LC ne marche pas pour les hyperphages ! - 20052013

Didoune.
Abonné

 

Je duplique ce message sur le forum... je l'ai posté sur mon blog, parce que je fais un constat qui est difficile dans la mesure ou LC était pour moi, la seule solution envisageable.

En fait, je ne crois que LC puisse véritablement aider les personnes qui souffrent d'hyperphagie compulsive comme c'est mon cas. Je crois que malgré toute la pertinence des techniques proposées sur LC, les bienfaits de la pleine conscience (pratiquer au quotidien), de l'EME Zen, la défusion et toutes les autres techniques, je crois que c'est juste impossible à mettre en oeuvre quand on est en mode hyperphagie ! On a beau me dire, quand tu es en mode hyperphagie, prend 3 minutes pour respirer, prend 3 minutes pour déguster, benh oui c'est bien beau, j'aimerai bein mais quand je suis en mode compulsion et que ma seule pensée se tourne vers la nourritre... Rien ne résiste et aucune respiration n'apaise (elle ne fait qu'amplifier le phénomène).... 

Alors aujourd'hui, je sais gérer les petites EME, celles du quotidien qui sont aussi pénibles, mais davantage liées au stress de la journée, à l'angoisse, la colère, etc. en revanche les EME hyperphages... je ne pense pas que LC puisse m'aider là-dessus, je ne pense pas qu'une approche simplement comportemental puisse m'aider réellement. Je pense que LC ne marche pas avec moi, que l'approche ne me convient pas. Ca fait 9 mois que je suis sur LC et j'ai pris +  de 10 kilos... et aujourd'hui, je sais que ça ne m'aidera plus....

Triste constat qui me déprime (autant que cette météo)

Commentaires

Bliss.
Abonné
Je ne crois pas que cela ne marche pas. Dans mon cas des années d'hyperphagie suivies de régimes donc avec effet yoyo. J'ai complètement arrêté toute forme de régime quand j'ai découvert les théories RA. Et ca a marché dans le sens de ne plus prendre de poids. Ok pas dans le sens d'en perdre. Par contre pour ma part comme beaucoup d'autres ici ca marche parce que j'ai aussi demandé de l'aide privée en accompagnement, psy ou autre démarche corporelle. Parce que pour ma part l'hyperphagie était clairement en lien avec des problématiques personnelles non résolues. Dans ce sens si on ne cherche pas à résoudre ces problématiques effectivement les 3mn ne vont pas suffire. La tcc (thérapie cognitivo comportementale" est très indiqué dans les troubles alimentaires. Et un suivi en tête à tête ne peut pas être remplacé par une aide via ordinateur. Même si ce site est super et très précieux. L'hyperphagie pour ma part je la vois dans ma vie comme une manière de mon corps d'avoir tenté de rétablir un équilibre perdu.......sans y arriver bien sûr. Le déséquilibre est différent pour chacun. Dans mon cas il a fallu aborder des difficultés d'autonomie/dépendance/impulsivité/frustration/vide spirituel......entre autres.....c'est vaste. Ne plus grossir dans mon cas a été le premier pas et je ne désespère pas de maigrir un jour.
liegama.
Ancien abonné

Merci pour ton témoignage Bliss, je te rejoins tout à fait même si je n'ai plus de grosses crises de compulsions, il m'a fallut commencer un travail sur l'autonomie, la dépendance, l'impulsivité, l'intolérance à tout inconfort et également l'identification des émotions. 

Je n'ai pas maigris avec LC et peut être que je suis à mon set point je ne sais pas mais je suis de mieux en mieux avec moi même, je ne pense plus à la nourriture toute la journée, je ne me pèse plus tout le temps. 

Je ne m'estime pas arrivée cependant, il y a encore des choses à travailler mais c'est un processus d'apprentissage. 

Patience
Marraine

Y a-t-il sur le site des personnes qui ont réussi à faire disparaître ou à mieux vivre leurs EME sans recourir à une autre aide que Linecoaching ?
Cette question m'interpelle car je tente de me débrouiller seulement avec le site et différentes lectures ; et je reconnais que c'est très difficile...

clic.
Abonné

Hello, 

cela dépend des gens et de leur vécu. Perso si je n'avais pas vu une psychiatre pendant 1 an puis fait le stage MBCT je ne pense pas que j'aurais pu accrocher LC, et même si, je n'aurais pas les outils pour comprendre certaines situations. 

