les fins de journées - 12092012

080413075303_Rikki.
Abonné

Je n'ai pas trouvé de sous-partie du forum ni de fil dédié à ce problème, peut-être ai-je mal cherché...

 

J'en suis à l'étape des fins de journées, et là, c'est un peu le grand n'importe quoi. Déjà, j'ai un mal fou à remplir les carnets, car je ne sais pas trop quoi répondre. 

 

"Boulimie ou grignotage ?" Heu... en fait, j'ai mangé beaucoup, mais en plusieurs fois, car j'ai essayé d'arrêter à plusieurs reprises, je coche quoi ?

"Aviez-vous faim le soir ?" Mais le soir quand ? En rentrant du boulot, ou bien après avoir dégommé la baguette, la plaque de chocolat et le fromage ? 

 

J'ai de nouveau l'impression, que je n'avais plus trop, de tout faire de travers et de tout comprendre de travers. 

 

Là, on me demande de faire des "pauses RPC" dans la journée, et j'ai du mal à voir comment. Déjà, je n'ai pas d'iPad, donc au boulot je ne me vois pas emporter mon ordinateur pour écouter l'enregistrement pour la "pause". Ensuite, j'ai du mal à voir comment faire, s'il faut que je m'isole, je ne suis jamais seule durant la journée... bon, je pourrais, sans doute, il faudrait m'organiser, mais le veux-je vraiment ? 

 

En plus, la RPC, j'ai de plus en plus de mal à la faire, et puis pour moi il y a deux types de journées bien distincts, la journée "école" et la journée "pas école", qui ne fonctionnent pas du tout de la même manière. 

 

Bon, là, je ne sais plus ce que je raconte, je mélange un peu tout, ce que je voulais dire, c'est que cette étape me semble à la fois essentielle pour moi (c'est toujours en fin de journée que je dégomme le frigo) et très difficile. Des idées ? Des témoignages ? De l'aide ? 

Commentaires

Marie-Paule.
Abonné

Je vais tenter de t'aider....

Peut-être que la rentrée n'était pas le bon moment pour tester cette partie du programme, il y a beaucoup de changements, c'est difficile de mettre en place quelque chose.... et si tu recommençais ça disons, dans une semaine ou deux, quand la routine sera installée ?  

Pour noter ce que tu manges, quelque part dans cette étape, j'avais lu qu'il fallait noter une seule prise alimentaire, même si c'était en plusieurs fois.

Le soir, pour moi, commence entre le moment où tu rentres, disons vers 17 heures, jusqu'au moment de se mettre au lit. En faisant cette étape (prudemment, pendant les vacances scolaires, quand tout était calme autour de moi), j'ai constaté que finalement je n'avais plus très faim après 17 heures, mais par contre beaucoup d'envies de manger. Maintenant que je suis rentrée  à l'école, je sais comment je dois faire.  Je mange bien au déjeuner et c'est ma dernière grosse prise alimentaire.  Comme je mange plus qu'à satiété (appétit prévisionnel), la vraie faim ne se fait sentir que vers 18 heures et je sais que si j'ai "faim" avant, ce ne sont que des EME.  Mais ça ne m'arrive plus depuis que je mange ce que j'aime au déjeuner en quantité suffisante. J'ai un truc pour savoir si c'est vraiment de la faim : je prends des cracottes avec moi, c''est très neutre comme goût. Si j'ai vraiment faim, je suis très contente de ma cracotte ; si c'est une EME, tu parles, ma cracotte je n'y pense même pas, je n'ai que du sucré en tête. UNE cracotte me permet d'attendre calmement le repas du soir, qui est léger. 

Hier justement, je suis rentrée très énervée et plutôt que de rester à la maison (près du frigo...), j'ai décidé d'aller à la piscine, toutes affaires cessantes. Je suis sortie de l'eau remise à neuf, et je suis sûre que j'ai évité des EME. C'est un choix, un choix que je ne faisais pas, comme si je choisissais toujours ce qui me fait du tort... Si j'étais restée à la maison, je n'aurais quand même rien fait de bon, et j'aurais sans doute fini par trouver le chemin du chocolat...sans faim. Là je me suis fait du bien au physique, au moral et j'ai retrouvé de la pêche pour finir ma journée. J'ai préparé le dîner tranquillement, sans grignoter, en me réjouissant de le manger. J'ai même attendu sereinement mon mari qui avait une heure de retard (et une heure quand on a faim, ça peut être long).

Je n'ai pu mettre en place cette stratégie qu'en arrivant à la fin du programme, quand j'ai commencé à mieux me connaître et à avoir toutes les clés en mains.

Mais tu sais comme moi que dans tout apprentissage, c'est quand le doute s'installe qu'on accepte de revoir nos conceptions et de mettre en place autre chose.... c'est donc très bien si tu es un peu perdue, c'est que ton corps et ton cerveau apprennent quelque chose de nouveau.  Laisse-leur le temps de reconstruire un nouveau comportement, fais-leur confiance et continue sereinement à noter. Tu es confuse ? Tant mieux ! C'est que les choses changent, félicitations !

Moi aussi j'ai deux types de journées, pour la RPC dans les journées "écoles", je ne vois que 3' dans les toilettes.... on n'est pas les seules. Parfois dans la voiture, ou dans la classe entre deux cours, mais ce n'est pas toujours possible. Tu peux aussi décider de la faire en rentrant, comme sas entre l'école et la maison. Ou avant de partir, même 3 minutes, c'est bon.

Alors reste cool, si c'était ton point faible, c'est normal que ce soit un peu plus difficile, mais quelle délivrance quand tu rentreras de l'école, que tu te feras un thé ou un café pour te calmer, et que tu t'offriras 10 minutes de RPC, pour passer à autre chose en douceur.... Quelle liberté ! Tu y es presque, ne lâche pas le morceau ! 

080413075303_Rikki.
Abonné

Merci, Marie-Paule, pour cette longue réponse que je vais lire et relire, et dont je vais méditer des passages. 

 

Déjà, hier soir, j'ai beaucoup mangé en rentrant de l'école, mais ensuite en partant à la gym j'ai dit "Mangez sans moi, je n'ai déjà que trop mangé". Ca fait deux fois que je fais ça depuis la rentrée. Je considère que j'ai plus que dîné ! 

 

Pour la RPC, c'est vrai que je pourrais en faire avant de partir le matin, que je pourrais essayer sans enregistrement pendant la récré, quand je ne suis pas de surveillance... j'ai du mal à faire une place à Linecoaching dans ma vie professionnelle. 

 

Je vais méditer tout cela...

