Goûter ou eme telle est la question... - 29022012

ccil.
Abonné

Pas facile parfois de reconnaitre une eme d'une habitude de prendre un goûter... Réflexe? moment de réconfort qui ponctue l'après-midi? ou réelle petite faim qui commence... et que l'on n'a pas envie de supporter jusqu'au diner...

Souvent à ce moment là ma journée de travail n'est pas finie et comme je commence à fatiguer, je me sens l'envie d' un peu de carburant ( donc eme...) mais en même temps la faim commence à pointer le bout de son nez pas longtemps après... 

Pas facile non plus de faire avec car il ne m'est guère possible de ne pas diner en famille si jamais je n'ai pas faim comme l'autre soir après un goûter un peu trop tardif.

je sens que ce sont des habitudes comme ça qui m'empêchent de perdre du poids de façon significative et que ce n'est pas encore très clair dans ma tête!

Est-ce que ça vous arrive aussi?

Commentaires

Labrador.
Abonné

Bonjour Ccil,

je fais 5 repas par jour depuis plus de 10 ans car je faisais (je fais) des hypoglycémie. J'ai au fur et à mesure adapté mes repas du matin, midi et soir pour pouvoir manger un peu vers 11h et 17h sans grossir. Je prends un thé et qq biscuits ou un fruit. Qqfois, un bon thé bien chaud suffit à me contenter.

J'ai aussi besoin de ces pauses dans la journée pour décompresser entre 2 réunions. 

Si vous en avez besoin (faim ou fatigue ou besoin de pause), adaptez et testez les fruits, les amandes, .... tout ce qui peut contenter et qui peut être ajustable.

Bon courage.

KYNA976.
Abonné

Bonjour ccil,

je ne sais pas si on peut considérer qu'on est dans le même cas toi et moi,

Mais il m'arrive toujours, de manger sans contrôle en fin de journée (entre 15h et 16h)et là je n'ai même pas encore terminé ma journée au boulot (je termine à 17 h), bon ça m'a plutôt l'air d'une EME, mais je constate que c'est souvent à ces heures là. et je peux t'assurer que j'ai beau lutter et me dire dans ma tête, "tu n'as pas encore faim, laisse tombé...., soi forte allé !!!" mais élasse rien à faire, et là je le sens que d'une seconde à l'autre je vais craqué, et je finis par me dire "c'est bon ce n'est encore qu'une question de seconde avant que je me jette dans la nourriture" et paff je me retrouve entrain de manger malgrés moi.

ça me fait du bien et j'en prend plaisir, jusqu'au moment ou je me dis, "c'est bon maintenant faut t'arrêter tu as déjà eut ta dose", mais je ne peux plus m'arrêter et je continu le plaisir ayant disparut jusqu'a ce que j'ai un moment de répit pour dire stop !

Mais aprés je reprend les conseils linecoaching, j'attend que la faim revienne pour consommer, et elle n'arrive que le jour suivant entre 9h30 et 10h.

Jusqu'à maintenant j'essaie de trouver "pourquoi toujours à ces moments", mais là je ne suis qu'a la première étape du programme, et j'espère trouver des réponses à mes interrogations dans les prochaines étapes...

Bon courage à toi ccil.

mailys10.
Abonné

Bonjour,

 

Je vois que finalement je ne suis pas la seule à faire cela et ça me rassure un peu. J'ai pris l'habitude en rentrant du travail vers 17h30-18h de manger beaucoup de pain fromage et après de culpabiliser parce que je n'ai pas attendu le repas du soir. Des fois, j'ai vraiment faim mais d'autres fois je me pose même pas la question. C'est comme si c'était un passage obligé en rentrant du travail, je mange et après ma soirée peut commencer. Après, Je pourrais très bien ne pas manger de repas du soir étant donné que je vis seule mais j'ai vraiment beaucoup de mal à me défaire des "croyances".

