le plaisir dans la modération

Flowerbomb.
Abonné

c'est bien ce à quoi je dois arriver...je n'ai plus d'aliment tabous, je n'ai plus aucune compulsion, je ne mange que quand j'ai faim mais je mange trop ! au restaurant hier soir par exemple, je savais que je mangeais trop mais j'avais du plaisir à le faire et je ne voulais pas m'arrêter de peur de ne plus être dans le plaisir du partage et de la convivialité. voilà ce que je ne sais pas gérer et voilà pourquoi j'ai 7 kilos de trop...qui peut m'aider ?

Commentaires

Melodie74.
Abonné
Chère Grazia Déjà bravo pour tout ce que tu as réussi, j'aimerai pouvoir en écrire autant. Je pense qu'il ne faut pas culpabiliser pour le "trop" de ton repas au restaurant d'hier. Quand j'avais 10 ans, le restaurant était un jour de fête, une célébration. (c'était il y a 39 ans) Donc je te propose de regarder ces repas au restaurant comme une célébration et peut être de te mettre au défi pour ton prochain resto de respecter ta faim tout en te faisant hyper plaisir. La convivialité c'est aussi de partager des idées, des rires et de raconter un futur voyage, ta vite au boulot, etc. A bientôt Qu'en penses-tu ?
jpzermati
Votre coach

Bonjour Grazia,

Bravo pour les progrès déjà accomplis sur les aliments tabous, les compulsions, les sensations alimentaires... C'est du très beau travail !

Pour ce qui est du restaurant, les choses se présentent un peu différemment. On ne respecte pas sa satiété dans les situations festives ou quand les plats sont exceptionnels. On mange toujours plus dans ces circonstances. Mais ces excès n'empêchent pas de maigrir. Ils seront compensés par une diminution de la faim lors des prochains repas. Vous mangez un peu plus aujourd'hui, vous mangerez un peu moins demain.

Dans un repas de fêtes, tout le monde dépasse sa satiété. Généralement, après les apéros et l'entrée, on a déjà plus faim. Il serait très impoli de quitter la table en prétextant qu'on a plus d'appétit. Ca ne se fait du tout des choses pareilles !

Mais alors que doit-on faire ? Tout simplement profiter de la bonne compagnie et de la bonne chaire en dégustant autant que faire se peut la nourriture et la conversation. Veiller à ne pas se mettre dans des situations d'inconfort digestif. Pas la peine de manger jusqu'à s'en rendre malade. Il y aura d'autres occasions. Puis tranquillement, dès le repas suivant, attendre que la faim revienne et laisser un peu travailler sa régulation qui se chargera de tout compenser dans la juste mesure.

C'est donc en mettant toute votre attention sur la qualité des mets et les paroles des autres convives pour que vous pourrez manger sans stress ni démesure. Tout en préservant votre poids.

Bon appétit.

JOEL
Abonné

C'est exactement ce que j'ai expérimenté et je dois avouer qu'a défaut de déjà constater une baisse du poids sur la balance ,j'ai éprouvé une vraie déculpabilisation lors du repas de fête et une grande satisfaction à attendre que ma faim revienne pour manger .

J'ai été surpris de voir qu'elle n'est revenue que le lendemain matin tard après le repas de midi du Dimanche (certes un peu prolongé)

Je me sens déjà mieux

JOEL
Abonné

C'est exactement ce que j'ai expérimenté et je dois avouer qu'a défaut de déjà constater une baisse du poids sur la balance ,j'ai éprouvé une vraie déculpabilisation lors du repas de fête et une grande satisfaction à attendre que ma faim revienne pour manger .

J'ai été surpris de voir qu'elle n'est revenue que le lendemain matin tard après le repas de midi du Dimanche (certes un peu prolongé)

Je me sens déjà mieux

Flowerbomb.
Abonné

merci pour vos encouragements. en effet lorsque je fais des repas festifs, le lendemain je mange moins car j'ai moins faim mais........... je ne maigris pas !!! je suis déjà contente de manger enfin dans le bonheur et la déculpabilisation et étonnamment, je ne suis plus ballonnée, c'est du pur bonheur., mais, là, j'ai besoin de perdre du poids et ça ne vient pas. peut être parce que j'ai fait trop longtemps  le régime protéines.... ça m'inquiète  

JOEL
Abonné

C'est une question à poser à JP Zermati : en combien de temps sent on s'estompter les effets des régimes divers et variés?

