PLaisir et réconfort - 02092013

Bliss.
Abonné
Le jour ou j'ai entendu parler des troubles alimentaires comme troubles du réconfort ça m'a vraiment fait un déclic. Et pour autant tout n'a pas changé miraculeusement. Aujourd'hui je suis dans le constat qu'à force de contrôle de perfectionnisme et aussi de procrastination je ne sais plus parfois comment me faire plaisir tout simplement et me réconforter. Plutôt que de manger bien sur (ou fumer, crier, pleurer, se juger etc) J'aimerai donc ici pour celles qui le voudraient bien que nous partagions nos pistes de plaisir et de réconforts quotidiens afin de progresser dans cette voie. La pcs me permet de me poser, de mettre de la distance, de regarder les pensées. Mais plus de plaisir dans ma vie serait vraiment un top. Alors je commence: un grand plaisir pour moi est tout ce qui touche à la nature, le défilé des saisons, me coller aux arbres, voir couler l'eau d'une rivière, voler une chauve souris, pousser une fleur sur mon balcon. Les autres saisons aussi bien sur. Et vous?

Commentaires

Lavienrose.
Abonné
Je suis dans la même situation. Je suis toujours en train de me demander qu'est ce qui il pourrait me faire du bien??? La tout de suite, je réponds aller danser !!!
Mandala.
Abonné

Pour moi une grande partie de mes petits bonheurs quotidiens c'est écouter de la musique. J'ai très souvent la radio allumée, et sinon au boulot j'écoute un site (payant mais pas cher) avec mes playlists de morceaux choisis.

La musique m'accompagne dans mes moments de joie (je peux danser seule dans mon salon) et aussi dans mes moments de déprime (je peux pleurer seule dans mon salon).

izabelle
Animatrice forum

moi aussi Bliss, je me souviens, à l'an 2000, je lis une série d'articles  Zermati-Apfledorfer, et sur celui-là  :  le trouble du réconfort, c'est le grand enlightenedenlightenedenlightened   eureka (ils ont trouvé!)

 

ça veut pas dire que depuis 13 ans j'ai appris à me réconforter, ceci dit.... mais c'est une autre histoire

 

j'avais tendance à reproduire le schéma de ma mère : étouffement, sur-protection anxieuse

c'est à dire me réconforter de façon inadéquate, anxieuse......

au lieu de me réconforter vraiment, avec une présence, une écoute

 

je crois que le plus grand réconfort, finalement, c'est d'être présent à soi-même

récemment, je m'aperçois que c'est ainsi que je me réconforte le mieux : au lieu de m'envoyer une plaque de chocolat (tout comme ma mère me laissait m'empiffrer tellement elle était désemparée devant mon mal-être),  je reste un moment avec moi-même, à mon écoute, sans peur, simplement présente

deuxième point :  je commence à gérer mon niveau de stimulation-excitation,   en me ménageant des moments où je vais pouvoir être dans le silence, dans la solitude

comme un enfant que l'on met dans une ambiance calme quand on sent qu'il ne supporte plus l'excitation ambiante

 

voilà mes deux façons de me réconforter du moment, plutôt inédites pour moi, mais elles produisent un vrai réconfort, là où la nourriture ne produisait qu'une tristesse,  car elle illustrait l'incapacité de ma mère d'être dans l'écoute, l'accueil, la présence  (mange, ma fille, ça ira mieux.... moi je ne peux pas "gérer")

lEONTINE17.
Abonné

Pour ma part, Si il y a eu des périodes de ma vie où j'ai plongé dans l'oubli de moi et laissé de côté  ce qui me fait du bien, tout entière ( pour ne pas dire noyée!!) dans le sens du devoir et l'obsession maladive du perfectionnisme et de l'exigeance névrotique envers moi-même, j'ai eu cette chance  de ne jamais perdre pied et, au fond, de faire de la Pleine conscience sans savoir et avant la lettre!

par exemple, comme j'ai aussi un côté très contemplatif, ce qui m'a toujours fait du bien, c'est, surtout à la belle saison ( quand il y en a une...), d'écouter bruisser la vie: le soir, avant d'aller me coucher, j'aime me poser sur ma petite terrasse de bord de marne et  laisserles rumeurs lointaines de la ville ( et même de toute la région, car ici, la rumeur est permanente et vient de loin, Paris ayant beu être à 15 ou 16 kms). C'est doux et étonnamment poétique...

