Je galère sur la faim - 01052013

surmonchemin.
Abonné

Bonjour,

Je suis en train de faire l'expérience de découverte de la faim, qui consiste à sauter le petit déjeuner pour éprouver la faim.

En fait, je n'y arrive pas bien, je mange beaucoup plus le soir depuis que j'ai lu les consignes. Du coup, j'ai du mal à ressentir la faim le lendemain, même sans petit déjeuner.

Alors que j'ai sauté plusieurs fois le petit déj quand je n'avais pas faim depuis le début du programme, et ce, sans problème.Alors que là je bloque. J'imagine que j'ai peur d'avoir faim... C'est très bizarre.

J'ai envoyé un message aux coaches aussi, mais j'avais envie de connaître votre expérience aussi, de savoir si vous avez vécu la même chose.

Merci de votre aide !!!

Valérie

Commentaires

NEIGE ET LIN.
Abonné
Bonjour Sur mon chemin, Moi aussi je commence l'expérience de la faim. J'ai commencé hier. Je n'ai donc pas déjeuné hier matin. Mais j'avais peur comme toi d'avoir faim. Et puis à 13 h faim moyenne oû j'ai décidé de manger en famille mais je ne suis pas vraiment arrivée à trouver des sensations pendant le repas Puis la faim est réapparue vers 19 h 30 :grande faim avec exitation et là je me suis lachée et j'ai mangé beaucoup trop notamment du chocolat ! Aujourd'hui je me dis que je ne devrais pas avoir peur de la faim, c'est idiot car il y a plein de trucs dans mes placards. Mais si j'attends trop longtemps pour avoir une grande faim je vais encore moins gérer mon repas et je risque de manger beaucoup trop. Ou bien alors je me récompense en mangeant trop d'avoir connu cette faim dont j'avais si peur ! Je continue aujourd'hui : courageusement ....! Je te tiens au courant Et toi tu en es à quel niveau dans l'expérience ? Excellente journée et à bientôt
baronne13.
Abonné

Bonjour,

Je suis comme toi surmonchemin, je saute le petit déj pour éprouver la faim qui vient vers 13h comme neige et lin je déjeune. Je ne mange rien je bois de l'eau ou thé jusqu'a 20h, où je prends le dîner je ne suis pas toujours sûr d'avoir faim.

Je mange peut-être trop car le lendemain matin je n'ai pas faim.

Et j'ai un gros problème je suis très constiper cela n'arrange pas le perte de poids. Que faire ?

Je viens d'envoyer aussi un message aux caoches, car je ne sais plus comment faire, la méthode dit maigrir en mangeant ce qu'il nous plait mais le seul fait de sauter un repas est privatif car j'aime manger.

J'aimerais avoir d'autre avis.Merci.

Baronne13

 

izabelle
Animatrice forum

@surmonchemin, je pense en effet que le fait de sauter le petit déjeuner et te confronter à la faim t'a fait flipper...

la peur de la faim est normale en début de programme, surtout si on a fait des régimes avant, dans lequels on mourrait souvent de faim

cependant la faim est une sensation comme une autre, qu'il faut apprendre à ré-apprivoiser

elle est utile puisque c'est elle qui nous indique quand nous avons besoin de reprendre de l'énergie en mangeant

peu à peu, on apprend à la voir ainsi, juste un signal, ce n'est pas une torture, c'est quelque chose de normal

pour apprivoiser un peu ta peur, tu peux te dire que tu sautes le petit dej, mais que dès que tu as faim dans la matinée, tu pourras manger qqchose....  ainsi tu prendras contact avec la faim, mais votre rencontre sera brève, le temps de faire connaissance

peu à peu tu auras de moins en moins peur d'elle, ça deviendra même une amie

 

@barrone13

sauter un repas quand on n'a pas faim, ce n'est pas se priver, et ce même si on aime manger, notre corps n'a tout simplement pas besoin d'énergie à ce moment là, il en aura besoin plus tard sans doute d'aucune sorte, nous avons l'occasion de manger plusieurs fois par jour, alors si on aime ça tant mieux, mais pour retrouver ou maintenir son poids d'équilibre, il nous faut profiter de ce moment quand on a faim

de plus, les aliments sont encore meilleurs quand on a faim....    et si on commence à manger sans faim, on a également beaucoup de mal à s'arrêter...

