le déclic ! - le 24/05/2016

Grenadine42.
Abonné

Bonjour à toutes & à tous,

A mon tour de témoigner un peu ;)

Après plusieurs semaines de LC je commence à mieux me connaitre., et à mieux comprendre cette méthode.

Côté balance, certes, ca va, ca vient. Suivant les étapes du programme je prends/ je perds. Je perds quand je suis ma faim, je prends quand je subis les EME. Elles sont de moins en moins fortes et de moins en moins nombreuses, je pense que je vais gagner ce combat en les acceptant et en les comptemplant : elles se rédusent d'elles mêmes, en fait. 

Côté moral, c'est bien mieux. J'avais compris la méthode, j'avais lu les bouquins, lu vos témoignages sur le blog. Mais là j'ai COMPRIS. Genre, vraiment compris. J'ai eu le déclic. Sur tout ce que vous racontez.

Donc je voulais rassurer les nouveaux. Manger quand on a faim, écouter ses envies, se recentrer sur soi et sa respiration ce sont des règles simples à lire mais pas si simples à adopter dans le tourbillon quotidien des EME. Le plus dur étant, je pense, de comprendre à accepter les EME et tant qu'à faire en profiter au lieu de les réfrenner. 

Et franchement, quand on les a vraiment intégré et adopté au quotidien (grâce, pour moi, aux carnets alimentaires) c'est super. Moi qui ai toujours mangé sous le coup des compulsions je mange avec faim et j'adore ça, vraiment. Ce WE j'étais en maison d'hôtes et j'ai moins suivi ma faim (car les horaires étaient imposés et par tentation). Et j'ai moins profité, au final. Pendant quelques jours, j'ai remangé comme avant LC, et ca ne m'a pas plus. 

Je pense tellement moins à la nourriture, c'est fou. En quelques semaines, j'ai modifié un comportement alimentaire qui était là depuis des années. Qui était là depuis 20 ans, sur mes 27 ans de vie. 

Je relis mon témoignage et je me rends compte que je ne fais que répéter ce que vous avez tous dit au fil du forum. Mais je vais quand même le publier au cas où ca parle à quelqu'un qui commence et qui se dit que jamais ca ne marchera sur lui. C'est en train de marcher sur moi alors que je suis simplement les étapes du programme minceur : je ne fais pas tellement de respiration en plein conscience, je n'ai pas attaqué le programme sport et je ne mets pas plus d'objectifs que ca. Je suis à mon rythme et je continue le sport que je faisais avant (mais pour m'amuser, pas pour prendre du poids maintenant : et j'y vais plus qu'avant !)

Je mange beaucoup de féculents et de gâteaux et je recommence à avoir envie (vraiment envie) de ratatouille, de fruits... Dingue ! J'ai envie d'en parler à tout le monde, de partager ma découverte avec tous ceux qui me parlent constamment de bouffe et qui se gachent la vie.

Courage les amis, on va y arriver :)))

 

Bises,

 

Grenadine

.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

super ton témoignage!

Bluebeth
Abonné

Bonjour Grenadine et bravo pour ton témoignage !

 

Cela me fait qu'appuyer cette idée que LC marche par déclics !

Pas facile de se défaire de tout ce qu'on a nous dit, enfoncé dans la crane depus petit par la famille, l'entourage, les médecins, la presse... Et pourtant, nous qui acceptons aujourd'hui de nous écouter nous, NOUS avons raison !

 

Ton impression d'être sur la bonne voie est sûrement la bonne et c'est génial que tu la fasses partager car il doit y avoir plein de "forumeurs" fantômes qui ne commentent pas mais lisent régulièrement !

 

Tu as bien raison : on va y arriver ! On est sur la bonne voie et le bon site ! ;-)

 

A bientôt !

 

Leslie

 

PS : dis, tu as fait une coquille ou c'est un lapsus quand tu dis : "je continue le sport que je faisais avant (mais pour m'amuser, pas pour prendre du poids maintenant : et j'y vais plus qu'avant !)" ou je n'ai pas tout compris ? Ce qui est sûr c'est que faire du sport pour se faire du bien et non dans l'espoir de perdre du poids est vraiment riche et essentiel (ça tonifie forcément le corps et du coup l'âme aussi) !

Grenadine42.
Abonné

Oh le lapsus mdr !! Je fais du sport pour m'amuser et aussi car c'est l'une des rares activités que j'zarrive à faire vraiment en pleine conscience. En tout cas je n'y vais plus pour PERDRE du poids ou PRENDRE du muscle ;)

Je pense effectivement que pas mal de coachés fantômes lisent beaucoup au début (tout comme moi) et ca parait tellement simple des fois quand on lit les témoignages : j'ai une EME, je fais 5 minutes de respiration et tout va bien.

