je mange que des aliments malsaints - 24012013

nilperi.
Abonné
bonjour, mon problem c est que quand j ai faim, meme si j arrete quand il faut, je ne mange que des choses malsaines genre pizzas ou dessert et je ne veux pas manger de legumes ect.. que faire? dois je a votre avis, me forcer a manger plus equilibre? :/

Commentaires

didil.
Abonné

Bonjour Nilperi,

Je suis comme toi. Cela fait deux mois que j'ai commencé, avec de bons résultats pour l'instant sur mon poids. Je ne mange que ce que j'aime et ce dont j'ai envie, donc quasiment jamais de légumes et de totue façon jamais de fruits. Si j'ai bien compris, ce n'est pas si grave que ce qu'on dit partout dans la presse et ailleurs, car notre corps se régulera le moment venu. 

Pour l'instant, je ne me fais pas de soucis, car j'ai vraiment besoin de manger ce qui me fait plaisir après tant de frustrations. ça  me fait beaucoup de bien au moral ! Dans quelques mois, on verra si la situation n'a pas évolué.

Mais c'est vrai que j'aimerais bien avoir un avis d'expert sur la question.

Je te souhaite un bon parcours et de belles découvertes !

Sylvie75.
Abonné

Nilperi, il n'y a pas d'aliments malsains, sauf des spake cakes avec de la drogue dedans !

Les aliments sont de la nourriture, avec TOUS des nutriments dedans dont le corps a besoin, ils sont donc tous BONS pour le corps, sauf pathologie spécifique bien sûr (cholestérol, diabète, allergies)...

Tu es manifestement, comme beaucoup de gens bien entendu, dans une vision schématique de restriction cognitive, avec des aliments tabous, que tu appelles malsains.

C'est l'excès qui rend le corps malade. Un aliment riche, gras et sucré, mangé calmement sans excès quand tu as faim, il te réconforte, physiquement et psychiquement... et ne te fait pas grossir.

Alors que se passe-t-il si tu ne manges plus jamais de légumes ? Bien sûr que tu aurais des carences (en vitamines par exemple) si ça durait éternellement, mais il faut se dire que c'est temporaire, et l'effet boomerang d'années ou de décennies de restrictions. Quand tu seras sortie de cette phase, de bons légumes cuisinés (personne n'aime les légumes à l'eau ! mais de bons haricots verts fondants avec un peu d'ail, persil et beurre, miam), te feront à nouveau très envie... Tu apprécieras parfois des aliments très riches, et parfois des aliments plus légers, mais dans tous les cas, tu cesseras de culpabiliser et de diaboliser certains aliments. Le temps joue pour toi. Il faut bien quelques mois ou quelques années pour faire la paix avec la nourriture.

Courtepatte.
Abonné

Je rejoins 100% Sylvie75.

Moi aussi, dans les premières semaines de LC, je me suis "gavée" (le mot est trop fort!) de trucs qui me faisaient vraiment envie et j'ai totalement délaissé la nourriture saine. Et maintenant (ça fait 5 mois que je suis le programme), il m'arrive régulièrement d'avoir envie de fruits ou de légumes ou de soupe, vraiment envie - je veux dire, à la fin du repas, j'ai encore une petite faim, et entre la crème au chocolat et la clémentine, j'ai plus envie de la clémentine. Je n'en reviens pas moi-même.

Donc en effet, tu te fais confiance, tu peux rester plusieurs mois sans fruits et légumes, aucun souci, les choses vont rentrer dans l'ordre sans même que tu t'en rendes compte.

AguaMaria
Marraine

Pour ma part cela m'arrive encore d'avoir des phases de fast food pendant un moment, mais au début aussi j'en mangeais tout le temps et je me voyais maigrir, ça m'a fait du bien pour déiaboliser tout ça et pour faire mentir le discours social. Mais ça passe et ça revient...