 

 

bon courage à vous

surmonchemin.
Abonné

Bonsoir les filles,

D'abord merci pour vos messages.
Et je crois que je viens de trouver à l'instant ! Et que ce n'est pas de la peur finalement.

En fait, ce qui change par rapport à la semaine dernière, c'est que la semaine dernière je me posais la question seulement en me levant le matin, dans l'instant présent : "je n'ai pas faim ? ok, j'ai ce qu'il faut au bureau, je mangerai quand je le sentirai".

Alors que là, c'est l'inverse : je décide A L'AVANCE que je ne vais pas manger le matin, et du coup, je dois gérer la frustration, et j'ai beaucoup de mal avec la frustration. Un peu comme si on me disait arbitrairement que je serai privée de petit déj. Punie ! Du coup, tout se passe comme si je me "vengeais" à l'avance, je prends ma petite revanche en m'empiffrant la veille au soir.

Ensuite, pour répondre plus précisément :
@ Neige & Lin : j'ai quand même de la peur, comme toi, par rapport à la Grande Faim, celle qui te ferait engloutir tout ce qui passe sous le nez. Mais là j'ai prévu, j'ai des biscuits dans mon tiroir au boulot, et une boulangerie au pied du bureau, donc il n'y a pas de raison. Mais je ne tenterais pas l'expérience sans çà !
Je suis au 3è jour de l'expérience, que je n'ai pas plus réussi que les 2 premiers, mais je vais continuer un peu, en approfondissant l'angle de la frustration / punition (samedi du coup, parce que ce soir, j'ai encore trop mangé, c'est foutu pour demain)

@ baronne : copine de galère, je te souhaite bon courage ! Je n'ai pas encore eu de réponse des coaches mais çà viendra... Je me rends compte aussi dans l'expérience qu'il y a des jours entier où je ne ressens jamais la faim (et que, avant LC, je ne savais même plus ce que c'était)

@ izabelle : oui, tu as raison, les régimes donnent aussi cette peur, parce qu'on s'est souvent affamées, et puis aussi je crois parce qu'on nous rabache que si on a faim, on va faire THE BIG écart qui va faire planter tout le régime et toutes ces semaines d'effort, d'un coup d'un seul.
Faudrait réussir à voir la faim juste comme un petit clignotant qui dit "il va bientôt falloir manger", et non pas comme une grosse alarme de pompier qui hurle.
C'est tellement serein, ta façon de l'expliquer !

Merci à vous, ça me fait avancer tout çà !
Et bonne nuit.
V.

FRED73
Marraine
Surmonchemin, tu viens de découvrir la différence entre l'écoute de tes sensations lorsque tu décides le moment venu si tu manges ou pas en fonction de ta faim et le contrôle qui te fais décider à l'avance si tu vas manger ou pas. Tu te doutes bien maintenant qu'il est important de privilégier l'écoute qui évite la frustration et donc les EME !
surmonchemin.
Abonné

Mais oui ! Maintenant que tu le dis, c'est évident...

Donc en fait, c'est une avancée, finalement... :-)

Pascaline.
Abonné

Ben moi je vous comprend toutes.

J'ai fait des jeuns (fast) il n'y a pas longtemps pendant plusieurs mois. Pas de petit dej et pas de dejeuner. Parfois c'etait dur parfois c'etait bien.

Et pourtant sauter le petit dejeuner ne m'a pas emballe car dans ma tete et EME c'etait comme un ordre pour l'etape que vous parliez.. j'avoue avoir mange un peu plus le soir sans faim. Mais hier, par ma propre decision en suivant mes sensations de faim j'ai saute le petit dejeuner et c'etait tres agreable de dejeuner avec Bonne faim. Je n'ai pas fait d'extras pour le repas suivant tout va bien.

Faut se faire confiance et s'aimer

:)

evanouna.
Abonné

Bonsoir les filles,

Je dois commencer l'étape de la faim mardi (je serai en congés) et je dois avouer que ça me travaille. J'ai peur de ne pas y arriver. Je vis le fait de sauter un repas comme une vraie frustation. Il faut que j'arrive à comprendre que sauter un repas quand on n'a pas faim ce n'est pas se priver (merci Izabelle pour ce que tu as écrit, car c'est en te lisant que j'ai vraiment réalisé que non et non ce n'est pas de la privation). 