 

Tu as raison, c'est quand on s'attaque aux vrais problèmes que ça coince !

izabelle
Animatrice forum

Hello Rikki

vu ce que tu décris, cette étape est effectivement essentielle pour toi

si tu manges beeaucoup en rentrant de l'école c'est que le besoin de réconfort, de dé-stresser est puissant

d'où l'importance des pauses en cours de journée pour éviter cette accumulation de stress à décharger

pratique un peu les séances à la maison, puis tu n'auras plus besoin d'enregistrement (c'est quand même un peu toujours la même chose)

effectivement, les toilettes, le seul endroit où l'on peut avoir un peu de tranquilité est une solution efficace pour la plupart d'entre nous

trois minutes à chaque récré, 5 min avant le déjeuner, ou après selon tes possibilités

et puis surtout sur le trajet du retour, sans fermer les yeux mais juste ce regard sur soi-même

cela permet de sentir ses émotions, et ne plus avoir envie de manger direct en rentrant, en fait on y pense plus tout simplement, ce n'est plus de l'ordre de la lutte (dont on sort rarement vainqueur), mais du naturel

donc, ça vaut le coup, crois-moi

c'est vrai que ça demande de sortir de ce tourbillon d'activité de la journée, consciemment, mais c'est justement ça qui est important, pouvoir faire ces pauses sur soi-même, ce qu'on ressent,  pas très agréable au début quand on est pas à l'aise avec tout ça, mais ensuite, avec le temps, on devient plus serein

bon courage

080413075303_Rikki.
Abonné

[quote=izabelle]

et puis surtout sur le trajet du retour, sans fermer les yeux mais juste ce regard sur soi-même

 

[/quote]

 

Excuse-moi, mais j'ai éclaté de rire en lisant ça : je rentre à vélo, heureusement que je ne ferme pas les yeux ! laugh

 

Merci pour ton message, tu as raison, je résiste encore beaucoup à cette fichue RPC, il faut que j'arrive à m'astreindre à la faire quotidiennement. Aujourd'hui, c'est mercredi, je n'ai aucun prétexte pour ne pas faire une séance, je vais la faire, promis ! 

Marie-Paule.
Abonné

Juste comme ça, et parce que c'est valable pour moi aussi, grande résistante à la RPC... à quoi résistons-nous quand nous résistons à la RPC ? Ne serait-ce pas à cette part de nous que  nous rejetons, que nous estimons "encombrante" (tiens, tiens...), qui nous empêche de faire ce que nous "devons" faire (tiens, tiens), et qui tente malgré tout, malgré nous, de se faire entendre ? Peut--etre une part de nous qui nous fait peur, parce que trop libre, trop spontanée, ou qui nous fait mal, parce que blessée, ou qui tout simplement ne correspond pas à l'image que nous nous faisons de nous....  pas simple, tout ça, il y faut beaucoup de patience, de bienveillance, c'est beaucoup plus facile d'ouvrir un bouquin de régime et de suivre les prescriptions mais nous nous sommes perdues à ce jeu-là, alors... tentons l'aventure de la RPC !

elsab.
Abonné

Bonjour Rikki!

Comme je te comprends. je suis rentrée depuis une semaine (je suis prof en lycée avec des classes de 37 ados..) et depuis une semaine LC est passé un peu au deuxième rang (quelle différence avec les vacances!) et j'ai l'impression d'avoir régressé de trois ou quatre mois!

J'ai des EME tous les soirs en rentrant du lycée, je me précipite sur le frigo pour manger quelque chose. La seule petite différence avec avant c'est que je mange en pleine conscience, je me fais une collation de chez collation!

Aussitôt j'ai senti mon moral chuter. Mon mari avec sa sagesse habituelle, m'a rappelée que je suis toujours stressée à la rentrée et que tout rentrera dans l'ordre. Je l'écoute et je pense qu'il a sans doute raison, faire le dos rond est peut-être la solution mais en mêm temps je n'ai pas envie de reprendre du poids.. J'avoue que je doute beaucoup d'autant plus que je me suis rendue compte que je ne venais plus trop sur le site, ce que je m'efforce de faire maintenant. 

En parler fait du bien alors parlons, écrivons, décrivons ces périodes difficiles pour mieux les préparer à l'avenir. La RPC, je n'arrive pas à la faire au lycée, à la récré pas question de monopoliser les toilettes qui sont prises d'assaut, je me ferai jeter! Parfois en cours je donne un exercice ou une préparation à faire à mes élèves et je respire discrètement dans mon coin... pas longtemps bien sur mais tous ces petits instants peuvent s'accumuler et devenir profitables.

Si tu trouves des solutions je suis preneuse et je suis sure qu'une fois Septembre passé, habituée à mon empoi du temps et mes élèves je vais pouvoir me relaxer à nouveau..

Marie-Paule.
Abonné

Elsab, c'est bien possible qu'on reprenne un peu avec la rentrée, et alors ? Ce n'est pas si grave, dès que les choses vont se calmer,  nous aussi (si possible, avant même...) et tout rentrera dans l'ordre. On a tellement l'habitude de paniquer devant une reprise de poids qu'on oublie tous les acquis de LC. La régulation, ce n'est pas rester toujours au même poids au gramme près, il peut y avoir des fluctuations d'un ou deux kilos, et on ne va pas prendre 10 kg sur un mois, en tout cas pas en ne faisant qu'une "collation de chez collation", dont nous avons besoin.  Mais si, on peut monopoliser les toilettes pour 3 minutes de RPC, c'est syndical je te dis ! Si tu étais constipée, tu le ferais, non ?

Ne nous laissons pas déborder, envahir et gardons tranquillement le cap contre vents et marée. Si nous mangeons quand nous avons faim, si nous laissons la faim revenir et si nous consentons à cesser de croire que tout va mieux quand on s'énerve, et qu'on se pose pour une pause, tout ira bien !  Et les mauvais horaires, les changements de classe, réunions de parents et autres réunions ne pourront rien contre nous !

Allez courage, dans deux semaines c'est fini, on sera en octobre !

Noelle
Marraine

bonsoir  le soir, oui, c'est une vraie etape, et c'est encore là que je peine, meme maintenant

je viens de comprendre que j ai moins d eme si je me prepare un vrai diner que j aime bien, si je cuisine un peu des trucs que j aime bien

et en ce moment, je m efforce de penser a une pause dans la journee et eventuellement a prendre une collation si j ai faim, ce qui m arrive parfois vers 17h et dans ce cas, je rentre plus tranquillement chez moi

lorraine
Marraine

Rikki,

Tu écris :"Déjà, hier soir, j'ai beaucoup mangé en rentrant de l'école, mais ensuite en partant à la gym j'ai dit "Mangez sans moi, je n'ai déjà que trop mangé". Ca fait deux fois que je fais ça depuis la rentrée. Je considère que j'ai plus que dîné ! "

C'est génial de pouvoir faire cela ...tu pourrais très bien enchaîner les EME et non  , tu arrives à sauter le repas familial....

