Qui a eu ou a des soucis d'addiction au sucre qui ont diminué avec LC? - 07042014

eidole.
Abonné

Bonjour,

Je suis nouvelle depuis hier. J'avoue que je navigue un peu...

Je souhaiterais avoir des témoignages de personnes addictes au sucre et qui ont réussi à vaincre ce probléme grâce à LC.

Après plusieurs régimes (restrictifs surtout) et une sleeve, je reprends mes kilos, pas doucement, mais sûrement (environ 15 kilos en un an).

Je suis gourmande et je mange du sucré tous les jours (goûters et choco le soir). Je souhaite aujourd'hui vaincre ce trouble alimentaire, manger un carré de chocolat sans finir la tablette, prendre un ou deux gâteaux sans en manger 10...et je suis du genre à prendre 1 kilo en mangeant un smarties....

Merci d'avance. 

Commentaires

titelilidu27.
Abonné
Bonsoir eidole et bienvenue Alors je suis la depuis 3mois et au début de Lc j'étais comme toi j'avais une 10aine d'eme par jour aujourd'hui j'ai des jours ou j'en ai pas et je pe suis réellement restreinte de moi meme sur les quantitées de sucrerie car je sais que j'en dispose autant que je veux...alors tu es au bon endroit petit a petit tu verras de toi meme que tu en auras moins besoin car ton corps te le fera comprendre en l'écoutant tu vois au début j'etais du genre a manger un lot de 2barres de kinder bueno voir meme une.2eme lot de 2 (4barres en 5minutes) aujourd'hui j'ai pas encore atteint l'etape de la degustation des aliments tabous et deja quand je mange ses produits sans faim...je m'arrete a 2ou3 plot du kinder bueno et je range le reste je grignote presque plus pourtant j'étais du genre 4-5repas /jours aujourd'hui j'ai des jours ou je tourne a 2repas si j'ai pas faim donc j'ai tres peu perdu jusqu'a l'hors mais j'ai repris gout pour certaines choses comme la marche à pied...la piscine...le plaisir de s'écouter et de prendre du temps pour moi et j'en oublie... Tu es au bon endroit pour te redecouvrir... Au plaisir de te lire...
mavo.
Marraine
Bonjour eidole, bienvenue, Ce que que tu appelles addiction au sucre, c'est très probablement ce que tu trouveras ici sous le nom d'EME, envie émotionnelle de manger. C'est ce qui nous fait manger "sans faim", et bien souvent sans fin aussi ! Et c'est l'objet de très nombreux exercices que tu découvriras au fil de l'eau. Pour répondre à ta question, je cohabite désormais très bien avec des tonnes de chocolat et gâteaux à la maison. Même avec des paquets de M&M's parfois ! Même avec un apéro aux noix de cajou... Donc oui, ici, on apprend à faire la paix avec l'alimentation, au cours des repas et hors des repas. Bon chemin !
izabelle
Animatrice forum

oui moi !!!   et totalement d'ailleurs

à savoir qu'à une époque, je me faisais un dessert maison par jour,  jétais miss  "bec sucré"

 

aujourd'hui les desserts ne m'intéressent plus, j'aime bien en faire pour mes amis, mais à part ça, moi j'en ai perdu le goût,  ou alors j'en mange une cuillère

par ex l'autre jour j'ai fait un tiramisu, j'en ai mangé une cuilllère, très bon, mais pas envie de plus....

 

il ne s'agit pas tant de "vaincre" ce trouble alimentaire  que de le comprendre

sur LC, on appelle ça en effet des EME envies de manger émotionnelles

elles servent surtout à "éviter" de ressentir certaines choses, à l'intérieur, certains ressentis ou émotions  (pour ça que ça s'appelle émotionnel)

du coup, on apprend ici à développer un autre rapport à nos émotions, nos états intérieurs : accueil, acceptation, dédramatisation, et se centrer sur le moment présent, notre corps, ses besoins, ses sensations

je te souhaite un bon parcours et plein de découvertes!

Evelyne2212.
Abonné

Moi, moi, moi.

Du sucre, encore du sucre, toujours du sucre. Jusque sur les petits pois dans mon assiette ! devil

Après autant d'années à ne manger que du sucre, évidemment il y a problème qui dépasse le cadre des EME.

