La peur de maigrir - 21062018

izabelle
Animatrice forum

Je poste ce sujet ici car voilà une peur que je rencontre en ce moment

à savoir le soir,  quand tout va bien, que j'ai tout fait la journée pour me connecter, que j'ai envie de choses saines et légères, c'st à dire quand j'écoute mon corps

il y a derrière une peur "sourde"

mais si tu manges si peu..... tu vas maigrir.....

et alors.....

 

pour moi la peur de maigrir a toujours été liée à la peur de séduire

car en quelque sorte on m'a toujours dit que j'étais très jolie et si j'étais mince alors là.......

et il y a là-dedans quelque chose qui me gêne

comme si je voulais obliger les autres et surtout les hommes à ne pas m'aimer pour mon corps mais pour mon intérieur

 

en fait, ça a marché les hommes de ma vie m'ont aimé pour mon intérieur et malgré mes kilos

 

mais aujourd'hui pourquoi toujours cette peur de maigrir

 

je fais un moment de pleine conscience pour l'interroger :

voilà le résultat : c'est une peur très intense, en gros elle me dit qu'elle a peur que si je n'ai plus le surpoids pour me "lester"  je pète les plombs, que je devienne nymphoname, que je me la pète, que je ne sois plus moi-même......

bon ben d'accord....  y'a de l'obstacle...

 

je me reconnecterai à cette peur ce soir car c'est le soir qu'elle est la plus forte, en fait dès que je me mets un tant soit peu à perdre du gras.....

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

eh bien le soir la peur n'est pas venue

j'ai mangé sans réfléchir, des choses bonnes et qui me faisaient envie (j'avais bien faim)  j'ai arrêté légère, sans réfléchir

et  pour une fois je n'avais pas peur de maigrir....

 

peut-être ce soir.....  on verra bien

izabelle
Animatrice forum

hier soir deuxième soir sans peur de maigrir et donc sans EME

ça fait presque bizarre de ressentir le rassasiement sans même de dessert et surtout sans envie d'en rajouter

on verra ce soir si elle revient !!!!

Mariepoppins
Abonné

Coucou Izabelle!

Intéressants tes messages!

Cela fait combien de temps que cette peur te taraude? Est-ce qu'elle est corrélée à une perte de poids actuelle ou passée? 

A l'inverse, que va-t-il se passer si tu restes à ton poids actuel?

Je sais c'est bizarre comme question!!!!!

Bonne soirée!

Maureen
Ancien abonné

Bravo pour ces 2 jours sans EME. 

Il est clair que quand on a plus ou moins consciemment associé minceur et beauté, on imagine qu’on sera plus séduisante avec des kilos en moins. Et ce même si, une fois en couple, notre homme nous dit qu’il nous trouve belle comme ça. 

Se sentir séduisante est aussi se sentir vulnérable, je l’ai ressenti quelquefois. 

izabelle
Animatrice forum

en tous cas depuis que je me suis confrontée à cette peur en pleine conscience, elle a cessé de me travailler et ça me fait tout bizarre de ne plus avoir d'EME

cette peur est là depuis mon enfance je pense voire bien bien ancienne

le surpoids a toujours été efficace pour tenir les garçons loin de moi,  et peut-être bien une façon de faire un tri bien efficace!!! 

cela ne m'a pas empêché d'attirer les deux mecs les plus sexys de la terre d'ailleurs, mais pour chacun à une période où j'étais au poids max, donc je peux être bien sûr que ce n'est pas pour ma ligne

pour mes rondeurs peut-être....  hahaha

enfin mon mari n'a de cesse de me faire maigrir tout de même, et cette pression à chaque fois me fait un effet pénible

 

par rapport à la séduction et la sexualité, y'a un truc c'est sûr,  y'a qu'à voir la folie de pensées qui vient quand je me confronte à cette peur

je pense que mon caractère fait que j'ai vraiment peur de ne pas savoir mettre de limites,  donc le surpoids en met une bien claire et nette

 

enfin.... la bonne nouvelle c'est que se confronter à cette peur en pleine conscience permet en tous cas d'avancer et de décoincer des verrous

Maureen
Ancien abonné
izabelle Animatrice forum Coach marraines lun 25/06/2018 - 09:13

enfin.... la bonne nouvelle c'est que se confronter à cette peur en pleine conscience permet en tous cas d'avancer et de décoincer des verrous

C'est clair ! L'image du verrou me parle beaucoup.

En ce qui concerne l'image de soi, je me mets une pression que je ne comprends pas moi-même. Un exemple actuel : je reprends le travail le 2 juillet après mon congé de maternité d'environ 6 mois, je suis un peu plus épaisse qu'avant et mes collègues le verront. Mais je sais aussi que même s'ils le remarquent (ce qui n'est même pas sûr), qu'est-ce qu'il en auront à faire ? Je suis une employée compétente et agréable à vivre, c'est ce qui compte ! Quand j'essaie d'approfondir le pourquoi de cette pensée, je me vois essayer d'être Wonder Woman quoi qu'il arrive. 

