Journée thérapie de JP Zermati du 29 mars: prenez la parole! - 02042014

Claire de Linecoaching
Abonné

Bonjour,

Comme vous le savez, JP Zermati, notre expert nutrionniste, a animé le samedi 29 mars une journée thérapie.

Vous avez participé à cette journée? Venez partager ici vos impressions et vos avis. Votre opinion nous sera très utile pour rendre ces journées thérapie toujours plus efficaces et plus adaptées à vos besoins.

De plus, n'hésitez pas à échanger ici avec les autres participants et à discuter de votre expérience de la journée thérapie. 

Voici le programme de cette journée complète qui a, une fois de plus, remporté un grand succès:

Première partie : 1h45
9h30 – 9h40 : Présentation de la journée
Présentation générale :
Mettre à profit cette journée pour surmonter les obstacles à suivre le programme Linecoaching et écouter ses sensations alimentaires
La matinée sera consacrée à l’exposé des obstacles rencontrés par chacun et à la manière de prendre ses repas dans de bonnes conditions : mise en condition, Bonne Faim, dégustation.
L’après-midi sera consacrée au travail sur les EME.


9h40 – 11h15 : Présentation des participants
Parcours du poids jusqu’à aujourd’hui.
Quels sont les facteurs qui pourraient expliquer votre prise de poids : noter les obstacles au tableau
Difficultés rencontrées dans le programme : les blocages.
Les habitudes, de manger vite,
Pas le temps, pas l’endroit, trop de travail
Les enfants, le mari, les collègues
Pas l’état d’esprit, trop de stress
Recherche de réconfort, lutte contre émotions pénibles
La restriction cognitive, trop envie des aliments interdits
Peur d’avoir faim
Trop servi, il faut finir son assiette
Etc.

Rappel des objectifs : écouter ses sensations alimentaires et atteindre son set-point.
Mise en place du tableau de bord.

Deuxième partie : 1h30
5‘ - Les conditions idéales du repas :
5’ – Les obstacles rencontrés :
Exercices de pleine conscience sur les sensations alimentaires
a. 15’ - Se préparer à manger : espace de respiration (3 minutes)
b. 40’ - Exercices de dégustation à pratiquer au cours du repas
Déterminer la composition des plats
Comparer avec son aliment idéal
Les trois premières bouchées
L’attention partagée (tableau de bord)
c. 15’ - Observation de la faim en PC (l’inconfort de la faim)

Déjeuner : 13h – 14h

Mise en pratique des exercices de dégustation

Effectuer un ou plusieurs des exercices suivants :

Déguster le repas avec une attention partagée
Déterminer la composition des plats
Comparer avec son aliment idéal
Rechercher l’ingrédient surprise.

Se garder une petite place (appétit prévisionnel)

Après-midi : 14h – 18h = 4h

Émotions/EME/Compulsions
Les EME.
Les déclencheurs : stress % stresseurs
Émotions extra-alimentaires, alimentaires.
Émotions négatives, positives
Fatigue, ennui
Décompression, relâchement
Des émotions aux EME
Des EME aux compulsions
Ne pas lutter contre ses EME

 

Merci beaucoup et à bientôt,

Claire.

Commentaires

shackleton.
Abonné

Bonsoir tout le monde,

J'ai participé à cette journée du 29 mars. En un mot, je n'ai pas perdu mon temps. Venant d'Alsace, ça comptait pas mal.

Déjà, faire connaissance avec d'autres coachés, avec le Dr Zermati, partager ses expériences avec des personnes dont le maître mot semblait être empathie et bienveillance, ça change tout !

L'exercice de dégustation pour le déjeuner m'a permis de me rendre compte qu'une bonne faim réveillait les papilles, rendait très sensible à ce qu'on a dans l'assiette.

Pour la gestion des émotions, je me suis rendue compte du chemin encore à parcourir, que je ne pourrai jamais éliminer les émotions, que c'est inhérent à la condition humaine. Le chemin est encore long parce que pour l'instant, j'en reste à la crainte d'être submergée par les émotions ; j'ai toujours un peu la honte, par exemple, de fondre en larmes quand j'écoute du Bach ou du Haendel, d'avoir la gorge qui se noue quand je lis des histoires tristes qui pourtant ne me concernent pas directement, de ne pas supporter la violence de certaines scènes de film ou quotidiennes, bref, je me fais toujours figure d'être une mauviette ... Mais voilà, si j'avais eu le Dr Zermati dans mon enfance (ou le Dr Apfeldorfer), pour expliquer à l'entourage que j'avais le droit d'avoir des émotions, ou si j'avais purement et simplement eu un entourage qui l'admette et le reconnaisse, je n'aurais jamais eu les ennuis que j'ai eus jusqu'à présent. Ce n'est pas spontané de gérer à 43 ans ce qu'on n'a jamais appris à accepter et à gérer de sa vie !