Tu écris :"Pour la RPC, c'est vrai que je pourrais en faire avant de partir le matin, que je pourrais essayer sans enregistrement pendant la récré, quand je ne suis pas de surveillance... j'ai du mal à faire une place à Linecoaching dans ma vie professionnelle. "

Je suis comme toi, je n'arrive pas bien  à faire faire une place à LineCoaching dans mon boulot....tout s'enchaine....Alors j'essaie, parfois qd j'y pense;  de glisser quelques secondes de respiration en pleine conscience en montant les escaliers, en buvant un café, aux toilettes......

En semaine le matin, je n'arrive pas  à mettre le réveil avant pour la rpc ...j'en fais desfois si je suis en fome, que j'ai du courage et réveillée avant la sonnerie

Je m'arrange de rentrer entre midi le plus souvent possible pour en faire, je fais ça depuis 3 mois et ça aide bcp cette coupure; Du coup, je mange moins souvent avec ma fille, pour avoir cette vraie pause pour moi...J'adore !

Très souvent c'est le soir en sortant du boulot que je pratique 10 à 30 mn suivant les jours j'ai commencé avec 3mn  puis 5mn  puis 10......Comme dit Marie Paule, faire la pause avec un thé puis un peu de rpc, moi ça m'évite vraiment de ne pas grignoter la baguette fraîche un bout après l'autre....(Marie Paule merci pour ton long post à travers duquel j'ai pu faire le point sur ma situation alimentaire!)

C'est le WE où j'en profite le plus suivant les conseils de JKZ depuis cet été je consacre le samedi à la rpc (plusieurs séances, activités en pleine conscience)

Et, c'est aussi avec la lecture des livres de Jon Kabbat Zin que la prc a pris tout son intérêt....Je trouve la pleine conscience bluffante!

 

J'ai le même problème que toi, gérer les fins de journée, le stress occasionné par le boulot c'est terrible...

Depuis queques jours j'ai à nouveau envie de m'enfiler la tablette de chocolat blanc vers 21 h; Après avoir mangé le tiers ou la demi tablette, je limite les dégâts en faisant 10 mn de rpc....ça marche

C'est devenu une évidence pour moi, les séances formelles de rpc sont devenues la solution (mais pas miraculeuse) pour tenter de ne pas reprendre le poids perdu sur le long terme  ...Si j'arrête les séances, je repars à fond en pilotage automatique à marcher comme une zombie somnanbule vers le frigo et le placard.....

Et comme je veux éviter de tout reprendre et de souffrir...Je suis prête, enfin,  à me séparer de la souffrance (ruminations) qui m'encombrent le cerveau depuis des années. 

Alors je m'astreins à apprendre à être bien/présente  dans l'instant (la rpc aide bcp à ça aussi). ça demande souvent un coup de pied aux fesses, et force de constater que plus on pratique plus on a envie de pratiquer. A force aussi ça devient un besoin,  .comme un traitement de fond...'à noter aussi qu'en dehors d'une séance de yoga je n'ai pas d'autre activité piscine ou vélo)

Jai du mal à comprendre ce qu'il y a de difficile ds la rpc ; la pause/pose ? de voir passer les pensées ?

Et la marche en pleine conscience si tu es plus à l'aise avec le mouvement ?

 

Voilà, j'espère que dans mes propos, quelque chose pourra contribuer à t'aider

Très bonne soirée  toi et à tous

080413075303_Rikki.
Abonné

Je pense que ce qui est dur, c'est de ne "rien" faire. 

 

Je suis quelqu'un d'actif, et je n'ai pas l'habitude de perdre mon temps. 

 

J'ai reçu un hamac pour mon anniversaire, et j'ai aussi du mal à "faire du hamac". Alors que je peux très bien glander pendant des heures sur internet, en perdant tout autant mon temps (cf à l'instant même, où je suis censée imprimer des fiches pour ma classe de demain, et où je traîne sur LC à presque minuit), mais je n'ai pas l'impression de ne "rien" faire. 

 

Même quand je mange, je suis dans l'anticipation. Je mange mon plat en pensant au dessert. Je mange mon dessert en pensant au petit carré de chocolat après. Je mange ce chocolat en pensant à la suite... je n'arrive pas bien à être dans le présent. 

 

La fin de journée, c'est une jonction vraiment difficile entre le boulot et la maison, entre l'extérieur et l'intérieur, et c'est dur d'y être présente. Vraiment. 

elsab.
Abonné
Tout pareil Rikki! Mais je suis d'accord avec Lorraine... Il faut essayer de rester dans le présent et la RPC peut aider à ça. Cette fuite en avant, cette frénésie à toujours faire quelque chose cache certainement une angoisse un peu existentielle, peut-être le refus de vraiment penser à soi car on ne s'aime pas..
080413075303_Rikki.
Abonné

C'est tout à fait possible, Elsab ! 

 

Je vais vraiment essayer de faire une pause dans la journée aujourd'hui, et une pause en rentrant à la maison. Je vous raconterai. 

 

izabelle
Animatrice forum

Rikki tu dis très bien les choses

tu es tout à fait capable de ne rien faire ou de perdre ton temps, la différence quand on surfe sans fin, c'est que notre attention est focalisée sur autre chose que sur nous-même, sur des choses extérieures

et parfois c'est bien creux pourtant, pas forcément intéressant, mais c'est extérieur

ce qui n'est pas évident dans la rpc, c'est qu'on se centre sur soi, sur ce qu'il se passe en nous, et comme nous avons pris le pli de ne pas trop voir ou aimer ces états intérieurs, au début c'est un peu désagréable, avec cette impression de perdre son temps, notre esprit voudrait s'évader, penser à autre chose, éviter de ressentir tout ça, être toujours 'ailleurs", dans le futur, ou dans les problématiques des autres

et en fait c'est bien notre meilleur remède, de pouvoir ainsi retrouver cette capacité à être dans le présent et ressentir ce qu'on ressent dans l'instant sans jugement ni lutte

avec le temps ça devient cependant de plus en plus facile, et surtout l'effet majeur : cette conscience réapparait à l'envie en cours de journée face à une émotion pénible et nous évite les EME

pour moi, comme Lorraine, dès que j'arrête les séances formelles (pour moi deux fois 10 min par jour, ou même 5 min), je reprends mes anciens schémas : intolérance émotionnelle, impulsivité alimentaire et EME en pagaille

bonne journée à toutes

lorraine
Marraine

RIKKI,

"Je pense que ce qui est dur, c'est de ne "rien" faire."  (1)

Se poser, s'écouter, c'est pas ne rien faire c'est se poser et s'écouter....c'est déjà 2 activités !

