Ce qui pourrait nous aider quotidiennement. - 29102013

Ederl.
Ancien abonné

Qu'est-ce qui vous aide à avancer dans votre parcours ?

Cela peut être des réflexions, des choses plus pratiques, des choses qui ouvrent la conscience en fait, des soutiens comme un baton de pélerin je pense à la musique mais cela peut tout à fait être regarder le ciel tout les matins et s'abandonner dans un pur moment de contemplation. Cela peut aussi être biensûr ce que propose LC à sa manière, des sentiments aussi des émotions.

Alors qu'est-ce qu'il y a dans vos marmites ?

 

En ce moment dans ma marmite il y a PJ harvey (musicienne) qui m'aide à me motiver pour la journée, la PC, je crois que Deleuze parlait d'un saut pour prendre conscience de notre situation.

je regarde le ciel, j'essaie de me faire confiance, et de faire confiance à l'autre, " Tout est là " dit Jon Kabat Zinn donc vivre le présent et ceuillir ses fruits.

et savoir pourquoi je bloque, le poids - la honte - plaire - et si tout ça ce n'était rien car on peut mourrir demain alors je relativise mais il y a des niveaux, c'est pas non plus sûr que je meurre demain, la bonne distance de ce qui me sépare de toutes ces problématiques.

J'essaie de cultiver les moments de conscience et de plénitude, j'en ai besoin.

J'essaie de prendre soin de moi, de mon corps, je le masse, je bouge.

J'essaie de me réconcilier avec ma solitude.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

ce qui m'aide c'est une phrase que j'ai lu récemment sur l'acceptation,  comme quoi il ne s'agissait pas simplement de "tolérer",  mais  d'embrasser le moment présent

merci pour ce post

nana51.
Abonné

Ce qui peut m'aider à avancer, c'est justement l'envie de continuer, de pratiquer la RPC, pas encore au body scann , ça m'énerve, je suis contente de poster sur les forums, j'ai le sentiments de retrouver des copines sympas, ça me fait du bien j'échange en MP avec certaines, on prend de nos nouvelles de nos efforts, de nos petites astuces beauté, c'est cool j'aime bien , ça me fait du bien 

smiley

Ferdi.
Abonné

Je me retrouve bien dans ton post. Ce qui m'aide beaucoup effectivement, c'est la musique. Compagne de tous les moments. Elle m'aide à me recentrer, à respirer en pleine conscience. Ca va du répertoire classique, du chant traditionnel, à la pop et au rock.

J'aime aussi faire des 'arrêts sur image' : un instant, j'arrête de penser, cogiter dans tous les sens et je me contente de regarder. Par exemple, quand je suis dans le bus, contemplation de la lumière d'automne qui traverse les feuilles des arbres. S'imprégner des sons, des couleurs.

Et pour l'instant, une grande réflexion : pourquoi je fais tout pour me saboter ? J'ai en main toutes les bonnes cartes, et je m'ingénie à jouer les mauvaises. Je suis convaincue par la méthode LC, mais je n'arrive pas à la mettre en pratique au quotidien. Peur d'abandonner ces kilos tant détestés ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui bloque ?

Merci pour ton post :-)

Pattie.
Ancien abonné

Bonjour !

Ce qui m'aide au quotidien, c'est que je prends tout ça comme une expérience d'observation. J'observe mon expérimentation de la méthode. Donc quand j'ai l'impression que je fais mal (par exemple : céder à une EME en pleine étape sur l'EME-zen), je me rappelle à moi-même que je ne suis pas tenue de remplir positivement chaque item, puisque j'observe. Je peux parfaitement observer que j'ai cédé à une EME, ça enlève le côté "enjeu", objectifs à atteindre, ce n'est pas un travail ni une lutte.

Ca ne m'empêche pas d'avoir la phase de pensées négatives (Je fais mal, je ne vais pas y arriver, qu'est-ce que je vais pouvoir faire d'autre, maintenant que je ne crois plus aux régimes ?). Mais ça me permet de ne pas m'y noyer.

aomame.
Abonné

Merci pour ton post Ederl, où je vois que je ne suis pas seule avec les mêmes "problèmes".

