Exo rassasiement aliment sucré - difficile - 12032013

liegama.
Ancien abonné

Bonjour, 

Je viens d'effectuer le premier jour de l'exercice sur le rassasiement spécifique avec un aliment sucrée et gras. J'ai choisi de l'ovomaltine en pâte (sorte de Nutella mais à l'ovomaltine, croquant); C'est un gros aliment tabou pour moi, que j'avais déjà dégusté mais que je continue à utiliser lors de quelques EME. 

Je n'avais pas trop envie de manger ça à midi, j'avais envie d'une salade. L'exo me frustre comme le précédent avec les aliments salés.

J'ai essayé de dégusté, j'ai attendu de ressentir le rassasiement mais rien, j'ai fini par tout manger. J'ai pris du plaisir, je ne ressens pas de plénitude ou lassitude, je savais pas trop comment remplir l'exo.

Par contre maintenant (1h après) je me sens comme j'aime pas me sentir, un peu lourde, un peu écoeurée, léger mal de tête (trop de sucre), et fatiguée. Je m'en veux de me sentir comme ça, ça me rappelle les sensations après les grosses EME. 

Je me dis que je vais continuer demain car j'espère découvrir le rassasiement mais je doute d'y arriver.

Est-ce que ça vous est arrivé de pas ressentir le rassasiement? Qu'est-ce qui bloque? Est-ce que ça serait parce que l'aliment est tabou encore pour moi, même si j'ai plus l'impression (car j'arrive à en avoir chez moi pendant des semaines sans y toucher et à en manger seulement un peu quand j'en veux). 

Merci de votre aide;

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

ok alors je ne suis pas une spécialiste de cet exo

tout d'abord, puisque c'est le premier jour, je crois que c'est normal, c'est bien pour ça que ça dure 4 jours

je pense que tu devrais sentir  ce "truc"  à partir du 3e jour ou même du 2eme, enfin tu nous diras

 

et ensuite il est fort possible que le fait que cet aliment ait été utilisé souvent lors d'EME, peut ralentir un peu le processus

mais ça devrait venir quand même.....

 

don't worry mais surtout bon courage.....

liegama.
Ancien abonné

Merci Izabelle de ta réponse, je suis déterminée à faire l'exo jusqu'au bout avec ouverture d'esprit et à accueillir ce qui viendra (c'est à dire à ne pas préméditée dans ma tête le "résultat"). 

Mais j'avais besoin d'exprimer ma peur. J'ai noté après coup que j'avais ressentie comme une certaine jubilation intérieure de m'autoriser, via ce cadre, à faire un déjeuner à base de pâte à tartiner. Cela ne m'était jamais arrivée et il y avait une partie agréable à ça. 

D'un autre côté j'ai noté que cet aliment est tout sauf neutre pour moi. Alors qu'après l'avoir dégusté je m'étais dit qu'il n'était plus vraiment tabou. Mais je crois que je me racontais encore des histoires.

Je vous tiens au courant de la suite.

liegama.
Ancien abonné

J'ai fait le deuxième jour de l'exercice sur le rassasiement. Cet exo ne me plait toujours pas. J'ai gardé le même aliment. 

J'ai arrêté à 40%, j'ai fait le tout avec le mp3 sur la dégustation pour m'aider à mieux me concentrer sur mes sensations. Au bout de quelques cuillères, j'ai ressenti un vague dégoût, j'avais moins de plaisir, mais pas non plus une "lassitude" ou "plénitude", mais je me demande comment on peut ressentir la lassitude si on a pas envie de manger l'aliment. Quand j'ai une bonne faim j'ai jamais envie de manger du sucré, j'ai toujours envie de manger des choses que j'aime, le sucré est pour moi un petit dessert, de temps à autre.

Je vais continuer demain, c'est dur, je me sens frustrée.

FRED73
Marraine
Moi non plus je n'ai pas du tout aimé cet exercice. Comme toi Liegama, je n'aime pas manger du sucré quand j'ai bien faim. En plus, je n'ai pas d'aliment tabou... Courage pour les 2 jours qui te restent !
izabelle
Animatrice forum

ben oui quand on a faim, on a envie de salé!!!

je pense que le vague dégout, c'est une lassitude.....