Je veux simplement envoyer le message suivant : faites confiance à la méthode, faites vous confiance, le reste suivra doucement. 

J'ai tellement hâte d'avancer dans la méthode maintenant ! 

Bluebeth
Abonné

Mais tu as bien raison dans tout ce que tu avances. De mon point de vue en tous cas mais je suis sûre que je ne suis pas la seule à l'avoir ce point de vue ! ;-)

 

Le reste suivra doucement. Doucement... Donc on a hâte, mais faut aussi qu'on accepte le doucement. La douceur nous veut du bien !

 

 

Bonne route à toi !

Pilipote.
Ancien abonné

Merci pour ton témoignage !

Il me rassure et j'en ai bien besoin. J'ai aussi un peu l'impression d'avoir eu un déclic. Cela me semble trop simple. Mais je me dis que c'est trop beau pour continuer... Je suis encore loin du compte mais je perds un peu de poids en étant moins stressée que lorsque j'étais au régime. 

Je sors d'un voyage gastronomique de 3 jours et je n'ai pas paniqué. Je n'ai pas compulsé, pas été perfectionniste. Et ça je vous assure que j'en suis la première étonnée.  J'ai bien repris un kilo mais j'ai confiance que ce n'est que passager. Espérons que ça dure...

Bon, il est clair que je ne peux pas encore m'accepter avec ce poids-ci.

mavo.
Marraine

Merci Grenadine pour ce très joli témoignage et cette belle histoire ! yes

fyochan.
Abonné

je commence juste et je suis pleine de doute, alors merci pour ton temoignage

Marie-Paule.
Abonné

Je voudrais ajouter ceci, que je n'avais pas intégré lors de mon premier "linecoaching" : il n'y a plus de pression. Plus de "dead line" (genre : le maillot en juillet, perdre le poids des fêtes pour Pâques...). En ce qui me concerne, bien qu'étant en obésité massive, je n'ai pas de soucis de cholestérol, diabète, etc... Donc quand me revient l'idée de perte de poids, je me dis illico : il n'y a pas le feu au lac. RIEN ne m'oblige à perdre du poids. TOUT mon corps me demande par contre de l'écouter. Et rien que ça, c'est pas mal de démarrage compulsifs étouffés dans l'oeuf.  Quelle liberté !

Je n'ai pas encore commencé à perdre et vu mon parcours et mon âge, j'ai accepté que cela puisse ne pas arriver, mais j'ai stoppé l'escalade sans stress et ça, pour moi, c'est déjà une grande, grande victoire.

 

liegama
Abonné

C'est toujours agréable de lire des témoignages positifs, et en plus ça rebooste le moral quand on est moins motivé.

Claire
Ancien abonné

Merci pour vos témoignages, et à mon tour, j'aimerais évoquer ce déclic!

J'avais entrepris la méthode LC il y a quelques années, sans être allée au bout de la démarche.

Cette fois, j'y suis depuis novembre. Certes, la réintroduction d'aliments sucrés et gras, les aliments doudous, m'a fait prendre du poids cet hiver, car j'avais du mal à gérer leur présence dans mes placards, et du mal à les jeter. 

Mais aujourd'hui, cela fait une semaine que j'attends d'avoir faim pour manger, et que je perçois le rassasiement gustatif et la satiété. Une vraie victoire. Et très vite, l'impression de dégonfler et d'être moins fatiguée s'est faite sentir.  C'est très enthousiasmant.

Quant au sport, étant perfectionniste et adepte du tout ou rien, j'avais toujours du mal à m'y mettre. Je me disais qu'il fallait absolument que j'en fasse tous les jours, et cela devenait vite contraignant et décourageant. Cette fois, mon déclic alimentaire s'accompagne d'un vrai désir d'écoute et d'intuition. Je me surprends à faire des sessions de 30 mn de danse chez moi, sur de la musique que j'aime. Et je pars avec plaisir me balader (avec parfois l'envie de courir). Bref, au même titre que l'écoute de la faim et de la satiété, j'écoute mon corps et ses envies.

Là, je suis en vacances, et j'ai conscience que c'est bien plus simple à gérer sans le stress du travail. Mais j'ai confiance pour la suite! Une fois qu'on a gouté au plaisir simple du retour de la faim et de la dégustation, je pense qu'on a du mal à s'en passer.

Bon courage à tous, et je suis d'accord avec vous, il faut faire confiance à cette méthode et être patient car tout vient à point...

reborn60
Abonné

Merci pour ce témoignage encourageant et re-motivant pour moi !

Belle soirée.

Evelyne

Haut de page 
X