Success story - 02092012

tamar.
Abonné

 

Rebonjour tout le monde, après deux mois à l’étranger avec une connexion très lente et très intermittente ne me permettant plus de baguenauder sur le forum. Bonjour donc et au revoir. Oui, l’heure est venue de couper le cordon ombilical (ne nous sentons-nous pas comme une grande famille ?) et de voler de mes propres ailes.

J’ai vraiment passé un bon moment sur LC. J’ai profité de tout, et comme je suis toujours à la recherche du pourquoi du comment, j’ai appris des foules de choses, en soi un pur plaisir.

Oh, je ne suis pas une petite fille modèle, j’ai réussi en certaines choses mais pas en tout, j’ai pas mal réussi en tous cas à accepter mes imperfections (ce qui est une nouveauté), même dans l’application de la méthode. Et je me suis concocté un LC sur mesures, le programme est d’une telle richesse que tout ne peut pas convenir à tout le monde, chacun doit y prendre ce qui lui convient le mieux.

Apprendre à manipuler ma faim m’a ouvert des horizons insoupçonnés, j’ai découvert que si j’arrive à avoir faim ne fût-ce qu’une fois par jour, et de préférence deux ou trois, tout va bien. Par contre, je suis nulle en dégustation, ce n’est décidément pas mon truc du tout.

La recherche de la pleine conscience, sous une forme ou sous une autre, a fait partie de ma vie depuis toujours, je n’avais simplement jamais eu l’idée d’établir le rapport avec la nourriture, voilà qui est fait.

Contrairement à beaucoup d’entre vous, j’ai adoré le bodyscan, qui m’a révélé des choses que j’ignorais totalement. D’abord, envers les parties de mon corps qui portent soit le souvenir de douleurs anciennes soit la réalité de douleurs présentes, je réagis spontanément avec amour, compassion, et une immense reconnaissance qu’elles consentent néanmoins à fonctionner à peu près correctement. Quant à celles envers lesquelles tant d’entre vous manifestent de l’hostilité, mon gros ventre, mes grosses fesses, mes gros seins, je me suis aperçue qu’elles représentaient pour moi, qui n’ai pas eu d’enfant, un symbole de fertilité, et que j’avais plutôt tendance à les admirer… reconnaissance là aussi d’avoir été créée femme et apte à porter et nourrir un enfant, même si cela n’a pas été le cas.

Et puis je me suis inventée deux outils dont je n’ai pas trouvé trace sur le site, qui marchent pas mal et que je voudrais vous faire partager, à tout hasard.

Le premier, c’est une façon de mesurer la satiété. Pour moi, l’absence de faim est un mythe, ou plutôt elle n’a absolument rien à voir avec l’absence d’envie de manger (nulle en dégustation, je vous dis !). Par contre, j’ai remarqué qu’à un certain moment, je sens assez clairement que si je continue à manger, je vais perdre de mon énergie vitale, ma tête ne fonctionnera plus aussi clairement, et ça me sert de feu rouge. C’est un baromètre assez précis, parfois à deux ou trois grains de raisin près.

Le second a trait à une de mes EME favorites, que je n’ai pas vue répertoriée comme telle et que je crois pourtant assez fréquente, c’est pourquoi je me permets de m’étendre un peu.

Dans ma bêtise, je me suis forgé au fil des années un personnage figé dans son orthorexie, qui refuse systématique tout ce qui ne correspond pas à l’idée qu’elle se fait de ce qui doit se manger ou non. Le résultat ne s’est pas fait attendre : dès que je me trouve seule, je me précipite sur le chocolat pour en profiter avant que qui que ce soit ne rentre et ne me voie… J’ai donc conçu l’exercice qui consiste à dire oui systématiquement à mon mari quand il me propose quelque chose d’« interdit », même si je n’ai pas faim (rattraper sa bonne faim un peu plus tard n’est pas tellement difficile), et à le manger devant lui, de façon à désamorcer la force de l’attrait du fruit interdit. Et ça marche vraiment pas mal, mes EME de ce côté ont diminué sensiblement, en fait, dans l’ensemble je n’en ai presque plus.

Naturellement, au moment de prendre congé, j’aimerais remercier tout le monde. Merci aux techniciens que nous ne connaissons pas, qui ont conçu ce site si bien léché et en assument la maintenance. Tout n’est pas parfait (entre autres, je n’aime pas trop la page d’accueil que je trouve racoleuse, mais j’en conçois la nécessité dans le monde où nous vivons), mais dans l’ensemble, c’est vraiment de la qualité. Merci aux coaches, qui mettent de l’huile dans les rouages. Un immense merci au forum, c’est un lieu fabuleux, où l’on peut dire littéralement absolument n’importe quoi en soulevant un chœur de « moi aussi », « j’aurais pu l’écrire », etc. Le fait de savoir que nous sommes loin d’être seuls à patauger dans certaines boues a un pouvoir thérapeutique d’une très grande puissance, que nous n’aurions pas pu trouver lors de consultations privées. J’espère très sincèrement que dans l’océan de nos babillages, nos docs trouveront aussi quelques perles qui pourront les aider à poursuivre leur recherche.