Si tu respectes ta faim et satiété ne t'inquiète pas...

izabelle
Animatrice forum

pour rajouter ma pierre à l'ensemble des bons conseils ci-dessus,   peut-être n'es-tu pas habituée à manger des légumes, je veux dire des légumes bien cuisinés, bien cuits (c'est à dire pas trop cuits)....  d'ac avec ma collège les trucs en boite, à l'eau ou encore surgelés plein de crème, ça donne pas envie

tu peux faire comme avec un enfant, te proposer à toi-même de gouter de nouveaux légumes, pour élargir ton répertoire alimentaire

quand on s'est beaucoup restreint, c'est même un peu dur de voir que l'on "aime" des trucs qui sont sains, bons pour la santé, pour une fois qu'on n'est plus obligé de les manger....

maintenant je mange des lentilles "pour le plaisir"  (quand moi je les fais, parce que celles de ma belle-mère, beurk),  alors qu'avant je trouvais pas ça "sexy" comme aliment

 

ce n'est pas forcément évident de sentir ses "envies" de légumes quand on n'y est pas habitué

moi j'adore les salades aussi....

fais des tests......   j'adore les haricots verts à l'oignon et à la tomate.....

 

une autre idée : goûter des légumes dans un grand restaurant....  tu sais que plusieurs restaurateurs ont abandonné la viande pour travailler le légume parce qu'il y avait plus de possibilités créatives???

clementine77.old.
Abonné

Bonjour

 

L'an dernier, pendant quasi un mois, j'ai mangé essentiellement de la tarte au flan (après 10 ans à ne plus manger de sucre ), en respectant ma faim et ma satiété. Et j'ai continué à perdre un peu de poids.

MAIS !

j'ai eu des soucis digestifs importants et qui ont duré des mois et des mois. Maintenant, dès que je ne mange pas la quantité de légumes dont mon corps a besoin, hop, digestion bloquée. Mon foie a eu du mal avec le changement de mode alimentaire...

En fait, je me "vengeais" en ne mangeant que ce dont je m'étais privée pendant si longtemps. Et pas ce que mon corps appelait de ses voeux. Comme s'il avait fallu à chaque repas que je me rassure sur le fait que j'avais maintenant le droit de manger ce dessert.

Donc attention à écouter son corps, et pas uniquement sa tête...

finalement, je mangeais en respectant ma faim et ma satiété, mais c'était une forme d'EME "contrôlée"...

bon courage pour la suite.

didil.
Abonné

J'ai fait la même chose que toi, Clémentine, avec du nutella pendant 3 semaines au début de LC. J'ai eu la chance que cela ne me déclenche pas de troubles somatiques.

Depuis deux mois et demi où je pratique LC, je ne peux pas dire que j'en sois arrivée à une aimentation super équilibrée puisque je mange essentiellement ce qui était tabou. Mais j'ai tellement "bouffé" de fruits, de légumes et de viande pendant deux ans alors que je n'aime pas ça que j'ai besoin de prendre ma revanche. Je sais qu'un jour viendra où mon corps me réclamera autre chose.

Courtepatte.
Abonné

[quote=Clémentine77]

Comme s'il avait fallu à chaque repas que je me rassure sur le fait que j'avais maintenant le droit de manger ce dessert.

[/quote]

Comme je te comprends, Clémentine 77! Je sens chez moi aussi ce grand besoin d'être rassurée. Et maintenant, après quelques mois, il suffit parfois que je pose la friandise près de moi, à portée de main, pour que l'envie parte toute seule. Quelque part, oui, le fait que la friandise soit là, qu'il n'y ait qu'à tendre la main, mon corps est rassuré et m'envoie le signal "merci, mais finalement je n'ai pas vraiment faim, on verra plus tard".

Alors on peut se faire confiance, je crois!