Manger c'est mon petit plaisir, enfin en ce moment je devrais dire que c'est mon seul plaisir... et là je sais que j'exagère un peu car, si je suis objective, ce n'est pas vraiment le cas, mais malheureusement c'est comme ça que je vois les choses : j'ai 31 ans, je suis célibataire depuis longtemps, j'ai une vie sociale assez pauvre (mais c'est de ma faute, je repousse ceux qui recherchent ma compagnie ; je suis mieux seule chez moi... et pourtant je suis au fond quelqu'un de sociable, je crois que les personnes qui me connaissent m'apprécient... enfin aucune raison d'être seule a priori). J'habite Paris et je n'en profite même pas. Une fois le boulot terminé, c'est quasi le même scénario tous les soirs : je file vite rentrer à la maison.

Pffiou... ça me fout les larmes d'écrire tout ça...sad

Je travaille dessus grâce à une thérapie (TCC) mais c'est dur, l'anxiété dirige encore beaucoup ma vie et me pousse encore trop souvent à préférer rester chez moi dans mon petit cocon rassurant, avec mon PC, ma TV et de la nourriture jamais bien loin... 

Enfin tout ça pour dire que sauter un repas (si pas faim) est pour moi très dur car cela veut dire renoncer à la seule chose qui me rende un peu heureuse (et malhreuseuse, sinon je ne serais pas là wink). La nourriture a une place tellement importante dans ma vie. Elle a même la première place, puisque je suis capable de refuser une invitation si je sais que j'avais prévu de manger quelque chose en particulier le soir ou bien pour pouvoir passer à la boulangerie avant qu'elle ne ferme afin de m'acheter des gâteaux.

Pour l'instant j'ai l'impression que je n'ai pas envie de renoncer à cette alimentation-réconfort, car j'en ai besoin... et en même temps je veux que les choses changent. Mais comment faire ?? 

Ce soir, c'est un peu la déprime car j'ai l'impression que je n'y arriverai jamais... J'essaye bien de faire les exercies, mais je ne peux pas dire que je m'y mette à 100%. Je ne sais pas, parfois je me demande s'il n'y a pas derrière tout ça la peur qu'en fait ça marche et que les choses changent au point de bouleverser ma petite vie. Enfin je sais pas trop...

Désolée pour ce post assez long (peut-être un peu décousu) et qui n'apporte pas de réponse à votre problème, mais j'avais besoin d'écrire... et ça fait du bien.

En tout cas bravo les filles de vous être lancées dans cette étape de la faim ! J'espère que je serai capable à mon tour de me jeter dans le grand bain wink

 

Bonne soirée

Pascaline.
Abonné

Evanouna Bon Courage ...

Peut etre parles en a notre coach avant de sauter des repas? 

Il faut s'occuper, penser a autre chose quand on ne mangent pas les repas prevues aux heures habituelles...et boire beaucoup d'eau, cafe noir ou the. C'est ce que jai fait. Prendre un long bain ca m'a aide egalement, une couverture toute douce.

S'inscrire a LC c'est deja un grand pas.

Tout doux. Tout doux

Big Hug!

Xx

 

 

 

surmonchemin.
Abonné

Merci à toi pour ce poste, que je n'ai pas trouvé décousu du tout.

Je ressens aussi la solitude, comme toi je suis célibataire. Et j'ai parfois l'impression de manger pour "remplir le vide" (je ne sais pas si c'est très clair, mais je ne sais pas l'exprimer autrement).

Par contre, après pas mal de thérapie (toujours en cours d'ailleurs), je commence à apprendre et à m'autoriser à me faire plaisir, et il y a d'autres manières de le faire que de manger. Même si manger reste pour moi l'un des meilleurs moyens.

J'ai toujours du mal avec la faim depuis le début de l'exercice, je la guette un peu sans arrêt. Mais je commence à  me rendre compte que quand elle apparaît, le plaisir est décuplé quand on mange. Donc ça vaut le coup ! Il ne s'agit pas de se priver de manger, il s'agit d'attendre le bon moment pour manger.
La coach à qui j'ai écrit par rapport à ce problème, m'a conseillé de le voir comme une expérience et de la vivre avec curiosité, d'avoir la curiosité de repousser un peu le moment de manger juste pour voir ce que ça fait. En sachant que j'ai le choix d'arrêter à tout moment pour manger. Ca m'aide, j'espère que ça t'aidera aussi.