 

"Je suis quelqu'un d'actif, et je n'ai pas l'habitude de perdre mon temps" (2)

Se poser et s'écouter ce n'est pas perdre son temps, c'est s'occuper de soi, se donner de la douceur. Pourquoi on ne mériterait qu'on se donne du temps  alors qu'on en a continuellement pour les Autres ?

 

"S'occuper de Soi" c'est être active, très active, car les résultats peuvent être très probants.....Activité = différent de mouvement voire d'agitation pas toujours très  efficace

(1) et (2)   sont deux de tes pensées : un coach en méditation te dirait : ce ne sont que des pensées, ce n'est pas VOUS, ce n'est pas la réalité, ne leur accordez aucun crédit

 

Entre hier et maintenant, je pense beaucoup à toi Rikki, aussi parce que tout ce que tu vis fais écho en moi. J'ai les mêmes questionnements, les mêmes tentatives d'apprentissages....

J'ai parlé de RPC hier  mais y aussi

PAUSE :repas, manger ce qu'on a envie et seulement ce qu'on a envie et la quantité nécessaire ça aide bcp à la réduction des EME .....Ne penses pas  en terme de calorie, de bons aliments etc...

BIENVEILLANCE : apprends à ne pas te mépriser qd tu fais des EME.....sois pleine de compassion pour toi...Ca aussi ça aide à ne plus se crisper

DEVENIR INTIMIE AVEC SOI : se questionner, pourqoui je stresse ? porquoi telle parole me blesse etc etc qu'aurai je envie ?........sur le hamac pourquoi pas

 

 

080413075303_Rikki.
Abonné

La RPC en journée, non, je n'ai pas pu. Pas le temps, ou bien quand j'aurais eu le temps, il m'aurait fallu sortir du groupe, aller m'isoler, et je n'avais vraiment pas le cœur à ça. 

 

Par contre, j'ai fait "monter les escaliers en respirant", je veux dire en respirant et en essayant d'être consciente, un peu lentement. Et quand je suis rentrée à la maison aussi, après avoir garé mon vélo, j'ai essayé de respirer un peu en marchant. Et puis en arrivant à la maison, j'ai été contrariée par l'immense bazar dans la cuisine, mais je n'ai pas mangé : j'ai rangé, et puis j'ai sorti mon hamac et j'ai fait 30 mn de hamac. Trop fière de moi. 

 

Bon, pas encore capable de faire "juste hamac", je fais "bouquin" ou "somnolence", mais ça me fait vraiment du bien. 

 

Le problème, avec la RPC, c'est que je ne la vis pas comme "me chouchouter" car je ne ressens pas de plaisir à la faire. Alors que bouquiner dans mon hamac, ça, c'est me faire du bien. Prendre un bain chaud. Aller au hammam. Papoter avec mes copines. Ca, oui. 

 

Bon, en attendant, je suis sortie de mon hamac, je me suis préparé un bon goûter, vraiment délicieux (les confitures de Souris... vous saviez que Souris fait des confitures, c'est son métier ? Confiture de framboise à la violette, c'est à se damner) et une tasse de thé, et j'ai dégusté. 

Soyons honnête : j'ai un peu dépassé les quantités que j'avais évaluées comme nécessaires au départ, par besoin de prolonger ces délicieux instants. Mais je n'ai pas du tout mangé la baguette entière, ni même la moitié. peut-être un petit tiers... très raisonnable, donc ! 

 

 

Allez, je considère que ma fin de journée est en train de bien se passer ! smiley

lorraine
Marraine

"Le problème, avec la RPC, c'est que je ne la vis pas comme "me chouchouter" car je ne ressens pas de plaisir à la faire. Alors que bouquiner dans mon hamac, ça, c'est me faire du bien. Prendre un bain chaud. Aller au hammam. Papoter avec mes copines. Ca, oui. "

 Bon, ben , super, c'est peut être ça ta solution aux EME : prendre un bain chaud, papoter, aller au hamam, lire dans le hamac...

se poser et se réconforter e

 

Je n'ai pas non plus le sentiment de me chouchouter en faisant les séances de rpc (bodyscan, étirements...) quelquefois effectuées dans un bain

Je m'occupe de moi, de mon mieux être

..

 

SUPER en tous les cas de te savoir plus sereine  et très bonne soirée à toi

izabelle
Animatrice forum

c'est normal que la RPC ne procure pas de plaisir, ce n'est pas son but

le moment cocooning, c'est super, c'est utile, ça fait du bien, mais la RPC a un autre but

justement la rpc nous oblige à un certain inconfort (quel intérêt de re-centrer sans cesse son attention sur sa respiration au lieu de suivre les pensées qui passent?)

et cet inconfort que l'on maintient quelques minutes, ainsi que l'attention portée à ce qu'il se passe en nous : pensées, émotions, sensations,   nous permet, ensuite, en cours de journée et de soirée, d'éviter l'impulsivité alimentaire, c'est à dire les EME qui ne disent pas leur nom (et celles de fin de repas hyper fréquentes)

donc à mon sens, tu peux faire 25 min de hamac et 5 min de rpc et là, tu as la totale : reposée et consciente

si vraiment la rpc est trop pénible pour toi, tu peux commencer plutôt par les étirements en pleine conscience, qui sont aussi très efficaces pour supporter l'inconfort physique et les émotions avec fort inconfort physique (peur, colère, etc), la rpc est par contre très efficace pour avoir conscience de ses pensées et sentiments liés à la pensée (rejet, échec, dévalorisation) et pouvoir les tolérer sans qu'elles nous obligent à les faire partir séance tenante (en mangeant)

bises, bonne journée

080413075303_Rikki.
Abonné

Oui, c'est ça. C'est quelque chose qui reste dans le "je DOIS le faire", et j'ai tellement de choses que je dois faire que j'ai tendance à utiliser des stratégies d'évitement. 

 

Mais j'arrive petit à petit à en faire, une ou deux minutes par ci, une ou deux minutes par là... mieux que rien ! 

Courtepatte.
Abonné

J'aime ta franchise et ta modestie, Rikki, et je me retrouve dans plein de choses que tu dis. Tu n'imagines pas comme c'est utile et réconfortant pour les débutantes dans mon genre de lire ton témoignage! Grand merci!

080413075303_Rikki.
Abonné

Mais de rien, Courtepatte !