Deuxièmement, un de mes frères se marie en septembre, je souhaite avoir une jolie silhouette à son mariage, en tout cas être plus mince que maintenant. Mais pourquoi ? Pour que l'on me remarque ? Donc pour moi, minceur et séduction est encore très lié...

reborn60
Abonné

Je vous rejoins dans cette discussion fort intéressante.

Pour ma part, il y a moins dans ma peur de maigrir une crainte d'une potentielle séduction qu'une forme de rébellion du type "si vous ne me reconnaissez pas de valeur comme ronde, c'est que vous n'y comprenez rien, alors je ne vous ferai pas le plaisir de me connaître mince".

En l'écrivant, je me rends bien compte que ça peut sembler puéril, surtout à 50 ans++, mais j'ai connu l'expérience plus jeune de mincir et le regard porté sur moi changeait, à travers des paroles du genre "tu es bien comme ça !", comme si le poids perdu, paradoxalement, apportait de la valeur, qu'on attendait "ça" de moi. 

Cette question ne se pose pas avec mon conjoint (fort compréhensif en tous points, compte tenu que c'est une grande gambergeuse qui partage sa vie depuis 30 ans !), ni avec mes enfants, mais plus avec la famille proche.

Maintenant, c'est à moi de travailler cette question, pour aller vers une forme d'affranchissement vis-à-vis de parents et fratrie, "grandir" en somme ?

Belle journée.

Evelyne

 

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
izabelle
Animatrice forum

eh oui je le comprends parfaitement !!!

 

moi il y a aussi le truc que je ne m'autorisais pas à être plus belle que ma mère.....   zarbi hein  pourtant c'est un truc que j'ai toujours ressentie  par rapport au fait qu'elle même, pourtant assez jolie ne s'autorisait pas à vivre et exprimer la féminité (pas de maquillage, mal habillée, surpoids)

et pour moi qui était très proche de mon père, être plus belle que ma mère c'était..... impossible

je me souviens même à 10 ans avoir coupé mes cheveux parce que je me trouvais trop belle avec

izabelle
Animatrice forum

Maureen je comprends aussi très bien,  je me pose toujours la question aussi, enfin maintenant beaucoup moins

c'est toujours le regard de l'autre qui nous définit et notre ego c'est à dire notre mental  se sent moins assuré dans ces cas là

pour notre cerveau, produire une image irréprochable est un gage de sécurité

alors même que dans le fond, cela n'est pas du tout vrai

je le vois avec ma fille ado

elle sait très bien qu'être "parfaite "  n'apporte pas l'amour des autres, mais plutot une sorte d'envie, voire de la jalousie

elle sait très bien que ce qu'elle veut c'est qu'on l'aime vraiment pour ce qu'elle est et que cela n'a rien à voir avec son image

mais le cerveau.....  lui il est basique 

pour lui c'est plus rassurant....

d'où l'intéret de prendre de la distance avec ce genre de diktat, tout en comprenant pourquoi ils sont là.... on peut ainsi leur accorder moins d'importance et ne pas chercher à les contrôler

Doloreane77
Ancien abonné

Bonjour

Je me joins également à la discussion.

Je me retrouve dans cette peur d'être "trop" belle, "trop" séduisante. D'un autre côté en écrivant ça je me dis que ça donne l'impression que je me la pète un peu... Mais en fait ce n'est pas ça. J'aime bien me trouver jolie, que certains me trouvent jolie. Mais par exemple j'ai vu plusieurs fois le regard de mon beau-père ce week-end quand je me suis mise en robe, et je n'ai pas aimé ce que ce regard disait (en tout cas ce que j'en ai interprété).

Cela m'insécurise beaucoup.

Je me sens bête d'avoir peur, d'avoir cette crainte.

Je suis sortie avec une amie samedi soir, et je me suis habillée de manière à me sentir jolie, mais j'ai mis un leggin sous ma robe. Pour me protéger. Parce que j'avais peur de me faire agresser. Ma copine aussi fait attention à ne pas s'habiller trop jolie quand elle sort.

Je me rends compte que ce n'est pas normal d'avoir toujours peur, quand je vais dans certains endroits. Certes il y a une part qui vient de moi, de mon histoire. Mais ça vient aussi de toutes les agressions réelles que vivent les femmes au quotidien. Cf le mouvement MeeToo.

 

Maureen
Ancien abonné

Là c'est encore un autre problème. On vit une époque difficile, j'espère que les choses évolueront et que les femmes pourront se promener en s'habillant comme elles le veulent. Et en règle générale, que TOUT LE MONDE pourra porter ce qu'il veut sans être automatiquement catégorisé ci ou ça.