Et d'ailleurs, ce soir, comme dessert, quand je me suis dit à moi-même: "un petit chocolat?", mon corps a répondu "non, merci, je voudrais une clémentine". Il devient bizarre, ce corps!

lablune.
Abonné

Ce que je lis ici me rassure grandement. J'ai posé cette question lors du chat au Dr Zermatti qui m'a indiqué la même chose que ce que je lis ici : trop de restrictions entraînent le "besoin" de manger ces aliments "tabou" mais c'est une question de patience et de temps où petit à petit tout se régulera.

Du coup, j'ai hâte.

Pattie.
Ancien abonné

Je n'avais pas hâte du tout que cette période se termine ! Par contre, j'avais pas mal de craintes et de pensées automatiques, du genre "aux autres, l'envie de légumes revient, mais à moi, elle ne reviendra pas" ou "mon dieu, encore un repas sans légumes et je n'en ai toujours pas envie..."

Et un jour, j'ai pris une pensée automatique en flag de mensonge ! Je me tourmentais en ruminant comme un fond sonore "Encore un repas sans légumes, ça fait vraiment longtemps que je n'en ai pas mangé" et en fait, si, j'avais mangé légumes et fruits aux repas précédents ! Du coup, je n'écoute plus cette pensée automatique (elle revient encore !), et je considère les autres avec plus de méfiance ! Parfois je mange des légumes et des fruits, parfois non.

Par contre, je mange souvent des fruits sous les formes que je me suis longtemps interdites : compotes avec ou sans sucre ajoutés (je regarde le goût qu'elle a, pas le taux de sucre), ananas séchés, confitures, crumbles, gâteaux. Je constate nettement que c'est moins savoureux qu'une pêche ou un abricot à maturité, mais c'est comme ça. A midi, au lieu d'une pêche, j'ai choisi une compote pomme-marrons industrielles. Ca m'embête, parce que c'est la bonne saison des pêches, alors qu'il n'y a pas de saisons pour la compote industrielle ! Mais c'est comme ça. Si je me refuse la compote, ça devient une EME. Si je me refuse la pêche, ça ne me le fait pas.

Pour les légumes aussi, je les mange comme je ne m'autorisais pas à les manger. Pain et vinaigrette avec la salade, tomate au four avec de la tapenade, salade composée avec des graines dessus, haricots verts au beurre, ratatouille avec des morceaux de merguez dedans... En "nature", je ne mange plus que les vraies tomates du jardin (ou du jardin de la dame éco-protectrice chez qui on les achète), qui ont le délicieux goût puissant de tomates que je détestais quand j'étais petite, et les coeurs de palmier en boîte (j'adore ça nature).

Ce que je constate depuis mes 11 mois de LC, c'est que mes envies de chocolat peuvent PARTIR. Parfois, je n'ai PAS envie d'un (ou deux !) carré de chocolat à la fin d'un repas (parfois même ça me déstabilise tellement que j'en prends un - ou deux ! - quand même, pour voir si effectivement, le goût est moins bon. Et effectivement !) En général, c'est quand j'en ai mangé souvent, à chaque fin de repas et pour mon EME du soir, par exemple. Tout d'un coup, l'idée n'a plus le même goût qu'avant. Et quand je vérifie, je le ressens. Mais fort heureusement, ça revient ! Il suffit que j'écoute ma "non-envie" de chocolat pendant quelques repas (ou que j'en prenne moins), et elle revient, avec autant de plaisir qu'avant !

