Aucune emotion, 0 EME, est-ce possible ? - le 04/11/2011

tita.
Abonné

 

Bonjour Docteurs,

Cela fait 2 mois que je me suis inscrite.

En parcourant les forums, chat et blogs, je constate que beaucoup d'entre nous ont des EMEs.

Je suis un peu intriguee, j'ai l'impression qu'acune emotion ne me pousse a manger et pourtant je mange sans faim et au-dela de ma faim. Parfois, je me sens frustree de ne pas pouvoir manger plus parce que je n'ai plus faim. Et je mange quand meme. Est-ce une EME ?

La plupart du temps, j'ai l'impression de faire un "black-out" quand je mange. J'oublies de porter mon attention sur mes sensations. Je ne m'en rends pas compte. J'ai l'impression de ne pas avoir d'emotions (pourtant je sais que j'en ai !).

Quand je fais des exercices de RPC, je bouge beaucoup mais je ne m'en rend compte qu'apres coup.

Ai-je un probleme de concentration ? Est-ce que je me voile la face ?  J'ai l'impression de ne pas savoir faire les exercices de RPC.

Avez-vous des conseils.

Merci. Tita

Commentaires

Flowerbomb.
Abonné

bonjour tita,

moi aussi j'étais comme toi au début. ayant relativement peu de poids à perdre, j'ai très vite été en confiance dans le programme et je me sentais un peu décalée face à toute la souffrance que je lisais sur les chats. moi j'ai eu vite plus d'aliment tabous, plus de compulsions, peu d'EME............ mais, c'était faux...........des EME j'en ai, sauf qu'elles sont liées à mes émotions positives et pas négatives. donc je les ai repérées assez tard dans l'avancement du programme, en fait, moi j'ai des EME quand je me sens bien, quand je suis contente, en fait j'ajoute du plaisir au plaisir et ça c'sest aussi des EME. tu verras que tu les détecteras les tienns aussi au fur et à mesure que tu avanceras dans le programme.

mais effectivement je pense que tu devrais plus te concentrer sur tes sensations lorsque tu manges. si tu mn'arrives pas à déguster les 3 premières bouchées, déguste les 3 suivantes et prend ton temps. bone continuation

Lyphaé.
Abonné

C'est une question que je me pose également : est-ce que tout le monde est sujet aux EME sur le site ? Ou est-ce qu'on peut être en surpoids uniquement à cause des aliments tabous et des interdits qu'on s'est fixés qui poussent à manger trop mais sans qu'on mange pour anesthésier nos émotions ?

cath40.
Abonné

" Parfois, je me sens frustrée": pour moi c'est déjà une émotion.

Bonne journée.

Lisa.
Abonné

Bonjour;

Un petit mot avant de disparaître du site: je suis comme toi, ce ne sont pas les émotions qui me font manger, au contraire, elles me coupent l'appétit. J'ai du aller chercher ailleurs, et après trois mois d'observation, il est clairement apparu que je mange quand je suis fatiguée physiquement, que j'ai faim ou pas. Cela explique que je mange davantage en fin de journée, et finalement assez peu avant 18 heures. Comme si manger allait me donner un "coup de nerf" (!!!) et pouvait me faire redémarrer! Je travaille là dessus actuellement.

Bon courage pour la suite, à toi et à toute les autres que j'ai croisées dans ce forum, je m'éclipse...

Anick.
Abonné

Je n'ai pas la science infuse mais il me semble que ce "coup de nerf" que manger t'apporte peut justement être la réponse à une EME. Quand je suis fatiguée, je cherche aussi un petit boost, un peu de courage, pour continuer. Les EME peuvent prendre plusieurs formes et sont parfois subtiles et difficiles à reconnaitre. 

Pourquoi manger si on a pas faim, si notre corps nous ne le demande pas? C'est qu'il y a bien un autre incitatif. J'ai l'impression que toutes les envies de manger qui ne découlent pas d'un besoin physique lorsqu'on a la volonté de respecter nos besoins sont en réalité des EME; on mange pour changer la façon dont on se sent...

lizzz.
Abonné

Juste un petit témoignage pour complèter.....