 

t'as du courage...  je ne l'ai pas fait 4 jours, moi.....  je l'ai fait en mode mauvaise élève wink 

ben quoi j'ai pris au mot les docteurs qui disaient d'être imparfaite......laugh   j'ai plus travaillé mon perfectionnisme aigu sur ce coup-là...

doremi.
Abonné

Tout ce que vous dîtes, c'est ce que je ressens en ce moment avec l'exo aliments riches et salés. J'ai vraiment du mal à savoir quand arrive le rassasiement gustatif.  J'en mange de plus en plus à chaque fois;  j'en suis au 3éme jour et une demi-heure après avoir stoppé je ressens enfin un trop plein :  j'en ai trop mangé !!!   Mais j'avais beau m'interroger à chaque bouchée, je ne ressentais rien sur le moment.  C'est vraiment désespérant, surtout que je faisais de la RPC en mangeant pour essayer de percevoir mes sensations.  Là,  tout de suite, je suis vraiment dégoûtée de mes curly.

Peut être que cela marchera mieux avec les alments sucrés.

SacripAnne.
Abonné

Coucou 

 

Je vous lis attentivement, je dois attaquer dans les jours à venir l'exo "salé". Pour le moment je me pose des questions logistiques. C'est assez compliqué, quand on travaille, de pouvoir se dégager 4 jours de suite des contraintes sociales.

 

Ok j'ai des collègues ouverts et qui seront capables de comprendre, pour la plupart, mais ça me tente moyennement d'avoir à parler de ça avec eux, ça m'épuise d'avance de devoir expliquer sachant que certains sont bourrés de préjugés alimentaires.

 

Et du coup on ne peut pas non plus le faire le soir, sinon la question de la collation ne se pose pas (jamais au grand jamais je ne me suis relevée la nuit pour manger !).

 

Bref. Je cherche dans ma tête, dans ma capacité à jouer le jeu, la bonne solution / le bon aliment, et je me donne quelques jours pour mûrir, mais du coup, je me sens pas très rassurée par vos retours !!

liegama.
Ancien abonné

Je continue de vous tenir au courant de "ma traversée du désert d'ovomaltine", bon j'exagère. 

Aujourd'hui j'ai pas pu faire l'exercice, j'avais super mal au ventre, plein d'aérophagie qui venait de je sais pas où alors j'ai décidé de pas pousser le bouchon trop loin!!!

J'ai écrit à ma coach (avec un petit espoir qu'elle me dirait d'arrêter - lol) mais non, elle m'encourage à continuer. 

Je verrai demain. Je persévère car je me base sur l'expérience que tous les exos où j'ai le plus résisté sont ceux où j'ai le plus appris.

Alors je garde la foi mes soeurs LC, (surtout depuis qu'habemus papam nouveau - lol).

Je suis d'humeur taquine ce soir, ne m'en veuillez pas.

belleetsereineen2013.
Abonné

Pour Sacrip'Ann ... tu peux tricher et choisir de commencer un vendredi en disant "je n'ai envie que de ca aujourd'hui"  ... donc un repas avec tes collegues puis 2 jours de week end et hop le lundi (genre j'ai trop aime l'experience de vendredi ...).

tu n'as pas à te justifier !!!!

Pour Liegame, bon courage !

izabelle
Animatrice forum

ou attendre les vacances!!!   bon évidemment ça c'est si on en a...

à cheval sur le week-end c'est pas mal

SacripAnne.
Abonné

Rho lala l'Ovomaltine, je t'admire, juste l'idée ça m'écoeure, n'empêche !!!

Je crois que pour le salé, je me suis fait une religion. Je vais faire frites à la cantoche la semaine prochaine. J'aime ça, mais pas assez pour être dégoûtée à long terme, et je suis sûre d'en avoir à dispo 4 jours de suite, et pour les collègues, on verra.

Pour le sucré, c'est sûr que ça ne sera pas de l'Ovomaltine :D et oui, peut-être pendant les prochaines vacances, ça va faire marrer ma fille que je fasse des repas de choco :D

doremi.
Abonné

Ah oui, Sacripane, je suis bien d'accord avec toi.  Je suppose aussi que nous découvriront les bienfaits de cet exo plus tard, mais pour l'instant c'est dérangeant et je ne me sens pas à l'aise avec mes sensations digestives.