fadinarde.
Abonné
J'adore cette discussion! Merci de partager vos expériences!!! Je suis en train de vivre une période où j'ai pris du poids, je lutte contre mes eme, en pensant pourtant que je suis imbattable en LC juste orage que j'y traîne mes baskets depuis 2 ans... Quelle arrogance!!! Je prends conscience en vous lisant que parmi tout ce qui bloque en moi ces temps, il y a: la peur de jeter... Bizarrement quand je mange au resto je j'ai pas trop de mal à ne pas finir mon assiette, mais j'ai vraiment de la peine à jeter ce que j'ai cuisiné moi-même... Comme hier soir, je me suis réchauffé un curry de tofu aux gombos et patates douces. J'ai bien senti, sur la fin, que les quelques morceaux de patates douces m'écoeuraient.... Mais pas pu jeter. Et ce fameux diététiquement correct, que je tiens de ma douce et regrettée maman.... Qui prenait gardé son régime alimentaire non pas pour la ligne, elle était mince et parfaitement régulée, mais pour la santé... (Ce qui ne l'a pas empêchée de mourir d'un cancer à 56 ans, en plus qui s'était attaqué à son système digestif....) Peut-être devrais-je, comme certaines d'entre vous, travailler à choisir mes aliment en les dégustant et en faisant fi des théories! D'ailleurs il y a un truc qui m'a toujours semblé bizarre, c'est qu'il n'arrive souvent, le soir, de calmer des eme avec de la salade de fruit....! Bizarre larve qu'en général on se calme avec du choc ou des biscuits.... !
Amritaa.
Abonné

Bonjour à toutes

 

Je crois qu'ici il est largement prouvé qu'on peut manger ce que l'on veut et ce qui fait grossir c'est l'excès, ne pas écouter ses sensations

 

Par contre j'ai quand même un petit avis sur la "malbouffe". Ce que l'on met dans son corps nourrit notre esprit. Donc une nourriture saine, variée, équilibrée produira de bons effets sur l'esprit. Enfin il me semble

 

Après de manger sainement, d'avoir une saine, ne protège en rien de la maladie et de la mort et parfois ça peut être violent malgré des années de vie exemplaire

 

Quoiqu'il en soit il faut avancer pas à pas et ne pas vouloir brûler les étapes. De lui même si on l'écoute bien, le corps réclamera ce qui lui manque et c'est là ou les séances de RPC ont toutes leur place je pense

 

SI vous pratiquez le yoga ou le Qi Gong ou autre vous verrez qu'après le cours vous n'aurez jamais envie de manger beaucoup ou mal. Vous rechercherez certainement quelque chose d'équilibrer. Alors vive la RPC qui doit aider à cela

fadinarde.
Abonné

J'ai pas mal repensé à ce fil de discussion pendant ce weekend...

Et je crois avoir compris que j'ai des aliments tabous que je ne soupçonnais pas vraiment.... En bonne italienne que je suis à moitié, j'aime passionnément les pâtes, les gnocchi et les choses faites à partir de pâte (pizza maison, focaccia, pain, etc...) et peut-être en tant que bonne suissesse pour l'autre moitié, j'aime aussi passionnément le fromage.... Je dis souvent d'ailleurs que "je pourrais vivre en ne mangeant que du pain et du fromage" (et ses "variantes" bien-sûr!!)

Qu'est-ce que m'en empêche?? Au-delà d'une certaine peur de grossir évidente, il y a derrière cette cupabilité du diététiquement incorrect. Je dois manger des fruits et des légumes.... pas trop de produits laitiers dans la même journée, etc...

Alors que je sais que mon corps finit toujours par me réclamer haut et fort des fruits et légumes juteux et goûteux, quand je n'en ai pas eu depuis quelques jours...

D'ailleurs en ce moment c'est l'été, période des fruits que j'adore, et je crois que dans un sens je "m'oblige" à en manger, parce qu'ensuite l'hiver je souffre de ne trouver que des pommes-bananes-kiwis que j'aime, mais qui m'ennuient profondément quand je rêve d'une pêche juteuse ou de fraises sucrées....

D'ailleurs ces temps à chaque fois que je mange des fruits je n'arrive pas à les digérer, probablement parce que je les mange "en trop".... (l'autre jour d'ailleurs je me suis demandée comment c'était possible que WW fasse maigrir les gens en leur laissant manger autant de fruits que voulu, car ils comptent 0 points.....!)

