Il est interdit d'interdire ! - 26052014

ontheroadagain.
Abonné

Il y a quelque chose qui me fait manger qui est très insidieux : la peur ou l'esprit de contradiction (je n'ai pas encore réussi à trancher).

Voilà ce qui se passe : il suffit que je pense que je pourrais m'interdire tel ou tel aliment ou m'interdire de manger tout court, et aussi tôt je dois manger pour calmer cette angoisse, cette peur de la frustration.

Manger est efficace dans la mesure où ca ne va pas plus loin et ca ne prends pas des proportions enormes. Mais que faire ? Ne plus rien s'interdire c'est sure. Mais de me dire "il faut attendre d'avoir faim pour manger" est déjà une forme d'interdit pour moi.

Êtes vous confrontés à ce problème ? Quelles parades avez-vous trouvé ?

Commentaires

Chléa.
Abonné

Bonjour ontheroadagain, 

Rebelle peut être  ???smiley

Pareil pour moi : il suffit que je m'interdise un truc pour en avoir encore plus envie; normal...d'ailleurs, si on y regarde de plus près , les enfants font pareil !  Braver les interdits, on se sent tellement plus fort...et c'est excitant la confrontation avec le "danger", repousser les limites...

Suis champione dans la catégorie moi !!...enfin, j'étais...jusquà il y a peu

Je n'ai pas compris qu'il était interdit de manger quand on n'avait pas faim : juste que c'est beaucooup moins drole, moins plaisant, et c'est l'expériece que je suis en train d'en faire 

Je ne  vis pas comme un interdit le fait de ne manger que qd la faim est là ( d'autant que ce n'est pas interdit mais normal car tout le monde le fait  , et ça pour moi ça a été une vraie découverte : je croyais que j'étais la seule !et que j'étais anormale ) .

Je vis plutôt ça comme une recherche de plaisir à ME faire; je tente de ME donner le temps qui va bien ( celui d'avoir faim )  pour que ce plaisir soit vraiment là . Savoir que les aliments que je convoite à ce moment là ne vont pas s'envoler,( enfin,normalement !! ) qu'il ne s'agit que d'un" report" , m'aide beaucoup

Donc moi je vis plutôt ça comme une recherche de plaisir maximum

Je n'en suis qu'au début, donc je ne sais pas si cet apport va t'etre d'une grande aide; d'autres , avec plus d'expérience, sauront probablement t'apporter des réponses judicieuses

Belle journée à toi !

Lavienrose.
Abonné
Oh que c'est frustrant! Et énervant!!! Les contraintes! Pourtant LC c'est tout sauf des interdits! Tu vas t'en apercevoir, puis le ressentir. Pour le moment c'est ta tête qui te parles, mais tu n'ES pas tes pensées! C'est ton corps qui doit te dire si c'est l'heure de manger. LC nous apprend à faire confiance à notre corps, car il sait ce qui est bon pour lui....... Alors que notre tête est pleine de pensées, d'auto-jugements... pour déjouer ce mécanisme... Prends le programme comme un jeu.... Car c'est une séries d'exercices.... Dis à ta tête que tu vas t'amuser à manger quand tu auras faim, pendant quelques jours.... C'est super difficile au début et après ça va te paraître naturel.... Car ça l'est : écouter son corps! Bon parcours
Billie.
Abonné
Bonjour ontheroadagain. Je vois d'après ton parcours que tu as fait toi aussi de multiples régimes . Peut être abordes-tu LC comme un régime . Inconsciemment tu remplaces la tyrannie des calories et aliments taboo par la tyrannie des sensations alimentaires : ai-je faim ? Encore faim? Une eme ? Je fais quoi ? .... C'est super que si rapidement tu es pris conscience de ce problème, qui est a mon avis le point noir de LC : être vécu comme un régime par nombre d'entre nous . C'est donc une question d'approche , voir le programme sous un autre angle. En cela je trouve que les conseils de Chlea sont excellents . Après à toi de tâtonner pour trouver ton approche . Je tiens aussi à te rappeler que rien n'est interdit ici , il ne s'agit pas de ne jamais manger sans faim ou de ne pas dépasser sa satiété ou de ne plus faire d'eme mais de tendre vers ça . D'apprendre par essais- erreurs en expérimentant et si on est dans l'erreur justement d'apprendre a ne pas paniquer et retomber sur ses pattes . Il y a quelques principes clé pour avancer sereinement : - sortir du tout ou rien . - lâcher prise sur le perfectionnisme . - adapter la méthode a soi , ne pas tout appréhender en bonne élève . - ne pas être dans l'urgence . Même ces principes s'apprennent plus ou moins vite en fonction de notre vécu et notre personnalité . J'espère t'avoir un peu éclairé . Bonne route à toi !
ontheroadagain.
Abonné

Merci Billie pour cette réponse qui montre que tu as tout à fait compris mon pb. Effectivement je crois que je suis tellement conditionnée par ces années de régime et cette croyance si profondément ancrée que seule la volonté peut résoudre mes problèmes que j'ai pris cette méthode comme un régime : "il faut attendre d'avoir faime pour manger", "je dois m'arrêter de manger quand je n'ai plus faim" ...

Tu as raison Chlea, mieux vaut se dire "j'ai envie" ou "je veux" que "il faut" ou "je dois" et l'aisser parler l'épicurienne en moi qui cherche à maximiser son plaisir. Surtout que la rebelle en moi n'aime pas les interdits ...

Chléa.
Abonné

Rebelle ET épicurienne, ça va plutôt bien ensemble , non ? 

Refuser de manger quand on n'a pas faim c'est  pour moi - mais depuis peu- refuser de ne pas se faire plaisir en mangeant . (ce que je croyais etre du plaisir pendant mes " gavages " étaient plutôt une" anesthesie" ) 

Moi, pour le coup, mon coté rebelle y trouve son comptecheeky

Haut de page 
X