Moi aussi, la musqiue est essentielle. Face à la solitude, chanter permet de "m'exprimer".

Et depuis que je me pose en "observateur" et non en "juge" face à mes râtées du programme, une pression est retombée. Je vois les progrès que j'ai réalisé donc cela me motive aussi.

J'ai aussi ma fille à qui je veux montrer le bon exemple 'bon je ne serai wonder-woman wink...) et puis lui apprendre aussi à respecter et écouter son corps. J'ai une fille (2 ans et demi) très anxieuse, très peureuse, qui craint les changements, qui ne sais pas se poser. J'aimerais du coup lui montrer un comportement plus appaisé face aux aléas de la vie, que l'on peut vivre les choses difficiles de la vie. De lui apprendre l'instant présent. C'est une grande motivation pour moi puisque mon caractère était le même avant, le programme LC m'a rendue plus "zen".

Et puis la lecture permet de m'évader.

Je prends soin de moi par la cuisine et je mets enfin les vêtements dont j'ai envie sans avoir peur du jugement des autres.

Vivre l'instant présent sans penser aux "soucis" mais tout en ayant cette "raison adulte" au dessus de ma tête pour le lendemain.

alyan.
Abonné

Je m'aide beaucoup d'écrits extérieurs, car ici c'est une base, mais pour travailler et comprendre ses problèmes psycho, il faut plus.

Ce qui m'aide aussi c'est regarder les animaux, qui vivent le moment présent, pourtant leur vie n'est pas facile; là où j'habite, même les chiens ont une vie difficile, mais ils n'oublient jamais de jouer.

Je me sens très soutenue par le forum et vous toutes, c'est une réelle ressource. Savoir que vous êtes là, ça fait du bien. Parfois je pense à vous, je vous imagine vivre, faire les exercices, suivre le programme, mais surtout quand je pars faire mon footing vous êtes un peu avec moi.

Mon mari m'aide, il a la LC attitude alors qu'il n'a jamais lu un bouquin ni rien sur cette méthode, pas besoin, c'est naturel pour lui. Mais comme je lui en ai parlé, il m'observe et parfois me fais un pense bête (là je te vois engloutir tes cahouètes" Ah oui, tiens... )

J'aime aussi les films, que j'apprécient vraiment plus depuis la PC, car je suis entièrement dedans et c'est bon de décrocher avec, ça fait pas grossir ! Avant je perdais 50% parce que je cogitais sur autre chose en même temps, aujourd'hui, terminé ! Je profite.

Et même si je ne maigris pas encore (bon je ne suis pas en surpoids officiel, mais j'aimerais -8 kilos dans l'idéal), tout ce que ça m'apporte en développement personnel ça vaut de continuer (et de recommencer dans mon cas pour la troisième fois !)C'est parfois de façon indirecte, comme un livre conseillé ici, mais si je n'étais pas ici je ne ferais pas toutes ces découvertes.

mavo.
Marraine
Ce qui m'aide : le forum et la pleine conscience. Vraiment les deux piliers. Ensuite, c'est encore très récent mais je vais essayer de m'y tenir : petite pause seule avant le dîner, me faire plaisir avec un coup de brosse, un peu de parfum, de la crème pour les mains... Pause PC. Et je remplis mon carnet des petits bonheurs quotidiens. Tout ça, ce sont des idées récoltées ici ou dans les blogs. Trop récent pour faire un bilan mais je pense que ça va bien m'aider.
Clarisse_and_me.
Abonné

Dans mon cas, il y a la pleine conscience, les séances de respiration très certainement, mais aussi tout au long de mes journées (voir l'outil La toile de pleine conscience).  Je me pose très souvent les questions: de quoi ai-je besoin ? de quoi ai-je envie ?  dans la plupart des cas je ne peux pas répondre tout de suite à mon besoin ou mon envie ("sans blague... " me direz-vous) mais le fait d'en prendre conscience est déjà une aide.  J'essaie d'être constamment réceptive aux signaux que m'envoient mon corps et ma tête; un travail à temps plein !