 

En bref, j'ai décidé de m'accorder une période où je vais manger des pâtes aussi souvent que j'en aurai envie, j'essaierai d'écouter ma faim et ma satiété, mais au moins que mon repas me satisfasse, enfin je crois qu'en ce moment j'ai vraiment envie de ça!

nana51.
Abonné

[quote=Amritaa]

Bonjour à toutes

 

Je crois qu'ici il est largement prouvé qu'on peut manger ce que l'on veut et ce qui fait grossir c'est l'excès, ne pas écouter ses sensations

 

Par contre j'ai quand même un petit avis sur la "malbouffe". Ce que l'on met dans son corps nourrit notre esprit. Donc une nourriture saine, variée, équilibrée produira de bons effets sur l'esprit. Enfin il me semble

 

Après de manger sainement, d'avoir une saine, ne protège en rien de la maladie et de la mort et parfois ça peut être violent malgré des années de vie exemplaire

 

Quoiqu'il en soit il faut avancer pas à pas et ne pas vouloir brûler les étapes. De lui même si on l'écoute bien, le corps réclamera ce qui lui manque et c'est là ou les séances de RPC ont toutes leur place je pense

 

SI vous pratiquez le yoga ou le Qi Gong ou autre vous verrez qu'après le cours vous n'aurez jamais envie de manger beaucoup ou mal. Vous rechercherez certainement quelque chose d'équilibrer. Alors vive la RPC qui doit aider à cela

[/quote]

coucou amritaa

je pratique le yoga de manière bi quotidienne

à jeun le matin , de préférence la salutation au soleil avec 2/3 autres exo, 

et le soir à jeun aussi, je fais du yoga , pas trop énergisant pour avoir un sommeil de qualité, et bien crois le  ou pas , après mes exo du soir, j'ai une faim de loup, et les aliments nourrissants qui ne me font pas spécialement envie le reste de la journée je les trouve déléctables.

Amritaa.
Abonné

Bonjour Nana

 

Il serait intéressant de savoir ce que tu pratiques le soir qui peut à ce point t'ouvrir l'appétit. As tu fait l'expérience en ne pratiquant pas ? 

 

Par curiosité que fais tu avec ta salutation au soleil le matin ? Est ce toi ou un enseignant qui t'a donné des pistes ? 

Merci pour ce message très très intéressant

Amritaa.
Abonné

[quote=fadinarde]

J'ai pas mal repensé à ce fil de discussion pendant ce weekend...

Et je crois avoir compris que j'ai des aliments tabous que je ne soupçonnais pas vraiment.... En bonne italienne que je suis à moitié, j'aime passionnément les pâtes, les gnocchi et les choses faites à partir de pâte (pizza maison, focaccia, pain, etc...) et peut-être en tant que bonne suissesse pour l'autre moitié, j'aime aussi passionnément le fromage.... Je dis souvent d'ailleurs que "je pourrais vivre en ne mangeant que du pain et du fromage" (et ses "variantes" bien-sûr!!)

Qu'est-ce que m'en empêche?? Au-delà d'une certaine peur de grossir évidente, il y a derrière cette cupabilité du diététiquement incorrect. Je dois manger des fruits et des légumes.... pas trop de produits laitiers dans la même journée, etc...

Alors que je sais que mon corps finit toujours par me réclamer haut et fort des fruits et légumes juteux et goûteux, quand je n'en ai pas eu depuis quelques jours...

D'ailleurs en ce moment c'est l'été, période des fruits que j'adore, et je crois que dans un sens je "m'oblige" à en manger, parce qu'ensuite l'hiver je souffre de ne trouver que des pommes-bananes-kiwis que j'aime, mais qui m'ennuient profondément quand je rêve d'une pêche juteuse ou de fraises sucrées....

D'ailleurs ces temps à chaque fois que je mange des fruits je n'arrive pas à les digérer, probablement parce que je les mange "en trop".... (l'autre jour d'ailleurs je me suis demandée comment c'était possible que WW fasse maigrir les gens en leur laissant manger autant de fruits que voulu, car ils comptent 0 points.....!)

