LISTE DE REPAS PROGRAMME POUR LA SEMAINE

Amritaa.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous

 

Je redémarre le programme et même si je n'ai pas réussi précédemment, j'ai au moins appris à ne pas vivre ça comme un échec mais à vivre ça comme une expérience

 

Me revoici donc dans l'expérimental !

 

Ma question : mon mari et moi faisons toujours les menus pour la semaine, donc je peux dès maintenant vous dire ce que je mangerai jeudi midi et vendredi soir etc etc

 

Du coup je me pose cette question : est ce que ça a du sens tout ça ?? 

 

Certes côté pratique c'est difficile de changer cela, je ne vis pas seule, on est 3 autour de la table donc 2 tous les midis

 

Dois je quand même m'extraire de cela et dire que pour le moment je vais manger quand bon me semblera ? ....... au risque de m'attirer des regards un peu noirs ou blasés ou autres....... mais après tout il s'agit de moi non ?

 

Merci pour vos réponses

Commentaires

lylyoz
Marraine

Tu sembles déjà avoir la réponse en te lisant. Tu es ici pour toi alors comme tu sembles aller dans ce sens, je te dirai fais ce qui est le mieux pour toi.

izabelle
Animatrice forum

cela me semble assez contraignant mais finalement tout dépend comment tu le vis

si tu profites de ce moment de choix pour choisir des menus que tu aimes, qui t'apporteront de la diversité, alors pourquoi pas

j'ai fait ça à une époque, mais j'ai toujours eu du mal à m'y tenir

tout dépend comment tu le vis, c'est facile de changer ça en en discutant simplement en famille

je dois dire que chez nous mon chéri a toujours mangé  quand "bon lui semble", donc il n'y a pas de tradition par rapport à cela,  mais si tu sens que ça te pèse, alors une discussion s'impose

si au contraire tu aimes bien ça et que cela ne te pèse pas, aucune raison de changer alors

lorraine
Marraine

Amritaa

Tous les choix sont bons  s'ils nous conviennent...Après le plus difficile parfois est de toruver ce qui nous convient

 

Mon expérience :

Je fais les menus et les courses  toute seule c'est desfois pénible mais en même temps du coup je choisis ce que je veux et avant d'acheter je réfléchis toujours à mes envies du moment. Et ça, ça me va super bien. ...Je n'aime manger que ce que j'ai envie ..A cause du plaisir éprouvé, gage de réconfort alimentaire et émotionnel

Je n'ai que les menus sûrs  pour  4 jours, après j'improvise avec les  produits que j'ai achetés.

A midi, j'essaie de rentrer à la maison en fonction de ma faim (donc midi ou midi 30 voire 13 h)et réguièrement mon mari qui mange à midi 10 pile a déjà fini...

Le soir, deux fois dans la semaine je mange seule  avant ou après  mon mari et ma fille  car j'ai des activités...

 

De toute façon, mon rapport  à la nourriture a bien changé depuis Linecoaching et tout le monde s'est habitué à la maison . Je soupçonne mon mari de me trouver bizarre desfois wink mais c'est pas grave, ce n'est pas une raison de divorcewinkwink

Amritaa.
Abonné

Merci pour vos réponses très riches mesdames

 

Je vais donc me poser deux minutes et voir si ça me gêne vraiment. C'est très pénible à préparer, ça prend du temps mais après il n'y a plus à y revenir, ça n'empêche pas d'improviser non plus

 

En fait je me disais "comment savoir de quoi j'aurai envie avant chaque repas ?" mais en fait je ne peux non plus courrir faire les courses une heure avant pour manger exactement ce dont j'ai envie

 

Donc je pense qu'idéalement c'est le compromis, ma souplesse et peut être aussi affirmer mes besoins face à un mari adorable mais qui parfois ne comprends pas que là non je n'ai pas faim ou qu'au contraire là j'ai envie de tout dévorer !

