Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Mon audace du jour !!!! Aujourd'hui, j'ai osé.....

Linecoaching au quotidien Se motiver au quotidien
Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
10 nov 2014 à 15h

Voilà,   pour tous ceux qui osent, et surtout les apprentis!!!!

de quoi déposer votre audace du jour!!!!

Voir le dernier message

110 commentaires

J'ai osé dire aux mamans latinas qui bavassent sur la France en général et les autres parents en particulier en attendant leurs gamins devant l'école que je parle très bien espagnol et que je ne suis sans doute pas la seule, pétard ça fait au moins 2 ans qu"elles m'agassent!

 

[quote=Tinea]

J'ai osé dire aux mamans latinas qui bavassent sur la France en général et les autres parents en particulier en attendant leurs gamins devant l'école que je parle très bien espagnol et que je ne suis sans doute pas la seule, pétard ça fait au moins 2 ans qu"elles m'agassent!

 

[/quote]

yesElles ont dû faire une drôle de tête, et rester muettes... cheeky

C'est tout à fait ça Kaylee. En plus, avec mes mots écrits il a pu entendre ce que j'avais à lui dire.

Bravo à toutes! C'est vraiment chouette de vous lire, ça donne des idées... audacieuses! :)

Pour ma part, mes audaces de ces derniers jours :

- râler ouvertement auprès des médecins qui m'ont imposé de monter sur la balance, en attaquer une bille en tête avant qu'elle ne me mette KO : "vous voulez vraiment que je monte sur votre balance? Nan parce que je sais déjà que vous allez me dire que je suis trop grosse". ça a eu le mérite de la mettre un peu mal à l'aise et de l'obliger à tourner gentiment ce qu'elle avait à me dire... Je déteste ce côté infantilisant et humiliant de devoir se peser dans leur cabinet, comme si on ne pouvait pas leur dire combien on pesait, comme s'ils y prenaient un plaisir sadique... Bref, je vois en tous cas que cet élément revient régulièrement par ici...

-hier soir, je suis rentrée complètement à plat, épuisée physiquement... et j'ai osé le dire à mon amoureux, et lui dire aussi que je n'avais aucune envie/énergie de préparer le repas. Du coup, il m'a demandé ce que j'avais envie de préparer initialement et il est venu éplucher les légumes, on a cuisiné en duo et il m'a laissé "ne rien faire" ensuite, en attendant le repas, pendant qu'il bricolait. D'habitude je prends sur moi, là, j'ai apprécié de ne pas l'avoir fait !

c'est chouette toutes ces audaces !!!

 

quand j'y pense, moi mon médecin ne me pèse jamais !

faut dire peut-être que dans le Sud-Ouest  les gens sont un peu moins pénibles sur le sujet, je l'ai constaté

parce qu'à Paris, il y a 20 ans, je pesais 10 kg de moins que maintenant et on me disait que mes problèmes de dos étaient dus à mon surpoids  (???  je reverais maintenant de retrouver ce poids qui n'était même pas un surpoids en fait)

et ici depuis que je suis traitée pour mon dos, y'en a pas un qui ne m'a pesé ni ne m'a dit que c'en était la cause

et d'ailleurs cela n'en était pas la cause du tout ....  puisque c'est en train de se régler  wink

Mon audace du jour : avoir envoyé un mail à mon directeur lui proposant de réduire mes journées de travail d'une heure jusqu'à la fin de l'année, pour tenter d'éliminier progressivement les heures sup effectuées cette année... j'espère que ma proposition lui semblera intéressante parce que je jubile déjà à l'idée de pouvoir m'accorder 1/2h de plus le matin et de partager 30 mns de plus avec mon chéri chaque soir :)

Mes audaces de ces derniers temps :

- avoir effectivement réduit mes journées de travail et c'est ma foi bien agréable

- avoir quitté le boulot plus tôt un soir où nous organisions un concert, m'étant blessée au doigt deux jours plus tôt, pour pouvoir consulter un médecin... je suis convaincue qu'en temps normal, j'aurais laissé traîner/s'infecter ma blessure. et avoir profité de ma soirée à la maison sans culpabilité.

- avoir dit à un copain - qui m'en a pas mal fait baver il ya quelques temps, au point de foutre le bordel dans certaines amitiés très importantes à mes yeux - ce week-end, avec détachement, que les choses étaient passées, que je n'avais pas besoin de son avis ni de ses mots sur cette période, et que ce serait bien qu'il se remette un peu en questions aussi et qu'il reconnaisse ne pas avoir agi très finement à l'époque. Il n'y avait plus d'animosité dans ma voix, plus de colère en moi, c'était très bon d'en prendre conscience, et je me suis sentie extrêment forte d'avoir dépassé ma colère/mon angoisse de cette période.

Voilà, le RDV c'est passé hier, c'est même bien passé. Heureusement que j'avais envoyé une lettre. Il était même content, et il m'a dit que je pouvais lui écrire encore si je voulais. Je pense que je vais le prendre aux mots.  Je ne voulais plus de médicaments, mais mon diabéte est déséquilibré en ce moment.  Il voulait m'hospitaliser, mettre un traitement plus lourd, et me peser. On a pu en discuter tranquillement. Et sa tête quand je lui ai dit non pour la pesée ! A en faire un poster pour mettre dans mon bureau au travail, quel régal de le voir bouche bée et les yeux écarquillés, un vrai plaisir. Et finalement  je continue mon traitement habituel et on voit dans trois mois. La lettre c'est génial, car pas d'angoisse, et pas de radio dans la tête pour me raconter des histoires. 

On verra si les médicaments m'ennuient vraiment pour ressentir mon corps et ma faim. Si je continue à maigrir, cela voudra bien dire que cela vient de moi, et pas du traitement. Je vais faire avec.

Ah, je suis bien contente.

[quote=redgine's cocktail]

Voilà, le RDV c'est passé hier, c'est même bien passé. Heureusement que j'avais envoyé une lettre. Il était même content, et il m'a dit que je pouvais lui écrire encore si je voulais. Je pense que je vais le prendre aux mots.  Je ne voulais plus de médicaments, mais mon diabéte est déséquilibré en ce moment.  Il voulait m'hospitaliser, mettre un traitement plus lourd, et me peser. On a pu en discuter tranquillement. Et sa tête quand je lui ai dit non pour la pesée ! A en faire un poster pour mettre dans mon bureau au travail, quel régal de le voir bouche bée et les yeux écarquillés, un vrai plaisir. Et finalement  je continue mon traitement habituel et on voit dans trois mois. La lettre c'est génial, car pas d'angoisse, et pas de radio dans la tête pour me raconter des histoires. 

On verra si les médicaments m'ennuient vraiment pour ressentir mon corps et ma faim. Si je continue à maigrir, cela voudra bien dire que cela vient de moi, et pas du traitement. Je vais faire avec.

Ah, je suis bien contente.

[/quote]

yesOh que c'est bien d'avoir osé yes

Quant à la lettre, ne dit-on pas que "écrire, c'est une façon de parler sans être interrompu" ?.

Lettre envoyée hier.