EMEs dûes à la balance? - le 18/10/2011

lizzz.
Abonné

Bonjour à tous,

La semaine dernière a été très positive pour moi, sensation de respecter ma faim et de m'approcher de la satiété, tout en perservant mon poids puisque j'attendais la faim suivante. j'ai eu peu d'EME et s'il y en a eu, en petite quantité. Donc une belle semaine et j'étais en haut de la montagne (russe)...... descente immédiate dimanche.....

Je me suis pesée le matin, j'ai réussi à espacer mes pesées grâce à un défi lancer par mon binôme..... donc plutot bien...... mais abandonnée la balance me fait encore très peur, peur de reprendre plein de kilos (pour rappel : + 17 kg l'an passé en lisant la méthode)

Bref, je me pèse et là, surprise, ça marche! ma semaine fut bonne car j'ai perdu un peu sur la balance, contente de n'avoir rien pris déjà..... et une petite perte qui me fait penser que dans le temps, je vais pouvoir mincir durablement.....

Mais, cette pesée, même positive, m'a fait compulsé, comme si je voulais reprendre ce que j'avais perdu!

Pourtant, je veux mincir! j'en ai besoin! alors...... j'me comprends pas!!!!

J'ai le sentiment d'avoir peur de tout en fin de compte, de mincir, de grossir..... ça m'ennerve, je m'ennerve, je m'en veux d'être aussi ridicule!

Et puis, les EMES reviennent depuis et de plus en plus forte, les quantités deviennent affreuses!

j'arrivais à ne plus culpabiliser, mais lorsque je fais une EME, la suivante, revient avant la faim, si c'est dans la même journée..... donc + 1 kg, en 2 jours......

Bref, j'ai eu ce que je voulais, j'ai repris du poids! et du coup, la reprise, me fait compulser!

bref, cette balance! c'est affreux!

si je ne me pèse pas, j'ai le sentiment de grossir à vue d'oeil et je panique, je compulse, en pensant à cette prise de poids.....

Cercle vicieux!!!! bouhhhhhhh

Je ressens les émotions, je ne les refoule plus, je les nomme, je respire, je laisse passer......je suis en progrès!

Mais là, ce sont des compulsions à cause de la balance et je ne "comprends" pas ces émotions là.....

Celles dûes à mon quotidien, oui, tristesse, colère, dépassement, stress, déprime etc...... aucun soucis, je les nomme, les accepte..... mais les émotions qui sont en lien avec la pesée du matin, et qui apparaissent en fin de journée, je ne les "perçois" pas réellement, je sens un mal être, un malaise, mais je sais pas les décrire....

J'en suis à l'étape body scan, c'est une étape extrêmement difficile pour moi...... j'ai beaucoup de mal avec ces exercices.

Il y a des jours, comme aujourd'hui, où j'ai très envie de laisser tomber tout ça! je me dis, tu n'as qu'à compulser, ça changera rien, tu es grosse et le restera! alors manges!

Il y a des jours où je me sens incapable d'y arriver! je sais que les hauts et les bas, font parti du programme et qu'il faut les accepter, mais les jours de bas, c'est plus facile à dire qu'à faire.....

je me fais violence, pour venir ici, car je ne veux pas d'un nouvel échec et que je m'accroche aux progrès déjà fait!

Merci d'avance pour vos témoignages, vos réponses

Commentaires

Lyphaé.
Abonné

Pareil pour moi... Je maigris --> compulsion. Je grossis --> compulsion.

Je ne me suis pas pesée durant deux mois et ça m'a vraiment aidé. Puis j'ai décidé de me peser pour voir où j'en étais et... Compulsion !

Heureusement, je gère mieux et ça s'est limité à un jour de compulsion alors qu'auparavant j'aurais mangé jusqu'à reprendre tout le poids perdu.

