Je ne veux plus manger que des choses très bonnes ! - 29082012

Mushroom.
Abonné

Et c'est une victoire pour moi !

Je suis inscrite depuis un mois, je suis en plein "carnet de la faim". Quand j'ai commencé à vraiment attendre la faim et m'arrêter de manger à l'arrivée de la satiété, j'ai eu un petit coup de déprime ! mon dieu ce que mes besoins sont petits ! Finalement je n'ai pas besoin de manger beaucoup... Rien d'étonnant à cela, je suis en surpoids et très sédentaire. 

Ma première réaction a été la déception : manger est un tel plaisir ! Finalement, les rendez-vous avec la nourriture allaient se faire plus rare qu'avant... 

Et puis petit à petit, je me suis rendu compte que je m'adaptais à ces petits besoins, et surtout que je devenais plus "difficile". Puisque je mange moins qu'avant, je ne supporte plus de manger des choses juste "mangeables", "passables", alors qu'avant, il suffisait que ce soit sucré pour que ça me convienne ! Avant hier, j'ai commencé une part de tarte au citron, et je l'ai trouvé tellement médiocre, tellement inintéressante par rapport à ma tarte au citron préférée (alors qu'objectivement, elle était assez honorable), que je l'ai laissée... 

Ca me donne plein d'espoir pour l'avenir, notamment avec la reprise du boulot et donc du self, où j'avais l'habitude de tout manger... alors que tout n'est pas bon. 

J'ai aussi l'impression de moins me prendre pour une poubelle, et ça fait du bien. 

Commentaires

Marie-Paule.
Abonné

Quand les enfants étaient petits, ils avaient des hamsters. Un jour , mon fils m'a dit : "Ham (c'est le nom du mâle, la femelle s'appelait "Ster", bien sûr) devient adulte, maintenant il sélectionne sa nourriture.... "  C'est devenu une blague à la maison et un critère pour déterminer qui était adulte et qui ne l'était pas...

Eh bien voilà, avec LC, nous devenons enfin adultes !

Et tant mieux si ça nous fait du bien !

xanaka.
Abonné

Bonsoir Mushroom,

Je suis un peu comme toi, j'ai un tout petit appétit et devoir en faire le deuil a été très délicat mais j'y arrive peu à peu, grâce au conseil de Linecoaching.

J'étais très exigeante déjà sur la nourriture, je le suis encore plus refusant de ne pas me faire plaisir et de me considérer comme tu l'indiques si bien, une poubelle.

Nous valons tellement mieux que ça !

Gigi.
Abonné

Je comprends parfaitement ce que tu décris pour commencer à le vivre, après 5 mois de programme : un appétit beaucoup plus petit que je ne le pensais et surtout un niveau d'exigence qui augmente, sous peine de ne pas parvenir à la satisfaction, et donc à la satiété. Tu verras, quand tu en seras à l'étape "dégustation", cette exigence ne fera que se renforcer. On devient de vrais gourmets en suivant le programme! Bravo pour ces beaux débuts et bonne continuation!

Courtepatte.
Abonné

Merci pour le témoignage, Mushroom. C'est gai de lire ce que les autres vivent plus loin dans le programme!

Je commence à peine, mais ça fait déjà plusieurs mois que j'ai lu les livres de J-P Z et de GA, et depuis lors, ce qui me désole, c'est... d'avoir si peu souvent faim! C'est sûrement bon signe, c'est sûrement que je vais pouvoir maigrir un peu, mais j'aime tellement manger que j'enrage de n'avoir pas plus faim! Alors qu'au pire moment de ma vie au niveau nutritionnel, quand j'ai suivi un régime avec une diététicienne qui était une vraie sorcière, je me sentais affamée en permanence et avoir faim me semblait être le pire qui puisse arriver!

Aujourd'hui midi: resto avec les collègues. Je savais qu'il y avait une "sortie glace" à 16 h pour le départ d'une des collègues --> j'ai commandé un truc qui me semblait léger, mais rien à faire, à 16 h, je n'avais pas vraiment faim pour la glace. Je l'ai commandée (et mangée!) quand même bien sûr, pour des raisons que vous imaginez bien, mais franchement, j'ai regretté de perdre toute une partie du plaisir parce que je n'avais pas faim.