 

Merci beaucoup pour vos réponses, elles me sont très utiles

izabelle
Animatrice forum

oui que tu aies faim ou non, ça c'est sûr ça peut varier selon les jours et c'est vraiment important de le respecter

il y a l'étape de l'appétit prévisionnel, je ne sais pas si tu l'avais fait auparavant, peut-être ça peut t'aider à avoir faim régulièrement en même temps que les autres

mais à mon avis ça dépend des tempéraments, mon chéri par exemple je sais qu'il ne pourra jamais avoir faim à des horaires de "repas", c'est le free style

moi en revanche c'est l'inverse

 

pour les envies, pour moi je trouve que ça ne pose pas de problème en général

je veux dire que quand on a faim, on a peu près envie de tout ce qui peut se manger, surtout quand on fait les menus à l'avance, généralmenet ce sont de bons menus

et on peut toujours intervertir

tu peux ajuster tes envies spécifiques sur des trucs en plus ou d'autres repas

 

de mon côté pas de prise de tête, j'ai mon panier bio toutes les semaines, alors il "faut" manger ses légumes, le choix va être entre navets caramélisés ou au four?  soupe ou vapeur?  après les légumes restent bons, mais on peut introduire en effet des petites variations à l'envie

en ce moment je ne peux pas trop cuisiner, alors mon chéri en cuisine c'est bouillon de légumes à la sauce soja à tous les repas

je dois dire que ça lasse....smiley

Amritaa.
Abonné

Bonjour Isabelle

 

Je ne me souviens pas de cette étape que je n'ai peut être pas franchie précédemment donc on verra (ça me soucie car j'ai l'impression de toujours prévoir justement...... mais que je pourrais manquer........ sans doute un vieux truc de moi étant bébé)

 

Pour le reste et bien je te lis et ça me parait tellement évident et tellement fluide ou tellement fluide que bien sûr ça devient évident. Il faut vraiment que j'arrête de me prendre le crâne pour tout non ? 

izabelle
Animatrice forum

oui !!!  laugh

essayer de controler est qqchse de normal, mais quand ça prend trop de place ça prend trop d'énergie et il ne nous reste plus grand chose pour vivre, apprécier le moment présent et les trésors qu'il recèle

je pense que ça serait un très bonne idée qu'à chaque fois que tu sens que tu cogites sur le plan alimentaire, tu choisisses de lacher prise et de te connecter au présent : soit au goût si tu es en train de manger, soit à ta respiration

une observation et prise de distance envers toutes ces pensées de controle te permettra de vivre cette alimentation de façon plus simple

alors bien sûr cela n'est pas facile ce lacher prise, notre esprit s'inquiète, il est tellement fort dans ce controle

mais plus on goute au bonheur d'etre simplement dans le présent, sans décider, sans planifier, etc.....  plus on y prend gout

lorraine
Marraine

Amritaa : En fait je me disais "comment savoir de quoi j'aurai envie avant chaque repas ?" mais en fait je ne peux non plus courrir faire les courses une heure avant pour manger exactement ce dont j'ai envie

 

Je me le dis pas avant chaque repas, amritaa...Il me faudrait des journées de 36 heures pour faire cela ! wink

Je fais les courses le vendredi soir ou le samedi pour les repas des 3-4 premiers jours de la semaine...Et puis je fais de grosses quantités pour pouvoir resservir 2 midis  !

Et la majorité du temps je prépare les premiers repas le dimanche après midi....Et c'est alors un grand plaisir de rentrer le lundi ou le mardi à midi et d'avoir un vrai bon repas à réchauffer.

C'est des envies générales...je "fonctionne" beaucoup par périodes. J'ai des périodes "poisson"  d'autres où je ne pourrai manger que des féculents , ou plus gras (tu vois cette semaine ça tourne aux spaghettis bolognaise et à la tartiflette) d'autres ou c'est surtout des légumes à toutes les sauces etc ...

C'est aussi que je ne veux plus rien m'interdire. Je ne compte ni les calories, ni les cuillérées,j' essaie juste d'être bien attentive à mes sensations de faim. C'est comme cela que j'ai réussi à gagner  en paix. Et ça ça vaut tout l'or du monde

Et si prévoir un peu  de quoi faire un plat est essentiel (pour ne pas "me jeter" sur le pain fromage)   rien n'est rigide...

J'ai TOUJOURS plétore de légumes (dont des surgelés) , de fruits et de laitages , . Et de la viande pour mes chéris (je n'en mange quasiment plus avec l'âge)

Je n'ai plus de fonctionnement alimentaire à TOUT contrôler  -qui m'épuiserait  ni en RIEN prévoir qui m'angoisserait. ...