Donc, avec l'aide d'un nutritionniste ( pas un diététicien !, parce dans ce mot, on entend diète !!!), je sais que je ne dois plus manger de sucre le matin mais le plus tard possible dans la journée. Donc, j'attends le goûter, heure à laquelle mon corps arrive à ne pas faire de pic d'insuline, ni d'hyper, ni d'hypo et je mange ce que j'ai envie. Et grâce à LC, je me contente d'un petit peu, sans restriction, parce que mon esprit est vite satisfait puisque je peux faire ce que je veux.

Par contre, il m'arrive encore d'avoir des vraies EME et, de nouveau grâce à LC, je les repère très facilement. Je n'arrive pas toujours à éviter de manger du sucre parce que le monde ne s'est pas fait en un jour, mais je progresse.

Puis, maintenant, je sais que si j'exagère, le diabète me guette, je deviendrais un oiseau pour le chat. no

Pattie.
Ancien abonné

[quote=eidole]

manger un carré de chocolat sans finir la tablette, prendre un ou deux gâteaux sans en manger 10...

[/quote]

Oh que oui, c'est possible ! Je suis aussi fan du sucre. Je suis inscrite depuis fin août, et j'ai appris, au fil des étapes, à ne pas avaler un carré de chocolat en une fois (mon minimum, quand je suis pressée, c'est quatre bouchées). J'ai appris que les deux premières bouchées sont dignes de mes espérances, et que les deux suivantes sont bof, et que le deuxième carré n'est vraiment pas terrible (autant prendre du chocolat bas de gamme sous plastique en bas du rayon). Et que si j'attends ma prochaine faim, le chocolat redevient délicieux (enfin, la moitié du carré). Pareil pour les gâteaux. Au fil des étapes, j'ai appris à les manger, et pourquoi en manger 10 si 9 n'ont pas de goût ?

Le goût est un excellent guide, surtout pour les gourmands, et surtout pour les aliments très sucrés et très caloriques. A midi, cantine, il y avait du gâteau basque. Il n'était vraiment pas terrible, mais miam, du sucré ! A la moitié, il n'avait pas de goût, même avec la meilleure mauvaise foi du monde. Il y avait énormément de bruit, j'étais fatiguée, j'en avais marre, et mon attention était sollicitée toutes les 5 secondes. Les pires conditions pour écouter les sensations alimentaires qu'on apprend à connaître grâce à Linecoaching. Et pourtant, j'ai laissé un bon quart de mon gâteau. Parce que si le goût n'y est pas, ben le goût n'y est pas. Si j'aime les aliments sucrés, c'est pour le goût. Sans le bruit, la fatigue et les sollicitations, je pense qu'en deux bouchées, j'aurais abandonné le gâteau. Déjà, je ne me serais jamais servie une tranche "classique". Ma tranche aurait été plus fine. Et même... à ce moment-là, j'aurais adoré avoir une orange !

Ca, c'est pour les moments hors EME. Pendant une EME, quand je mange, le goût passe au second plan (mais il reste présent - ou absent !). Mais parfois, je m'arrête, perplexe. Je suis perdue, il n'y a plus le goût, je ne sais plus pourquoi je mange. Parfois, ça me déstabilise un peu, et du coup je continue à manger. Parfois, je m'arrête. Mais c'est un progrès gigantesque : avant, je ne me posais même pas la question. Avant de découvrir cette histoire (vraie !) du goût qui change, je croyais que ma tablette de chocolat était délicieuse d'un bout à l'autre ! Que seul mon estomac me limitait.

Je te souhaite un bon parcours sur LC, plein d'expériences et de découvertes !

eidole.
Abonné

Je vous remercie toutes pour vos réponses. Vos témoignanges sont super motivants!

Je n'en suis qu'au début de LC et j'avoue être un peu larguée...je remplis juste mon carnet et fais les exercices avec le coach. 

Les EME, je ne me suis pas encore confrontée véritablement à ça, via LC.

Je sais que je mange aussi à cause de mes émotions mais pas que...enfin je crois...je ne gère pas tout ça...En effet, quand je goûte (et le soir ou qd j'ai faim et la flême de préparer un repas), je crois que je ne fais absolument pas attention au goût...j'avale, je gloutonne...

Depuis 4 jours de LC, je me concentre sur ma faim, je mâche et j'ai diminué le goûter du matin et le chocolat.