Bon courage à toi !
V.

Minoque.
Ancien abonné

Bon courage à vous toutes... J'ai commencé hier, je me doutais bien que je n'avais pas souvent faim mais aujourd'hui c'est énorme : p'tit dèj à 16h avec faim (quand même ;-) et après j'ai grignoté à 19h pour goûter des pistaches au chili, et j'ai quand même pris un repas à 22h30 sans faim (!) mais avec une envie de déguster... pour savoir si c'était bon mon gratin viande, courgettes, riz... Bref, j'e n'ai jamais faim en gros, c'est dommage j'ai pourtant pleins de bonnes choses délicieuces à manger chez moi, si c'est seulement quand j'ai faim c'est pas de chance : presque jamais avec de minuscule portion. Je vais devoir bouger plus pour avoir faim, ah c'est malin !! ;-)

Avoir faim une fois par jour c'est d'un triste :-)) ! J'ai hate de voir demain si la faim revient. Encore deux jours, que vais je apprendre ??

thiclowma.
Abonné

Bonjour !

Je débute aujourd'hui avec l'étape de la faim. L'idée de sauter un repas ne me fait pas peur, l'idée de ressentir la sensation de faim. Des repas j'en saute souvent juste car j'ai beaucoup d'EME et qu'au moment du repas ben, je suis plus proche de la nausée que de l'envie de manger.

Par contre, ce qui m'inquiète un peu, c'est justement de gérer les EME en attendant d'avoir faim. Va falloir que je trouve vraiment des occupations pour me sentir bien, me détendre, et ne pas laisser venir les EME.

J'ai 38 ans, et cela doit faire 33 ans que je n'ai pas ressenti la faim. Même si depuis mon inscription au programme les sensations sont plus ou moins revenues, cette étape me réjouit. Je vais me reconnecter avec mon corps.

Mario.
Abonné

Bonjour Baronne 13,

Pour moi c'est plus facile, je ne ressens pas la faim, je pourrais rester la journée sans manger, mais ma coach m'a dit qu'il fallait quand même manger le soir, si les signaux n'étaient pas apparus dans la journée. J'étais toute contente d'avoir salivé, mais il parait que ce n'est pas suffisant - c'est vrai qu'on peut saliver par gourmandise.

Elle m'a aussi dit de continuer cette étape de 4 jours, donc j'en suis au 6e. Il doit bien se passer quelque chose dans mon corps, mais je ne reconnais pas les signaux ! Et elle m'a conseillé des RPC toutes les 2 H si possible. Elle m'a dit aussi que j'étais sans doute une petite mangeuse (50 ans de régime, tu parles, tout est déréglé !)

En tout cas, ça m'a apporté de faire des repas du soir de gala, avec des choses que je n'avais pas mangé depuis 10 ou 20 ans. Je me régale, je déguste, je ne mange donc que des aliments que je m'étais interdits avant. J'aimerai que ça dure comme ça (je n'ai plus de pulsion, plus d'obsession de bouffe), mais j'ai un mari, et même s'il est patient, il se sent un peu seul à table. 

Je n'ai pas beaucoup de poids à perdre, et là je sens (j'ai pris un défi "ne me peser qu'une fois par semaine") que mes vêtements sont plus laches. J'ai essayé des pantalons que je ne mettais plus, c'est presque bon...

Donc à mon avis, si le soir tu n'es pas sûre d'avoir faim, pourquoi manger, et le repas suivant tu te fais plaisir !

Pour la constipation, parle à ton pharmacien ou médecin de Movicol. J'ai tellement pris de laxatifs que j'ai abimé mon intestin (maladie des laxatifs) et il ne fait plus son boulot correctement, il lui faut de l'aide.

Bonne journée,

Mario

izabelle
Animatrice forum

[quote=evanouna]

Manger c'est mon petit plaisir, enfin en ce moment je devrais dire que c'est mon seul plaisir.

[/quote]

N'oublie pas une chose : le plaisir sera plus grand, plus intense, si tu as faim!!!

 

[quote=evanouna]

Pour l'instant j'ai l'impression que je n'ai pas envie de renoncer à cette alimentation-réconfort, car j'en ai besoin... et en même temps je veux que les choses changent. Mais comment faire ?? 