Quelle aventure!

Marie-Paule.
Abonné

Chez Franchi, la glace ? ah là là ! C'est vrai que c'est frustrant de ne plus pouvoir tant manger, mais en même temps, qu'est-ce que c'est bon quand on a une bonne faim! Je me suis régalée ce soir de tomates/mozzarella, tout simple presque frugal, mais, comme disent mes élèves, j'ai vraiment "kiffé", ça m'éclatait dans la bouche, alors finalement je préfère ça que de m'empiffrer de salade verte/citron/basilic sans huile ou d'une soupe de courgettes épicée à mort pour faire passer la fadeur...

Je n'ai pas encore commencé les festivités des retrouvailles, ce sera pour mardi seulement, mais le mot d'ordre, mesdames, c'est : après, on laisse revenir la faim. Répétez après moi : la faim me protège, la faim me protège, la faim me protège....

Bonne nuit !

emy3443.
Abonné
Bonsoir, Et oui moi aussi avec le programme, je découvre que j'ai un petit appétit. Comme je suis de nature gourmande cela m'a un peu frustré. Mais il faut reconnaitre que c'est tellement bon de manger quand on a faim. J'en suis aussi a l'étape de la dégustation et il est vrai que comme je mange moins, je sélectionne ce qui me fait le plus plaisir. Et je ne sais pas pour vous, mais avant j'étais indécise et au fond je ne savais pas vraiment ce dont j'avais envie, c'est pour cela que je mangeais plein de choses différentes sans faim pendant ces fameuses crises car javais envie de tout et rien. Maintenant que je déguste je bouscule mes habitudes, comme cela je goûte a plein de choses différentes et j'identifie les aliments qui me plaisent vraiment. Et du coup je sens la frustration qui s'éloigne petit a petit.....
chouchou.
Abonné

Bonsoir Mushroom et merci de partager avec nous ta victoire.

Sois rassurée car j'avais aussi l'habitude de "tout manger" au self ; j'ai débuté aussi le programme il y a un mois et en un mois j'ai changé completement ma façon de choisir mon plat au self : je peux choisir un plat sans entrée sans dessert et surtout sans frustration ; mes petites victoires : ne pas finir l'assiette si je ressens que je n'ai plus faim mais c'est encore aléatoire alors je suis patiente.

je crois que je vais garder la métaphore de la poubelle ..et mediter. il me reste à trouver la nouvelle métaphore pour mes prochaines dégustation.

à bientôt et bon courage pour le reprise du boulot.

Courtepatte.
Abonné

Bien sûr que c'était chez Franchi - tu connais tes classiques, bravo!!!!

Une coupe américaine, glace vanille et chocolat, fruits confits, chocolat chaud et chantilly  - le genre de truc que tu dégustes avec une sorte de stupéfaction hébétée quand dans un coin de ta tête, une petite voix te dit: "Tu sais que tu es en train de manger une grosse glace alors qu'il y a deux jours, tu as souscrit un abonnement à un site pour t'aider à mincir un peu?", et que dans l'autre coin, une petite voix répond: "Aucune importance, il suffira de ne pas manger ce soir si je n'ai pas faim". C'est ce qui s'est produit, et je n'ai quasiment pas dîné (soupé, ici en Belgique!), trois cuillers symboliques pour accompagner mon mari et parce que j'avais envie d'un goût salé en bouche. Jamais je n'aurais fait ça avant d'avoir découvert Zermati! ("On ne va pas se coucher sans manger", encore un beau principe de mon enfance...)

Je note ton slogan, facile à retenir, et qui dit tout: "La faim me protège". Je vais l'inscrire à quelques endroits dans mon nouveau journal de classe, tiens, comme ça, je retomberai régulièrement dessus!

arcenciel.
Inscrit

courtepatte, je crois que je la connais ta sorciere lol elle est pas en normandie?