Mais ayant toujours fait  des régimes restrictifs et étant trèèèès excessive, j'ai alterné grande période de lâcher prise où je ne contrôle absoluement pas la nourriture, soit petite période où contrôle ++ et restrictions et frustrations et craquages et reprise de poids...bref....comme beaucoup ici sûrement...ça fait plus de 10 ans que je fonctionne comme ça et plus ça va, plus je prends du poids...

Pouvez vous me dire à qui je dois m'adresser pour savoir ce que je dois faire en parallèle à ce que je fais actuellement via LC?

Quand est ce que je vais travailler sur mes EME?

Merci!!!

 

eidole.
Abonné

Je vous remercie toutes pour vos réponses. Vos témoignanges sont super motivants!

Je n'en suis qu'au début de LC et j'avoue être un peu larguée...je remplis juste mon carnet et fais les exercices avec le coach. 

Les EME, je ne me suis pas encore confrontée véritablement à ça, via LC.

Je sais que je mange aussi à cause de mes émotions mais pas que...enfin je crois...je ne gère pas tout ça...En effet, quand je goûte (et le soir ou qd j'ai faim et la flême de préparer un repas), je crois que je ne fais absolument pas attention au goût...j'avale, je gloutonne...

Depuis 4 jours de LC, je me concentre sur ma faim, je mâche et j'ai diminué le goûter du matin et le chocolat.

Mais ayant toujours fait  des régimes restrictifs et étant trèèèès excessive, j'ai alterné grande période de lâcher prise où je ne contrôle absoluement pas la nourriture, soit petite période où contrôle ++ et restrictions et frustrations et craquages et reprise de poids...bref....comme beaucoup ici sûrement...ça fait plus de 10 ans que je fonctionne comme ça et plus ça va, plus je prends du poids...

Pouvez vous me dire à qui je dois m'adresser pour savoir ce que je dois faire en parallèle à ce que je fais actuellement via LC?

Quand est ce que je vais travailler sur mes EME?

Merci!!!

eidole.
Abonné

Je vous remercie toutes pour vos réponses. Vos témoignanges sont super motivants!

Je n'en suis qu'au début de LC et j'avoue être un peu larguée...je remplis juste mon carnet et fais les exercices avec le coach. 

Les EME, je ne me suis pas encore confrontée véritablement à ça, via LC.

Je sais que je mange aussi à cause de mes émotions mais pas que...enfin je crois...je ne gère pas tout ça...En effet, quand je goûte (et le soir ou qd j'ai faim et la flême de préparer un repas), je crois que je ne fais absolument pas attention au goût...j'avale, je gloutonne...

Depuis 4 jours de LC, je me concentre sur ma faim, je mâche et j'ai diminué le goûter du matin et le chocolat.

Mais ayant toujours fait  des régimes restrictifs et étant trèèèès excessive, j'ai alterné grande période de lâcher prise où je ne contrôle absoluement pas la nourriture, soit petite période où contrôle ++ et restrictions et frustrations et craquages et reprise de poids...bref....comme beaucoup ici sûrement...ça fait plus de 10 ans que je fonctionne comme ça et plus ça va, plus je prends du poids...

Pouvez vous me dire à qui je dois m'adresser pour savoir ce que je dois faire en parallèle à ce que je fais actuellement via LC?

Quand est ce que je vais travailler sur mes EME?

Merci!!!

eidole.
Abonné

Aheum....désolée pour ce bug...

excessive???? cool

Viktoire.
Abonné

Bonjour Eidole et bienvenue dans la communauté LC.

Les programmes sont personnalisés en fonction des réponses que tu as données au questionnaire. Aussi nous n'avançons pas toutes de la même façon. Si tu cliques sur "Sommaire de mon parcours alimentaire" juste au dessus de Parcours Alimentaire. (en vert) tu verras en grisé ton futur programme.

Pour le moment tu es en phase d'observation et dois remplir ton carnet. Au début cela surprend car ce n'est pas habituel ; rien à voir avec les régimes. Cette observation est importante car elle te fait prendre conscience de ton comportement vis à vis de l'alimentation, des quantités mangées. Tu découvriras les différentes étapes en fonction de ton programme dont le travail sur les EME (Envie Emotionnelle de Manger).