Par contre je ne stresse pas quand je ne me pèse pas, contrairement à toi. Mais pour moi ne pas me peser, ou rarement, est une bonne solution.

lizzz.
Abonné

Merci Lyphaé de ton témoignage

je pense que le fait de stresser lorsque j'abandonne la balance c'est en rapport direct avec les régimes et les échecs qui suivaient.

Comme je tenais le régime sans craquage, en me pesant chaque jour, quand je commençais à craquer, j'arrêtais de me peser, et là, le jour où je remontais dessus, c'était avec la reprise, bien sûr, et c'était le " déclencheur" d'un nouveau régime.

Donc grossomodo, pesée quodienne = régime / pas de pesée = laisser aller donc grossir.....

danube.
Abonné

ca me rassure de vous lire ..je suis dans  le meme cas ... trop contente de perdre du poids , je recupere tout en compulsant ...

 

j'essaie de ne plus me peser qu'une fois par semaine , un vrai challenge pour moi !!

Lisa.
Abonné

Bonjour à toutes les trois;

tout ce qui est écrit là fait écho et m'interroge beaucoup...Le rapport à la balance, qui nous renvoie la traduction chiffrée de nos efforts ou de nos "lâchages", demeure pour moi assez mystérieux, et je me sens souvent ridicule dans mon rapport à cet instrument ( que je finis par personnaliser en le traitant de tous les noms les matins où il affiche des chiffres que je peux qualifier de tout sauf de fantaisistes!!!) J' en suis au balayage corporel, que j'effectue plutôt mollement sans grande conviction, et ne me suis pas pesée depuis deux mois. Pourquoi?...parce que j'anticipe sur mes réactions, je me connais un peu: si je suis en baisse de poids, je sais que je vais être beaucoup moins vigilante quant à mes sensations, je vais lâcher le contrôle par lassitude et soulagement tout à la fois;  si je suis en hausse je vais me prendre une claque et  pour me réconforter je risque de manger trop de tout et de n'importe quoi. Donc je résouds le problème en ne me pesant plus du tout, c'est réglé...il faudra bien remonter là dessus un jour me direz vous...certes...j'attends ma prochaine viste chez la gynéco et le verdict de son pèse-quelqu'un à elle... J'ai d'autres indices qui ne sont pas les kilos et les grammes, ce sont mes fringues " repaires"!  On est beaucoup dans le contrôle avec cette méthode, comment pourrait il en être autrement, contrôle porté quotidiennement sur des sensations, et en ce qui me concerne, je ressens une certaine forme de lassitude... Comme si j'avais besoin de souffler, de me laisser aller...alors je souffle et je me laisse aller...ce que je constate?... je compulse en plus petite quantité, et suis beaucoup plus vite écoeurée qu'auparavant...ma réserve de chocolat a trois semaines d'avance, et ça, je le fais sans contrôle et sans effort... ressentez vous cette sensation d'écoeurement plus précocément qu'avant?...

Je vous embrasse

Lisa

lizzz.
Abonné

Lisa, je suis aussi plus vite écoeurée, mais en ce moment, je suis comme je disais dans l'autre post, dans une phase "forces toi à compulser", je refuse de faire une séance de RPC, qui m'aiderait à ne pas compulser, comme si, je refusais d'aller mieux, alors.......

Mais oui, je suis écoeurée par quasi tous les aliments......

Je me trouve vraiment trop compliquée parfois.....

lizzz.
Abonné

je viens de décider de ranger les balances (j'en ai 5 ) dans l'armoire avec les fringues trop petits...... j'irai chercher la balance quand j'aurais besoin de sortir des vêtements plus petits!

je sais que ça va être dur, et qu'il va falloir que je travaille sur les émotions, les angoisses, la peur de prendre du poids, le fait de ne pas savoir......etc

mais de toutes façons, quoiqu'elle annonce elle me déstabilise, alors.......

et puis, la peur n'évite pas l'danger ;) LOL

Toujours étant que je comprends pas, comment une perte de poids peut faire compulser...... ça reste un mystère

Lily.
Abonné

On devrait monter une opération "Jetons nos balances !" On ferait une grosse montagne de balances sur toutes les places publiques de France, et on en ferait un feu de joie !