Est ce que vous avez des petites astuces qui peuvent empecher de se jeter sur la nourriture en rentrant du travail ou  un moyen de faire une coupure travail-maison sans que se soit la nourriture?

Je viens de commencer le programme,du coup je n'ai pas encore accès aux exercices de pleine conscience qui, je pense, seront bénéfiques pour moi.

lola74.
Abonné

au début du programme il ne faut surtout pas aller plus vite que la musique. la gestion des EME de l'après-midi ou du soir ça vient bien plus loin dans le programme. Il faut d'abord se concentrer uniquement sur sa faim, et seulement quand vous aurez accès à la pleine conscience vous pourrez commencer le travail sur les EME. ça se fait plus ou moins de façon automatique, il faut écouter ses sentations et arrêter de réflechir (pas facile ;-).

J'ai commencé en décembre, et je n'ai pas encore atteint les étapes de gestion des fins de journée, donc patience et bienveillance en attendant !

Ingalill.
Abonné

Bonjour Ccil, c'est une vraie bonne question que cette histoire de goûter et d'EME. En remplissant mes carnets, je me rends compte que je n'ai des EME qu'à l'heure du goûter (pour moi, l'heure où je rentre du boulot)... Ma méthode ? J'essaie d'abord de voir si par hasard, il ne s'agirait pas de vraie faim (ça arrive, si le déjeuner a été un peu léger). Bon, j'ai la chance de bien distinguer mes sensations de faim et rapidement, je suis fixée. Ensuite, s'il s'avère que ce n'est pas de la faim, c'est donc une EME et je mets en place le plan B, à savoir l'EME-Zen si je suis dans un bon jour (c'est-à-dire pas souvent) ou alors un bon vieux dérvatif (je trouve quelque chose à faire qui me fasse oublier que ce paquet de gâteaux est dans le placard)... Je suis à la fin du programme et donc, je dispose de tous les outils pour gérer cette fin d'après-midi pleine d'envies... Ca ne marche pas à tous les coups mais la grande majorité des fois, je peux laisser filer cette EME sans manger.

ccil.
Abonné

Bonjour à toutes,

merci pour vos messages. Parfois je me demande si ce n'est pas l'eme qui me donne faim... ou qui accentue une faim naissance... ( sensation au niveau de l'estomac...)

mais si je vais me balader, ça passe, alors que si je reste à mon bureau, c'est dur de résister!

Je me rends compte aussi que depuis 3 jours que j'ai repris un peu de sport, aujourd'hui j'ai moins de tentations alimentaires ( elles me font moins d'effet).

Bonne continuation!!!

isabellej.
Abonné

j'ai souvent une petite faim à l'heure du goûter + une EME...

cad j'ai une petite faim qui en temps normal ne me generait pas, si c'était à un autre moment

par ailleurs comme beaucoup de personnes quand je rentre j'ai cette envie de décompresser  (et le pain-fromage je connais merci)

mais évidemment comme j'ai assez faim, ce type de goûter est dur à arrêter et finalement je dine à ce moment là, de pain, fromage et puis une salade en plus, mais ce n'est pas très satisfaisant

 

j'ai mis en place deux solutions

quand j'ai vraiment un petit creux à 16h, je prends un petit goûter, un fruit ou autre, sachant que je dine à 19h, ça va j'ai le temps de récupérer ma bonne faim

 

par contre si j'ai faim en rentrant à 17h30, je vais avancer mon diner et diner carrément à 18h (sans ma famille, mais un vrai repas)

 

mais attention, tout cela ne fonctionne que si j'ai fait mes pauses de pc dans la journée et donc qu'il n'y a plus d'EME à ce moment précis (de tous les dangers!)

je suis actuelement dans l'étape  "je gère mieux mes fins de journée"  où l'on fait de la pc plusieurs fois dans la journée et une pause avant la soirée, et c'est génial à ce niveau là!!!!

