La télé un élément perturbateur... - 27122011

icietlaba.
Abonné

Je me rend compte que la télévision prenait trop de place.

Je m'explique, elle jalone nos diner, nos soirée et je n'arrive pas à m'en débarasser...

Il y a enormement d'envie de ma part de faire bien pour continuer, perseverer, car je sais que ce programme est celui qui me conviens, mais le fait est là la télévision, on arrive pas à s'en s'éparer.

J'ai bien essayé de l'eteindre mais du coup je ne savoure presque pas mes repas...

Je ne suis pas seule, mon conjoins est à 100% avec moi, mais c'est vrai que l'on a tous les deux toujours mangé depuis la petite enfance devant la télé et c'est super difficile de s'en passer...

 

Comment faire, car je sais que c'est une des clés de ma reussite...

 

Cordialement

Sandy

Commentaires

lizzz.
Abonné

Ta question m'interesse, car quand je l'éteins, j'ai le sentiment de me "priver" d'un truc qui me fait plaisir. Je vis ça comme une punition......

J'ai toujours mangé devant la TV. Même petite. J'ai le sentiment de me concentrer tout de même sur mes sensations et d'ailleurs de ne pas bien comprendre ce qui se passe à la TV. Mais j'ai besoin qu'elle soit allumée.

J'attends donc la réponse de nos experts, avec impatience.

Merci Sandy de ta question.

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

Esope, un Grec de l’Antiquité, disait à propos de la langue (qu’on peut avoir bien pendue) qu’elle est la meilleure et la pire des choses. La meilleure, car avec sa langue, on s’exprime, on communique, on se comprend. La pire, car avec elle, on ment, on médit, on blesse.

On peut en dire autant de la télévision. Son bon côté, c’est cette fenêtre ouverte sur le monde, cette richesse. Son côté obscur, c’est son effet hypnotique.

Certains « regardent la télévision » (et ne regardent pas un programme, une émission). Cette hypnose conduit à manger mécaniquement, sans attention à ses sensations alimentaires, et bien plus que son appétit. Tout ce qu’il y a, en vérité.

Pensez au pop-corn au cinéma. On finit alors son paquet sans même s’en apercevoir, et sans grande satisfaction gustative. Manger face à son ordinateur, en travaillant ou en surfant sur Internet, ou encore avec des écouteurs dans les oreilles, ou en lisant, aboutissent au même résultat.

L’objectif recherché est d’obtenir une saturation sensorielle permettant d’éviter des pensées et des émotions pénibles. Voire d'éviter la conversation avec les autres convives. La nourriture ferme la bouche, la télévision ou l’ordinateur ferment les yeux et les oreilles.

D’un autre côté, si on mange en solo, si on trouve que c’est un peu triste, pourquoi ne pas agrémenter son repas d’un petit accompagnement sans prétention, qui ne fait pas perdre de vue l’élément principal, en l’occurence les sensations alimentaires ? Une émission qui n’accapare pas trop l’attention, qui ne provoque pas des émotions qui noient ses sensations alimentaires, ma foi, pourquoi pas ? Si on sait ne pas se laisser distraire du principal, manger.

Donc, la télévision et autres distractions, sont à considérer avec une grande prudence, surtout dans cette période où vous cherchez à reconstruire un comportement alimentaire digne de ce nom.

N’oubliez pas que manger est un acte important, à part entière, à effectuer en pleine conscience, pour en retirer tout le plaisir possible, et ne pas aller au-delà de ce plaisir.

Cette difficulté que vous avez à vous centrer principalement sur vos sensations alimentaires, ce besoin de distraction, sont peut-être à considérer, entre autres choses, comme des symptômes de votre fâcherie avec la nourriture. Et sans doute aussi avec le poids: manger vous rappelle que vous n'êtes pas satisfaites de votre poids. Que de pensées à éviter! Vite, la télé!