En attendant, tu peux lire les tchats des experts ou du groupe "Je démarre le programme" ; il y en a un ce-soir à 17h15 avec le Dr Apfeldorfer. Si tu ne peux pas y participer tu peux les lire en différé. 

La participation au forum est aussi très enrichissante et t'apportera sûrement des réponses aux questions que tu te poses.

En cas de besoin il y a les coach que tu peux contacter par mail et qui te répondent en général sous 24/48 h.

Bon début à LC et bonne continuation. A bientôt.

izabelle
Animatrice forum

pour l'instant normal que tu remplisses ton carnet

en fait, tu commences, avec cette activité, à porter attention à tes sensations alimentaires et aussi à ce qui t'empêche d'y porter attention ou de les suivre

c'est vraiment une démarche progressive pour placer son corps au centre de l'acte alimentaire

le travail sur les EME se fait en effet pas au même moment pour tout le monde

pour les mangeurs "très" émotionnels, comme moi, c'était la deuxième étape...  pour d'autres, ça va être après, après avoir déjà travaillé la faim....

mais déjà après la première semaine d'observation, tu vas découvrir la respiration de pleine conscience et c'est là l'outil de travail principal que l'on met en place

en ce moment, pour toi c'est la mise en place... eh bien c'est très important

bravo de te centrer sur ta faim, de déguster... tu es en train de mettre de bonnes bases à ton programme, ne sois pas trop pressée

c'est dur, je sais!

à +

eidole.
Abonné

Merci Izabelle pour ces informations. 

Je ne sais pas si c'est normal mais je suis un peu perdue et l'impression de naviguer à vue. Pas évident.

Je maigris déjà et ça me booste. Je sais qu'il faut surtout se concentrer sur sa faim mais perdre du poids m'encourage fortement.

izabelle
Animatrice forum

oui c'est normal d'être un peu perdue

d'un autre coté c'est peut-être pas plus mal, car je ne sais pas si tu fais partie du club des   "hyper-controleurs", mais quand on cherche trop à maitriser les choses, on finit par stagner plus qu'avancer

si tu navigues à vue et que tu maigris, c'est que tu as tout bon!!!!

laisse toi cette incertitude -là,  découvrir ta faim peu à peu

bien sûr la perte de poids est motivante, mais parfois on stagne un peu, par paliers, donc garde dans ta tête cette centration sur les sensations alimentaires de ton corps

suis simplement le programme sans trop te poser de questions, surtout si tu maigris, c'est que tout va bien

les choses vont se mettre en place progressivement

bonne continuation

sorci.
Abonné

Moi aussi je suis plutôt bec sucré, bien que mes EME n'aient jamais été trop fortes, j'en avais toujours avec du sucré.

Ce qui est appréciable aussi au fil du programme, c'est de se dire que même si on n'a pas perdu un gramme en montant sur la balance un matin, on sera capable de s'en moquer comme de sa première couche culotte ! Si je n'ai pas perdu cette fois, pas grave, je laisse faire les choses, je me sens tellement mieux dans ma tête depuis que la nourriture n'est plus un problème... Et quand on est mieux dans sa tête, on est mieux dans son corps ! Bon courage !

eidole.
Abonné

Je lis souvent que la majorité des personnes souffrant de troubles du comprt alimentaire, veut tout contrôler...Je ne me reconnais pas du tout...au contraire, je ne contrôle absolument pas mon poids, mon alimentation. Ni ne veut contrôler toute ma vie. Je ne suis pas perfectionniste ni rigoureuse. Par contre, à chaque fois que j'ai fait un régime, j'étais dans l'excès...inverse....plus manger d'aliments/plaisir...

Je ne me pèse que lorsque j'ai décidé de me prendre en mains. Du coup, à chaque fois, énorme surprise en voyant les chiffres sur la balance!

On se demande souvent comment on a fait pour en arriver là...vous aussi? trop de laisser aller...et je connais aussi bcp de femmes qui contrôlent leur alimentation pour ne pas avoir de pb de poids. Donc il faudra gérer toute sa vie...et cette idée me déprime...parce que pour moi, manger sans contrôler, c'est vivre, profiter, faire la fête...c'est débile...devil

FRED73
Marraine
En fait la perte de contrôle que tu connais est liée au contrôle. Dans les périodes où tu te prend en main tu contrôle ton alimentation. Comme tu te rends bien compte qu'il est impossible de toujours contrôler tu connais une perte de contrôle. Quand il n'y a pas de contrôle, il n'y a pas de perte de contrôle ! Tu penses que pour perdre du poids il faut contrôler son alimentation et comme cela te semble impossible, et tu as raison c'est impossible, tu pars dans l'excès inverse. Mais la solution est dans l'écoute de ses sensations alimentaires, dams l'écoute de son corps. L'écouter pour se rendre compte que l'on a plus faim. L'écouter et lui faire confiance !
eidole.
Abonné

Oui complètement Fred73....c'est ça...