depuis trois jours que je le fait, je n'ai plus d'EME en même temps que mes petites faims, du coup ça devient facile à gérer

 

au début on tatonne un peu, après on trouve ses solutions

bonne continuation

tamar.
Abonné

Ccil, ça me paraît tout à fait normal d'avoir faim à l'heure du goûter, je ne vois pas pourquoi ça te dérange tellement ? Je ne sais pas ce que tu manges à midi ni à quelle heure, mais peut-être que si c'était un peu moins, ça te permettrait d'avoir une vraie faim pour le goûter et de ne plus culpabiliser. Pour moi, le goûter fait partie de la journée, alors je m'arrange pour avoir faim à ce moment-là.

Bonne continuation.

ccil.
Abonné

Oui mais j'ai souvent remarqué que les périodes où je prends un goûter sont des périodes de prises de poids, ou de poids stable ( mais là j'ai envie de perdre du poids)... surtout si je suis en plein travail ( très sédentaire assise à mon bureau, je peux avoir tendance à me servir de la nourriture comme "carburant"...) Pas comme quand je suis en vacances et que je bouge plus... 

Mais tu as raison, si mes repas s'allègent, ça ne sera plus un problème... Sauf que je n'en suis pas encore là de façon naturelle et que si je le prévois trop consciemment je suis encore dans la restriction non? je pense que je vais faire des progrès aux étapes suivantes, satiété, dégustation...Enfin j'espère!!! car pour l'instant je ressens la faim mais le reste pas vraiment!

ccil.
Abonné

Oui mais j'ai souvent remarqué que les périodes où je prends un goûter sont des périodes de prises de poids, ou de poids stable ( mais là j'ai envie de perdre du poids)... surtout si je suis en plein travail ( très sédentaire assise à mon bureau, je peux avoir tendance à me servir de la nourriture comme "carburant"...) Pas comme quand je suis en vacances et que je bouge plus... 

Mais tu as raison, si mes repas s'allègent, ça ne sera plus un problème... Sauf que je n'en suis pas encore là de façon naturelle et que si je le prévois trop consciemment je suis encore dans la restriction non? je pense que je vais faire des progrès aux étapes suivantes, satiété, dégustation...Enfin j'espère!!! car pour l'instant je ressens la faim mais le reste pas vraiment!

celisaone.
Abonné
En effet Ccil, c'est difficile d'aménager cette habitude du goûter. Je suis comme toi au boulot, envie de se faire plaisir en fin de journée. En ce moment, je ne travaille pas et je me rends compte que ça ne change rien. Je goûte avec les enfants par habitude et pour le plaisir de se retrouver, de discuter. Je n'arrive pas à savoir si c'est une eme. Le seul moyen de perdre du poids est de ne pas dîner, car je n'ai pas faim. Problème : le dîner est aussi un temps de plaisir et de partage quand "papa rentre du boulot". Difficile de faire bande à part, même si c'est l'occasion d'un bon body-scan. Résultat : j'ai repris tous ce que j'avais perdu en bossant, dommage ! Et puis je pense que le goûter, c'est quand même le meilleur repas de la journée, non ? Allez, courage !
Hachi.
Abonné

Salut les filles,

peut être qu'en prenant un thé ou une autre boisson au moment de goûter vous aurez la sensation d'avoir fait une pause qui sera ien agréable et sûrement satisfaisante pour finir la fin de journée et attendre le dîner sans se couper du côté social du goûter.

Quand à la pause d'après le travail pour entamer la soirée moi aujourd'hui ne ressentant pas la fin j'ai fait une RPC et finalement je n'ai goûter que plus tard... Si l'Homme avait été là plus tôt on aurait dîner mais bon... l'essentiel est d'adapter ses portions au temps d'attente avant le prochain repas non? Et si on n'a pas faim ben on décale... Et le coup du thé marche aussi pour le dîner!

bon courage et petit à petit y a pas de bonnes ni de mauvaises solutions!

Haut de page 
X