Et ça me pertube mes sensations alimentaires pour le reste de la journée. Surtout, je suis frustrée par rapport à mes envies; car je ne peux pas manger ce que je voudrais et dans ces cas-là ça me provoque des compulsions alimentaires et le soir au dîner, je mange trop .  

Pour le sucré, je sais déjà que je n'aurai aucun mal à choisir parce que depuis 1968, mon aliment DOUDOU par excellence, c'est le Nutella !!!

liegama.
Ancien abonné

Bon alors j'ai pas fait les deux derniers jours, je pense que je vais reporter cet exo à plus tard. Mais quand j'ai cliqué sur "votre bilan", je me suis rendue compte que l'étape suivante est plus ou moins la même chose mais avec de nouveau l'aliment salé et en plus maintenant quand j'en ai marre je dois en remanger l'après midi. J'ai mis tout ça à faire pour dans 10 jours car pour le moment j'ai trop d'émotionnel qui m'habite et j'essaye déjà de respecter ma faim/satiété et de pas avoir d'EME en pratiquant activement la RPC. Un jour à la fois. Je sens également que j'ai besoin de pratiquer de nouveau et plus souvent la dégustation. je me suis donnée 10 jours pour pratiquer 1 fois par jour la dégustation d'un aliment nouveau ou d'un aliment tabou et de quelques bouchées durant le repas. Je veux voir si ce que je ressens est vrai: à savoir que je mange encore trop avec ma tête, des aliments "santé" dont je me suis convaincue que j'aimais le goût. 

izabelle
Animatrice forum

sage décision

je trouve aussi que ces exercices s'enchainent trop vite,  il faut absolument penser à faire une pause entre les deux.....

 

c'est sûr que quand on a mangé avec sa tête pendant des années....   

moi je me suis aperçue que c'est le "régime", qui soit-disant n'était pas un régime, que mon médecin a tenté de me faire appliquer pendant 5 ans qui m'emprisonne totalement.... genre si j'ai pas mangé de féculent à midi, je flippe à mort!!!

je ne pensais pas que ça me poursuivrait encore 15 ans après....

liegama.
Ancien abonné

Salut Izabelle, j'ai lu quelque part que tu parlais d'aliments que tu mangeais en réaction (genre tu découvres qu'en fait t'aimes pas vraiment le Nutella mais que tu le mangeais comme une rébellion).

Je me demande si je fait pas un peu de ça, je me rends compte que j'aime pas vraiment l'ovomaltine seul, et je sais pas encore (faut que je déguste) si j'aime vraiment sur du pain. J'ai l'impression que je m'accroche cependant à cet aliment comme un acte rebelle, comme pour dire, maintenant je fais vraiment ce que je veux, personne ne m'empêchera de manger de l'ovomaltine. 

Pas facile de sortir de ça; 

Moi j'ai fait des dizaine de régimes et entre les régimes je lisais des livres de nutrition et tous les magazines qui donnaient des conseils "régime" et j'ai tout intégré dans ma petite tête et maintenant j'ai un milliard d'injonctions en tête dont je vais en citer certaines ici comme pour essayer de me les sortir de la tête : pas manger de féculent le soir, manger des aliments à IG bas, surtout pas d'IG élevé en fin de repas, commencer à manger le repas avec des protéines, manger toujours un fruit avec une protéine, ne pas manger de fruits en fin de repas, manger les fruits seuls en dehors des repas, manger les fruits entiers jamais en jus, ne manger que du pain complet, mais très complet, ne pas manger de pain, le pain fait grossir, le pain blanc est comme du sucre, manger dans les 45 mn après s'être levé pour lancer le métabolisme, ne pas manger des graises avec des féculents blancs, ne rien manger de blanc, éliminer totalement le sucre, ne jamais manger de produits sucrés, le sucre est votre ennemi, vous êtes accro au sucre sans vous en rendre compte, il faut 5 jours pour se désintoxiquer du sucre, les protéines animales pourrissent dans l'intestin, pas plus de 4 h entre chaque repas, laisser passer 10h entre le repas du soir et le pdj, ne pas s'endormir l'estomac plein, manger une pomme de terre juste avant de dormir pour lancer la sérotonine, ne pas manger de pomme de terre, les pomme de terre se transforment en sucre dans votre corps, les pommes de terre font monter l'insuline qui stocke les graisse, les frites c'est pire, manger des légumes vert, manger cru, manger cuit, détoxifier votre organisme, ne pas boire trop de smoothies qui sont un concentré de sucre, boire du jus de légume pour se détoxifier, faire une cure de jus de légume, manger un oeuf dur avant de sortir, diminuer les graisses etc... etc...

