grosse faim après gros repas... - 19012013

mno05.
Abonné

Depuis les fêtes les occasions de faire des bons gros repas se sont multipliées...

Le fait est que je sais que j'ai trop mangé... A chaque fois je me dis "tant pis demain matin tu n'auras pas faim et tu sauteras le petit déjeuner..."

Sauf qu'à chaque fois je me réveille avec une faim monstrueuse!!! Des gros gargouillis et un creux au ventre...

Alors est-ce une fausse faim ??? A quoi mon corps joue-t-il ??? Dois manger (ce que je fais tout le temps car très faim!!) ou dois-je attendre et voir si cette faim va passer et ne pas revenir tout de suite ???

 

Merci de vos réponses...

Commentaires

LillyB.
Abonné

Bonsoir Mno05

Depuis toujours, lorsque je me reveille affamée je dis stop à la nourriture, car à chaque fois c'est un signal qui me fait savoir que je prends du poids, j'appelle ca une fausse faim également.

Je suis curieuse des réponses qui vont suivre car je viens de commencer.

Vali.
Ancien abonné

Bonsoir, j'ai parfois des sortes de brûlures d'estomac après un gros repas surtout si il est un peu arrosé, mal digéré et je trouve que ça peut ressembler à une grosse faim. la brûlure acide passe vite après un peu de bicarbonate, pas la faim ! Qu'en pensez-vous ? expériences du même type ?

fadinarde.
Abonné

J'ai le même problème: trop manger le soir ne me coupe pas forcément l'appétit le lendemain matin, au contraire.... Je n'ai jamais eu des grosses faims au réveil, en principe je bois un café au lait pendant que je me prépare, et ensuite je ne mange quelque choses qu'à la pause de 10 heures... 

Mais il est vrai qu'un gros repas le soir "met en appétit" le lendemain... Ou alors notre organisme se fiche de nous en nous donnant des signaux de faim....

Ce serait intéressant d'avoir l'avis des docteurs là-dessus...

 

En tout les cas moi j'ai constaté que tous mes signaux et bonnes habitudes sont anéantis à chauque fois que j'ai des épisodes de constipation... Plus j'ai mal au ventre plus je mange (et plus j'ai mal au ventre, et plus je gonfle... infernal)

Intéressant ce fil de discussion! J'espère que pein de monde va y apporter sa contribution, ce sijet m'intéresse et me concerne directement!

Bonne soirée à tous!!

izabelle
Animatrice forum

j'ai pu observer le même phénomène à plusieurs reprises

et à chaque fois, je n'ai pas mangé, j'ai juste bu mon café,  et puis la matinée s'est passée par la suite sans la moindre sensation de faim, ou du moins pas avant 11h

les gargouillis, j'en ai souvent quand j'ai trop mangé, pour ma part, le creux à l'estomac ça peut arriver aussi pour une EME

 

dans ces cas là, cela peut m'arriver de faire une sorte d'EME à l'idée de "devoir" sauter le petit déjeuner

 

depuis que j'ai fait l'étape de la faim, et surtout la pleine conscience appliquée à la sensation de faim,  je fais vraiment la différence entre la vraie faim et l'EME

pour moi c'est le tiraillement dans l'estomac, ça je ne peux pas le confondre, je ne le ressens jamais en cas d'EME

 

courage, au début ce n'est pas facile de différencier tout cela, normalement après l'étape de la faim, cela devrait être plus facile à identifier....

Daan.
Abonné
La même question avait été posée ici (+réponse de JPZ) : //www.linecoaching.com/content/faim-le-lendemain-des-repas-de-fete
Vali.
Ancien abonné

Et comment gérer la soif ?

Après ce gros repas, est-ce que les sensations de faim et de soif ne sont pas un peu mélées ?

Conseillez- vous de boire plutôt pendant les repas ou entre les repas ?

Il me semble que je mange moins et mache plus si je ne bois pas beaucoup pendant le repas.

J'ai trouvé dans un vieux livre d'aviron des années 30 ce conseil " c'est la salive qui doit mouiller les aliments" , on mâche mieux, la digestion est préparée et le corps est beaucoup plus confortable

Certains disent de boire beaucoup, de ne pas attendre la soif. Elle serait un signe de déshydratation...

Si on boit lentement en dégustant, est-ce qu'on boit assez ?

merci de vos avis

Vali

jpzermati
Votre coach

Bonjour,

Je remercie Dann d'avoir retrouvé une réponse que j'avais déjà faite sur ce sujet.

Je la remets.

Il est tout à fait possible d'observer ce type de manifestations paradoxales de la faim. J'y répondrai de deux façons.

Tout d'abord, il faut savoir que la régulation s'effectue sur plusieurs jours. Un gros repas ne se compense pas intégralement sur le repas suivant. Par exemple, si vous mangez 500 calories de trop à midi, vous ne mangez pas forcément 500 calories de moins au dîner. La compensation va s'étaler sur plusieurs repas. Cette compensation s'étale d'autant plus dans le temps que les personnes sont agées. Les meilleurs régulateurs sont évidemment les enfants.

Ensuite, je dirai que la faim à des raisons que la raison ignore. Et c'est tout l'intérêt de s'en remettre à sa sensation de faim. On n'a pas besoin de se demander pourquoi elle est là. Du moment qu'elle est là c'est qu'on a besoin de manger et que le corps en a besoin. Il nous suffit d'obéir sans nous poser plus de questions. Pas plus que nous nous demandons pourquoi nous avons soif. Dès lors qu'on sait la reconnaître, l'avantage de la faim, c'est qu'elle nous évite d'avoir à nous poser toutes ces questions. Et tout devient plus simple.

JP. Zermati

J'ajouterai que l'idée "Demain, tu sauteras ton petit déjeuner" peut facilement déclencher le lendemain des EME qui viendront brouiller les sensations de faim. Il est donc essentiel d'être bien au clair avec ses sensations de faim pour les différencier des EME.

Bonne journée.

JPZ

X