Je n'ai pas envie de ce contrôle sur mon alimentation parce que ça me "bouffe"...

J'espère vraiment pouvoir vivre plus légèrement (dans les deux sens, ahumm..) et surtout manger ce que je veux.

Merci pour vos témoignages et vos conseils!

izabelle
Animatrice forum

en fait tu ne contrôles pas ton alimentation, mais tu contrôles...... tes émotions!!!

avec la nourriture....

les mangeurs émotionnels sont de grands controleurs émotionnels car pour eux controler leurs émotions passe avant controler leur alimentation

mais c'est vraiment une habitude, un réflexe, de toujorus "éviter" les émotions pensées ou ressentis désagréables "rabat-joie"

mais on ne peut pas être que joie, l'être humain traverse des hauts et des bas

quand on veut toujours être au top, émotionnellement, on finit par donner à la nourriture une place qui n'est pas la sienne, genre un "anti-dépresseur"  ou anxiolytique

quand on n'a plus besoin de controler ses émotions parce qu'on a amélioré la relation avec elles, eh bien la nourriture reprend sa vraie place : se nourrir, simplement, avec du plaisir

mais plus besoin de nourriture-médicament

Evelyne2212.
Abonné

C'est tellement vrai ce que dit Izabelle. Depuis que je suis inscrite et que j'apprends à ne plus me laisser submerger par mes émotions, je trouve que mon obsession du sucre à diminué.

Et c'est tellement agréable de ne plus avoir peur d'avoir faim.

Il me semble que je deviens "normale" (sans le sens de mon rapport à la nourriture évidemment), du moins, je suis sur le bon chemin pour le devenir.

eidole.
Abonné

C'est vraiment ça oui....

Je pense que je contrôle effectivement mes émotions et ça m'a permis d'être forte. Le souci, c'est que je suis aussi sous antidépresseurs et ça fait beaucoup : médicaments et nourriture...

Et puis laisser passer ses émotions, pour éviter d'y faire face, ça m'arrange aussi.

Je n'aime pas ne pas aller bien. Comme tout le monde , oui, sûrement....

C'est en tout cas, agréable d'échanger ici. Merci

izabelle
Animatrice forum

bravo Evelyne!!!

oui Eidole, c'est comme tout le monde, mais  "nous"  un peu plus que la moyenne, qu'on n'aime pas   "ne pas aller bien"

je peux te dire qu'avant, j'allais toujours bien, et même ça arrangeait un peu tout le monde....

mais alors je mangeais, ça oui.....

maintenant parfois je suis stressée, parfois je suis triste, parfois je suis en colère, mais je suis quand même la plupart du temps  "bien"

simplement pas en permanence

quand je ne vais pas bien, maintenant, c'est désagréable, mais ce n'est pas intolérable....  et surtout ça dure peu de temps, parce que je laisse mes émotions vivre et mourir d'elles-mêmes  et on s'aperçoit bien vite qu'auparvant on dépensait beaucoup d'énergie pour "faire partir" un truc qui n'est pas si méchant (l'émotion) et qui de toute façon part de lui-même bien plus vite quand on n'y attache pas tant d'importance

pour te résumer, avant quand je ne l'allais  "pas bien"  c'était à éviter, donc tout moyen est bon, y compris avaler une plaque de chocolat...

aujourd'hui quand je ne vais "pas bien" ce n'est pas si grave, je n'ai plus besoin de chocolat et surtout ça ne dure pas longtemps

en fait je me suis réconciliée avec mes émotions,  je les pensais "dangeuresus"  ou "honteuses"  alors qu'elles ne sont ni l'une ni l'autre,  au contraire quand on commence à les comprendre elles nous donne de précieuses indications et qq armes pour agir...

allez, bon courage!!!

Evelyne2212.
Abonné

Hier soir, souper chez des amis.