J'aime allumer des bougies dans le salon, dès que la nuit tombe, en hiver, pour la soirée et contempler la flamme, admirer leur effet magnifiant des lieux..Je suis souvent seule pour passer mes soirées et suis plutôt une fille dété, une solaire alors les soirées d'hiver qui plongent vite dans la nuit froide peuvent rapidement tourner au bluesy, chez moi! tout ce qui est lumière me rassérène et peut même me rendre euphorique,tant je trouve cela beau,vivant, inspirant( cf les Rêveries sur le feu, de Gaston bachelard!)

je viens de passer quinze jours dans le Périgord noir. gite en pleine campagne, sans aucue grande ville à proximité et donc aucune nuisance lumineuse. Et tous les soirs, sans en manquer un seul, j'ai  pu vivre des émotions formidables  grâce à un ciel profond, étoilé, avec une voie lactée fabuleuse, si proche et si lointaine! On entrait dans une autre dimension , presque mystique. Oublié que le ciel pouvait être si beau, que l'univers entier pouvait l'être!

Et puis comme Mandala, la musique me fait beaucoup  de bien .Chanter aussi, seule chez moi, accompagnant un CD de chanteur apprécié, ou désormais, avec d'autres, dans une chorale: ça, c'est un désir que j'avais depuis longtemps et je n'osais pas franchir le pas. C'est fait depuis l"hiver dernier et je pense que le programme LC a participé à mon passage à l'acte.

Mais la thérapie psy entammée il y a plusieurs années m'a aussi permis de me remettre sur le chemin ( plus régulier et plus fréquent)du plaisir, et surtout du "droit" au plaisir, du droit de penser à soi. De la necessité aussi, sous peine de vivre perpétuellement dans un équilibre falsifié, un faux équilibre et de mettre son entourage en péril ( en plus de soi!)...

C'est difficile de trouver des sources de plaisir tant qu'on n'a pas appris et compris que  c'est essentiel et vital, de se faire plaisir!  Et c'est aussi souvent parce que l'on s'est aussi coupé de ses désirs.  Désir, plaisir, deux pôles complémentaires de l'acte de vivre et avec lesquels nous avons tous ou avons eu tous, ici un peu de mal, Cercle infernal....

Mais on progresse, on progresse!

 

 

pleinedespoir.
Abonné

Hello les Dames ,

Alors moi c'est  prendre une douche et exfolier ma peau  et m'enduire ensuite d'huile pourl e corps ou de lait ( y en a des pas chers et délicieux ) puis de m'étendre 15 minutes sous la couette avant de sauter ds une tenue confortable et doudoune...

Ou alors écouter la Winterreise de Schubert par une voix d'homme voluptueuse.. connaissez vous Mathias Gern? La voix de cet homme est comme un flot de douceur qui vous enrobe! je vous assure c'eset  encore mieux que des câlins et en plus .. ni vu ni connu .. je vous  recommande aussi le lied An der Mond de Schubert... me suis carrément  arrêtée to day au bord de la route pour l'écouter.. et puis en cas d'urgence  il y a l'érable au bord de ma fenêtre qui me raconte des histoires d'ailleurs.. chez vous  il y a certainement un arbre ou un oiseau..suis  adepte des choses simples, là tout de suite, car si il faut faire 3 plombes de route  pour suer ds un club qui  sent des pieds ... c'est pas pour moi!

Et puis... parfois  je fonce chez ma copine fleuriste( à 5 minutes de chez moi) et je lui demande de me faire un bouquet selon son goùt...et on papote et parfois on se boit une coupette( bon ça c'est pas très sage).. et puis si ça va pas, j'appelle au secours ma copine l'oiseau rare de LC ( avant c'était  une jolie bulle..).. enfin bref... on a de la ressource par là....

Bisous à toutes

Maadmoiselle.
Abonné
Bonjour les filles! Comme pleinedespoir ce qui me fait du bien c'est de me chouchouter: bain, gommage, mélange maison huile végétale et huile essentielle, laisser poser des masques en buvant une tisane, m'épiler et me sentir belle pour finir :) C'est aussi un bon moyen d'éloigner les EME pendant un temps
mavo.
Marraine
Petit coup de blues en vous lisant car je réalise que en fait, je ne me fais presque jamais plaisir... autrement que par la nourriture je veux dire... Un peu angoissant ! À une époque, la cigarette était mon plaisir, mais j'ai arrêté (et je m'en réjouis !). Tout ce que vous listez, ça me parle : la musique, un gommage, me poser... Mais je ne prends presque pas de temps pour moi (sauf, depuis quelques mois, le temps passé ici, très instructif mais pas "plaisir", et les minutes de PC, très riches aussi mais que je ne range pas non plus dans "plaisir"). Alors j'ai des tas de moments agréables dans mes journées, mais à la question "qu'est-ce qui me réconforte", eh ben je suis un peu sèche ! Je vais continuer de vous lire et réfléchir un peu à cette question...
azalée.
Abonné

Ce qui me réconforte le plus (en dehors d ela nourriture ) c'est de me blottir dans les bras de mon homme.

