Avoir un petit appétit me fait craquer - 28122014

Lola88.
Ancien abonné

Bonsoir à tous,

 

J'ai lu le livre du docteur JPZ et du coup j'ai beaucoup appris et analysé mon comporement alimentaire depuis presque 1 an.
Je sais à présent identifier ma faim, quant à ma satiété c'est en très bonne voie.

Après quelques tests et exercices liés à la méthode, je me suis aperçue (par chance ?) que je n'avais finalement pas beaucoup d'appétit et que j'étais rapidement rassasiée. Par chance ? Je ne sais pas.

J'adore manger ! Mais voilà je grignotte à peine et je sens déjà que je n'ai plus faim. Alors oui ces quelques bouchées ont été un plaisir intense (et c'est ce que l'on cherche) mais j'ai le sentiment que c'est trop court car trop peu. Même en prenant le temps de manger tout doucement, je me sens frustrée car je sais que je n'ai plus faim et que je dois m'arrêter ! J'ai aussi l'impression qu'il m'en faut beaucoup dans la bouche pour réellement ressentir les saveurs...

Du coup je continue à manger pour poursuivre mon plaisir mais je n'y parviens pas. Je continue quand même et ainsi je fais des excès alimentaires. J'ai peur de ne pas avoir faim et je suis énervée aussi quand je n'ai pas faim car celle ci tarde trop souvent à arriver... Je devrais m'estimer heureuse de ne pas avoir un appétit d'ogre mais non car le plaisir est trop court.

Qu'en pensez-vous ?

 

Merci par avance pour votre aide,

Commentaires

monautrevie
Marraine

Bonsoir,

Effectivement avoir de petits besoins peut parfois être un handicap lorsqu'on aime manger.

Tu viens de t'inscrire sur le site et je te suggèrerai de suivre le programme tel qu'il te sera proposé, même si tu as déjà fait les exercices proposés dans les livres que tu as pû lire. Si les conclusions qui te sont ptoposées ne t'aident pas, tu as toujours la possibilité de contacter un coach qui t'aideras à analyser au mieux la situation.

Pour ce qui est du plaisir alimentaire, effectivement quand la faim diminue, le plaisir diminue parallèlement justement pour que nous puissions abandonner le repas sans regrêt. En avoir pris conscience est vraiment super. Tu as une capacité d'auto-observation qui te sera d'une grande utilité tout au long du programme.Tu auras l'occasion de travailler sur la dégustation et affiner encore tes qualités en la matière.

Bonne route sur LC.

Lola88.
Ancien abonné
Edit
Ellestgatsby.
Abonné

Bonjour,

Je me reconnais parfaitement dans ton portrait.

Inscrite depuis cette été, j'ai déjà bien avancé dans la méthode et perdu un peu de poids. Cependant, j'ai découvert quelque chose que je pensais impensable : j'ai un tout petit appétit.

Sans prendre de petit-déjeuner je n'ai pas faim avant 14-15h, et après le repas de midi je peux ne pas remanger jusqu'au lendemain si j'attends vraiment d'avoir faim. Et c'est frustrant. Manger est un plaisir pour moi. Et avec un si petit appétit, je suis rassasiée en trois bouchées, et je dois réattendre des heures et des heures avant d'avoir de nouveau faim...

Sommes-nous nombreux dans ce cas ?

Lola88.
Ancien abonné

Bonjour Ellestgatsby et merci pour ta réponse,

fadinarde.
Abonné
Coucou! En effet avoir un petit appétit c'est frustrant.... Moi au-delà des petites quantités, ce qui me frustre c'est que j'adore manger plusieurs sortes d'aliments pour qu'un repas me satisfasse... Donc je vais bien souvent au-delà de ma satiété.... Mais il me semble qu'il y a aussi un facteur poids dans cette histoire de grosseur d'appétit: les organismes des personnes en surpoids envoient moins de signaux de faim, car le corps a des réserves dans lesquelles puiser. Si vous vous trouvez dans ce cas, alors votre appétit devrait augmenter un peu lorsque vous atteignerez un poids plus bas, car alors il aura besoin de plus de carburant pour se maintenir.... (J'espère be pas dire de bêtises, et être assez claires...!) Bonne continuation!!
Lola88.
Ancien abonné

Bonsoir fadinarde,

Merci pour votre réponse ! Je n'ai pas grand-chose, juste 3kg et les autres kilos sont dans ma tête ! 