Et la maîtresse de maison qui est tout le temps à me demander si j'ai eu assez, tu es sûre ?, tu ne veux pas en reprendre ? Il m'en reste, tu sais !

Mais, elle m'énerve à vouloir me remplir mon assiette tout le temps.

Et ce matin, je comprends. J'ai mangé la même quantité que tout le monde, un portion de chaque service et je n'avais pas envie d'en reprendre. Ca l'a troublée parce qu'auparavant, j'en aurais repris. Jusqu'au dessert, j'ai mangé la même chose que tout le monde et c'était très chouette.

Pire, je suis partie de chez moi en oubliant de mettre dans mon sac un biscuit ou deux que d'habitude je vais manger en cachette dans les toilettes.

Je fais ainsi le constat que je commence vraiment à changer. Merci LC.kiss

Miss Isa.
Abonné

Hier soir, idem j'ai également soupé chez des amis. A l'apéro je me suis contentée de grignoter quelques morceaux de choux fleur crus et des tomates cerises ( heureusement ça faisait partie de l'assortiment ). Par contre le plat c'était du couscous maison et j'avoue que j'ai eu un peu de mal à être vraiment à l'écoute de mes sensations. J'ai mangé plus de viande que d'habitude et j'ai repris plus par tentation que par réel besoin, je n'ai pas pris de dessert c'était de la glace avec chocolat fondu et crème fraiche mais j'ai accepté un yaourt qui ne me faisait pas plus envie que ça pour faire comme tout le monde. J'ai ressenti de l'inconfort et une digestion plus difficile. Je suis inscrite sur LC depuis le 23 mars je suis encore au début du parcours et il y a encore du travail, je me rends compte que je ne parviens pas encore à lacher prise, oui, je laisse venir la sensation de " faim " avant de manger mais je garde encore un contrôle sous jacent, je l'avoue.

Bon dimanche à tous wink

monautrevie
Marraine

Courage Miss Isa, ça va venir.

Etre déjà être à l'écoute de ses sensations alimentaires, essayer d'y répondre du mieux qu'on peut dans l'instant présent, c'est déjà une grande avancée.

Les choses vont se mettre en place progressivment et bientôt tu seras une pro des sensations alimentaires et ainsi tu pourras aussi accepter de te faire plus confiance dans le respect de ses sensations. Un pas puis l'autre, patience. Il est difficile d'effacer d'un coup de baguette magique (même celle de LC) des anées et des années de restriction cognitive, de maitrise totale en matière alimentaire et de fausses croyances.

Manger au-delà de sa faim, par gourmandise, par manque d'attention...ça arrive à tout le monde, même aux mangeurs régulés. Assurer sa régulation énergétique en étant attentive aux signaux que nous envoie notre corps est le moyen le plus simple pour ne pas en garder de trace.

izabelle
Animatrice forum

oui, on n'est pas obligé non plus de faire  "mieux" que la plupart des mangeurs régulés

dépasser sa faim quand on est invité c'est quand même hyper fréquent....

plats inhabituels, voire exceptionnels, abondance de mets, convivialité, ne pas froisser.....

je crois qu'il ne faut pas non plus se mettre la barre trop haut

Patience
Marraine

Je rejoins ce que dit izabelle : on mange souvent au-delà de sa faim quand on est invités.
Hier c'était aussi le cas pour moi. Et moi aussi j'ai dépassé la barre de ma satiété.

Mais dans ces cas-là, comme toujours : attendre la faim...

Au plaisir de vous lire !

eidole.
Abonné

Je ne me sens pas concernée lorsque vous parlez de "contrôle", "restrictions". Au contraire! Moi je ne contrôle pas du tout mon alimentation, ma faim. Je pourrais manger tout le temps. Je suis gourmande et si j'ai du sucre à ma disposition, je tape dedans non stop.... aujourd hui, je "contrôle" le sucre et ma faim. 

Mais comment fait on quand on est gourmande....on doit contrôler tte sa vie? parce qu'on parle d'émotions, mais lorsque je mange du sucre, je peux être super bien, en famille etc...pas besoin de déprimer pour manger...

grrrr.....déprimant

lorraine
Marraine

eidole, tu écis

"Je ne me sens pas concernée lorsque vous parlez de "contrôle", "restrictions". Au contraire! Moi je ne contrôle pas du tout mon alimentation, ma faim. Je pourrais manger tout le temps. Je suis gourmande et si j'ai du sucre à ma disposition, je tape dedans non stop.... aujourd hui, je "contrôle" le sucre et ma faim. 