Sinon, à pratiquer toute seule, boire une boisson chaude (thé ou tisane), lire.

Minoque.
Ancien abonné

Ce fil Bliss il nous conduit à notre poésie intérieure je trouve, merci à toi ;-)

Mavo est ce que même avec le plaisir tu ferais pas un peu de perfectionnisme :-) genre là suis contente c'est agréable mais... mais, mais, mais ben c'est que ça te fait plaisir Mavo ben oui, cherche pas plus loin ;-) ! Ah la la toujours plus, z'en voulez toujours plus :-)

Il y a un p'tit côté Amélie Poulain dans ce post, si, si regardez au début, on énumère  tout ce qu'elle aime..

J'aime bien le chat qui ronronne sur mes genoux et le bruit du vent dans les bouleaux et celui des vagues et la lumière de l'été à la montagne, et repenser à mes amours et revoir mes copines et se raconter notre vie, nos peines et nos fous rire, et faire un atelier de peinture de temps en temps, et écrire ici et là, et lire.. et enseigner à mes étudiants, les écouter, j'aime me souvenir des gens que j'aime et des moments heureux, j'aime parler pour me réconforter à quelqu'un qui m'aime et qui va me faire son plus beau sourire et à mon chéri qui aura son sourire dans les yeux et j'aime bien imaginer et rêver à des projets à tout, à rien du tout, laisser vagabonder mes pieds et ma tête et quelque fois à la maison chanter à tue tête même des paroles tristes pour le plaisir de vibrer les mots et exploser mon émotion... et même si vous pensez que je suis cinglée j'aime bien tout ça et tant d'autres choses... J'aime lire les poèmes de Prévert même encore après avoir lu d'autres poètes... J'aime aller voir des expos et me plonger dans les tableaux et quelque fois imaginer que je ferais mes trois marcheurs en sculpture dans mon jardin, je les vois bien avec leurs longues jambes, des sculptures à souder... J'en ai plein la tête et le coeur du plaisir, c'est l'abondance et si je veux je peux aussi plonger dans l'abondance de mes chagrins et de mes tristesses mais ça je l'ai trop souvent écrit, en ce moment je suis tombée dans un bain de réconfort, c'est sans fin et ça se partage aussi, c'est l'abondance du réconfort et du plaisir waouh ! Venez plonger en vous et vous ressourcer, soignez votre bienveillance... "Impose ta chance, serre ton bonheur, va vers ton risque, à te regarder ils s'habitueront"  René Char...

Moi je dis soyez assez folle pour vous aimez et être fière de vous, pas de jugement et pas de comparaison, il y en a pour tout le monde et de toutes les façons, du réconfort et du plaisir, juste de la joie d'être en vie... et suis une très grande athée ha ha, non mais !

:-) à toutes et ;-) à pleinedespoir qui est aussi cinglée que moi !

Monia

pointvirgule.
Abonné

un thé vert jasmin, un bouquin, du temps sans téléphone, ni internet....

aller faire du sport : un cours de Qi qong, de stretching....nager sous l'eau....et faire la grasse matinée!

si j'ai les moyens un massage de 1h15 chez welleda

bonne nuit

Noisette.
Abonné

Lire un bon roman (en ce moment les polars scandinaves)

Regarder le ciel se colorer de rose et d'orange le soir

Passer des heures au téléphone avec une amie

Gommage, eau fraiche, crème parfumée, masque, oh oui

Savourer un thé yogi ou un thé vert parfumé

M'offrir des fleurs

Aller chez le coiffeur et jouir du massage des mains dans mes cheveux

Ecouter du chant harmonique

Regarder les oiseaux voler, se poser, pépier, se poser encore, s'envoler en vastes bandes bruyantes et se poser dans les arbres et sur les vieux toits du centre ville, le soir à l'heure de l'apéro

Rêver, visualiser le visage de mes amis, de ma famille, leur sourire, leurs rires

Passer un long moment à observer le passage des nuages, leurs formes qui changent, y voir des personnages, des histoires

Penser à tout ce que j'ai réussi, à tous les êtres magnifiques que j'ai pu rencontrer et qui sont restés dans ma vie, et remercier l'Univers pour tout ça

Chanter

Et puis, quand je vais vraiment moins bien (mais le reste du temps aussi), méditer, et aussi écrire écrire écrire écrire...

pointvirgule.
Abonné

merci Noisette!! bien sur écrire, écrire, faire des jeux d'écriture avec des amies!....