Laurette2.
Abonné

Et pourquoi pas manger en musique ? Je l'ai expérimenté un dimanche soir devant un concert d'Arte...

romie.
Abonné

merci pour ce petit rappel cher Docteur! pareil chez moi...il me "faut" une occupation en mangeant et j'ai constaté que je ne mangeais jamais sans la tv ou l'ordi ou un bouquin....depuis quelques temps je fais l'effort -il s'agit vraiment d'un effort- de manger sans rien d'autres, pas pour tous les repas mais au moins quelques-uns par semaine et je constate une réelle appréciation de ce que je mange, j'arrive beaucoup plus facilement aussi à trouver ma satiété....

il faudrait maintenant que cela ne soit plus un effort de ma part mais que ça vienne tout seul....idem pour mon conjoint, on a toujours mangé ensemble devant la tv, peut-etre bien finalement par peur de ne rien avoir à se dire tiens!

icietlaba.
Abonné

merci beaucoup pour cette réponse docteur...

Et merci à vous tous...Savoir que je ne suis pas seule çà rassure.

La musique j'ai essayé, et çà marche surtout quand je suis seule..çà me detend....

Et je me dis que parfois, quand tout va bien, que je suis sereine, et seule j'arriver à prendre du plaisir à chaque bouchée...

Alors quand débarque la télé, un sujet qui fâche au boulot, ou une petite contrariété mes bonnes resolutions sont vite dépassé par mes émotions.

Je ne sais pas trop par où commencé, les maillons se dévoilent au fur et à mesure, à moi de les ratacher...

Derrière la télé se cache forcement quelque chose...

 

 

 

 

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Je n'ai plus la télé depuis 6 ans et je dois dire que ça ne me manque pas du tout.

Je me rappelle du jour où ma télé était tombée en panne, morte. C'était la panique, j'ai voulu aller en racheter une tout de suite et finalement, je ne l'ai jamais fait.

Je suis chez mes parents depuis une semaine et la télé est allumée aux repas. Tout le monde a le nez rivé sur l'écran ou dans son assiette. Super...

Pour moi, c'est un stress énorme parce qu'en plus de me caler sur des horaires sociaux, je dois essayer de m'écouter (sensations, dégustation) malgré le bruit de fond permanent. En plus, je n'arrive pas du tout à apprécier mon repas en écoutant les actualités, toujours déprimantes. Les faits divers, la crise économique, les guerres... pendant que je mange, c'est pas possible. J'aimerais que mes repas soient des moments tranquilles, agréables, de paix.

Chez moi par contre, je regarde beaucoup de séries sur mon ordi et je fais toujours mes "crises" devant l'écran. Depuis que je suis inscrite sur LC, j'ai quand même réussi à calmer le jeu et manger avec un petit fond de radio ou de série (mais qui ne me distrait pas trop) et même, de plus en plus, en silence. Et en fait, ça va! alors que j'avais très peur, comme je vis seule, d'être face un grand silence vide. Et pour apprécier ses aliments, y a pas photo, c'est beaucoup mieux.

icietlaba.
Abonné

MERCI à toi Rose de faire partager ton experience...

Ce midi, j'ai mangé sans télé, çà la fait parfaitement, rigoler en mangeant çà fait du bien...

Et comme tu dis, les choses à la télé sont en générale pas super agréables à regarder ou à entendre...

Bon courage pour ces moments passés en famille, reste concentré et tente pourquoi pas de lancer un débat..;0)

 

bizz

petitsel.
Abonné

Comme pour vous c'est une grosse difficulté de ne pas faire autre chose en même temps que je mange... toujours eu un bouquin, la radio, une bonne émission ou la télé mais pas souvent... gamine déjà je prenais mon petit dej une main sur le paquet de céréales pour pouvoir bien lire la composition des aliments ou autre lecture qui ne devait pourtant guère m'intéresser...

et pourtant quand on est au restaurant, on ne vas pas faire autre chose et on apprécie énormément (voir même plus qu'à la maison) la nourriture car l'attraction c'est justement le repas... en prenant le défi de manger au calme au moins une fois par jour, j'ai réalisé que je mangeais 2 fois moins quand je ne faisais QUE manger que si jamais je regardais un truc à la TV... un sacré déclic, ce défi a été bien utile... par contre, je n'arrive pas encore forcément à faire du repas un vrai moment de plaisir... tout est une question de cérémonial à organiser et à changer, mais je me suis aussi rendu compte ce midi que après être retournée dans la cuisine chercher mon bout de fromage, j'en avais déjà mangé la moitié entre le temps de m'assoir et celui de poser mon assiette... en fait presque pressée d'en finir avec ce repas, mois distrayant que la TV... je sais que c'est uen question d'habitude, uniquement celaà, alors je continue de relever le défi, et je suis assez fière de moi quand je sais que je me suis pas goinfrée !!!