Et j'en passe et des meilleures, un jour j'ai compté que j'avais 45 livres de régime/nutrition chez moi (et j'en avais jeté plus d'une dizaine l'année précédente). Ce fut une véritable obsession pendant des années, j'ai retrouvé il y a 10 ans des classeurs que j'avais remplis de régimes que j'avais soigneusement découpé dans les magazines et mis dans des fourres plastique. J'ai commencé à faire ça à 14 ans et j'ai continué jusqu'à 28 ans, en plus des livres. 

Seule la RPC me permet de prendre conscience des injonctions. Mais je sens qu'elles sont profondes et qu'une partie n'est pas encore sortie. Parfois j'ai l'impression que je sais pas ce que j'aime. J'ai mangé soit par rébellion (en culpabilisant) soit pour suivre les régimes. Je sais que j'aime le pain pour sûre et certaines recettes que j'ai faite sur mon blog, des salades croquantes et pleins de légumes mais il y a pleins d'autres choses où je ne suis pas sûre.

Ca me fait un peu peur de me rendre compte que je sais pas trop ce que j'aime, tellement j'ai appliqué des règles. Je crois que j'ai un peu honte de ça. Je crois aussi que c'est pour ça que l'exo avec l'aliment calorique ne me convient pas pour le moment, car ça touche ces "boutons" rébellion/culpabilité. 

C'est pour ça que je me dit que ça m'aiderait de prendre un aliment après l'autre et de déguster pour voir ce que j'aime maintenant, au lieu de continuer à me définir par rapport à des goûts que j'ai construit en réaction à des éléments extérieurs (suis-je clair dans mes propos?).

belleetsereineen2013.
Abonné

Liegame,

je suis épatée de tout ce dont tu as conscience ... moi je ne sais meme pas si c'est pour moi que je veux perdre du poids ou si c'est pour mes proches ...

Je ne sais pas non plus par ex si je dois rester ou pas avec mon compagnon, si je suis amoureuse ...

en tout cas je te suis avec attention

Bonne continuation

izabelle
Animatrice forum

ah bah oui ça fait pas mal de règles

moi aussi j'ai tout ça dans la tête, voire un peu plus....  mais disons qu'il y a pas mal de choses auxquelles je n'ai jamais cru, genre les glycémies, tout ça, ça me semblait un peu...... pfff.... quoi....

et je n'ai jamais eu aucun bouquin de diététique  (non mais oh...)

 

déjà élevée dans un entourage un peu orthorexique sur les bords, genre les produits laitiers c'est le mal, le sucre n'en parlons pas, ensuite faut virer le gluten, sachant qu'à la base déjà je ne mangeais pas de viande, et puis le poisson y'en a plus dans les océans ou alors il est bourré de mercure, dans les élevages, ils font n'importe quoi.... STOOOP...

ensuite mon mari en rajoute une couche en disant que je fais une nourriture trop pauvre, pas assez de légumineuses notamment (car je ne les digère pas, ce qui semble être le comble pour une végétarienne...)

bref, ce que je devrais manger, apparemment, ben justement c'est ce que je ne digère pas et qui en plus me fait grossir (contrairement aux pommes de terre qui me font maigrir....  ça doit être la sérotoninewink)

 

donc maintenant je mange comme je l'entends, à savoir avant chaque repas je me dis  "de quoi tu as VRAIMENT envie?"

et du coup je n'ai plus trop de "tendances rebelles", genre j'arrive à manger un fruit en dessert juste parce que c'est bon

je me suis mise à raffoler des kiwis

alors qu'avant les fruits je n'en prenais pas parce que c'était trop "bien", trop sain.....   et je déteste faire la bonne élève en matière alimentaire, fallait que je prenne des "vrais" desserts",  ceux dont  "on" voulait me priver

 

ces rebellions sont autant de prisons que les règles qu'elles contredisent....   j'ai choisi de jeter tout ça aux oubliettes et me faire confiance, je me sens plus libre, et je me guide à l'instinct vers les fruits et légumes à gogo,   que j'adooore mais que je ne consommais pas par pure rébellion.....