J'ai des EME, bien identifiées.....aucun souci, mais je pensais que c'était lors de compulsion, donc j'identifiais par rapport à cette perte de controle, manger vite, tout et n'importe quoi!

et cette semaine j'ai découvert, que ce que je prenais pour des sensations de faim, étaient des EME! c'est à dire que les émotions ressentis je pensais que c'était les signes de la grosse faim!

grâce aux exos sur la faim, j'ai compris que finalement, toute la journée j'ai des EME

enfin plus maintenant que j'ai compris ça! je suis passée de 5/6 (voir +) d'EME par jour, à 1 en 48 h....... grâce au fait, d'avoir "compris" mes sensations, mon corps!

bref, je dirai presque qu'une EME peut en cacher une autre LOL

ou que la soit disant "faim", peut être une EME...... bref, parfois tout est confus, on dois réapprendre à nous écouter..... honnêtement je pensais réellement avoir faim et donc je mangeais en disant je respecte ma faim! ce qui explique mes + 20 kilos! puisque je disais que je ne comprenais pas, tout en respectant mes sensations je grossis régulièrement!

oui, mais j'en étais loin!

on m'a toujours dit que quand l'estomac gargouille, c'est qu'on a très très faim, il faut vite vite vite manger! comme si c'était "attention DANGER"

bref, je crois qu'il faudrait "formater" notre cerveau et remettre des programmes vierges!

Chandler.
Abonné

Je n'en suis pas encore à cette étape du programme, je ne peux donc pas vous aider pour le moment.

Lizzz : bravo à toi !!! Je pense que tu as passé un cap important là, je suis contente pour toi !

tita.
Abonné

Merci pour vos reponses !!

 

En fait moi non plus je n'en suis pas la dans l'etape, les EMEs c'est tout a la fin de mon parcours.

Mais je n'arrive quand meme pas a faire de lien ou a "ressentir" d'emotion au moment ou je mange. Est-ce que j'oublie tout pendant que je mange ? J'oublie meme que je dois m'ecouter alors c'est problematique....

Je crois qu'il faudrait que je fasse plus de RPC.

 

En tout cas, merci encore pour vos reponses.

Tita

 

 

capuccino
Marraine

Pour moi non plus il n'est pas toujours facile de détecter quelle émotion déclenche une envie de manger. Parfois c'est de la colère, de l'ennui de la fatigue et des fois je n'en sais rien. Par exemple cet AM, je sors du boulot, je fais mes courses et tout à coup atterrissent dans mon chariot des gâteaux, des sucreries diverses et variées avec en tête "c'est pour plus tard" et "vivement que je sorte du magasin pour y goûter". Je m'impose de trouver un coin tranquille sur le parking pour y ranger ma voiture et faire la RPC sur les EME. Je décide de ne pas toucher à ce que j'ai acheté car finalement je n'en ai plus trop envie. Je retourne dans un autre magasin finir mes achats et en rentrant dans la voiture décide de "goûter" mes sucreries et là pas de dérapage du tout. Sur le coup, aucune idée de ce qui se passe, mais je réalise en l'écrivant qu'il faut chercher un peu plus tôt dans la journée ce qui s'est passé. D'abord une envie de récompense après ma journée de travail et puis un petit réconfort car dans la matinée je me suis un peu "frittée" avec ma chef, rien de bien grave mais ça m'avait un peu énervé d'où ce besoin de douceur.

La conclusion c'est que l'évènement déclencheur peut-être éloigné de l'EME d'où cette impression de ne pas avoir d'émotion particulière quand nous mangeons.

Noelle
Marraine

Bonsoir, je  suis a l etape  tenir un carnet des eme, et je ne ressens pas grand chose physiquement lorsque j ai une eme, sinon une envie de manger qui a l air d etre une faimimperieuse, ou une envie de manger toute simple, genre prendre un fruit en passant, presque sans m en rendre compte, alors que jai fini de dejeuner, et pas specialement faim

ce que vous venez de dire sur la faim qui en fait est une eme m'interesse!

et l'identification de l' emotion en question n est pas simple,

j'essaye de faire de la RPC tous les jours, c'est mon defi, meme si theoriquement , on fait ça au debut , je n ai pas encore le reflexe rpc

 

j espere que ça viendra...

tita.
Abonné

Mais est-ce que l'ennui et la fatigue font partie des EMEs ?