[/quote]

Là, tu pointes un point très important.....   le programme ne t'empêchera pas de te réconforter avec la nourriture, en revanche il t'apprendra à le faire "bien"

savoir VRAIMENT se réconforter par la nourriture, et non pas d'une façon qui nous plonge finalement plus dans l'inconfort que dans le réconfort......

 

alors tu vois le programme te guide vers  :

plus de plaisir   et

plus de réconfort

 

tout en mangeant moins

 

 

je sais, ça peut paraitre idyllique comme ça, mais c'est vrai....

bien sûr que ça ne se fait pas en un jour, le temps de se débarasser de nos vieux réflexes, de penser autrement, de porter un autre regard sur soi et ses émotions

c'est un travail

mais ça ne fera pas de nous des personnes mangeant juste pour se nourrir, non, le plaisir et le réconfort seront toujours là

on a le droit de manger avec plaisir et réconfort,  et pourtant être régulé au niveau des apports alimentaires et à son poids d'équilibre

on a des tonnes d'exemples autour de nous......

alors on doit réapprendre ce fonctionnement...

 

courage à toi,  fais les exercices un à un sans trop réfléchir ou te prendre la tête, tout cela doit se "décanter"  peu à peu.....

izabelle
Animatrice forum

[quote=Monia]

Avoir faim une fois par jour c'est d'un triste :-)) ! J'ai hate de voir demain si la faim revient. Encore deux jours, que vais je apprendre ??

[/quote]

N'oublie pas aussi Monia que lorsque l'on est bien au-dessus de son poids d'équilibre, on a moins faim puisque le corps nous envoie la faim  en gardant à l'esprit (si j'ose dire) son but qui est le poids d'équilibre

donc si on est bien au-dessus, il est normal d'avoir peu faim, ça ne veut pas dire que ça sera comme ça toute ta vie,  tu auras certainement plus d'appétit lorsque tu seras retournée à ton poids d'équilibre

en attendant, la bonne nouvelle, c'est que tu as certainement la possibilité de maigrir, et ça c'est une très bonne nouvelle

bon courage à toi....

izabelle
Animatrice forum

[quote=thiclowma]

Par contre, ce qui m'inquiète un peu, c'est justement de gérer les EME en attendant d'avoir faim. Va falloir que je trouve vraiment des occupations pour me sentir bien, me détendre, et ne pas laisser venir les EME.

J'ai 38 ans, et cela doit faire 33 ans que je n'ai pas ressenti la faim. Même si depuis mon inscription au programme les sensations sont plus ou moins revenues, cette étape me réjouit. Je vais me reconnecter avec mon corps.

[/quote]

je crois que  c'est pour cela que l'on saute le petit déjeuner pour expérimenter la faim.....   parce que le matin, théoriquement, on a moins d'EME que le soir......

tu vas réapprivoiser cette sensation de faim, tu verras par la suite ça devient presque un plaisir d'avoir faim,  parce que c'est un signal,  signal d'un bon moment, d'un bon repas.....

izabelle
Animatrice forum

[quote=Mario]

ma coach m'a dit qu'il fallait quand même manger le soir, si les signaux n'étaient pas apparus dans la journée. 

[/quote]

oui c'est important, si au bout d'une journée toujours pas de faim, il faut faire un repas  léger

et puis recommencer le lendemain....

patience....

Alwena.
Abonné

Bonjour à toutes celles du post! je vous dirais que je suis dans l'incompréhension  et doute complets (j'ai droit de le dire?!) de cette question de recherche de la faim... je ne rentre absolument pas là dedans, et je n'ai pas encore trouvé les raisons, malgré de nombreuses questions que je me suis posée. Certaines réponses ayant été claires.

Bon courage et continuation dans l'immédiat à vous en recherche de faim.

surmonchemin.
Abonné

[quote=izabelle]

[quote=Monia]

Avoir faim une fois par jour c'est d'un triste :-)) ! J'ai hate de voir demain si la faim revient. Encore deux jours, que vais je apprendre ??