Comme tu dis Amritaa, c'est le compromis et la souplesse qui sont de mise

Je me suis très longtemps pris la tête pour faire des repas très diététiquement corrects , hyper programmés et maitrisés tout ça le matin au lever avant d'aller au boulot  ou le soir à cuisiner à 21h. Je ne peux plus le concevoir, et ça n'a plus aucun sens pour moi. Je trouve cela même ridicule.

 

Je pense comme Izabelle qu'il vaut mieux mettre son énergie dans l'instant présent, lâcher prise. (vive la rpc pour apprendre cela)  Arrêter de tout vouloir maîtriser.  Car, C'est le meilleur moyen pour ne jamais être satisfaite....

 

 

virginiea51.
Abonné

Bonjour, moi aussi avant je faisais les menus pour la semaine mais qqfois je n'avais pas envie de manger ce qui était programmé (j'ai 1 fort esprit de contradiction même vis à vis de moi-même !) donc je laissais libre des déjeuners ou diners pour pouvoir donner libre cours à mes envies de cuisiner . il faut dire que je suis la reine du repas improvisé avec ce qu'il y a ds le frigo et les placards ! Peut être que tout est trop régi pour toi et qu'il te manque 1 espace de liberté ?

essaie de t'écouter et de faire ce qui te semble bon pour toi, c'est vrai que c'est difficile pour beaucoup de femmes parce qu'on fait passer le bien-être de ses enfants de son mari avant le sien !

allez courage et tiens moi au courant

Winnel.
Abonné
Bonjour Amritaa, Je suis nouvelle, mais le peu que j'ai compris jusqu'ici est qu'il faut surtout écouter sa faim et sa satiété. Je ne vois donc pas de problème dans ton fonctionnement: prévoir les menus à venir, c'est bien. C'est aussi comme cela que je fonctionne. Et le jour J je me demande quel plat parmi ceux que j'ai prévus j'ai envie de faire. Il ne te reste "que" à écouter ta faim pour décider de quand tu voudras manger et en parler à ton mari. Non? Bonne suite! Winnel
Amritaa.
Abonné

Merci pour ton message super juste Izabelle. Je pense être dans la catégorie "dame contrôle", je m'use à être parfaite parce que si je ne le suis pas je pense sans doute qu'on ne m'aimera pas . en voilà une jolie pensée hameçon aussi

 

Hier j'ai trop mangé enfin trop sucré, donc j'ai mal dormi, du coup ce matin j'ai zappé le petit déj, j'ai déjeuné normalement en fonction de mon appétit et je m'aperçois que je n'ai pas faim à 18 h, un petit peu mais sans plus

 

Donc j'ai bien conscience qu'en ayant trop mangé hier mon appétit se régule tout seul si je lui fiche la paix et que même si les repas sont prévus, je peux manger la quantité qui me convient ou ne pas manger et personne ne me punira pour ça

 

Oui petite, j'étais terriblement punie si je ne mangeais pas ce que l'on me donnait et du coup je mangeais de tout et c'est là que j'ai appris le contrôle et que je suis devenue championne du monde 

 

d'ailleurs j'organise un tournoi international........ hi hi ,-)

Amritaa.
Abonné

Bonjour Virginie

 

Tu as raison, on fait passer le bien être des autres avant le nôtre et mes besoins et envies sont à des années lumières de ceux de mon mari et de mon dernier qui est encore à la maison

 

Bon je suis nulle en cuisine et ça me barbe de cuisiner donc je reste dans mes acquis et mes habitudes et c'"est peut être ça que j'ai à apprendre : savoir cuisiner vraiment

Amritaa.
Abonné

tu as raison Winnel j'ai juste à m'écouter et à dire ce que je veux pour moi..... ca parait simple et il faut ...... il serait bon que je veille à changer ça

 

Merci

Mariejobis.
Ancien abonné

Bonjour à toutes et tous,

Je suis nouvelle et moi aussi ce que j'ai compris est qu'il faut surtout écouter sa faim et sa satiété. D'ailleurs, c'est ce qui m'a fait rejoindre ce programme.

 

Pour le sujet qui nous préoccupe, pour ma part, cela fait déjà deux ans que je fais mes courses (par semaine, un supermarché + un marché) en raisonnant en nombre de déjeuner et de dîner. Ce qui me donne le nombre de variétés de légumes, de viandes et de poissons ainsi qu'oeufs, laitages et fruits en tout genre que je dois acheter en fonction de mes envies. Ce qui fait que je suis essentiellement dans le produit de saison car, de plus, j'ai mes habitudes dans une petite surface BIO.