 

Hier, j'ai pensé à vous en dînant avec des amis à Fontainebleau... j'avais bien goûté (peut-être un peu trop, je n'arrive pas encore à ne pas prendre "juste un chouia" de plus que ce dont j'aurais besoin, c'est plus fort que moi), on a dîné fort tard, j'ai bu du vin, saucé mon assiette, pris un dessert... tout ça avec une extrêmement bonne conscience. 

 

Là, il est presque midi, je n'ai pas faim, je ne mange pas, et je me dis de nouveau "waouh, c'est trop bien, je vais y arriver". 

 

Les hauts, les bas...

 

Evidemment, en week-end avec mes amis par un temps radieux, c'est un haut ! Les soirées pluvieuses après une journée tuante seront sans doute moins faciles...

capuccino
Marraine

Bonjour,

Ha trouver du temps pour faire de la RPC quand on a l'impression que nos journées sont déjà trop courtes...Je crois aussi que ce n'est pas une question de temps mais une question de courage à se retrouver face à ses émotions qu'il nous faut essayer d'identifier, de nommer. Les émotions elles sont là, inconfortables, dérangantes puisqu'on mange pour essayer de chasser l'inconfort qu'elles nous procurent. On pense c'est le stress, la fatigue, et on se retrouve la tête dans le frigo ou dans le placard à chercher quelque chose à grignoter vite, très vite, trop vite. Et si c'était autre chose de plus dérangeant que la fatigue ou le stress ces émotions que l'on ne veut pas regarder en face ? et si c'était à cause des pensées automatiques qui s'imposent à nous à ce moment-là et que l'on se refuse à entendre que l'on ne trouve pas ce temps tellemnt précieux pour faire de la PC ? Il y a des pensées qu'on ne s'autorise pas à avoir car elles sont socialement, famillialement, amoureusement incorrectes...N'oublions pas que ce ne sont que des pensées...

Pour faire ma RPC, j'ai investi dans un MP3 qui ne me quitte pas. Quitte à passer pour une folle ou une marginale, je me suis assise sur un banc pour faire de la RPC quand j'en avais besoin, je me suis enfermée dans les toilettes, j'en ai fait assise derrière mon volant sur une place de parking, dans la voiture pendant que mon mari conduisait, au feu quand il était rouge,dans le train, dans le métro, dans le tram. Il y a eu aussi les quelques secondes de respiration en PC en pleine réunion ou dans une chambre de patient tout en préparant le soin que j'allais faire...

A chacun de faire au mieux pour trouver sa solution. En ce qui me concerne, c'est dans la RPC que je trouverai mon salut, je le sais même si en ce moment je suis moins attentive à la régularité de mes séances.

Bonne route à toutes.

lorraine
Marraine

Rikki écrit : "Oui, c'est ça. C'est quelque chose qui reste dans le "je DOIS le faire", et j'ai tellement de choses que je dois faire que j'ai tendance à utiliser des stratégies d'évitement. "

Non, la RPC ce n'est pas quelque chose qui DOIT se faire (sauf peut être dans tes pensées)...

LA RPC C'EST QUELQUE CHOSE QUI PEUT SE FAIRE SI ON CHOISIT DE S'OCCUPER DE SON MIEUX ETRE EMOTIONNEL,  CES "FAMEUSES " EMOTIONS QUI ENTRAINENT DES COMPULSIONS ALIMENTAIRES .

CE N'EST PAS UNE OBLIGATION, CE N'EST PAS UN DEVOIR  . Y a pas grand chose d'ailleurs dans nos vies qui sont de l'ordre de l'obligation , ce sont surtout des choix que l'on fait

(Le repassage, la cuisine, le ménage, s'occuper de nos parents, écouter les plaintes de nos amis, etc etc si cela fait partie -éventuellement-  des devoirs qu'on s'impose , on peut aussi se dire ou pas , je veux en faire moins, ....(c'est ce que je fais))

 

Faire des séances formelles de  RPC, C'est choisir de se retrouver face à nos émotions qui nous peuvent nous bouleverser et qui peuvent nous donner envie de prendre la fuite et nous remettre dans un mouvement incessant de pilotage automatique (l'hyperactivisme)

 

Rikki écrit : "Mais j'arrive petit à petit à en faire, une ou deux minutes par ci, une ou deux minutes par là... mieux que rien ! "

OUI mille fois oui, c'est super..., ce sont toujours, quoiqu'il en soit  des instants de connexion à soi même (le vélo en pleine conscience, monter les marches etc) Bonne continuation RIKKI yescheeky

 

 

 

Petit apparté : On dirait parfois, je le perçois fort  à travers tes réponses,   que "Rikki, fait de la résistance " ( sais tu à quoi et , à qui ? )

Rikki, Si toujours et encore je (et d'autres)  continuent  à te reparler de le rpc c'est  à partir d'un de tes posts  (sur cette rubrique et d'autres rubriques) que le sujet redémarre ou continue . On ne fait que être sensible à tes demandes d'aide ou questionnements et on ne peut que te répondre, (moi, nous, aussi  et de manière très authentique et pas complaisante ) à partir de nos expériences.

Et , tu l'as écris à divers endroits,   tu as, toi,  aussi,  une grande envie de faire de la RPC sauf que cela t'es difficile .

heart

 

 

 

maligne.
Abonné

j'ai, pour ma part, deux heures exactement entre le retour du boulot et l'arrivée du deuxième boulot (enfants de l'école, crèche etc). Quitte à me frotter les pieds pour enlever les miettes et la poussière avant de m'occuper de moi, je ne fais pas de ménage, car ce temps est sacré: je fais, dans l'ordre et suivant le temps que j'ai à dispo et les priorités :

un goûter (que j'arrête aussi vie que possible, et que je commence par des fruits)

une sieste

une douche avec lavage de cheveux, baume parfumé qui doit rester un moment sur les cheveux

une beauté des pieds : c'est très zen, de frotter, laver, peindre, etc...

une lecture de magazines aussi stupides et légers que possible ( je bosse déjà de la tête au travail)

 

Bref, tout pour ne pas rester devant le frigo!!! Mais quand je vais prendre ma fille, je me sens prête à lui dédier du temps...

080413075303_Rikki.
Abonné

Je n'y arrive toujours pas. 

 

J'ai arrêté de remplir les comptes rendus, là, parce qu'en plus j'ai chopé un gros rhume et que ç'a n'arrange rien. 


Mais hier et aujourd'hui, même punition, même motif : une baguette + plein de choses avalées en rentrant de l'école. Pas réussi à respirer, pas réussi à mettre à distance, pas réussi non plus dans la journée à faire des vraies pauses. 