[/quote]

N'oublie pas aussi Monia que lorsque l'on est bien au-dessus de son poids d'équilibre, on a moins faim puisque le corps nous envoie la faim  en gardant à l'esprit (si j'ose dire) son but qui est le poids d'équilibre

donc si on est bien au-dessus, il est normal d'avoir peu faim, ça ne veut pas dire que ça sera comme ça toute ta vie,  tu auras certainement plus d'appétit lorsque tu seras retournée à ton poids d'équilibre

en attendant, la bonne nouvelle, c'est que tu as certainement la possibilité de maigrir, et ça c'est une très bonne nouvelle

bon courage à toi....

[/quote]

C'est vrai que c'est rassurant, car j'ai l'impression de n'avoir jamais faim, et puis aussi je ne comprenais pas bien comment je pourrais maigrir si je répondais juste aux besoins exprimés par mon corps, sans l'affamer.

Celà étant, c'est fou les quantités que je peux ingérer en ayant l'impression d'avoir un appétit d'oiseau. Hier, par exemple, j'ai mangé plusieurs fois des mini repas (un peu perdue avec la faim et la satiété). J'allais écrire ici que j'avais l'impression d'avoir moi aussi besoin de manger très peu, mais j'ai voulu vérifier, pour voir ; et bien ça fait quand même 1600 calories ingérées (si je m'étais arrêtée rassasiée, ça aurait fait 1300, le reste c'est le chocolat boulotté hier soir par ennui)...

Attention, hein, je sais qu'on ne compte plus les calories, et je ne cherche pas ni à culpabiliser ni à déculpabiliser d'avoir trop mangé, mais j'avais besoin de vérifier qu'en écoutant ma faim :

1- je ne vais pas manger 3000 calories par jour (même en comptant le chocolat)

2- je ne vais pas manger seulement 500 calories par jour

Non finalement, ma faim correspond à un appétit plutôt normal en fait.

Et même si elle va varier d'un jour à l'autre, ça me rassure de constater que je mangerai quand même des quantités assez normales (petites pour moi, mais normales pour 80% des gens).

Bon je ne sais pas si tout çà était très clair... je vais me refaire un café ;-)

izabelle
Animatrice forum

oui il est vraiment important d'intégrer que le signal de faim  est précieux, et qu'il faut le respecter parce qu'il fait partie d'un système complexe et fort utile de régulation de la masse grasse

la masse grasse est régulée,  tout comme par exemple la températeur corporelle (un bon exemple pour moi pour comprendre)

l'objectif du système de régulation est de nous faire revenir ou bien de nous maintenir à notre poids d'équilibre,  et le moyen qu'il utilise, ce sont les sensations alimentaires : faim-satiété...

donc nul besoin de s'affamer pour retrouver son set-point, c'est la bonne nouvelle

en effet, tu as pu constater que le corps trouve de lui-même un équilibre pour continuer à entretenir le corps  et retrouver le set-point....  peu à peu....  pas à la vitesse de la lumière non plus

c'est bien que tu aies vérifié, maintenant tu sais que tu peux faire confiance à ton appétit!

evanouna.
Abonné

Hello !

@Pascaline : oui il va falloir que je réfléchisse aux moyens de m'occuper si je n'ai pas faim et qu'arrive l'heure à laquelle je devrais normalement manger. C'est fou, quand l'envie me vient de manger, dans ces cas-là ça ne me traverse même pas l'idée de trouver quelque chose à faire... comme si mon cerveau était complétement déconnecté.

@Surmonchemin : "Remplir le vide", oui tout à fait, ça me parle vraiment ! J'ai souvent cette sensation. Des fois ça me prend d'un coup sans aucun signe annonciateur, une étrange sensation de vide qu'il faut vite vite remplir... 

Sur ce que tu dis par rapport au fait de se faire plaisir, je réalise depuis peu que j'ai beaucoup de mal. Alors que pour faire plaisir aux autres, alors là je suis la reine lol ! Comme pas mal d'entre nous d'ailleurs, je fais souvent passer les autres avant moi. Autant je suis à l'écoute des envies des autres, autant les miennes je les nie totalement. Je ne saurais même pas vraiment dire ce qui me fait plaisir...