Moi aussi, ma "mère" m'a obligée à finir ce qu'elle avait mis dans mon assiette aux risques que je le vomisse. A tel point que je ne mangeais plus et je n'acceptais d'avaler que du lait ! J'avais 8 ans et ça a duré plusieurs années.

Aujourd'hui, celui qui ne me facilite pas la tâche est mon compagnon. Hier, j'ai pris un bout de beurre et il s'est mis à hurler. Il s'est habitué aux "régimes" et me trouve "grosse", je lui ai donc fais lire le bilan qui m'a été envoyé par linecoaching en espérant au plus profond de moi-même qu'il comprenne dans quelle galère je l'entraîne à nouveau : FEMME VARIE.

Belle journée.

myr22.
Ancien abonné

Bonjour à toutes, 

Mon problème à moi est que si je n'ai pas de dîner déjà préparé, je me rue sur ce que je peux dès que je rentre le soir : et allez donc le pain, le fromage, les chips... Cela tourne à la compulsion et je n'ai plus envie de manger au dîner.

Aussi, comme je dîne le soir avec l'un de mes fils, j'essaie le plus souvent de préparer le dîner, soit le dimanche soit le matin, avant de partir travailler.

Voilà, ce soir, je rentre vers 21 h, et j'ai prévu escalope de dinde avec courgettes à la tomate et riz. 

 

Oui, je sais, Izabelle, je contrôle mon alimentation... mais sinon je risque de trop déborder et de dévorer....

 

izabelle
Animatrice forum

en fait je trouve que c'est une bonne idée de prévoir un bon repas le soir, c'est beaucoup plus réconfortant que d'avaler des trucs par ci-par là

moi je le conçois comme un acte d'amour pour soi-même de se préparer un bon repas le soir

si tu rentres à 21h normal que tu le prépares à l'avance

ensuite avec l'expérience tu verras qu'en 10 min  on peut se préparer un repas tout à fait qualitatif

et qu'en fait on peut attendre 10 min avant de manger même si on a très faim

c'est qqchse que tu vas travailler notamment dans l'étape  pleine conscience appliquée à la faim,  apprendre à vivre la faim en pleine conscience aide beaucoup  à ouvrir sa possibilité de choix

Mariejobis.
Ancien abonné

Bonsoir,

j'apprends à vous connaître. Mon compagnon vient de rentrer et j'ai mis un lapin à la moutarde au four. Il en avait envie et moi ça ne me déplait pas. Maintenant, il me reste à préparer un légume. J'ai quelques champignons de Paris qui ne demandent que ça. Y'a plus qu'à et j'y vais de ce pas.

Bonne soirée.

Marie-Jo

myr22.
Ancien abonné

Bonjour, 

 

En fait, finalement seule lorsque je suis rentrée vers 21 h, je n'ai pas mangé ce que j'avais préparé. 

 

Je me suis posé la question de savoir si j'avais faim : mon estomac ne me disait rien mais j'avais le crâne lourd et mal à la tête. J'étais fatiguée.

J'ai réchauffé le four et fait cuire des mini pizzas et en attendant j'ai pris un petit morceau de tomme que j'ai dégusté avec du pain : j'ai pris le temps de déguster, de le sentir et de le manger petit à petit. 

Puis, j'ai mangé quatre mini pizzas.

J'étais rassasiée.

Tu as raison, Izabelle, on peut attendre un peu avant de se précipiter sur le dîner : j'ai pris conscience de mon niveau de faim ; je pense avoir mangé ce dont j'avais besoin.

Mais, tu avoueras que c'est plus facile à faire lorsque l'on est seule que lorsque l'on dîne en famille. C'est là pour moi maintenant la difficulté.

Je vais mettre en pratique tes conseils et l'outil de la pleine conscience appliquée à la faim.

Merci.

izabelle
Animatrice forum

justement c'est intéressant de se demander pourquoi c'est plus facile seule qu'en famille

porter attention à ses sensations  semble ainsi  "contrarié" par la présence des autres

il faut bien remarquer que ce n'est pas le cas de tout le monde  (mais c'est souvent le cas des mères de familles!)

pour te rassurer avec le temps, cela devient aussi facile en famille que seule....  mais cela demande bien sûr de la pratique

Haut de page 
X