Le plus difficile étant de ne pas avoir peur de ses envies et besoins... "Non, c'est pas possible, je ne peux pas avoir envie de ça ? ce n'est pas correct, pas acceptable enfin !!" Ben pourtant...

Sinon, prendre soin de son corps, passer du temps avec des gens agréables et intéressants, les lectures, bien évidemment !  Depuis toujours, je fais des annotations au crayon dans mes livres (romans ou autres); des passages que j'aime ou qui m'interpellent.  Et régulièrement, je prends un peu de temps pour en relire quelques uns.  C'est toujours instructif (le choix du livre, la relecture -dans les deux sens du terme- d'un paragraphe, ...)

Et ce qu'on peut lire entre les lignes ci-dessus: prendre du temps pour soi en s'affranchissant des contraintes professionnelles, familiales, sociales.

"Il fait d'abord arrêter ce mouvement extérieur frénétique pour que la musique intérieure puisse à nouveau être entendue."
Guy Corneau.

izabelle
Animatrice forum

un post très inspirant en effet....

moi aussi le forum m'aide énormément,  de pouvoir échanger avec des personnes aussi profondes et sympathiques....

 

la musique est aussi pour moi fondamentale, elle nourrit ma sensibilité et me permet de vivre mes émotions avec beaucoup moins de freins

Clarisse_and_me.
Abonné

La musique, j'aime beaucoup mais je suis sceptique quant au bien-être qu'elle me procure à long terme à cause de la manière dont je la "consomme".  Je m'explique (enfin, j'essaie), quand j'écoute de la musique (je parle de la musique en tant qu'écouteuse; je ne suis pas musicienne), j'ai tendance à être complètement absorbée, aspirée par elle.  La musique fait travailler mon imagination et me conduit à faire des rêves éveillés, à imaginer des histoires, tantôt rocambolesques, tantôt très terre à terre (mon avenir concret à court terme, par exemple).  Et je peux vivre des émotions (réelles ?) très fortes à travers ces histoires mises en musique, ou ces morceaux de musiques mis en histoire. Je peux pleurer ou me mettre vraiment en colère (c'est un peu dingue quand on y pense....)

Que du bon me direz-vous ! Ben non, car je pense que c'est une autre façon de by-passer mes émotions.  Je les vis dans mon histoire plutôt que dans la vraie vie.

J'ai lu quelque part qu'il y avait plusieurs façons d'ignorer ses émotions: les anésthésier (par la nourriture, exemple pris totalement au hasard, hum...) ou les désamorcer (les évacuer dans son imaginaire).  C'est exactement ce que je fais quand j'écoute de la musique, ou que je regarde certains films, j'évacue mes émotions, je ne leur fais pas face, je ne les accepte pas et quand la vie reprend son cours, c'est comme si ces émotions n'avait jamais existé et je continue sur ma lancée. Pas sûre que ce soit un bon choix sur le long terme...

Bon, tout ça n'est sans doute pas très clair et il faut nuancer: les différents styles musicaux donnent différents effets (je suis sûre que le jazz est meilleur pour moi que le pop-rock) et quand on est soi-même musicien, j'imagine très bien que c'est tout à fait différent.

izabelle
Animatrice forum

je comprends ce que tu veux dire Clarisse, je faisais ça aussi quand j'étais adolescente

aujourd'hui je ne mets plus d'images sur la musique, je suis simplement dans le son, dans le moment présent

alyan.
Abonné
Et bien moi je trouve que ces moments de rêve que ce soit par la musique , les films, ou autres, c'est primordial. OK c'est une sorte de fantatsme, mais je crois que c'est une part indispensable de l'être humain. J'ai l'impression Clarisse que tu culpabilises presque de rêver. On nous rabâche pas mal l'intérêt de la pleine conscience, l'ici et maintenant, mais ça ne veut pas dire qu'il faut jetter le rêve aux orties, ou les fanstasmes. C'est un peu d'espoir, des bons moments vécus même si ils sont virtuels. Pour moi ils ont une importance capitale, et il faut faire attention au discours qu'on peut entendre chez certains gourous de la méditation, du fait que le monde n'est qu'illusion et qu'il faut toujours aborder le monde comme il est etc...Tout est mauvais dans l'excès. Donc rêvons et faisosn nous palisir.
Ederl.
Ancien abonné

Pour les rêves, je pense qu'il est bon de voir si ça sert ou ça déssert, il faut trouver le bon équilibre et à chacun le sien.