La psy a été super directe avec moi, j'en ai pris plein la gueule mais elle m'a fait réaliser des trucs que je ne voulais pas voir et il y en a certains que j'ai toujours du mal à voir d'ailleurs. 

Après, il y a des gens qui sont plus réalistes et qui perçoivent tout ça sans que quelqu'un le leur appenne. Comme mon mari par exemple, mais lui c'est un mangeur régulé...puisqu'il a su voir la réalité je suppose. Personnellement, je doute de moi donc pour croire que des gens m'ont fait du tort ou que mes émotions ont une raison d'être et ne sont pas mauvaises, c'est difficile ! Il me faut un "témoin secourable" pour me le dire, sinon je rejette tout en bloc et je retourne chez winnie l'ourson où tout le monde il est beau et gentil sauf moiindecision

J'en viens à la conclusion, peut-être trop rapide, que soit t'as pas besoin d'aide du tout, soit t'en as besoin à tous les niveaux. Mais peut être y a-t-il des intermédiaires ? Des gens qui se voilent la face mais peuvent s'en sortir seuls sans trop de dommages ? C'est vraiment selon les personnes.

izabelle
Animatrice forum

pour répondre par rapport à mon expérience,   je pense être sortie de mon hyperphagie grâce à LC.

Je ne dis pas que cela s'est fait vite, ça fait quand même bientôt un an et demi que je suis là, et mon comportement alimentaire est de plus en plus régulé

il ne l'est pas totalement car ça peut m'arriver de faire une petite crise, comme lorsque ma fille est partie la semaine dernière en classe de nature pour la première fois  et qu'un vent de panique émotionnel m'a submergé

j'ai compris que c'était lié à des souvenirs, j'ai laissé vivre tout ça en moi et le lendemain je m'y suis remise comme si de rien n'était

ce genre de coup de calgon m'arrive de temps à autre, mais avant bien sûr c'était  tous les jours

et disons que quand ça m'arrive, je ne mets plus trois semaines à m'en remettre

 

après dire si ce n'est QUE LC qui m'a aidé,  je ne suis pas sûre, le comportement alimentaire est tellement complexe

ce qui est sûr c'est que c'est la base fondamentale qui m'a mise sur la voie, pour comprendre réellement ce dont il s'agissait

ce ne sont pas tant les exercices que les échanges via le site qui m'ont permis d'avancer, et puis lectures complémentaires comme des livres sur l'ACT Therapy

mais je crois que chaque chemin est différent

 

mais en toute sincérité, je ne suis pas sûre qu'il faille faire une différence entre petite et grosse  EME

quand tu dis "gérer" les petites EME, j'ai surtout l'impression  (pardon si je me trompe, je m'avance peut-être un peu vite) que tu exerces une sorte de contrôle   et quand le contrôle s'arrête, l'hyperphagie prend la place

l'hyperphagie peut correspondre à cette force émotionnelle trop contrôlée, trop cadrée, qui cherche une place pour s'exprimer dans ta vie

 

après, pourquoi pas te faire aider, en effet, si tu sens que ces émotions trop difficiles à vivre, tu as besoin d'aide pour les vivre, les comprendre, les accepter?

en tous cas j'espère que tu trouveras la clé pour ouvrir cette porte là

Didoune.
Abonné

Effectivement, je pense que chaque parcours est différent et heureusement d'ailleurs, c'est aussi pour cela que je crois encore en cette méthode ! Pour ma part, je suis aidée en dehors de LC parce que je sais que j'ai pas mal de travail à faire sur moi-même. Mais c'est aussi pour ça que je suis assez catégorique (et un brin provocatrice !) en disant que LC ne marche pas pour l'hyperphagie parce que les réponses que j'ai sont toujours les mêmes : laisser vivre l'émotion, respirer, etc. à croire que peu de gens font vraiment l'expérience d'une crise hyperphagique, l'urgence, la perte de repères, le lâcher tout...