J'etais affamée1h apres les repas...wink

Marie-Paule.
Abonné

ah les glaces de chez Franchi, une tuerie.... Pour le moment mon point de chute c'est le Pain Quotidien, les salades, une tuerie aussi, et les cookies... mmmhhh.

Pour le slogan, tu pourrais en faire un signet pour ton JDC, comme ça, il te suivra toute l'année, mdr....  Déjà 3 repas prévus avec les collègues la semaine prochaine, ça commence sec !  A regarder surtout en octobre.... on sait pourquoi, j'ai déjà l'odeur des croustillons dans les narines (pour les pas Belges, les beignets...).

Je n'ai pas encore de JDC, j'attends celui offert gracieusement par l'Europe et que je trouverai dans tous mes casiers de toutes mes écoles, je devrai en revendre, ça me ferait de l'argent de poche...

Mes élèves m'appellent "Joséphine" parce que je ressemble un peu à Mimi Mathy, eh oui....  c'est mon charme, à ce qu'il paraît... 

Je n'ai pas eu de sorcière pour me mettre au régime, mais j'ai eu un "grand sorcier blanc" qui me donnait du glucophage alors que ma glycémie est normale et qui avait le même régime pour tout le monde. J'ai eu des problèmes intestinaux mais je n'ai pas maigri... et j'avais faim tout le temps.

Le temps a changé ici, c'est pluie et vent.... ça sent VRAIMENT la rentrée.  J'ai rangé mes petits (?!) tops sans manches et ressorti mes tuniques d'automne et mes petits leggings assortis. Cette fois, c'est parti !  Courage, dans 8 semaines, c'est congé laugh

J'ai des envies de tartes aux pommes et de thé à la cannelle... Demain je fais ma première tarte !

Odette.
Abonné
Bonjour à tous, Au bout de 4 mois de programme, je constate la même réaction, peu d'appétit et très difficile sur ce que je mange. du coup, c'est n'importe quoi, je ne fais pas le midi, un plat + dessert, mais juste ce qui me fait plaisir. Le plus dur, c'est l'analyse nutritionnelle faite par les collègues qui eux ont des plats équilibres et qui sont minces...les regards ne trompent pas. Si je dois manger dans mon bureau pour éviter les commentaires ! Quoique à bien y réfléchir, ce serait le lieux pour déguster sans être parasite. Bonne journée à tous
Courtepatte.
Abonné

[quote=arcenciel]

courtepatte, je crois que je la connais ta sorciere lol elle est pas en normandie?

J'etais affamée1h apres les repas...wink

[/quote]

Et non, Arc-en-ciel, ma sorcière à moi sévissait à Liège, mais je pense qu'il y en a toute une troupe disséminée partout dans le monde... Elle-même était tellement mince (presque maigre) qu'on se disait bien qu'elle n'avait jamais de sa vie su ce qu'était un problème de poids (ça commençait déjà mal!) et elle m'expliquait des choses du genre: "Si vous avez envie de chocolat, mangez un abricot sec, l'envie passera aussitôt". Mais oui, ma belle (ou plutôt ma laide), c'est ça... Tout ce que ça prouve, c'est que tu n'as jamais de ta vie eu envie de chocolat - ni peut-être de quoi que ce soit d'autre!

xanaka.
Abonné

Courtepatte tu as raison, il y en a partout et la réflexion de l'abricot me fait rappeler une réflexion d'un docteur qui pour nous encourager à maigrir disait qu'en cas d'envie de chocolat, l'idéal, c'était de mettre un carré de chocolat dans la bouche et de le recracher : c'est inhumain !

Et finalement ça me fait penser à ça : //www.lewhif.com/fr/

Je préfère savourer mon carré de chocolat plutôt que de manger un ersatz de chocolat....

arcenciel.
Inscrit

c'etait ca jumelle

maigre a 65 ans environ

et trouvant anormal que malgré 200g de poisson et des legumes j'ai faim une heure apres

elle a fait des yeux ronds comme des billes

comme si j'étais anormalement constituée

Mushroom.
Abonné

[quote=xanaka]

Courtepatte tu as raison, il y en a partout et la réflexion de l'abricot me fait rappeler une réflexion d'un docteur qui pour nous encourager à maigrir disait qu'en cas d'envie de chocolat, l'idéal, c'était de mettre un carré de chocolat dans la bouche et de le recracher : c'est inhumain !