Tu as raison Alyan de pointer ça du doigt, ça fait réfléchir.

C'est un certain lâcher prise s'autoriser à rêver....puis peut-être une protection dans certain moment.

 

De rien pour le post, et avec plaisir si ça peut servir.

Ferdi ton bloquage, as-tu demandé déjà dans un chat avec Zermati ou Apfeldorfer, c'est bien de se poser la question de ses rouages, pour ma part j'avance, je bloque, j'avance, je bloque....quel est notre motivation pour perdre ses Kilos, tout dénouer, c'est complexe, se connaitre et se comprendre. Des fois c'est qu'on ne croit pas qu'on peut y arriver.

Cette méthode est des plus dure, car elle nous engage beaucoup, elle demande de la persévérance et du temps, mais quel soulagement de trouver une méthode si pertinente.

Clarisse_and_me.
Abonné

Alyan, c'est vrai que je culpabilise un peu.  Tu fais bien de nuancer, j'apprécie ton point de vue. (La pleine conscience a aussi ses limitations ?)  S'échapper dans son imagination est important mais dans mon cas, je constate qu'elle tend à me desservir.  Comme le dit Ederl, cela dépend des gens et de la situation.  Dans les moments où je suis plus fragile, cela m'est particulièrement néfaste.

FRED73
Marraine
Pour moi c'est plus les chansons à texte qui me font du bien. J'aime les apprendre par coeur et me les chanter dans ma tête (ou pas!). J'ai souvent une chanson dans la tête. J'adore les chansons bien écrites, avec des trouvailles vraiment chouettes. Et pour moi certaines chansons sont de véritables chef d'oeuvre. D'ailleurs si vous en connaissez que vous voulez faire partager... Je commence : tout le premier album de Renan Luce.
Ederl.
Ancien abonné

j'adore Nina Simone et cette chanson tout particulièrement : //www.youtube.com/watch?v=GUcXI2BIUOQ

J'aime Léo Férré, Nick Cave : //www.youtube.com/watch?v=tVf2pP69tcc

j'aime les musiques free, expérimentales, improvisées.

la poésie que ce soit dans la musique, dans les livres, dans la vie m'aspire vers le haut et la beautée d'une chose peut m'étourdir de bonheur.

Clarisse_and_me.
Abonné

Moi, j'adore Ray Charles: Hit the road, Lonely avenue, Georgia on my mind, Mess around, ...  et tous les standards de Jazz.

Pour le moment, j'écoute aussi beaucoup The Black Keys, Mumford and sons ainsi que Alt+J ! J'adooore...

Et mon morceau "en cas d'urgence, écoutez", c'est Freedom sur la BO de Django Unchained. Mais qui ne remplace pas encore Hurt repris par Johnny Cash...
 

Clarisse_and_me.
Abonné

J'ai découvert que ce qui pouvait m'aider quotidiennement était de remplacer le coc* light par de l'eau pétillante.

De manière générale, je suis une addicte des boissons excitantes: café, thé, coc* light et même redbull.  J'ai l'habitude de boire la célèbre boisson sans sucre en mangeant et l'étape de la satiété m'a montré qu'il m'était beaucoup plus difficile de repérer cette satiété dans ces conditions.  Le même repas avec de l'eau plate (c'est un peu triste) ou de l'eau pétillante me conduit à manger moins.

Voilà, un truc qui pourrait aider certain(e)s d'entre vous.

Patience
Marraine
Ce qui m'aide au quotidien : - mon alarme RPC ; - mâcher chaque bouchée ou presque une vingtaine de fois ! - me dire que même si je galère, je suis sur la bonne voie. C'est justement pour ça que je galère.
pointvirgule.
Abonné

le sport en pleine conscience et le "rien que..." de Christophe André qui modifie ma vie petit à petit

belle soirée à ttes

FRED73
Marraine
C'est quoi le "rien que" de Christophe André ?
Haut de page 
X