Pour en revenir à cette volonté de plaire en étant "mince", ou de se plaire (ce n'est pas toujours très clair ;)), je rêve du moment où tout ceci, que je sois plus mince ou plus ronde que maintenant, n'aura plus d'importance. Après tout, j'ai la chance de n'avoir jamais été médicalement en surpoids (ou juste un peu il y a une dizaine d'années), même si ma lutte contre la boulimie perdure. Aujourd'hui je m'inquiète davantage du diabète que des problèmes cardio-vasculaires !

 

Doloreane77
Ancien abonné

Oui moi aussi Maureen ! D'ailleurs je trouve que, esthétiquement parlant, la minceur ne va pas à tout le monde. Il y a quelques années, l'une de mes amies a beaucoup maigri (elle était dans la catégorie IMC "obèse"). Et J'ai trouvé qu'elle avait perdu quelque chose de son charme. Après bien sûr ça reste parfaitement subjectif.

Dur de lutter contre la boulimie. Je l'ai aussi vécue il y a plus de 20 ans maintenant, et il y a quelques années en arrière il m'arrivait encore ponctuellement de me faire vomir, une à deux fois par an. C'est un long travail...

 

Pour ma part,concernant la peur de maigrir, j'ai une grand-mère qui s'affolait toujours quand je maigrissais. Elle a vécu la guerre (comme beaucoup de grands-mères...), et pour elle maigrir, me trouver "trop" mince, c'était le rappel de... privations ? de la peur de mourir de faim ? Je ne sais pas trop, mais j'ai gardé en tête son souci de "ne pas trop maigrir". Que c'était affolant de maigrir.

Par ailleurs, on m'a toujours dit que je ressemblais en caractère à l'une de mes tantes, très maigre. Forcément c'était pour me dire que j'avais un sale caractère, en fait c'était une manière de me dévaloriser. Et je crois que j'ai gardé cette hantise de ressembler à cette tante au "sale" caractère, qui est restée célibataire quasi toute sa vie. Lui ressembler signifiait pour moi "rester seule, ne pas être aimée".

 

Merci pour ce sujet, ça me fait prendre conscience de plein de choses !

 

reborn60
Abonné

Doloreane,

J'ai le souvenir de ma grand-mère, aujourd'hui disparue et qui avait aussi vécu la guerre, qui disait souvent : "il vaut mieux faire envie que pitié".

Ah, toutes ces "petites phrases" inscrites dans nos mémoire individuelle et collective...

Belle journée, la communauté.

Evelyne

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
Maureen
Ancien abonné

Ma mère que j’ai eue au téléphone cet après-midi m’a encore longuement parlé de ma belle-sœur qui est obèse, a critiqué son choix de robe de mariée (elle se marie cet été avec mon frère), et ne comprend pas pourquoi, à l’époque de son amaigrissement avec sleeve, elle s’était “arrêtée” à 65kg pour 1,54m car elle se trouvait trop mince. 

Je lui ai répliqué calmement que ce n’était pas parce qu’elle se trouvait trop mince qu’elle se trouvait forcément maigre, et que les critères de beauté peuvent changer selon les personnes et selon les cultures. Je ne la ferai pas changer d’avis, mais je lui ai exprimé mon point de vue. Ça me révolte tellement qu’elle puisse être à ce point dans la critique, surtout au niveau de l’apparence des gens. Et j’ai certainement été comme ça à un moment donné, durant mon adolescence notamment. Elle pense aussi que le fait qu’elle ait regrossi est un signe de laisser-aller et une raison de se faire larguer, car elle pense que mon frère pourrait se lasser et la quitter. Donc en fait, ma mère est carrément dans ce schéma minceur = amour et beauté physique. Quelle superficialité...

izabelle
Animatrice forum

eh oui et tout ceci nous pèse....

moi aussi j'ai vu beaucoup de femmes bien moins jolies après une perte de poids importante, souvent suite à des opérations qui sont peut-être nécessaires pour leur santé mais qui doivent produire des effets psy non gérés

enfin le fait est que ce qui est important c'est la VIE qui sort de nous, et pas notre tour de taille

en tous cas c'est ça qui fait que l'on nous aime et donc c'est ça que nous devons cultiver

et bonus : quand on vit comme ça on est amené de plus en plus à écouter son corps  donc à avoir une relation saine à la nourriture et à soi-même

cela demande de se détacher des diktats et des impératifs de controle que notre société nous martèle et que le cerveau peut reprendre facilement à son compte

 

en tous cas ces temps -ci  j'ai maigri et je me suis aperçue qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peur tant qu ela VIE était là

je pense que dans la peur de maigrir il y a la peur de mourrir, quelque par c'est normal

mais plus on nourrit la vie, l'être, l'existence, plus le reste devient accessoire

cecile67
Ancien abonné

Coucou, il n'y a plus personne sur "je commence en mai -juin alors je me promène et ce fil est super intéressant. 