Sandy je te souhaite bon courage, pas facile de changer ce qu'on a toujours fait... essaie p-e déjà ans le son, ou alors juste avec le son et sans l'image (en mangeant dos à ta télé) pour ne pas que TOUS tes sens soient accaparés... tiens nous au courant !! bon courage !

lahiza.
Abonné

Bonsoir,

Pour moi, c'est un véritable challenge de manger sans la télé ! Il me semble que je  fais des progrès cependant. En effet, depuis que j'ai commencé line coaching, il y a eu des hauts et des bas. Le plus difficile en ce moment, c'est que je deviens consciente des émotions qui me traversent lorsque je mange, sans fin et sans faim devant la télé !

Ces émotions, ses sentiments sont très pénibles. Je cherche maintenant à les affronter sans manger. Malheureusement, ce n'est pas facile mais je sais que je suis sur la bonne voie. D'une part,  je me rends compte grâce à ce site que je ne suis pas le seule à devoir accomplir ce chemin. D'autre part, j'espère qu'en identifiant mieux et en aprenant à vivre avec, je me sentirai plus légère et grandie de l'expérience.

Je nous souhaite bon courage pour surmonter cela.

isabellej.
Abonné

pour ma part, quand j'étais petite je n'avais jamais le droit de manger devant la télé, alors une fois chez moi je m'y suis mise à fond....

et pourtant...  je n'arrive pas à m'arrêter à satiété lorsque je mange devant la télé, puisque cela me fait associer une situation de détente (voir la télé) et le fait de manger, qui est alors considérer comme un "amplifieur de détente"

et comme je suis assez tendue, je m'autorise à amplifier pas mal.... dans des proportions qui n'ont rien à voir avec mes besoins énergétiques

 

Au début je trouvais ça triste de manger à table, sans rien faire  (lire, c'est comme la télé, on se distrait de soi-même)

donc j'ai mis de la musique, et là miracle.....  je me sens bien, je laisse vagabonder mes pensées vers des choses agréables, j'adore la musique mais pas trop le temps d'en écouter, alors ça m'a fait un bien fou

au bout de quelques mois avec cette habitude, je n'ai plus besoin de musique, y'a pas plus heureuse que moi, toute seule, avec mon assiette, devant la baie vitrée et les montagnes devant moi (oui, j'ai un panorama des pyrénées dans mon salon), je déguste, et par contre mon café, je le bois devant l'ordi

j'aime encore mieux manger seule, maintenant, c'est vraiment un moment agréable

et manger avec la télé est devenu plutôt désagréable ma foi

parfois je me remets de la musique, ça change, et cela a un effet réconfortant

icietlaba.
Abonné

De toutes vos réponses je retiens beaucoup..

Et l'idée d'une première etape sans le son me plait beaucoup..

MERCI ;0)

Lyphaé.
Abonné

Merci beaucoup pour cette question et ces réponses qui me parlent beaucoup... Malgré cinq mois sur LC, j'ai toujours évité le "fini les écrans quand on mange". Je crois que je réalise ajd à quel point c'est une difficulté pour moi, me retrouver seule face à mon assiette.

Je vais suivre vos conseils : d'abord seule avec mon assiette mais avec aussi un peu de musique. Ça me paraît bien, comme première étape.

Lisette.
Abonné

Je m'ennuie quand je ne fais que manger... Et les impressions alimentaires ne sont guères passionantes au quotidien... J'arrive et insiste pour ne pas allumer la télé quand je dine avec mon mari et je prends mes déjeuner avec mes collègues. Mais quand je suis seule... j'ai vraiment du mal. Et j'adore manger devant l'ordi, c'est vraiment un plaisir, double ! Et pourtant, ce n'est pas conseillé... dur de tout concilier :)

mamzelzoï.
Abonné

Rhalàlà pour moi aussi dur dur d'éviter l'ordi quand je mange seule...

Quelle bonne idée la musique! Parfait pour mes déjeuners seule à la maison les jours de semaine.