[/quote]

 

Mais quelle horreur ! Alors ça, c'est le pompon ! Dire ça, à mon sens, c'est à la fois :

- ne pas respecter la nourriture (je sais bien que les oenologues font ça pour goûter le vin, mais c'est différent)

- ne pas manger en être civilisé

- ne pas comprendre que la faim ou l'envie de chocolat ne se satisfait pas que par le fait d'en poser sur sa langue... 

Ca me rappelle un épisode de "Sex and the city" (amies trentenaires bonjour !) où Miranda retrouve en Floride un ami anciennement-obèse, qui a trouvé une super méthode pour perdre des dizaines et des dizaines de kilos. D'abord admirative, elle est complètement horrifiée quand lors d'un déjeuner il se met à recracher chaque bouchée de hamburger devant elle.

 

Hier, lors d'une visite chez mon médecin généraliste, j'ai abordé le sujet de l'amélioration de mon comportement alimentaire. Je l'aime bien, parce qu'il n'est pas obsédé par mon surpoids, et son conseil c'est de jeter ma balance, de n'avoir aucun objectif de poids, et de seulement viser la reprise de bonnes habitudes alimentaires. Pas mal non ? Bon, là où ça se gâte, c'est quand il me conseille de remplir mon frigo de yaourts et de petits fromages frais pour anticiper les envies de chocolat... Comme je n'allais pas lui faire entendre raison de toute façon, je me suis contentée de hocher la tête en souriant... Et au goûter j'ai mangé les rillettes d'oie de notre nouveau charcutier \o/

Géraldin.
Abonné

Ben moi aussi j'ai les mêmes sensations que tout le monde, je deviens difficile... Mais j'ai l'impression de passer de la gourmande qui mange bien de tout à la petite chiante chipoteuse !!! J'ai du mal à l'assumer !

Mushroom.
Abonné

[quote=Géraldin]

Ben moi aussi j'ai les mêmes sensations que tout le monde, je deviens difficile... Mais j'ai l'impression de passer de la gourmande qui mange bien de tout à la petite chiante chipoteuse !!! J'ai du mal à l'assumer !

[/quote]

 

Je comprends ! Ca me rappelle ma grand-mère (je sais j'en ai déjà parlé :) ) aux yeux de laquelle j'étais "gentille" parce que je mangeais tout, alors que ma soeur était chiante parce qu'elle mangeait beaucoup moins. Sauf que les problèmes de poids, c'est moi qui les ai eus, pas ma soeur... Nous ne sommes pas des chipoteuses, nous sommes des gourmettes :) Nous, on sait ce qui est bon ; nous, on ne se contente pas d'un aliment qui ne fait que remplir notre estomac, il nous faut du bon ! Parce qu'on le vaut bien :)

Et puis les gens n'ont qu'à savoir ce qu'ils veulent : quand on se baffre on nous regarde de travers, et quand on mange un tout petit peu on nous demande si on se sent bien..... Ca m'a fait ça l'année dernière au self : je m'entraînais à manger lentement, et la seule solution pour moi c'était de poser régulièrement mes couverts. J'ai eu droit à "ça va pas Mushroom ?" "ça te plait pas ce que tu manges Mushroom ?"

Et puis il ne faut pas oublier les gens "mal intentionnés" (je reprends l'expression de G.A. que j'ai entendue dans la vidéo-outil "refuser un plat sans vexer") qui, plus ou moins consciemment, ne sont pas du tout contents de nous voir manger de façon plus civilisée qu'avant. 

lorraine
Marraine

Bonjour,

Je viens de lire ton post Mushroom je m'associe à toi dans tout ce que tu dis à Geraldin...