Moi aussi je crois avoir repéré chez moi une peur de maigrir alors que c'est vraiment mon désir de faire 2 tailles de moins. Au départ je n'y croyais pas mais en vous lisant je me dis que ma petite voix n'était pas si bizarre...

Pour moi c'est peut être peur d'être plus séduisante, du rapport aux hommes, qu'il y en ait qui sifflent ou qui me regardent avec une lueur d'admiration , de désir...qui pourrait me gêner , ne pas savoir comment leur répondre, fuir, oui fuir...ne pas rester en contact avec eux.

Et là je me dis que ma mère y est pour quelque chose mais sans doute n'a t elle pas toujours tord... du genre "méfie toi des hommes, ils ne cherchent que..., il faut un homme gentil qui t'aime qui soit respectueux avec qui tu t'entendra sur tous points... hein!!wink

(C'est le  cas de mon mariheartqui est fabuleux en tout)

Bref si cette peur il y a il faut que je m'y connecte quand c'est elle qui me fait manger, j'ai vu le fil se connecter aux émotions lancé par Izabelle,

((Au fait vous avez toujours l'ordinateur à porté de la main pour écrire au moment ou ça se fait...ou peu après? Et question subsidiaire: y a t il une application smartphone de LC, (je crois que non mais au cas ou ça m'aurait échappé )?))

Merci pour vos partages! C'est top, j'avais disparu des radars suite à un blocage dégustation mais me revoilà! et aussi j'ai du temps en ce momentsmiley

chris212
Marraine

 Coucou Cécile smiley

Même si ton message remonte déjà à quelques jours, je t'envois ces quelques lignes.

cecile67 Abonné ven 03/08/2018 - 09:36 ...Coucou, il n'y a plus personne sur "je commence en mai -juin alors je me promène et ce fil est super intéressant. 

C'est vrai que pendant les vacances, les interventions sont assez rares. Mais rien n'empêche de participer aux différents fils si on le souhaite.

 

cecile67 Abonné ven 03/08/2018 - 09:36...Et là je me dis que ma mère y est pour quelque chose mais sans doute n'a t elle pas toujours tord... du genre "méfie toi des hommes, ils ne cherchent que..., il faut un homme gentil qui t'aime qui soit respectueux avec qui tu t'entendra sur tous points... hein!!wink

...

Bref si cette peur il y a il faut que je m'y connecte quand c'est elle qui me fait manger, j'ai vu

C'est vrai qu'on reste marquée par toutes les petites phrases qu'on a entendu étant enfant et qui nous ont façonnées. Mais ça n'empêche pas de faire sa vie.

Et tous les hommes ne "cherchent pas que"... Encore heureux !

On peut vouloir être séduisante pour son entourage, pour soi... La séduction n'est pas seulement une question de kilos en plus ou en moins même si c'est ce que la société veut nous faire croire.

La beauté intérieure compte tout autant que l'apparence physique. On ne reste pas avec quelqu'un qui n'est pas beau intérieurement... Il y a forcément d'autres raisons.

 

cecile67 Abonné ven 03/08/2018 - 09:36 ...Bref si cette peur il y a il faut que je m'y connecte quand c'est elle qui me fait manger, j'ai vu le fil se connecter aux émotions lancé par Izabelle,

Se connecter à ses émotions, à ses pensées, à ses peurs, permet de les considérer comme de simples émotions, pensées, peurs.

0n peut les regarder, les observer, les noter pour ce qu'elles sont puis les laisser sans aller.

cecile67 Abonné ven 03/08/2018 - 09:36 ...Au fait vous avez toujours l'ordinateur à porté de la main pour écrire au moment ou ça se fait...ou peu après? Et question subsidiaire: y a t il une application smartphone de LC, (je crois que non mais au cas ou ça m'aurait échappé

Non il n'existe pas application pour smartphone de LC... Et non, perso je n'ai pas toujours de PC à porter de main.

Mais ça ne m'empêche pas de prendre un crayon si nécessaire pour retranscrire plus tard mon ressenti.

En outre il est possible de télécharger sur son smartphone (même pas trop sophistiqué) les téléchargements proposés sur LC (exercices pour la PC, la RPC...).

Et ça je m'en sers ! Par exemple au travail, dans les transports, une salle d'attente. ça permet de se poser quelques minutes pour se ressourcer, pour se connecter à son corps et à ses sensations... cool

Et n'hésite pas à intervenir sur le forum même si il est dépeuplé actuellement. Merci pour ce partage smiley

"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

X