Chatoyante.
Abonné

[quote]Cette difficulté que vous avez à vous centrer principalement sur vos sensations alimentaires, ce besoin de distraction, sont peut-être à considérer, entre autres choses, comme des symptômes de votre fâcherie avec la nourriture. Et sans doute aussi avec le poids: manger vous rappelle que vous n'êtes pas satisfaites de votre poids. Que de pensées à éviter! Vite, la télé![/quote]

Je suis contente que vous en parlier Dr, c'est la réflexion que je me faisais.

Quand je suis seule à la table pour manger je m'ennuie terriblement, je pars dans la lune facilement parce que ça me ramène à une époque où les repas à la table en silence était malheureux, voire dangeureux (il m'arrivait de recevoir une claque que je n'avais jamais vu venir).

Récemment, je constatais aussi que cela me confrontait en même temps à mes difficultés avec la nourriture.

Bref, merci de l'avoir circonscrit clairement. :)

Chatoyante.
Abonné

erf... je ne me suis pas relu, désolée pour les fautes... j'ai voulu éditer pour corriger mais je n'ai pas trouvé la fonction.

kaeso.
Abonné

On a eu un peu le même problème avec mon conjoint, mais on a fait un deal,  tous les ans il existe la semaine sans écran, on a relevé le défi d'essayer, en s'autorisant à aller voir nos mails le matin et le soir, plus de télé, plus d'ordis, de jeux vidéos etc pendant une semaine. Les 2 premiers jours ont été difficiles, on a un peu tourner en rond etc et puis petit à petit, on s'est habitué, on a beaucoup plus lu, fait de la musique, des jeux de société, mots croisés, on s'est autorisé le cinéma etc..Et ce qui paraissait inconcevable au début est devenu normal.

Depuis on est beaucoup moins devant, ni pour manger, ça devient un peu une occasion, un truc festif : ah tiens, tel truc passe, on se fait livrer et on mange devant la télé...

Peut-etre vous pouvez commencer par un jour sans télé , genre tous les jeudis soirs, pas d'écrans ! On se déshabitue très vite en fait, mais on peut vite retomber dedans aussi, c'est tellement hypnotique !

Aurelieslb.
Abonné

J'ai un Homme addict à la télé, autant je peux passer une journée à la maison sans l'allumer, autant lui il rentre, la première chose qu'il fait c'est l'allumer ! (après mon bisou mais c'est un détail cheeky).

Pour les repas, manger sans télé... hummm problème. Une diététicienne du GROS m'avait donné une astuce toute simple : manger dos à la télé. Certe il reste le son mais sans les images ça devient moins marrant et au final j'en fais totalement abstraction !

romie.
Abonné

ca reste un gros problème chez moi...mais pourtant je ne supporte plus les repas en famille où mon homme dit à mon fils de se taire parce qu'il y a un truc qu'il veut écouter à la tv (politique en général)...ça m'énerveuhhh.

et ourtant je n'arrive pas non plus à l'éteindre....je ne la regarde pas forcément mais elle est allumée....quand on a coupure d'électricité, oute le fait d'avoir chaud (pas de clim sans électricité...) on a pas la tv...c'en est presque pathétique de voir l'énervement créé par manque de tv....

je crois que je vais obligé tout le monde chez moi à tester la méthode "un soir par semaine sans tv"....voire plus.... il n'y a pas 36 solutions pourtant avec ces écrans!

papaye971.
Ancien abonné

Bonsoir, alors moi la télé, je m'en tape!!!!

Et pourtant j'en ai une grande!!!!!! mon mari l'adore, regarde toute sorte de programmes...

Moi je trouve qu'il n'y a plus de bonnes séries captivantes comme avant... je n'arrive plus non plus à supporter ces émissions, où nos superbes stars chantent toujours pareil!!! ou bien jouent à des jeux sur un fond de solidarité!!! 

J'aime les bons films, ou les bonnes séries:

Tu regardes une fois les experts, tu les as tous vus! 

Voilà, alors à table, quand il y a la télé, franchement elle ne me dérange pas plus que ça, puisque je ne la capte même pas, à part parfois pour les infos qui vraiment coupent souvent l'appétit.

Je préfère discuter avec les filles...

Haut de page 
X