 

Le fait d'être malade me rend encore plus intolérante à tous les inconforts, car déjà aller travailler et être debout est un inconfort majeur. Mais tout de même...

 

J'ai pensé à vous, vous savez, dans la journée, mais je n'ai pas réussi à couper la journée, à me botter les fesses pour m'obliger à m'isoler, à faire cette fichue RPC. Je n'ai pas de MP3 de toute manière, ça serait "de tête", et là quand je crois avoir fait 10 mn j'en ai fait 2 ou 3 tellement j'ai du mal à tenir. 

 

Bref, je n'y arrive pas. 

 

Bon, pour l'instant, ce qui me console, c'est que ça ne m'a pas empêché de maigrir, mais quand même..

elsab.
Abonné

Donc tu y arrives Rikki à ta manière puisque tu dis perdre du poids. Parfois on s'en demande trop, on met la barre trop haut et forcément on y arrive pas!

Tant pis pour la RPC, fais LC comme celà te convient et mange ta baguette sans mauvaise conscience, dégustes la. Tu la manges peut-être parce que tu te sens pas à la hauteur de tes objectifs... 

Bon moi je te dis tout ça pas parce que je sais tout mais parce que je crois que je suis un peu comme toi!

izabelle
Animatrice forum

ben ça viendra

déjà si tu as l'idée en tête, si tu insistes, tu y arriveras

mais 3 minutes sont suffisantes, c'est surtout le principe de prendre ce recul, d'observer son état intérieur, ne plus le fuir, donc

après ça devient une sorte de réflexe, quand on a un état intérieur négatif ou un inconfort, on perd le réflexe de le fuir, donc de se réconforter systématiquement sans attendre (impulsivité aliimentaire)

mais tout ça ça vient avec le temps

si déjà tu as pensé à nous dans la journée, tu as su sortir du flot de ton action, de tes pensées, tu as pris une certaine distance

puis peu à peu, ça se concrétisera en prendre une minute de respiration, puis deux, puis trois

et puis bientot en rentrant tu n'auras plus vraiment envie de manger, mais plutôt d'attendre le diner pour te faire vraiment plaisir

tout ça se fera peu à peu...

il faut de la patience, moi il m'a fallu 8 mois pour commencer à sortir de l'impulsivité : "je mange dès que je rentre pour décompresser"

alors courage et patience, continue comme tu le fais et dans l'optique d'aller encore plus loin

080413075303_Rikki.
Abonné

Je pense que le temps est effectivement une composante essentielle. 

 

Oui, je perds du poids, j'en ai même perdu beaucoup (j'attaque le treizième kllo, là), mais je ne suis pas euphorique, parce que j'ai déjà donné un milliard de fois : perdre du poids, être super heureuse, et puis lâcher d'un coup parce que je n'ai rien changé sur le fond, et reprendre le double. Merci bien. 

 

Donc, le temps. La respiration. Je pense que j'ai focalisé sur le deuxième élément, et je vais plutôt focaliser sur le premier. Le temps. Je vais voir si on peut refaire plusieurs fois cette étape des fins de journées, parce que c'est le cœur du schmilblick pour moi. De toute façon, je ne suis pas pressée. Dans ma tête, je suis sur LC pour minimum un an, je n'ai jamais pensé que mes problèmes pourraient se résoudre plus vite. 

Courtepatte.
Abonné

Tu vois, je trouve que le simple fait que tu ne sois pas euphorique est déjà un signe très encourageant: cette fois, tu ne vises pas seulement une perte de poids, tu vises un changement à long terme, pour toujours. Tu as déjà bien compris ça, et ce qui te tombe dur pour le moment, ce n'est pas de reprendre du poids (tu n'en reprends pas), c'est de sentir que tu n'as pas encore tout à fait apaisé ton rapport à la nourriture. Et créer ce nouveau rapport est plus essentiel pour toi que mincir - tu aurais pu croire ça il y a un an?

Plongée dans ton problème actuel, tu vois ce qui ne va pas. Mais nous qui avons un peu de distance, on ne peut qu'admirer la progression!

Noelle
Marraine

Bonsoir Rikki

Oui, je partage tout a fait ta façon de considerer le temps comme une composante importante ainsi que les fins de journées

parfois, je me demande comment je peux etre aussi pleine d'emotions, et d'eme, a la fin de la journée, alors qu'en fait , il ne se passe rien d'abominable!

je  me suis mise a la pratique de la rpc le matin, pas encore systematiquement le soir et pourtant..je sais que c'est une clé pour installer un changement durable de comportement

mais je ne desespère pas

 

 

080413075303_Rikki.
Abonné

Il faut vraiment que je me fasse un programme RPC. 


Je trouve qu'il devrait y avoir un "parcours RPC" au même niveau que le "parcours alimentaire" et le "parcours forme". 

 

Ca a l'air bêtassou, mais le fait de remplir scrupuleusement mon rapport sur "activité physique" depuis 5 mois a fait que, à part une semaine de vacances à Pâques, j'ai toujours tenu mon objectif de "minimum bouger 3 fois par semaine". Bon, je dis ça, mais cette semaine je suis justement super enrhumée et j'ai sauté la gym ce soir... mais on n'est que mardi... bref...

 

C'est crétin, mais si j'avais des trucs de RPC à cocher jour après jour, je crois que j'y arriverais mieux. J'ai fait les séances quand c'était à mon programme. Mais je n'ai pas réussi à les intégrer à ma vie. 

Noelle
Marraine

on peut peut etre essayer de se faire un programme rpc, genre suivi fait maison?

080413075303_Rikki.
Abonné

Peut-être. 


Je me suis rendue compte que je n'ai rien fait de ce qui n'était pas en ligne. Le répertoire alimentaire, la lettre aux proches, tout ça... il aurait fallu que j'ouvre d'autres fichiers, ce n'était pas "sur Linecoaching". Et du coup, ça n'est pas pratique, je n'ai pas fait. 

Cara.
Abonné
Salut Rikki, Il y a tellement de truc à faire sur LC que c'est vrai qu'on se sent dépassé, en tout cas c'est mon cas. Du coup je ne me formalise pas trop, le tout est d'avancer à son rythme, et chaque jour est un apprentissage, que tu remplisses des carnets ou pas. Pour les trucs "en dehors de LC", moi je me sers du "blog" comme bloc note et je mets le message en "privé, comme ça c'est là, et personne ne peut le lire.
080413075303_Rikki.
Abonné

[quote=Cara] Pour les trucs "en dehors de LC", moi je me sers du "blog" comme bloc note et je mets le message en "privé, comme ça c'est là, et personne ne peut le lire.[/quote]

 

Tu sais que tu es intelligente, toi ! enlightened

 

je n'y avais pas pensé ! 