 

merci Liegama pour tous tes posts sur le forum, merci de nous faire partager tes avancées, c'est très riche

doremi.
Abonné

Liegama ton post est hallucinant !!    Quand on pense à tout ce que les médias nous font avaler depuis des décennies !  moi aussi  j'en ai suivi des préceptes imbéciles et contradictoires, moi aussi j'ai gardé les pages de magasines sur les régimes miracles, moi aussi j'ai des bouquins divers et variés sur de nouvelles méthodes révolutionnaires ( ah ! le régime Montignac ! dans les années 80 ....lle régime soupe aux choux...etc...). 

Le pire, comme tu dis , c'est qu'il en reste des bribes et que ça courcircuite nos sensations. Y en a du travail pour réussir à s'affranchir de tout ça et ne garder que les messages de notre corps, le bon sens.  Et découvrir ce que nous, nous aimons vraiment.

Bravo à toi pour nous faire réfléchir et avancer sur ce sujet qui me semble être une des  clefs du problème.

liegama.
Ancien abonné

Merci de ton message belle et sereine, il n'y a pas si longtemps je savais pas non plus du tout pourquoi je voulais perdre du poids et je suis pas sûre de le savoir maintenant. D'ailleurs, paradoxe, j'ai l'impression d'avoir commencé à m'impliquer vraiment dans LC quand j'ai arrêté de me fixer sur ma "non" perte de poids. 

Tout ce que je sais c'est que la RPC aide à ouvrir les portes de mon cerveau pour découvrir un peu plus qui je suis et ce que j'aime. Mais c'est long!!!! Aujourd'hui je suis dans un jour où j'en ai marre, marre de faire attention tout le temps à mes sensations, marre de faire de la PC, marre d'avoir le sentiment d'avoir ouvert une boite à émotions qui semble sans fond. 

Je vais aller faire un peu de PC (malgré que j'en ai marre). 

SacripAnne.
Abonné

J'aime bien ta conclusion :)

Parfois, c'est marre d'en avoir marre, et c'est une vraie émotion, une vraie sensation pesante, aussi. Courage :)

izabelle
Animatrice forum

bon alors bon courage alors.....

c'est pas facile dans ces moments, le cerveau fait un peu de la résistance..... c'était plus simple avant, quand je contrôlais tout.....

ben oui mais ça c'était avant.....

liegama.
Ancien abonné

La RPC m'a permis de découvrir aujourd'hui, que oui, la charge émotionnelle peut mettre du temps à partir, beaucoup de temps (pour moi une journée entière à ressentir cette colère). Mon mari me rappelle que j'ai enfouie cette colère depuis très longtemps. Il me partage également qu'il lui arrive d'être en colère durant plusieurs jours et ensuite ça passe. Donc aujourd'hui j'ai découvert également que mon mari, qui parait toujours tout calme comme ça, eh ben il a des journées entières de colère! Moi qui me croyait seule sur mon rocher de colère, grande drama queen que je suis ben ça m'a calmé.

C'est trop ça Izabelle, toute la journée je me suis dit, c'était plus simple avant. J'avais la nostalgie d'avant, quand j'étais dans l'illusion du contrôle. J'avoue que je l'avais pas vu venir celle-là. Mais bon, dans l'ensemble je suis quand même mieux maintenant, bourrée de colère que perdue dans mes EME qui se succédaient sans fin. 

A la fin de la journée j'ai du faire quelque chose, après 3 RPC de 15 mn, et un gros ménage je me suis fait une séance de sport de 45 mn hyper intense (tellement je respirais fort que mon mari est venu voir dans la pièce ce que je faisais). Maintenant ça commence à aller mieux, je sens toujours la colère mais j'ai moins envie de tabasser tout le monde. 

Haut de page 
X