Peut-être que je suis encore dans le contrôle, comme tu le dis Izabelle, mais je n'en suis pas sure. Je l'ai été, pendant longtemps et je pense avoir encore quelques comportements restrictifs mais quand j'ai de petites EME, je ne suis plus dans le contrôle, je lâche prise. En revanche d'autres EME plus lourdes n'ont absolument pas la même teneur émotionnelle et c'est là ou personnellement, je ressens les limites de la méthode. Pour l'instant, l'intensité des crises ne s'est pas amenuisée, elles se sont même amplifiées. Et pourtant, je ne fais pas du tout ma bonne élève ici !

Annette88.
Abonné

sad
J'ai pris 6kg en 3 mois de LC, et j'etais a un poids qui me plaisait....c'est dur!
Je ne dis pas que c'est A CAUSE de LC, car je me doutais bien que j'allais prendre du poids: nouveau job, demenagement de pays chaud a froid, relation a distance... cocktail explosif. Mais je ne pense pas que ca m'aide beaucoup non plus. 
Ce qui est dit me semble etre du bon sens, ce qui est difficile c'est d'appliquer!

izabelle
Animatrice forum

oui c'est difficile parfois, ça dépend pour qui

pour moi cela a été difficile et cela a demandé beaucoup de temps

par contre je n'ai jamais pris de poids depuis que je suis sur LC, même dans les phases d'EME,  puisque par la suite j'attendais ma faim pour manger à nouveau

 

Didoune, en effet, se faire aider en plus me semble important si tu te sens débordée par ce qui t'envahit dans ces moments-là

moi j'ai constaté que j'avais de vraies crises hyperphagiques, dans le début de LC, quand j'utilisais l'EME-Zen comme outil de controle des petites EME,  c'est pour ça que je me suis permise de faire cette hypothèse, au cas où....  mais chacun est différent

mais c'est sûr que s'il s'agit d'émotions très difficiles à vivre, voire de traumatismes, il faut être aidé pour ne pas se forcer à affronter cela tout seul

en tous cas je suis de tout coeur avec toi

Lyphaé.
Abonné

Personnellement, je pense que c'est bel et bien LC qui m'aide pour l'hyperphagie. Comme Iza, ce n'est pas tout à fait terminé (je viens de vivre huit jours de boulimie, ça ne m'était plus arrivé depuis des mois et puis j'en ai identifié la cause et c'est parti...). Mais en règle générale, la boulimie (non vomitive) est quelque chose qui n'existe plus dans ma vie. Et pourtant, j'étais capable de manger 800g de chocolat en deux heures, je crois qu'il s'agit bel et bien d'hyperphagie et non de petites crises.

Ceci dit, j'ai également été suivie par une thérapeute. Qui m'a énormément aidée, mais elle m'a plus aidée à vivre mes émotions qui étaient complètement insupportables, qui me faisaient terriblement souffrir, qu'à sortir de l'hyperphagie. À accepter mon corps. À me déculpabiliser d'être celle que je suis.

Bon, j'écris ça et je réalise que le travail avec elle a très clairement eu un impact sur mon hyperphagie. LC et le suivi psy ont sans doute chacun eu leur influence et leur influence est certainement liée. Je m'embrouille, là. Mais au niveau des comportements alimentaires-mêmes, LC m'a davantage aidé que la psy. Disons que la psy m'a permis d'être dans un état d'esprit qui permettait à LC d'être efficace.

Mon message est embrouillé, pas sûre qu'il t'aide beaucoup mais bon... En plus, je ne crois pas que je réponde à ta question... Bref... :-)

Karolann.
Abonné

Bonjour à toutes,

Je pense que nos problèmes de poids sont le résultats de 2 choses imbriquées souvent au départ un traumatisme qui entraine de telles souffrances que nous ne voulons plus ressentir aucune émotions positives ou négatives et alors nous nous enfermons dans une carapace en nous refugiant dans la nourriture à chaque fois qu'une émotions pointe, son nez....Souvent nous choisissons des aliments sucrés pour avoir de la douceur, de l'amour de la tendresse... et alors s'engage le cycle des régimes avec cette illusion que tous nos problèmes seront résolus lorsqu'enfin nous serons minces...