Je veux en finir avec mes compulsions, mes crises, arrêter de penser à la nourriture en permanence...

Ce que vous dites est intéressant car même si je suis de corpulence normale-mince, j'ai des formes bien concentrées dans lesquelles mon corps peut en effet puiser. Même quand je ne mangeais rien de rien, j'avais toujours mes rondeurs (poitrine et hanches). Cela doit rassurer mon corps qui se dit "c'est bon on a encore des réserves, tout va bien, pas besoin de manger" haha

Bonne soirée à vous,

monautrevie
Marraine

Merci Fadinarde d'avoir rappelé la régulation énergétique des personnes au-dessus de leur set point.

Cath 752, tu évoques 3 kilos en trop, en trop par rapport à quoi ?

Les formes corporelles ne présument pas toujours du set-point. Les petites quantités prises lors des repas, cela peut-être une bonne solution pour pouvoir partager un temps de convialité avec les siens. 

  

Lola88.
Ancien abonné
Coucou Capuccino
fadinarde.
Abonné
Je t'en prie, Cappuccino! Je commence à accumuler un certain nombre d'année sur LC alors je maîtrise assez bien la théorie!! ;-) Oui, j'ai dit la théorie.... Tu sais, Cath, je suis moi aussi à un poids normal, et je suis venue sur LC surtout pour régler mes problèmes de digestion.... (En fait il suffit bien souvent de manger juste la bonne quantité.... Ça règle deja bien des problèmes....) mais si c'était si simple....!!!!! Pour ne plus se jeter sur n'importe quoi faut s'écouter, et surtout arriver à gérer ses eme.... Gros gros dossier pour moi... Bon, tu vois, malgré tout, même avec un poids "normal", si l'on ecoute son corps il nous raconte des trucs..... Ces derniers mois j'ai pris un ou deux kilos... Et bien ces quelques jours de Noël, j'ai eu congé, baissé la pression, et je ressens clairement que la faim n'est pas toujours là.... Hier par exemple j'étais occupée à écrire, je suis restée au lit pour le faire, et je n'ai rien mangé jusqu'à 14.30, sans avoir faim (et pas d'eme en vue). Ensuite j'ai pris une mandarine et deux biscuits et je suis partie nager.... Enfin voilà, je crois que je suis un peu brouillon, j'espère que mon message aura un sens! J'ai trop froid aux pieds ça m'empêche de penser à l'endroit!!!! :-) Bonne nuit!!
Kaylee
Marraine

[quote=fadinarde] J'ai trop froid aux pieds ça m'empêche de penser à l'endroit!!!! :-) Bonne nuit!![/quote]

Mets un peu d'huile ou de crème entre tes mains, frotte tes mains l'une contre l'autre pour chauffer la crème ou l'huile, et attrape ton pied un après l'autre pour le masser pendant 2 ou 3 minutes, ça va le réchauffer, faire circuler le sang, tu verras, c'est bénéfique. Essuie cependant tes pieds pour enlever le surplus de gras, pour le pas te retrouver en vol plané sur ton parquet wink

lylyoz
Marraine

AAAh copine de moi! Désolée pour la familiarité mais je me reconnais complètement dans ton témoignage. Le fait d'être une petite mangeuse provoque chez moi une intense frustration. J'ai envie que le plaisir continue encore et encore. Je crois que l'idée est de maximiser l'émotion de plaisir. J'ai d'ailleurs écrit un article sur mon blog à ce propos.

Ma tête et mon corps ne sont pas en symbiose sur ce coup là la plupart du temps! Comme on m'a dit recemment, il faut diversifier les éléments de plaisir comme ça, tu prends pile ce dont tu as besoin sans regrets. C'est quelque chose que parfois je suis capable de faire et d'autre fois c'est plus compliqué parce que dans le fond la nourriture c'est accessible, rapide...

