce documentaire de France 2 récemment

et puis dès que je suis dans les restrictif, les compulsions pointent le bout de leur nez au bout d'une semaine.....

mais bon de toute façon tu feras tes choix

par contre accepte d'ores et déjà les compliments de ton mari,  et profites-en y'a pas de raison!!!  

"la beauté n'attend pas le nombre des kilos"   wink

mno05.
Abonné

izabelle,

je crois que si j'avais juste stagné sans perdre sans prendre j'aurai accepté, accepté que ça prenne du temps...

 

Mais là j'ai peut être à entendre parler mon coach ou certaines filles, fait beaucoup de progrès mais bonjour le pric du progrès!

En tout cas merci à toi et j'espère juste ne pas me tromper encore...

Biche.
Abonné
Hello a toutes, Je rejoins ce que dis Izabelle,moi aussi plus de tentations entre les repas , maisparfois l'espace d'un instant, je pose mes couverts et je pense..tiens c'est bon, meme tres bon....puis le naturel actuel revient...je mange a nouveau plus vite..et comme,toiMn05,j'ai du mal pendant le repas car je ne suis presque jamais seule et qu'il est difficile de se concentrer sur la dégustation, le goût etc pendant que 2,3 voir 4 personnes vous parlent. Mais je me dis que c'est déjà un bon début....j'ai d'abord pris 4kg depuis janvier ...puis dernièrement j'ai perdu 500gr après pourtant 2 semaines de bouffes et apéro en vacance et une semaine infernale de reprise du boulot .j'espere que c'est un début, et du coup je m'appliqué plus et j'essaye malgré tout de manger plus lentement et de penser à ce que je fais ... Courage a toi, et surtout ne craque pas pour un nouveau régime, crois moi j'en ai tellement fait qui fonctionnent tellement bien et qui t'entrainent inévitablement vers plus de kilos à long terme.... Bon dimanche
Troispommes.
Abonné
Bonjour, pour moi c'est pareil alors depuis quelques jours quand je vois que je mange trop vite je m'arrête et je respire profondément . Je regarde autour de moi et si quelqu'un n'a pas terminé, je me dis tant que la personne n'a pas finit son plat je ne continue pas. J'essaie de retrouver les saveurs que j'ai mis en préparant le plat (les herbes par exemple) et de décrire la texture les couleurs ect Bonne journée
mavo.
Marraine

Hello mno05

J'ai lancé ce fil il y a bientôt 2 mois. J'ai toujours des hauts et des bas, des moments de colère et de désespoir. Mais je commence aussi à avoir des moments où c'est moins difficile "d'y croire encore".

Même si je n'ai pas perdu de poids, ou si peu.

Ce qui m'a aidé, ce qui m'aide ce coup-ci, c'est le forum. Incontestablement. Echanger, poser ses questions, d'abord. Recevoir des éclairages qui permettent vraiment, souvent de voir les choses sous un nouvel angle. Et puis les défis en commun : super idée de Izabelle ! Moi ça m'a permis de me refaire de la dégustation, et du fractionnement : le fait de refaire des étapes, elles prenent un sens différent, on comprend mieux (la pratique, encore la pratique...).

Déguster avec les enfants / les collègues / les copains : ça me paraissait aussi insurmontable. Et puis petit à petit, à force d'essayer, à force de "fissurer les habitudes" (je crois que c'était ton expression, Izabelle ?), eh bien j'y pense plus souvent. Pas à chaque fois, mais plus souvent.

J'ai du mal à me débarrasser de mon envie de perdre des kilos. J'ai compris que c'était indispensable pour moi : je pense que je mange trop pendant les repas parce que je fais une EME "masquée"... et je pense que cette EME, c'est de la peur de prendre du poids. Le bon vieux cercle vicieux !

Bon, je ne sais pas du tout comment je vais en sortir, de ce cercle, hein ! Mais peut-être est-ce une piste de réflexion pour toi...

Bon courage, en tout cas !

Isana.
Abonné

Ce post me parle beaucoup :-).

Ca fait 10 mois que je suis là, tout ça en ayant perdu 3 kilos, puis repris 1,5 ...  Pas super parlant en terme de résultats chiffrés.  Je partais vers l'inconnu, avec la naïveté de la débutante, enthousiaste à l'excès.  Je savais que tout ceci prendrait du temps, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point-là.  Alors je suis d'un tempérament impulsif et impatient, et puis je suis une grande spécialiste pour me mettre moi-même la pression donc ça n'aide pas à prendre les choses sereinement et du coup, on passe par des phases où on déchante un petit peu (ou beaucoup) ;-).

J'ai eu des hauts, j'ai eu des bas.  J'en ai actuellement.  Et je sais maintenant que j'en aurai encore.  La différence, c'est qu'aujourd'hui, je l'accepte.  Et ça, c'est tout nouveau.