"La coach à qui j'ai écrit par rapport à ce problème, m'a conseillé de le voir comme une expérience et de la vivre avec curiosité, d'avoir la curiosité de repousser un peu le moment de manger juste pour voir ce que ça fait. En sachant que j'ai le choix d'arrêter à tout moment pour manger." : Je vais essayer de suivre ce conseil. Et puis il faut que je me dise qu'il n'y a pas de contraintes, pas de règles rigides, à moi de voir jusqu'où je peux repousser le moment de manger. Peut-être qu'au début je ne pourrais le repousser que de 5 mn, mais ça sera toujours ça de gagner. Mon perfectionnisme me dira sûrement que c'est nul, eh bien j'espère que je saurai le faire taire et me dire que NON c'est bien, que c'est un premier pas, une petite victoire... En tout cas se dire qu'on peut manger à tout moment est très rassurant.

@Izabelle : "...mais ça ne fera pas de nous des personnes mangeant juste pour se nourrir, non, le plaisir et le réconfort seront toujours là." Tu as mis le doigt sur quelque chose qui me faisait peur : qu'en suivant la méthode, on en soit réduits à ne manger que pour se nourrir, sans plus vraiment de notion de plaisir, ce qui m'attristait beaucoup. 

"Fais les exercices un à un sans trop réfléchir ou te prendre la tête, tout cela doit se "décanter"  peu à peu " : c'est l'un de mes problèmes, je me prends trop la tête. Soit je réussis parfaitement et je suis contente, soit c'est à moitié réussi ou pas du tout, et là c'est le drame, totale remise en question, je me dis que je n' y arriverai jamais, que je ne suis qu'une incapble... Une grosse partie du travail repose là-dessus également. Sûrement grâce à la pleine conscience.

@Monia : moi aussi je trouve ça frustrant de se dire que la faim risque de ne faire son apparition qu'une seule fois dans la journée, mais la réponse d'Izabelle m'a rassurée. C'est donc normal et temporaire. Ouf... wink A garder dans un petit coin de notre tête. 

 

Bon courage à toutes et à tous !!!

Sara Sofia.
Abonné

Bonjour tout le monde....

Premier jour  à la découverte de la faim, pas déjeuner sans aucun inconvénient j'ai été faire mes courses verts 11h sans aucune censations et la 11h30 je découvre la faim que j'ai su repousser jusqu'au 13h non pas parceque je le voulais mais c'est à cette heure la que je suis rentrée à la maison....la panique sur le chemin du retour était de me ruer sur le frigo armoire à gougouille et la j'ai fait tout en condisant la RPC et ça m'a calmé....

Conclusion :

J'ai mangé calmement et j'ai mangé raisonnabelement en savourant chaque aliment et quelle joie de découvrir que je n'ai plus faim en ne me bourrant pas comme d'habitude....

 

Je suis en admiration sur le programme de LC depuis que j'ai commencé.....ça a déjà changé pas mal de chose chez moi....

QUE CA DURE....

BONNE JOURNEE

Minoque.
Ancien abonné

Bonjour ! Oh merci Izabelle je n'avais pas lu ta réponse, oui merci pour tes encouragements et ton p'tit mot, et oui, oui c'est positif, je ne suis pas à mon poids de forme (j'étouffe un peu dans le gras d'ailleurs ;-)  Je n'avais pas lu la suite de ce forum depuis un moment !! Sara Sofia waouh ! Tu me donnes la pêche à chaque découverte, c'est un plaisir de te lire.. Moi ça me fait pareil, je trouve que c'est bien foutu ce programme, je me demande sans arrêt ce que je vais découvrir ! Pour la faim, je me suis dit comme me dit  Izabelle en gros "soit patiente ", ça va venir... ça va changer... j'ai demandé des conseils aussi à la coach, car à la place d'avoir des gargouillis, creux au ventre etc. j'ai des nausées, je pense que c'est mon signe de la faim, mais j'ai un doute... Je dois attendre trop et pas reconnaître les petits signes de la petite faim (?). Bon, je balbutie avec cette identification de la faim, je me dis: est ce que ces nausées ça peut être genre la peur d'avoir faim ou tout simplement  un manque de sucre ? A suivre... j'attends la réponse, la coach a passé la question au médecin, c'est pas rassurant ça ?! ;-) Du coup j'ai enfin fait ma prise de sang (ordonnance du 6/06/2012 !!), on ne sait jamais si j'avais du diabète... allez haut les coeurs avec la faim et

Bonne faim à tous !!

Sara Sofia.
Abonné

Génila Monia.....

 

2ème jour de avec la découverte de la faim....et bien hier je n'ai mangé qu'a 13h et puis plus aucune sensation de faim...