Mais finalement, en y regardant de près ça permet aussi d'aller dans des directions inconnues ou de renouer avec des choses que j'avais oublié et que j'aime...

Je ne sais pas si tu trouveras des éléments de réponse mais bon courage petite mangeuse.

mavo.
Marraine
Je fais aussi partie des petites mangeuses attristées de cette découverte ! Car oui, pour "bien faire", il me faudrait arrêter de manger bien vite, et c'est la raison pour laquelle, certainement, je ne maigris plus depuis longtemps : pour continuer de maigrir, il me faudrait respecter de façon plus fine mes sensations, et je trouve ça trop frustrant... pour le moment. C'est vrai que quand j'y prends garde, le plaisir diminue, et quand je parviens à être attentive à ce signal, je m'arrête plus facilement. Mais j'y suis bien souvent peu attentive...
CrumbleTea.
Ancien abonné
C'est incroyable j'ai lu ce sujet en me faisant la réflexion que tu ne te rendais pas compte de ta chance, mais en lisant tous les posts jusqu'au dernier je réalise que j'ai exactement le même problème. Je viens juste de m'inscrire mais j'ai accepté le défi de ne pas finir mon assiette si je n'ai plus faim, du coup je mange à peine 40 % de ce que j'aurais mangé habituellement et après le repas je ressent que j'ai quand même trop mangé. Ce qui me frustre le plus c'est que j'ai l'impression que ceux avec qui je partage le repas se régalent 2 fois plus. Il faut dire que nous sommes tellement gourmands qu'on est plutôt du style à partager les plats en parts bien égales ! Et voilà que tout le monde en mange 2 fois plus que moi c'est horrible ! Peut être faut-il du temps pour changer nos références ?
VintageLady.
Abonné

Bonsoir

Je suis dans la même situation : longtemps j'ai eu des commentaires comme c'est bizarre pourtant tu ne manges pas beaucoup... Bein non et je grossis quand même: génial non? Alors juste pour infos, il semble il y a dans le monde scientifique un enthousiasme interressant sur les microbiote intestinaux avec pleins d'études dans tous les sens mais une qui est intéressante : certains microbiotes arrivent à transformer la cellulose en lipides !!! super efficace mais du coup même la salade peut faire grossir... Et les compositions en microbiotes varient entre les personnes de poids normal et en surpoids. Pour les souris en implantant les microbiotes de souris normales à des souris obèse, celles-ci maigrissent... Mais les américains ont testé sur des personnes cela marche pas aussi bien...

Blague à part on a des métabolismes très efficaces mais du coup c'est difficile au quotidien car on vit en société et c'est très frustrant de devoir en laisser plein l'assiette au restaurant ou chez des amis. En famille c'est parfois impossible...

J'aimerai être sûre que lorsque j'aurais atteint mon poids de forme je pourrais manger plus "normalement" pour la société mais la coach que j'ai appelé parce que j'avais du mal à continuer ne m'a pas semblé si sûre de cela... On verra bien : peut-être arrive-t-on à s'habituer à manger des toutes petites portions sans être frustrée?

monautrevie
Marraine

Les petits mangeurs trouveront leur salut dans la dégustation. Devenir des pros du goût vous permettre de trouver le plaisir alimentaire dans d'infimes quantités.

Quand on est au-dessus de son set point, l'organisme va piocher partiellemnt dans ses réserves avant de lancer l'appel de a faim, donc on a moins de besoins à combler. Lorqu'on atteint son poids d'équilibre, l'organisme ne pioche plus dans ses réserves et donc on peut espérer pouvoir manger un peu plus mais dans quelles proportions ??? Il ne faut pas s'attendre à des miracles non plus.

La frustration m'habitait quand je ne pouvais pas manger à ma faim, quand je ne pouvais pas satisfaire mes besoins. Aujourd'hui, ce qui me semble important, ça n'est pas de pouvoir manger des portions dites "normales" (ce que je suis incapable de faire) mais de pouvoir manger ce que j'aime, dans les quantités qui me conviennent et que le plaisr soit au rendez-vous.

Alors bonne dégustation.

X