Parfois (je pourrais meme dire souvent par moment), j'ai l'impression d'avoir juste envie de manger... Je marche dans les couloirs dans mon bureau et je me dis "tiens et si j'allais m'acheter un chocolat a la machine ?"...  j'ai pas l'impression de ressentir d'emotions, d'etre tentee par l'odeur ou la vue d'un aliment.. ca me vient comme ca ...

Ensuite si m'interroge sur ma faim et que je me "raisonne" en cas de non faim , je peux ressentir de la frustration ... ce qui est une emotion.

Mais avant d'en arriver la, l'envie s'est pointee toute seule... enfin je crois... J'ai vraiment essayer de prendre le temps de reflechir au pourquoi de cette envie soudaine (hier j'ai fait l'effort car j'avoues ne pas toujours prendre le temps de prendre conscience), et je n'ai trouve aucune raison.

Cette idee que l'element declencheur soit eloigne de l'EME me semble bonne... mais comment faites-vous pour faire le lien ?? a force d'y reflechir ?

Nicci.
Abonné

Bonjour Tita,

Le docteur Zermati dit un truc dans une video sur les eme, c'est qu'à force de répondre à toute émotion par le fait de manger un truc, les emotions n'ont même plus besoin d'être très fortes du tout, et ça devient une habitude de manger. Moi je l'ai découvert au boulot aussi, c'était devenu systématique, une habitude, émotion ou pas. Je travaille avec des rush de telle heure à telle heure puis relâche une heure par exemple. Et bien là, systématiquement c'était petit café avec quelque chose, tant qu'à faire, hein ? Chocolat, barre de céréales etc...C'était une fuite, une récompense, ceci associé à la culpabilité de manger un aliment tabou, hop, ça dérapait. Maintenant, je m'autorise en toute conscience un petit café avec +/- un petit truc, mais moins souvent, c'est plus réfléchi, et ça ne dérape pas. (En fait c'est réfléchi dans le sens où même sans avoir faim, vers 10H je mange quelque chose parce que je sais que je ne pourrai pas remanger avant 13H et que je travaille à fond entre 10 et 13H, et qu'avant j'étais toujours en hypo à ce moment là si je ne mangeais pas à 10H).

Mais donc tout ça pour dire que une EME n'est pas forcément provoqué par quelque chose de dur psychologiquement, juste le besoin de se récompenser, faire une pause ça suffit.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Tita,

Pour faire simple, je pourrais dire qu'une envie de manger ne peut être déclenchée que par deux raisons : la faim ou l'émotion.

Au contraire des émotions, la faim ne peut pas prendre des formes très nombreuses. C'est pourquoi nous commençons le programme par des exercices permettant d'apprendre à reconnaitre les signaux de faim. Ainsi quand une envie de manger se présente, si elle n'est pas déclenchée par la faim, on peut au moins en déduire, si on ne la détecte pas, qu'elle est déclenchée par une émotion.

Mais les émotions prennent des formes très différentes. Elles peuvent être positives ou négatives. Des émotions négatives peuvent survenir lors d'événements positifs. Elles peuvent être déclenchées par des situations survenues antérieurement ou pas encore survenues.

Elles peuvent survenir avant de manger et jouer le rôle de déclencheurs ou pendant que l'on mange et empêcher de s'arrêter.

Il est parfois difficile ou imposible d'en trouver la cause. Il peut parfois s'agir d'humeur ou de fatigue.

C'est pourquoi il est si important d'apprendre à les reconnaitre indépendamment des facteurs qui les déclenchent.

Oublier de porter son attention sur ses sensations lors des repas n'est pas forcément anodin. Manger est parfois une source de stress et le meilleur moyen de s'y soustraire consiste à en détourner son attention.

C'est pourquoi respecter ses sensations alimentaires n'est pas toujours si simple. Cela suppose de savoir les reconnaitre et les distinguer des émotions, de la fatigue, de la douleur, de la soif... Les exercices de pleine conscience sont bien utiles pour découvrir ce qui se passe en soi et apprendre à y répondre de manière adéquate. Ils permettent aussi de porter son attention sur le moment présent et d'être présent à soi-même et à ce que l'on fait.

JP

 

 

 

Haut de page 
X