 

Pas envie de faire un blog, je me déverse déjà bien assez sur les forums, mais génial l'idée de s'en servir comme bloc-note perso ! Merci, Cara ! 

tupenses.
Abonné

Bonjour rikki, bravo pour la perte de kilos, je n'y arrive pas et je suis dans le même état qu'avec weight watchers quand au cours des réunions beaucoup affichait une perte significative de poids et moi rien, ça me met dans un état d'exclusion alors que j'ai l'impression d'être consciencieuse. je ne sais pas si je suis en colère, triste, déçue,ou tout à la fois. Le moral à zéro...!!!

080413075303_Rikki.
Abonné

[quote=tupenses]

Bonjour rikki, bravo pour la perte de kilos, je n'y arrive pas et je suis dans le même état qu'avec weight watchers quand au cours des réunions beaucoup affichait une perte significative de poids et moi rien, ça me met dans un état d'exclusion alors que j'ai l'impression d'être consciencieuse. je ne sais pas si je suis en colère, triste, déçue,ou tout à la fois. Le moral à zéro...!!!

[/quote]

 

Tu sais, j'ai beaucoup réfléchi au pourquoi. Pourquoi est-ce que je perds du poids alors que je ne suis pas extrêmement consciencieuse, justement. Je pense que la réponse est la suivante : j'ai commencé, en fait, le programme Linecoaching il y a 4 ou 5 ans, mais pas en vrai. C'est-à-dire que j'ai fait la première partie, qui est "manger ce qu'on veut, quand on veut". Sans rien mettre en place sur la satiété, la dégustation, ni rien. Donc, j'ai pris énormément de poids durant ces quelques années. Au moins 15 ou 20 kg. Je pense que quand je suis arrivée chez LC, je n'avais certes plus aucun aliment tabou, c'est le moins qu'on puisse dire, mais j'avais tellement fait n'importe quoi que j'avais grand besoin d'un programme ! 


Donc, j'ai reperdu une bonne moitié de ce poids pris, récemment, par-dessus mon surpoids de base...

tupenses.
Abonné

Bonjour Rikki, le fait de me répondre me fait beaucoup de bien je ne me sens plus exclue et ça me donne du courage pour m'accrocher. Je vais continuer la RPC la seule chose dans ce programme qui me semble extrêmement importante ainsi que les repérages des EME. Mais j'aimerais tellement un petit kilo en moins !!!

maligne.
Abonné

Je suis très touchée quand tu dis "Je n'y arrive pas". En fait, il ne te faut pas un conseil, mais une écoute, je crois.

Tulipe nl.
Abonné

Ma très chère Tupenses, tu n'es ni seule ni exclue ! Je pense qu'on se bat toutes comme on peut. Ce n'est simple pour personne. Même les plus avisées (n'est ce pas Rikki ?)...

Depuis la rentrée j'ai très peu posté, j'ai des EME presque tous les soirs, je ne maigris quasiment pas (bah oui, logique...), j'ai zappé la fin de l'étape de fragmentation (avec "dérogation" de ma coach, j'y reviendrai plus tard) et je stagne sur la dégustation des aliments très caloriques ! A part ça tout va bien ! pfffff

Je suis convaincue que la pleine conscience est une merveilleuse chose qui va me servir à évoluer sur bien des points dans ma vie, tellement convaincue que j'ai commencé un training de 8 semaines de MBSR. Donc depuis un peu plus d'une semaine je fais un bodyscan de 45 minutes + quelques mini-scéances de RPC pendant la journée et je peux vous dire qu'en ce qui me concerne, je n'arrive toujours pas à faire la RPC pour limiter les EME du soir. :-( 

Mais ça va venir, il faut persevérer, à force de m'y astreindre je pense que j'arriverai à y faire appel au moment où j'en ai besoin, pas seulement quand j'y pense ou que je me sens suffisament "zen" (donc, bien sur, hors EME)... je crois que la toile de PC aide aussi quand on n'a pas la possibilité (ou la disponibilité d'esprit) de faire de longues scéances. J'essaie de la mettre en place... pas facile non plus...

Toujours petit scarabée, la route est longue et les pattes sont courtes...

 

Et Rikki, as-tu essayé de mettre les outils en favoris comme pense-bête ? Celui qui s'appelle "initiez-vous à la pleine conscience" a même un compte rendu sur 6 jours...

tupenses.
Abonné

Merci tulipe, ça fait du bien de se sentir entendue. J'avais vraiment besoin d'échanges que peut être je ne fais pas assez. Pendant quelques jours je ne vais pas pouvoir converser, mais je penserais à toutes et tous qui faisons ce chemin pas facile tous les jours.

080413075303_Rikki.
Abonné

Merci à toutes pour vos messages. 

 

Tupenses, c'est difficile de savoir ce qu'on doit faire : en faire plus, ou justement ne pas en faire trop ? Question de feeling, de dosage, ce n'est pas une science...

 

Pour moi, je suis un peu en stand by, je n'arrive pas à passer le cap, j'ai demandé à ma coach de m'appeler lundi. Je pense que ça pourrait peut-être débloquer la situation. Je m'étais toujours dit que je gardais l'option "demander un coup de fil" comme dernier recours. 

 

Je ne suis peut-être pas très motivée en ce moment par Linecoaching non plus, je suis très occupée par une foultitude d'autres choses, et j'ai du mal à retrouver mon enthousiasme. 

080413075303_Rikki.
Abonné

Moins de 10 jours plus tard...

 

J'ai eu une longue conversation téléphonique avec ma coach, qui m'a bien remise sur les rails. Déjà, elle m'a fait contempler tous les points positifs et tout le chemin accompli, ce qui m'a fait du bien. On focalise toujours trop sur ce qui pose problème, qui ne va pas, ou pas encore, et sûrement pas assez sur ce qui est déjà gagné, acquis, ou en cours d'acquisition (comme on dit en Ecuc'nat'). 

 

Bref, ces fameuses fins de journées, je recommence à les noter depuis mardi (appel de la coach lundi soir). J'ai pris l'outil émotionnel "fins de journées difficiles", qui demande 7 jours d'observation. Déjà, je ne le fais que les jours de classe, les autres jours ne posant pas de problème. Ensuite, j'essaye vraiment de m'astreindre à faire une ou deux pauses de 5 mn avec enregistrement et tout durant la journée. Deux, j'ai du mal, mais une, j'y arrive à peu près. Bon, ça ne fait que 3 jours, mais c'est quand même un progrès, non ? 