Malgré ces "montagnes russes" de l'humeur, et pour la toute première fois, quelque chose m'a toujours retenue.  Impossible pour moi de stopper mon abonnement, même une fois les premiers 6 mois vite écoulés.  Impossible pour moi d'abandonner cette méthode comme je l'ai fait, dépitée et découragée, avec tous les systèmes et les régimes les  plus abracadabrants les uns que les autres que j'ai testés et retestés auparavant.  Ici, pour la toute première fois, je sens au fond de moi que c'est la bonne voie car elle se veut tout en bon sens et en respect du corps et de sa nature.  Ici, je sens que ça "colle".  Je me sens à la bonne place, et je n'en ai jamais douté. 

Comme il a été dit à plusieures reprises dans différents sujets, et notamment par Izabelle, ce qui fait la différence ici, c'est le temps que ça prend.  C'est du travail en profondeur.  On modifie les fondations, et pas simplement les fissures de surface, et ça, c'est long.

Je vous souhaite à toutes et tous toute l'énergie nécessaire pour y parvenir ;-).

Passez une bien belle journée :-). 

Frunobulax.
Abonné

Courage les filles. Oui, ça prend du temps. Et oui, on peut faire attention à ses sensations alimentaires même en étant une étudiante surbookée et stressée (ce que je ne suis plus)

Mais il ne faut pas être pressée de perdre du poids. Je ressens ici beaucoup d'attente de ce côté-là. Ne vous laissez pas stresser par la balance. Encore une fois, ce n'est pas une recette miracle, donc il ne faut pas envisager cette méthode comme n'importe quelle autre.

NICKY.
Abonné

Bonjour à tout le monde !

Et si notre entourage se mettait lui aussi à déguster ? ça ne peut pas leur faire de mal ?

En fait j'ai commencé avec mon mari l'autre soir :

- Chéri ?

- Oui

- Peux-tu me dire ce que tu manges ?

Et là contre toute attente, il a posé ses couvert et il m'a dit :

- Attends que je goûte

Il a retrouvé presque tous les ingrédients et moi ça m'a permis de déguster mon plat en même temps que lui wink

Ce week-end j'essaye avec ma fille (20 ans !) lol

A bientôt et bon courage

Nicky

liegama.
Ancien abonné

Salut Mavo, 

En discutant samedi dernier avec Fred, elle me disait qu'elle commençait tous ses repas par une pensée type : "cette fois je fais attention à ce que je mange", et ça m'a fait réaliser que mes EME de fin de repas ou EME masquées venaient probablement de la pression que je me mettais avant de commencer à manger. J'ai essayé de prendre le temps, mais de manière cool ces deux derniers jours avant de passer à table pour identifier les pensées qui m'habitaient. Et bien, je peux dire qu'il y en a pleins et qu'elles sont pas gentilles. Tu m'étonnes que j'ai EME, sur EME durant les repas. 

Est-ce que tu as pris conscience de tes pensées? Que te dis-tu avant de passer à table? Dans quel état es-tu? 

Concernant la perte de poids, c'est difficile d'accepter son poids. C'est quand j'ai arrêté de me peser pendant plusieurs mois que j'ai commencé à pratiquer un peu plus la méthode. Tant que je suis obsédée par mon poids, je suis bloquée, je peux rien faire d'autre, ça me stress. 

Toute cette bienveillance, je n'arrive pas encore à voir comment ça peut se traduire pour moi. 

Depuis samedi, je vis une sorte de lune de miel, pour la première fois, dimanche et hier j'ai réussi à me mettre à table quand j'avais faim, sans faire ma "pause" avant (je faisais 5 mn de RPC avant chaque repas), j'ai pris un réel plaisir sur tous les repas, j'ai fait de mon mieux, j'ai lâché le perfectionnisme (j'essayé de déguster à la perfection, de manger quand j'avais la faim parfaite, de m'arrêter à la satiété parfaite etc...) je me suis retrouvée à table avec mes beaux parents à dire on à mon dessert préféré  parce que je n'avais vraiment plus faim. Je me suis hyper étonnée sur ce coup là, et ce qui m'a aidé c'est de me dire, quand tu en auras vraiment envie une autre fois tu pourras te l'offrir. Ce n'était plus une lutte, ou un effort de dire non, sur le moment je voulais pas me sentir mal dans mon ventre et c'est ça qui a dicté mon choix et non mon mental.

Ca rejoint ce que dis Isabelle, ne pas regarder la montagne du futur, c'est trop stressant, rester dans le présent; 

Et surtout j'essaye "d'arrêter d'intervenir". Je ne suis pas encore profondément convaincue que je puisse maigrir en lâchant le contrôle; mais je suis de plus en plus convaincue que le contrôle me pourri trop la vie; j'en peux plus de vivre ainsi, ça devient presqu'une question de survie de lâcher ce contrôle. 

Je sais pas trop combien de temps ça va durer, mais c'est une fenêtre qui s'ouvre.

Haut de page 
X