Gérer sa faim au restaurant - 26062012

poneyville92.
Abonné

Bonsoir,

 

Juste une petite réussite que je souhaite partager avec vous.

Hier soir restaurant entre collègues, ambiance très détendue. J'avais faim, j'étais sereine. J'ai réussi à "planifier" un peu le diner pour pouvoir bien en profiter sans me goinfrer et sans finir affamée. Un tout petit peu d'apéro, une formule plat-dessert dont j'ai laissé la moitié de l'accompagnement (et pourtant c'était succulent) pour terminer sur un café gourmand qui m'a laissé juste à satiété.

J'étais vraiment contente d'y être arrivée. Tellement que j'avais une forme olympique en sortant du resto, quand mes collègues digéraient clairement ;) Et en même temps, cette sensation étrange qu'il manque quelque chose, oui mais quoi ? Ah oui se sentir lourde ! Je crois que je vais me faire à cette absence de lourdeur.

Je vous envoie tous mes encouragements.

A bientôt

Commentaires

Chatoyante.
Abonné

Et moi je t'envoie les miens ma chères!

N'est-ce pas géniale comme sentation de réussite? j'adoooore!

Je me souviens de la première fois où j'ai réussi ça, c'était grisant.

Bravo d'avoir su t'écouter :-)

poneyville92.
Abonné

Grisant, c'est bien le mot, j'étais assez euphorique à tel point que je n'ai pas réussi à m'endormir rapidement. (pour une fois que ce n'était pas la digestion ;) )

Linda.
Abonné

Bonjour,

Ravie pour vous tous mais ce point n'est pas une petite réussite parce que c'est très difficile de laisser surtout quand on est au restaurant.

Avec les régimes on finit par manger comme si chaque repas était le dernier avant longtemps ce qui conduit à continuer de manger même quand on en peut plus.

Il faut arriver à se mettre dans la tête qu'on peut quand on veut revenir manger l'excellent plat qu'on est en train de déguster et qu'il est donc possible de laisser. Je regrette parfois que les restaux français ne soit pas plus adeptes du "doggy bag"

Bravo

poneyville92.
Abonné

Merci Linda,

J'ai peut-être tendance à sous-estimer un peu mes réussites (encore un peu de travail sur la confiance en soi ?).

Le problème de laisser au restaurant, est qu'effectivement, ce sera jeté alors qu'à la maison, on peut se servir moins et réarranger les restes plus tard. Mais comme l'ont dit beaucoup de personnes sur ce site, tout manger pour ne pas laisser, ce n'est pas se rendre service; c'est ce que je tente de me dire maintenant.

Je suis d'accord avec toi : le doggy bag n'est pas du tout développé en France (un peu plus dans les restaurants asiatiques), ça commence à se faire avec le vin (code de la route oblige) mais on n'a pas encore franchi le pas avec la nourriture. On y viendra peut-être !

Ce midi, je n'ai eu aucun mal à laisser la moitié de mon plat (allez savoir pourquoi je n'ai pas de mal à laisser à la cantine) ainsi que la moitié d'une panna cotta aux poires et ça c'est plutôt un scoop (miam miam la panna cotta); assez soudainement c'est devenu écoeurant et dans les temps anciens, je l'aurais quand même terminée.

Comme quoi tout arrive.

 

A bientôt.

sev1972.
Abonné

Merci pour ce témoignage et félicitations!

C'est vrai qu'il n'est pas évident de laisser au restaurant.

Moi, j'ai deux anecdotes sur le même sujet.

Tout d'abord, un repas buffet froid. J'ai réussi à suivre les instructions de l'outil concernant ce type de situation : je me suis d'abord servie au buffet poisson en ne prenant que les choses que je préférais et en quantité tout à fait raisonnable. Ensuite, la même chose au buffet viande et enfin au buffet fromage. Tout cela en dégustant mes aliments. Et bien, j'étais heureuse en fin de repas d'être totalement rassasiée, heureuse de ce que j'avais mangé car je l'avais savouré et soulagée car je n'avais pas l'impression de peser deux tonnes!

Ensuite, j'ai eu l'occasion de faire un restaurant en prenant un menu à 5 services. Là aussi, j'ai savouré ce que j'ai mangé et pour la première fois, je me suis dit que je comprenais la grandeur des portions (auparavant, je trouvais toujours ça trop peu...). Et là aussi, en fin de repas, un sentiment de satisfaction totale.

J'espère que je continuerai dans cette voie car ce n'est que du bonheur et c'est une vraie libération!

poneyville92.
Abonné

[quote=sev1972]

Ensuite, j'ai eu l'occasion de faire un restaurant en prenant un menu à 5 services. Là aussi, j'ai savouré ce que j'ai mangé et pour la première fois, je me suis dit que je comprenais la grandeur des portions (auparavant, je trouvais toujours ça trop peu...). Et là aussi, en fin de repas, un sentiment de satisfaction totale.

[/quote]

Bravo ! Tu as raison à propos des menus dégustation, c'est vraiment génial. Je pense qu'il faut que j'en fasse un maintenant que j'ai commencé LC, je devrais l'apprécier à sa juste valeur.

 

A bientôt

X