 

Après, je m'oblige à faire une "pause fin de journée" AVANT le goûter. C'est très efficace pour diminuer le côté boulimique de ce dernier. 

 

Et enfin, je ne dîne que si j'ai faim. Hier soir, pas beaucoup faim = pas beaucoup mangé. En rentrant du théâtre, un peu faim = un peu mangé. Autrefois, je ne m'autorisais pas à manger si tard le soir. 

 

Et comme par magie, mes filles me disent "Maman, tu as encore minci". Je n'ai pas vérifié, ce n'est pas encore le jour de la balance, mais le moral revient petit à petit. 

Courtepatte.
Abonné

Ca fait vraiment plaisir de te lire, Rikki! Je suis beaucoup plus novice que toi (encore au stade "découverte de la faim"), mais je me rends déjà bien compte que la gestion des fins de journée est chez moi aussi très problématique.  Alors c'est bon de savoir qu'on peut y faire face et avancer, petit pas par petit pas. Super! Merci de continuer à témoigner, je suis tes progrès avec beaucoup beaucoup d'intérêt!

izabelle
Animatrice forum

bravo Rikki c'est super!

080413075303_Rikki.
Abonné

Plus j'y pense, et plus je me dis que si jamais j'arrive à vraiment régler le problème des fins de journées, mon problème de poids sera vraiment résolu. 

 

A chaque fois que j'ai fait des régimes, à chaque fois que j'ai tenté quelque chose pour maigrir, ce qui a fait tout capoter, c'est ça. Pourquoi est-ce que j'ai "flashé" sur Linecoaching et que je me suis inscrite ? Entre autres parce que c'est le premier programme que je vois qui prend en compte la spécificité du problème des fins de journées. Et j'attendais cette étape avec à la fois impatience et appréhension. 


Qu'il me faille y rester 3 semaines, ma foi, ça ne me semble que normal ! Je suis prête à y rester 3 mois s'il le faut, parce que là, vraiment, j'attaque la falaise !

elsab.
Abonné

C'est super important Rikki que tu aies identifié ton problème car il est ainsi à moitié résolu. Je suis sure que tu vas y arriver car tu es prête justement à prendre ton temps. C'est quelque-chose qui me frappe avec LC , on apprend à être patient: avant avec les régimes on était impatient de perdre du poids....pour pouvoir à nouveau manger ce que l'on aimait, je me souviens bien de mes pensées d'alors, je me motivais pour continuer mon régime en imaginant le plaisir que j'aurai à pouvoir manger les "interdits" après. Le résultat était l'impatience, les kilos qui ne partent pas assez vite et la culpabilité d'avoir ces pensées "toxiques". Pas étonnant que la reprise de poids soit inéluctable. Comment pouvait-on penser que ça marcherait!!

Moi j'ai identifié mon problème, ce ne sont pas les EME, c'est l'hyperphagie et je sais que c'est le résultat des régimes. Je me suis toujours gavée de ces aliments dits autorisés et même la satiété dépassée il fallait que je me sente encore plus remplie pour ne pas avoir cette angoisse d'avoir faim, pour éliminer aussi la frustration de ne pas pouvoir manger ce fromage si tentant avec un bon morceau de pain bien moelleux.

J'ai encore du chemin à faire car si l'angoisse a bien baissé, elle peut resurgir et du coup je ne percois plus mes sensations de satiété, je mange encore, il faut faire la RPC au milieu du repas et accepter de sauter le suivant (j'ai beaucoup de mal avec ça...) Je sais que ça viendra, et je prendrai le temps qu'il faudra!

080413075303_Rikki.
Abonné

Bon, en attendant, pas trop fière de moi, aujourd'hui... ce matin, au lieu d'attendre sagement ma faim, j'ai mangé un peu par pur plaisir. La gourmandise de grignoter du pain en savourant un bon bouquin, ça reste délicieux. 

 

Pas grave en soi, mais ensuite je suis allée à la gym, et au retour mon mari avait préparé un délicieux brunch, où j'ai eu bien du mal à déguster ! J'ai surtout profité à fond... 

 

Je suis incapable de dire maintenant si oui ou non j'avais faim au moment de commencer le brunch. La seule chose que je peux dire, c'est que là, je n'ai pas faim, et que je ne remangerai pas une miette avant que ma faim revienne, sinon, ça va être le bigntz ! 

Lyphaé.
Abonné

Super pour tes progrès Rikki, ça fait plaisir à lire !

En ce qui concerne tes difficultés de ce dimanche, n'oublie pas que le but n'est pas de respecter parfaitement sa faim chaque jour. Les écarts sont tout à fait normaux et même très sains ! Les mangeurs régulés font des écarts régulièrement : en cas de besoin de réconfort ou tout simplement à l'occasion d'une fête ou comme dans ton cas, d'un brunch bien tentant !

Je ne sais plus qui est l'auteur de cette phrase que j'ai lue sur LC mais elle me parle beaucoup et je pense qu'elle s'applique aussi à ce que tu as vécu : "Les écarts sont la preuve d'une certaine manière de notre équilibre."

mamzelzoï.
Abonné

Bonjour,

pas le temps de lire tout le fil pour l'instant (il est fourni!!), mais juste pour partager la petite habitude que j'essaie de prendre depuis 1 à 2 semaines : chaque soir, en rentrant du boulot, et alors que mes loulous et mon mari m'attendent avec impatience (je sors après 19h), je m'arrête sur un parking près de chez moi et prends quelques minutes de pause au bord de la Garonne. C'est un bel endroit, grande aire gazonnée au bord du fleuve, quelques arbres, des fleurs qui sentent bon... Je marche un peu, je respire les odeurs, j'écoute le bruit de l'eau, puis je m'assieds et fais quelques minutes de RPC. J'espère ainsi ramener un peu moins mes soucis et contrariétés du jour à la maison, et profiter mieux des soirées en famille. Voilà, je n'ai pas assez de recul pour l'instant pour en voir les effets, mais ce petit effort me semble déjà bien récompensé par une plus grande sérénité le soir.

elsab.
Abonné

Excellente idée mamzelzoï... Je vais la proposer à mon mari qui arrive toujours stressé de son travail :-)  Moi j'ai la chance d'arriver dans une maison vide et calme (mes enfants sont grands et font leur vie). Je pars promener mon chien qui m'attend avec impatience et si je suis un peu tendue je mets des écouteurs pour un peu de musique ou je marche en pleine conscience... Il faut trouver tous les moyens possibles pour éviter une EME et puis si celle-çi est inévitable j'y succombe et je l'accepte, du coup je mange moins quand je ne culpabilise pas!!

 

Haut de page 
X