 

Ca me fait penser à un tchat avec JP Zermati où il nous rappelait à peu près ceci : que justement le fait de moins manger entraîne  moins d'achats et de fait  moins de dépenses...Donc du coup nous avons plus d'argent pour éventuellement acheter des produits de meilleure qualité ou onéreux et qu'on ne se permettait pas avant...

C'est exactement ce que je fais....

Je ne peux plus, non plus, manger des choses qui ne me plaisent qu'à moitié......EH oui de poubelle (ou semblant de poubelle) nous nous sommes transfomées en coupelle en cristal......

 

Bon WE à tous

 

Lorraine

Courtepatte.
Abonné

[quote=lorraine]

EH oui de poubelle (ou semblant de poubelle) nous nous sommes transfomées en coupelle en cristal......

[/quote]

Oh que je me réjouis de me transformer moi aussi peu à peu en coupelle en cristal... Il y a des poètes sur Linecoaching! Merci pour cette belle formule!

AguaMaria
Marraine

Ah Lorraine, j'aime bien aussi l'image de la coupette de crystal !! enlightened

AguaMaria

lorraine
Marraine

Ben Oui y a bien des citrouilles qui se transforment en carosses Et ça c'est dans un conte

Nous on est bel et bien dans la vraie vie  le changement avec LineCoaching est bien réel et possible...

 

Allez mes soeurs de coeur (sacré point commun que les questionnement relatifs au comportement alimentaire, j'aurai jamais pensé), je vous embrasse et vous souhaite un bon WE

maligne.
Abonné

Eh oui...moi parfois je garde les mauvais gestes, je mange et en cours de route je me rends compte que ce n'est pas bon du tout...j'espère m'en rendre compte avant d'avoir presque fini...en outre, quel luxe de se permettre dans notre pays de trouver "ça mauvais". J'ai des souvenirs de voyage où les enfants ouvrent la bouche et on leur met dedans ce qu'il y a dans le bol. Pas un pour dire "j'aime pas", il ne pourrait pas se le permettre. Profitons de ce luxe, qui en plus est écologique : bon = soigné= respect pour ce que nous donne la terre, l'art et la culture gastronomique  humaine.

izabelle
Animatrice forum

pour ma part j'ai toujours été très exigeante sur la qualité des plats et des produits......   voire trop selon certains

en revanche  j'ai l'impression de l'être de moins en moins....

même si bien sûr je ne vais pas gâcher mon appétit pour un truc mauvais (faut pas exagérer), je ne suis plus (ou moins) à la recheche de la perfection du goût

tant mieux pour moi car cela pouvait générer pas mal d'insatisfactions (et donc d'EME pour moi)

j'ai appris à faire le deuil de la satisfaction systématique, parfois c'est moyen, bon c'est comme ça, tant pis  (avant c'était presque intolérable et je "compensais" en rentrant)

bon d'un autre côté cela ne m'arrive pas souvent car je mange la plupart du temps chez moi et je suis la seule à cuisiner....

mais au moins quand je suis invitée chez quelqu'un, je vais pouvoir tolérer un plat moyen et prendre à peine d'un dessert fade et sans goût sans que cela me perturbe plus que cela

arcenciel.
Inscrit

bon alors ca c'est la theorie

c'est très beau et merci pour vos poemes :-)

mais j'ai quand meme aujourd'hui mangé des cookies très bons a la sortie du four

mais avec un arriere gout de viande (de boeuf precisement, je ne sais pas du tout pkoi) 2 heures plus tard

d'ailleurs apres avoir tout fini (si si) j'étais ecoeurée et j'ai meme eu un haut le coeur

frown

Annemie.
Abonné

bonjour

c'est aussi quelque chose dont Lc m'a fait cadeau: je n'arrive plus à manger les produits de moins bonne qualitée, et pour moi aussi c'est poubelle

et dans mes menus, je ne prévois que des choses que j'aime...

je prends le temps d'assaisonner, de mettre par exemple des noix, de l'ail, des épices... 

et je savoure...

merci pour ce sujet

merci à LC pour ce progrès

je ne suis plus en guerre avec la nourriture

Haut de page 
X