Mais en étant mince rien n'est résolu et ça fait peur d'être obligée de regarder les choses en face alors c'est reparti pour des crises de bouffe ...

Pour ma part j'ai suivie une thérapie brève EMDR pour me libérer de mon traumatisme, je médite même peu temps, j'essaie de faire un bilan de ma journée sans jugement et depuis février je ne fais plus de crises... et là je viens de m'inscrire sur LC pour conforter tout ça...,

Je ne me fixe plus d'objectif de poids... je veux faire la paix avec la nourriture et avec moi-même, je veux sortir du perfectionnisme du tout ou rien... surtout je veux vivre: ne plus me faire souffrir avec la bouffe,  ne plus me punir pour des fautes que je n'ai pas commises.

Karolann

Bliss.
Abonné
Concernant les crisesd'hyperphagie je m'en souviens même si c'est il y a longtemps, engoufrer précipitamment, souvent debout devant les placards ou la tv une suite d'aliments......genre des tartines puis du fromage puis un dessert sucré puis refromage puis grand verre de chocolat froid. Oui je sais ce qu'est cette urgenc, cette impulsivité de là tout de suite vite manger. Je constate qu'avec la lecture de nos docs (donc avant l'existence du site) et tout le travail personnel dans un premier temps il y a eu l'arrêt de la restriction. Et donc comme je peux manger de tout et pas restreinte et plus de régime et bien les aliments comme les tartines le fromage etc sont redevus "neutres". Et ensuite au fil du temps et des exercices et bien plus de grosses crises pour moi depuis des mois voir des années. Et avec les exercices la pratique de la rpc etc. quand j'ai une impulsion de manger j'ai des outils. Je epux choisir de manger et vraiment me réconforter en dégustant . Et oui il y a les grosses émotions, surtout dans ma vie en ce moment, l'angoisse de l'abandon, la peur de l'idée de vivre seule, me sentir rejetée, une tristesse infinie parfois. Pour moi vivre ces émotions c'est soit chercher quelle pensée il y a eu avant et la travailler. Soit laisser toute la place à l'émotion, ou elle se situe dans le corps? quelle couleur? quelle chaleur, est ce que ca bouge ou c'est rigide, ca coince? et la laisser vivre. Et l'émotion passe. L'émotion passe toujours mais effectivement ce n'est pas agréable du tout par moment. Typiquement l'abandon je me suis retrouvée par exemple à me rouler en foetus sur mon tapis de yoga me serrer très fort les bras autour de moi et laisser de profonds sanglots m'emporter. Et après ca ce calme. La respiration s'apaise. Les larmes se tarrissent. Et je me relève.
Biche.
Abonné
Didoune, Ton hyperphage vient de ton stress et donc c'est lui que tu dois traquer.... Ou plutôt résoudre. Je suis moi même un stressée et une hyperphage a mes heures ..... C'est des eme ... Perso je prend de la valériane et des fleurs de Bach...cela m'aide beaucoup dans ma lutte contre le stress . Cela permet de prendre les chose avec plus de distance..... Et depuis peu je me force à faire des pauses......quelques minutes dans ma journée ...n'importe ou , n'importe quand.....c'est étonnant mais ça fait du bien...... Je suis aussi persuadée que Sion est ici c'est qu'on a des problèmes psy quels qu'ils soient ....et que pour certaines d'entre nous , il faut se faire aider.... Courage. A toi......
nouvomoi.
Abonné

Bonjour

Biche, je suis d'accord avec toi, se faire aider en allant voir un psy, c'est aussi prendre soin de soi, s'accorder de l'importance, penser à soi ...

Le forum aide en donnant des pistes, mais ne remplace pas une relation duelle avec un professionnel.

Ce que je ne savais pas, c'est qu'on peut trouver un médecin psychiatre, donc remboursé par la sécu et la mutuelle, et qui mène des "vraies" psychothérapies, et qui ne donne pas de traitement anti dépresseur ou autre si ce n'est pas utile.

Les psychologues à priori ne sont pas remboursés (peut-être un peu par certaine mutuelle), ou alors, il faur aller au CMP

Bonne journée à tout le monde smiley

Haut de page 
X