Flowerbomb.
Abonné

Très bonne idée ce post, Bliss.

Ces derniers mois (depuis le décés de mon papa en décembre), rien ne me réconfortait.

maintenant, depuis que je suis partie en vacances, j'ai décidé que mon optique devait changer et que je devais renouer avec ce qui me faisait plaisir et surtout me recentrer sur moi-même.

J'en ai profité pour reprendre la PC, que je n'arrivais plus à pratiquer et cela m'a fait un bien fou. Voilà l'un de mes plaisirs.

Etonnamment, j'ai perdu du poids pendant ces vacances (oui, oui !!), et depuis que je suis rentrée j'essaie de conserver ce bien-être.

je continue la PC, j'ai repris le fitness et mes bouquins, voiléà mes plaisirs.

Je vais aussi tâcher de ne plus me faire envahir par les sentiments des autres, notamment par ceux de ma soeur qui n'arrive pas à faire le deuil de notre père. Je lui ai alors conseillé de consulter une psy pour se faire aider, car moi, je n'y arrive plus.

Patience
Marraine

- Prendre une douche. J'ai un souvenir mémorable de la première fois où je me suis rendue compte à quel point prendre une douche me faisait du bien. J'accroche le pommeau tout en haut et, dès que l'eau se met à couler sur mes cheveux et mon visage, j'ai la sensation d'être lavée de toute tension...

- Danser, faire de la zumba ou toute autre activité du corps en musique. Ca, ça met mon cerveau et mes émotions en veilleuse !

- Quand il fait beau, prêter attention aux rayons du soleil qui me chauffe la peau...

- Faire l'amour !

- Pleurer, parfois...

C'est vrai que ce n'est pas si facile que ça, de lister ce qui me procure du plaisir...
Mais je me rends compte que ce sont les activités qui sollicitent le corps (ses sensations et ses mouvements) qui me font du bien...

Totom.
Abonné

Marcher  ...

Me poser avec une revue ...

Faire des montages photos

Jardiner ...

Ne pas avoir d'horaire

En une phrase : PRENDRE LE TEMPS DE VIVRE ....c'est si rare 

Noisette.
Abonné

Ah oui, aussi :

Ne pas se préoccuper de l'heure, suivre le soleil et la lune

Faire l'amour bien sûr ou me faire plaisir

Et, tous les matins et soirs, quand je vais prendre le train, traverser le square et inspirer l'odeur des arbres, de la terre, sentir le sable sous mes pieds et observer un moment les cygnes et les corneilles... et regarder aussi les autres gens qui profitent de la nature en même temps que moi... ou, au contraire, être la seule et en profiter deux fois plus

Laisser l'Iphone décider pour moi de la prochaine chanson qu'il va me faire écouter

Répondre au sourire d'un ou une inconnue

Me faire siffler dans la rue

Ecouter l'eau qui coule aussi... ça m'apaise : la pluie, une fontaine, un ruisseau

... je pourrais en rédiger un livre de tous les petits plaisirs du quotidien... je suis fermement persuadée que la joie de vivre vient surtout de là...

Et c'est important aussi d'en être reconnaissante et de remercier (la vie, l'univers, Dieu, soi même... comme on veut). Il parait (c'est scientifique :) que les gens qui pratiquent la gratitude sont plus heureux et en meilleure santé.