Je me suis levée ce matin pareil pas faim...un peu paniqué mais bon vu que je devais aller à un évenement toute l'après midi, j'ai mangé à 12h30 sans avoir faim et la je me suis vraiment concentré sur se que je mangeais et la surprise j'ai laissé la moitié dans mon assiette en me disant que je pourrais en remanger quand je veux :

FRITES - PITA - CRUDITES.....

Et bien je m'épate.....mais se qui me tracasse c'est que je n'éprouve pas la faim et j'ai mangé pour ne pas avoir faim sur le lieu de l'évenement et la je ne vais pas souper vu que je n'ai pas faim.....On verra bien demain car ici j'étais en congé certainement que sur mon lieu de travail avec plus de stress qu'à la maison...on verra....

Bonne soirée et à demain pour de nouvelles aventures...

surmonchemin.
Abonné

On avance, chacune à son rythme... :-)

Pour ma part, j'ai enfin compris ce que pouvait être la bonne faim en début de semaine dernière. Ce qui a fait que, pour la 1ere fois de ma vie je crois, j'ai réellement ressenti le moment où il fallait arrêter de manger. Je l'ai senti très nettement d'une bouchée à l'autre, j'entendais presque mon corps dire STOP ! J'ai trouvé çà très chouette, en fait, et très sécurisant aussi.

Bon, évidemment depuis, ça s'est gâté, puisqu'au programme de ce long viaduc du joli mois de mai, il y avait 5 jours chez mes parents. 5 jours à manger au-delà de ma faim, parce que ce sont des plats que j'adore et que je ne mange qu'une fois par an pour certains. Donc je n'ai pas cherché à réfléchir, j'ai mangé comme j'avais envie en me disant que je régulerais en rentrant.

Sauf que ça m'inquiète un peu, car, en ayant mangé clairement au-delà de ma faim pendant 5 jours, y compris ce midi, j'ai quand même ressenti la faim ce soir en rentrant (j'ai attendu pour être sûre, mais oui, c'était bien de la faim).

Moi je m'attendais à ne pas remanger avant au moins demain midi !!!! Mon corps est-il capable de réguler ?

izabelle
Animatrice forum

bien sûr le corps régule, mais sur plusieurs jours.....

souvent, ça va être plutôt une plus petite faim à chaque repas, sois bien vigilante sur la satiété

 

bravo Sara Sofia, veille à faire au moins un repas léger par jour et ne t'inquiète pas, la faim devrait bientôt se manifester à toi...

pleinedespoir.
Abonné

Hello Surmonchemin,

C'est drôle de découvrir cette peur de la faim, moi je l'ai aussi et je l'assimile à une peur de manquer .. d'être larguée seule sans avoir rien à manger comme  un petit poucet , du coup on en perd ses repères familiers .. peut-être pouvons nous  les recréer en se préparant un petit plat rien que pour nous, pour quand on aura faim!Quelque chose de rassurant et qu'on pourrait déguster seule en se centrant sur ce qu'on ressent.

C'est juste une idée comme cela! moi j'arrive pas à sauter le petit déj car après j'ai mal à l'estomac,ce serait plutôt le dîner que je pourrais zapper....

Sara Sofia.
Abonné

Bonjour à tous,

Je suis à mon troisième jours de découverte de la faim et du coup je ne mange qu'une fois pas jour....ça me traumatise vraiment vivement que je sois dans une autre étape car je me dis que se n'est pa sis bon de ne manger qu'une fois par jour....

 

Bonne journée

Aphrodyta.
Abonné

J'ai envie de te dire que si tu n'as pas faim c'est pire pour ton organisme de lui imposer de la nourriture supplémentaire qu'il va forcément stocker, et qui va le fatiguer, mais ça c'est la voie de la raison.

J'ai pas encore commencé cette étape, je m'étais engagé à sauter un repas si je n'avais pas faim mais je me rends compte que vu que je ne sais pas si j'ai faim ou pas ça me bloque. Psychologiquement ça me stresse carrément de sauter un repas je pense.

Tu es fatiguée ? Tu te sens patraque ? Si non je vois pas pourquoi ça devrait t'angoisser, même si je partage cette angoisse. Je pense que si j'écoutais vraiment ma faim je serais un peu comme toi, un repas par jour.

Haut de page 
X