Mais comment fait on quand on est gourmande....on doit contrôler tte sa vie? parce qu'on parle d'émotions, mais lorsque je mange du sucre, je peux être super bien, en famille etc...pas besoin de déprimer pour manger...

grrrr.....déprimant"

 

Se sentir heureux c'est une émotion aussi...et bien sûr que cela peut nous faire manger plus...la convivialité avec la joie, l'excitation d'être ensemble aussi

On peut aimer manger et ne pas manger tout le temps pour autant. Les mangeurs régulés sans troubles de comportement alimentaires peuvent ne pas  manger même leur gâteau préféré, quand ils n'ont pas faim, se le réserver pour plus tard

Manger par gourmandise quand on n'a pas faim reste une envie de manger émotionnelle (EME)...

 

Ou en mange trop (et de fait on grossit) parceque l'on ne sait pas bien ressentir sa sensation de faim

Ou on sait qu'on a pas faim mais on mange quand même par ennui, fatigue, stress, tristesse, sentiment de culpabilité ou de honte, joie etc.

 

Au fil du temps et des étapes du parcours alimentaires tu vas apprendre à repérer faim, sasiété et à ne manger (le plus souvent )que lorsque tu as faim et à t'arrêter (le plus souvent) quand la sasiété est là. Tu vas apprendre aussi à te familiariser avec toutes émotions et autres états, et à ne plus systématiquement manger en réponse.

Bref, le parcours alimentaire et le programme en général te permettront de mieux te connaitre, d'être plus reliée à toi même (tes sensations corporelles et émotionnelles)

Tu viens à peine d'arriver....Tu vas découvrir le programme jour après jour.

Belles expérimentations à toi

PS : pour répondre à tes questions de départ dans le premier post :

Perso je ne savais pas commencer un paquet de biscuits sans le finir. Maintenant j'en ouvre quasi plus ou alors pour prendre un biscuit et calmer une petite faim (je ne grignote plus en dehors des repas) Idem pour le chocolat (j'avoue que juste un carré j'ai du mal !)  Pourtant j'étais, je suis encore très très bec sucré Fasi toi confiance, fais confiance en LC

izabelle
Animatrice forum

oui, moi aussi longtemps, j'ai le plus  "mangé" quand j'étais dans des situations agréables, genre avec des amis,  là je partais vraiment en cacahouète....

je me suis aperçue depuis qq mois que c'est parce que cela me générait une excitation telle qu'en fait je me "calmais"  en mangeant plus que de raison

maintenant que j'en ai pris conscience, je n'ai plus besoin de manger autant, je m'autorise simplement à être dans un état plus alerte, plus excitée

ce n'est pas la déprime qui nous incite à manger, d'ailleurs dans mon cas la tristesse est à peu près la seule émotion qui ne me fait pas manger

par contre l'excitation m'incite plus à manger, ainsi que le stress

ce sont des émotions qui, si on n'y est pas habitué,  on peut avoir envie de 'calmer"

 

écouter sa faim, ce n'est pas se controler

mais avoir envie de manger, sur-manger, c'est généralement toujours pour se calmer

une fois que l'on a appris à accepter ce que l'on ressent et qu'on n'a plus besoin de se calmer avec la nourriture,   eh bien réellement écouter sa faim  ce n'est vraiment pas du contrôle, c'est juste naturel, automatique

on n'a simplement  "plus envie"  de manger au delà de sa faim

parce qu'on n'a plus besoin de se calmer, alors on mange juste pour calmer sa faim,    mais pas le reste....  pas l'excitation, le stress,  les sentiments provoqués par l'interaction avec les autres

 

et manger à sa faim n'empêche pas la gourmandise,  on peut manger d'excellentes choses en ayant faim.... et profiter vraiment!

 

pour l'instant ça te semble un peu lointain, mais je te promets que j'ai fait ce chemin et oui... ça marche

aujourd'hui quand je suis avec des amis, famille, des repas de fête,   je n'ai plus besoin de calmer autre chose que la faim par la nourriture

donc je mange comme tout le monde

mais je suis gourmande.... donc je ne mange que des choses  bonnes!

X