 

En bref, j'ai décidé de m'accorder une période où je vais manger des pâtes aussi souvent que j'en aurai envie, j'essaierai d'écouter ma faim et ma satiété, mais au moins que mon repas me satisfasse, enfin je crois qu'en ce moment j'ai vraiment envie de ça!

[/quote]

 

J'adore ton régime alimentaire et j'y souscrit complètement

 

Ce que tu racontes me touche car je pense traverser quelque chose d'équivalent

 

En ce moment je mange "n'importe comment" c'est à dire pas ce que je préconise et que je vante à longueur de temps. Je mange ce qui me fait envie....... et bien bizarre je ne grossis pas voir je perds un peu de poids

 

Mon vrai progrès c'est de manger sans culpabiliser en restant en mode je mange quand j'ai faim et j'arrête quand je n'ai plus faim et je sais que je peux manger TOUT CE QUE JE VEUX. Résultat plus le temps passe, plus les quantités baissent

 

En fait je découvre naturellement le plaisir de la dégustation et pas toujours loin de là mais souvent une fois le plaisir gustatif passé, je pose mes couverts et je passe à autre chose

 

quelle libération !

fadinarde.
Abonné
Génial Amritaa! (Désolée? J'ai estropié ton nom deux fois
fadinarde.
Abonné
Génial Amritaa! (Désolée? J'ai estropié ton nom deux fois
fadinarde.
Abonné
C'est hallucinant, je n'arrive pas a répondre!!!! J'essaie encore! Génial Amritaa! (Désolée? J'ai estropié ton nom deux fois) Tu me confortes dans mon idée alors :-) Depuis que je fais LC je suis rarement une bonne dégustatrice, sauf dans certaines occasions (restos gastro, ou repas avec des inconnus, et là je mange avec élégance et donc lenteur!) par contre je remarque que j'ai le palais beaucoup plus fin, et du coup je suis assez exigeante.... Ce qui est bien, du coup je privilégie la qualité et suis, par exemple, incapable de manger du mauvais chocolat....! Bon, là je suis dans le train, morte de faim, et je suis en train d'essayer de comprendre de quoi j'ai envie.... Je crois que je vais commencer par le dessert, j'ai envie de semoule avec des abricots cuits!!! Et je mangerai du salé plus tard! Hihihi!!!
nana51.
Abonné

[quote=Amritaa]

Bonjour Nana

 

Il serait intéressant de savoir ce que tu pratiques le soir qui peut à ce point t'ouvrir l'appétit. As tu fait l'expérience en ne pratiquant pas ? 

 

Par curiosité que fais tu avec ta salutation au soleil le matin ? Est ce toi ou un enseignant qui t'a donné des pistes ? 

Merci pour ce message très très intéressant

[/quote]

alors , le soir , comme préconisé par ma prof  de yoga je fais des exo non energisants, donc relaxants, 

je vais tenter de retrouver le fil de la discution , mais le dr apfeldonorfer avait répondu à cette question sur un tchat, 

la pratique d'un sport, y compris le yoga, à partir d'une dizaine de minutes ouvre l'appétit, et audela de 40mn il aurait tendance à diminuer l'appétit, 

cela m'avait soulagé de le lire puisque je me posais la question quant à cette acroissement de mon appétit, 

et pour finir de te répondre je pratique matin et soir le yoga pour faire un sas, de la mm manière , qu'en rentrant du travail je prend une douche en pleine conscience, cela m'aide à ne pas me jeter sur la nourriture,

disont que je retarde un peu , je prend conscience de mes sensations et je tente d'être plus à l'écoute de mon corps, 

le soir c'est plus difficile.et j'ai une vingtaine de feuillets d'exercice pratiqués en cours de yoga, notre prof nous les donne à chaque cours, avec des exo à faire le matin et d'autres le soir, 

ma réponse te satisfait?

Haut de page 
X