Bliss.
Abonné
Merci pour vos contributions! en fait ces jours je me sentais tellement mal que je en savais plus comment faire..... J'ai aussi toutes ces ressources et stratégies mais dans le fond quand je me sens au fond du trou je n'ai même pas l'idée de mettre de la musique prendre un bain etc. bon là ca va nettement mieux déjà j'ai pu dormir (5 nuits à 2-3h c'est pas top pour la moral) en allant chez l'accupuncteur. Finalement le plaisir, me faire plaisir est une attitude intérieure ui va entrainer certains comportements (musique danse etc). Mais l'attitude de base de respect de soi, de profonde conviction d'être un être humain bon qui a le droit de vivre, d'aimer et d'aprécier c'est ca qui pèche chez moi parfois. Ensuite quand je suis dans cet état de me sentir profondément humaine alors c'est plus facile de mettre du plaisir partout. Dans le fond depuis ce matin je n'ai rien fait d'exceptionnel mais j'ai eu un plaisir intense à: Le contact de mon oreiller le matin au réveil surtout jour férié sans sonnerie! Dàguster un deuxième café après le premier juste pour el goût le corsé. Enfiler un jogging moelleux et confortable pour trainer. Me réjouir du rendez vous avec une copine. Et vraiment vraiment vraiment cultiver la gratitude ce que je fais habituellement mais là je crois que ca avait un peu disparu sous les constants rappels de mes rh à mes incapacités mes difficultés les rapports mensongers etc......finalement j'y ai cru et me suis coupée du plaisir.
Noisette.
Abonné

Je sens que tu reprends du poil de la bête, Bliss :) Bravo à toi, et ne lâche plus le fil.

N'écoute pas ceux qui te jugent, ce sont eux mêmes qu'ils jugent sans s'en rendre compte. Tu n'es pas ce que les autres disent de toi (enfin ceux qui ne sont pas bienveillants).

pleinedespoir.
Abonné

Ben non , moi y en a pas être cinglée belle Monia, juste un peu débordante....

alors là je me rends compte que  je suis sans arrêt entrain de chercher comment me faire plaisir .. des petits trucs , des petits moments ... 3 gouttes d'essence de lavande sur les oreillers propres.. une nouvelle lessive qui sent bon ..

une petite balade au soleil..

Biz

pleinedespoir.
Abonné

T'en fais pas mavo je fus longtemps comme toi et puis tout à coup je me suis dit ... mais pourquoi pas essayer autre chose!? je suivais ww et une participante m'avait fait rire car l'animatrice conseillait de par ex s'acheter un bouquet de jonquilles et voilà la collègue dépité qui lui répond du tac au tac "oui ,mais les jonquilles ça se mange pas !! "On avait ri mais  un peu jaune car on en était toutes là et j'y suis encore parfois mais j'essaie vraiment de diversifier...

Et ça vient... se remplir de sons magnifiques entendus ... se remplir d'air frais ... de lecture car c'est bien cela parfois c'est combler un vide sensitif.. pourquoi alors seulement la nourriture...?se remplir de bien être en s'allongeant sur le canapé et

Sentir la détente nous envahir...

ça vaut le coup d'essayer

Patience
Marraine

[quote=Bliss] Finalement le plaisir, me faire plaisir est une attitude intérieure qui va entrainer certains comportements (musique danse etc). Mais l'attitude de base de respect de soi, de profonde conviction d'être un être humain bon qui a le droit de vivre, d'aimer et d'apprécier c'est ca qui pèche chez moi parfois.[/quote]

Tu as raison, Bliss. C'est une attitude intérieure, tout ça...

Ca me fait penser à ma mère. C'est une femme qui est quasiment toujours dans le plaisir. Elle profite du temps, même s'il passe trop vite à son goût. Elle profite du fait d'être là, tout "simplement". Même quand quelque chose la tracasse et qu'elle éprouve des choses inconfortables et désagréables, elle supporte car "après la pluie vient le beau temps", dit-elle.
Et son autre adage fétiche c'est : "ose !".

Oser se donner le droit de goûter aux plaisirs, aux bonheurs...
C'est souvent ce que je me dis. Et je pense que c'est la plus belle valeur que ma mère cherche à nous inculquer... preuve à l'appui !

Alors je te souhaite d'oser, même si les vents sont contraires.

Au plaisir de te lire

 

Bliss.
Abonné
Là je me fais super plaisir en faisant faire ses devoirs à mon petit voisin qui a redoublé et déteste l'école. C'est un super môme plein de ressources, très sympa, mais juste personne ne lui a appris à apprendre ni qu'on pouvait y trouver du plaisir!!!!!!! Bon la conjuguaison j'ai survécu là les maths c'est un défi perso. Mais du plaisir pour moi en tous cas, dans l'attitude. Et puis de l'éervement en moins pour ses parents. Sinon plein de plaisir cette journée, étendre mon linge mouillé (sisisi), manger au bord du lac avec le soleil, téléphoner avec une copine, tous ces petits riens que je ne vois même pas parfois quand le grisaille intérieure masque tout.
Haut de page 
X