Ce qui m’amène bien sûr à les remercier du fond du cœur de leur compétence, leur générosité, leur disponibilité, leur gentillesse, leur simplicité. Ce sont des mots qui ont déjà été écrits tellement souvent qu’ils en deviennent presque une rengaine, mais chacun de nous les écrit pour la première fois. Je voudrais les remercier en particulier de deux choses que j’ai déjà mentionnées ailleurs, mais qui me tiennent à cœur. D’abord, de nous avoir donné un site sans aucune pub. C’est une véritable bouffée d’air frais, ainsi qu’une oasis de paix. Et merci aussi de leur inépuisable patience, qui tient de la magie. A leur place, combien de fois j’aurais répondu : « Mais on vous a déjà expliqué cela cent vingt-cinq mille fois, apprenez donc à lire, bon sang ! » Quant au fait qu’on ne les a jamais pris en flagrant délit de pontification, il se passe de tout commentaire.

Et mon poids dans tout ça ? Ah oui, c’est vrai, excusez-moi, j’oubliais… Eh bien mon poids est parfaitement stable, identique en tous points à celui du jour de mon inscription, ce qui est à la fois une bonne nouvelle et une bonne nouvelle. Une bonne nouvelle, parce qu’avec le parcours d’obstacles qu’ont représenté ces sept mois (tout y est passé, fêtes religieuses, fêtes familiales, vie sociale intense, et en prime relative immobilité due à des problèmes de santé), je n’ai pas pris un gramme, LOL, qui l’eût dit, qui l’eût cru… et aussi une bonne nouvelle, parce que cette situation m’a obligée à regarder en face mon démon familier, j’ai nommé le stresseur poids, et à lui faire les cornes. Hou le méchant, le vilain, qui a été pendant cinquante ans la cause principale des mes malheurs pondéraux, et que je soupçonne d’avoir eu sa petite part dans mes malheurs tout court ! Disparais, affreux, disparais pour toujours ! Oui, je suis à mon poids d’équilibre, et si ça ne plaît pas à quelqu’un, c’est dommage pour lui. Je sais, ça ne plaît pas trop à mon rhumato… passons. Je n’ai pas été trop surprise par ce résultat, j’espérais que ce serait un peu moins, mais c’est de l’ordre du vraisemblable étant donné le contexte. Oh, je ne dis pas que je n’aie pas encore un petit pincement au cœur devant la taille de guêpe arborée par telle ou telle de mes connaissances qui vient de perdre 20 kg avec Dukan, on n’est pas de bois quand même… mais globalement, je prends ici l’engagement solennel de ne plus jamais me condamner à la faim à perpétuité, ça y est, je me suis graciée. Ou plus exactement, les docs m’ont graciée, en ajoutant la permission de penser enfin à autre chose, cinquante ans plus tard…  C’est pas beau la vie ?

Tamar

Commentaires

080413075303_Rikki.
Abonné

Tamar, merci !

 

heart

Marie-Paule.
Abonné

Tu vas me (nous) manquer Tamar, J'aimais bien ton surnom biblique, une femme qui a traversé pas mal d'épreuves et qui fait preuve de beaucoup d'indépendance et d'intelligence, comme toutes les femmes un peu connues de la Bible... J'aimais bien tes interventions affirmées et matures parfois à contre-courant mais toujours respecteuses de l'opinion d'autrui.

Merci pour ce superbe témoignage qui m'encourage à continuer le chemin !

Bonne route avec ton moi délesté de son petit démon !

Flo66.
Abonné

Pas eu le temps de te connaître Tamar, mais je le regrette.

Quel témoignage !!! Merci !

C'est marrant ça fait toujours un pincement au coeur de lire le témoignage de quelqu'un qui quitte le site même quand on ne le connait pas, je redoute le moment où je verrais partir celles ou ceux que j'ai appris à connaître...

Tu pars sans perte de poids mais visiblement heureuse, satisfaite et riche de ton expérience et ça donne du courage pour aller au bout.(ben oui c'est pas toujours toujours facile quand même ce programme)

Encore merci et bonne route.

Flo

lorraine
Marraine

Merci beaucoup Tamar d'avoir pris le temps d'écrire ce beau témoignage et de nous le faire partager cheeky

Merci aussi de l'hommage rendu à LineCoaching

Bon vent sur la route de ta vie smiley

heart

Isana.
Abonné

Moi non plus, je n'ai pas eu l'occasion de te connaître Tamar, mais merci beaucoup pour ton témoignage, il est "pétillant" wink.  Bonne route à toi smiley

tournesol1950.
Abonné

Merci Tamar de nous faire part de ton expérience, de ne pas "partir" sans un aurevoir !

Je te souhaite de garder la lucidité et la sérénité que l'on ressent dans ton témoignage

 

Bonne route !

Holimione.
Abonné

Merci Tamar pour ce merveilleux témoignage....

Avoir réussi à faire la paix avec toi-même est assurément le plus beau cadeau que tu pouvais te faire à travers ce site....

Bonne continuation à toi => "l'aprèsLinecoaching" te réserve peut-être d'autres cadeaux encore...

Bien amicalement,

 

Holimione

 

Haut de page 
X