J'en profite pour remercier le Dr Zermati pour cette façon humble mais ferme de diriger notre groupe, les participantes, pour leur bienveillance, leur acceptation des autres comme ils sont, et je remarque avec un immense plaisir que les participantes n'étaient pas venues "les mains dans les poches" mais avec une vraie envie de verbaliser leur ressenti et cela a donné à leur expression une grande valeur parce que c'était fait de façon honnête, sans se chercher des raisons mais sans s'accabler non plus. Je n'ai ressenti à aucun moment du jugement et vous n'avez pas idée du changement !

En un mot comme en cent : à refaire !

Shack'

Noelle
Marraine

Bonsoir !

 

Merci schakelton de ton message

Bon,  me voici  de retour apres une petite semaine de vacances, ou j'ai fait du vélo dans la campagne, sur les bords de la Seine, juste apres cette journée que j'ai particulièrement appreciée

C'etait des vacances bienvenues, je suis arrivée à rester en contact avec mon etat interieur, avec le "tableau de bord", tranquilement  et regulièrement, j'ai passé une petite semaine sans eme, c'est plutot pas mal,

L'autre point que j'apprecie, c'est de devenir plus souple avec la faim et la sasiete, et d'avoir compris  que les reproches que je me faisais, c'est de la lutte et si je lutte, je compulse

pour la petite histoire, je ne me suis pas encore préparé des pommes de terre sautées, je garde ça pour cette semaine ou je viens de rentrer chez moi

Et, comme le dit Schakelton, merci a vous toutes qui etes venues et avez partagé avec sincerite ce qui vous pèse, et un tres tres grand merci au Dr Z pour nous avoir écoutées avec bienveillance, mais pas seulement écoutées, guidées et orientées, tranquilement et surement!

 

Et vous qu'etes vous devenues depuis la semaine dernière??

A bientot de vos nouvelles

Noelle
Marraine

Alors, pour celles et ceux qui ne pouvaient pas participer, je vous propose une sorte de resumé, des moments importants pour moi, que j'ai notés, un peu en vrac (sans perfectionisme outrancier, bien sur!!)

 

- savoir dans quel état je suis, en avoir conscience, au fil de la journée, en pratiquant rapidement un scan interieur, comme on utilise le tableau de bord quand on conduit, un coup d'oeil qui renseigne

- ne pas remplacer la tyrannie des aliments par la tyrannie de la faim (note perso: alors, là, bravo, ça m'a détendue du coup! moi qui me posais mille questions sur la sasiété et qui me faisais 10000 reproches dès que je l'avais dépassée, histoire de me sentir nulle pour un petit morceau de gateau..) , la régulation ça existe!!

-rester dans une zone de confort vis a vis de la faim

- si on essaie de rester dans le respect strict faim sasiété (et qu'on n'y arrive pas, bien sur..), on est tout le temps en transgression, on ne respecte pas sa ssasiete, on compulse (un TRES TRES grand merci, Dr Z,  pour cet éclairage sur mes compulsions!!)

 

- rechercher, pour chacun/e notre/nos aliments idaux (le chocolat praliné qui croustille, ça vous rappelle quelquechose???), plus on se rapproche de son aliment idéal, plus il rassasie

 

- l'importance de la fatigue et de l'ennui à l'origine des EME

- si on ne veut pas d'une emotion, elle se transforme en EMe

- ce sont les eme contre lesquelles on lutte qui declenchent des compulsions ( re merci!!)

- me faire des reproches (tu es trop nulle ma pauvre fille..) c'est une forme de lutte (re- re- merci!!)

- nouveau petit regard interne sur moi meme, comment je me sens

 

Notes perso et sans garantie totale!!

 

A bientot de vos nouvelles

Gastibelza.
Abonné

Merci Noelle, c'es très gentil à toi d'avoir partagé !

Bonne continuation devil

Patience
Marraine

Merci pour le condensé, Noëlle !
C'est vrai que ça fait du bien d'aller à ces journées : ça déculpabilise et ça rebooste !

Au plaisir de te lire

Haut de page 
X