Et ben je vous le dis : ce serait un grand pas en avant pour la libération des femmes !!!! Et ça couterait moins cher que toutes les campagnes de santé publique pour une alimentation équilibrée, qui finalement font grossir tout le monde !

pomme.
Abonné

Accro à ma balance depuis l'adolescence, je la boycotte pourtant depuis samedi.

Et c'est TRES TRES DIFFICILE

Mais j'ai vraiment l'impression que ça m'empêche d'avancer, cette foutue balance

Mon mari l'a planqué dans la cabane de jardin et je me retiens d'aller voir mon poids

Je ne vais quand même pas traverser le jardin au petit matin et toute nue pour me peser MDR

 

caricarole.
Abonné

Moi c´est pareille pomme, mon chéri a caché la balance je ne sais ou? Bon j´aurais bien qqles techniques pour le faire craquer!!! et qu´il me la redonne mais j´ai choisi de m´en tenir a mon jean( malheureusement) moulant. Cet engin infernal me pourrit la vie, je suis tellement plus sereine sans balance.

edithcogny.
Abonné

Bonjour pomme,

tu m'as bien fait rire avec le coup de la cabane au fond du jardin...

Je devrais sans doute essayer aussi puisque je suis accro à la balance.

Je pense qu'il existe une gradation tout de même, mais je me pense nue, à jeun, de préférence après être passée aux toilettes...bref, c'est un peu la surenchère et si la balance ne m'annonce pas de bonnes nouvelles, la journée commence sous des astres plus ou moins cléments.

Cette balance, elle fait la pluie et le beau temps sur mon humeur du matin et sur les restrictions que je m'impose inconsciemment.

Je pense qu'abandonner sa balance fait entièrement partie du lâcher prise, mais il faut y aller progressivement.

Il faut vraiment se traiter avec bienveillance et douceur : la balance est un jugement de plus dont nous n'avons pas besoin.

Je m'engage donc à ne pas me peser pendant 8 jours à partir de demain, qui me suis?

zouzou.
Abonné

bonjour les filles

je  viens vous dire merci car je penser pas que ce que je vivais en montant sur la balance d autre personne le vivait aussi !!!  je me disais que j etais devenue folle car je veux maigrir et des que je perdais un ou deux kg et bien je ne faisais que mangeais et ce n est pas du tout logique de reagir comme ca!!!!

je crois que je vais suivre vos conseils terminer la balance jusqu a ce que j aille mieux dans ma tete mdr mdr je vais prendre un jeans trop petit comme ca le jour ou je pourrais le rentrer je pourrai peut eter reussir a me peser sans crises !!!!!

 

bisous

lizzz.
Abonné

bon ben j'aurais tenu 8 jours! je viens de me peser! je me sentais tellement lourde que là, grosse angoisse il fallait que je vérifie et en effet en 8 jours + 2 kg!

et pourtant, je commence à vraiment bien respecter mes sensations, j'ai nettement diminué mes apports......

alors oui, je ne mange que des choses "caloriques", quand j'ai faim........ je suis incapable de remanger des légumes ou autre! pour le moment en tous cas! et me forcer à manger des trucs...... ça me semble d'une part impossible, d'autres part, retourner dans les restrictions pas la bonne solution........

AHHHHHHHHHHHHHHHHH au secours! j'ai vu un chiffre qui ne me plait pas, mais pas du tout et qui m'angoisse énormément! du coup l'expérience sans balance se conclut par un échec! une angoisse 10 fois plus grande et la conviction que si je ne me pèse pas, je ne controle rien et donc je ne perds pas, mais pire encore je grossis à vue d'oeil......

Haut de page 
X