Plus globalement j'imagine que si notre consommation de calories est plus basse que nos besoins corporels on doit maigrir inexorablement . Mais cette baisse est elle visible et régulière de jour en jour ?

Patricia77.
Abonné

J'ai lu quelques part sur le site qu'il était intéressant de regarder les repas des minces. Ca fait deux jours que je le fais à la cantine de mon entreprise. Et je peux vous affirmer que leurs plateaux sont différents du mien :

- le mien : entrée - plat - fromage - yahourt. Je prend un repas complet (le prix de la cantine est au repas)

- ceux des minces : plat - un fruit (et le plat ayant un bon tiers de moins de nourriture). Elles choisissent les aliments et la quantité qu'elles vont manger.

Peut-être que pour être mince, il faut penser et manger comme une mince. (ou comme un mince - pour notre ami Joël)

Melodie74.
Abonné

Bonjour à Tous

J'avais une baisse de moral lundi et j'ai posté une question à nos médecins. Réponse est arrivée lundi soir par M Zermati et peut éventuellement répondre à une ou deux de vos questions.

A bientôt

fitzie.
Abonné

[quote=Patricia77]

J'ai lu quelques part sur le site qu'il était intéressant de regarder les repas des minces. Ca fait deux jours que je le fais à la cantine de mon entreprise. Et je peux vous affirmer que leurs plateaux sont différents du mien :

- le mien : entrée - plat - fromage - yahourt. Je prend un repas complet (le prix de la cantine est au repas)

- ceux des minces : plat - un fruit (et le plat ayant un bon tiers de moins de nourriture). Elles choisissent les aliments et la quantité qu'elles vont manger.

Peut-être que pour être mince, il faut penser et manger comme une mince. (ou comme un mince - pour notre ami Joël)

[/quote]

 

C'est ce que j'ai fait, ma toute première semaine du programme ! passionnant et éclairant !

Ma collègue préférée c'est celle qui mange toutes les heures minimum ! elle est tout le temps en train de grignoter comme elle dit, sauf qu'en fait, elle mange parce qu'elle a faim : comme elle fait journée continue, elle n'a pas le temps de déjeuner comme elle l'aimerait, donc elle complète, entre chaque rdv par un fruit, un bout de fromage, du pain etc ... et cela depuis 30 ans qu'elle bosse ! (je précise qu'elle est diététicienne-addictologue, LOL) Elle est mince.

Une autre mange d'énormes quantités au déjeuner (c'est sa gamelle) lentement, en silence, et le soir se contente de très peu, car elle n'a jamais faim ! Elle est mince.

La troisième mange comme un travailleur de force : de la charcuterie, du fromage, des plats en sauce, une baguette, des vrais desserts ... et c'est une crevette minuscule avec un appétit d'ogre !

Une autre mange que ce qui lui fait plaisir, elle pourra faire un déjeuner de paté et de pain, puis le lendemain manger ses muffins maison et le jour suivant se contenter d'un demi melon ... Elle avait 15 bons kgs en trop, a perdu un membre de sa famille récemment, a décidé que la vie vraiment était trop courte, et depuis se fait plaisir (en plus de s'être remise à la danse) et elle ne cesse de mincir et de changer de corps !

Il y a celle qui ne mange que de la salade sans sauce avec du blanc d'oeuf dur, du surimi, regarde du coin de l'oeil les gamelles des autres avec des moues désaprobatrices, puis se lache sur le chocolat 2h plus tard, ou les cookies ! Elle n'est même pas ronde, mais avec la ménopause, se surveille et se restreint de façon draconnienne !

Et il y a la ronde, ancienne obèse, adepte de WW, qui apporte religieusement ses gamelles "à points", qui louche avec envie sur les délices des autres et qui ne maigrit plus, mais qui sait que si elle se lache, c'est reparti pour reprendre du poids !

Et il y a moi, qui les observe, du coup, je mange bien moins vite ! LOL

Lily.
Abonné

[quote=Patricia77]

J'ai lu quelques part sur le site qu'il était intéressant de regarder les repas des minces. Ca fait deux jours que je le fais à la cantine de mon entreprise. Et je peux vous affirmer que leurs plateaux sont différents du mien :

- le mien : entrée - plat - fromage - yahourt. Je prend un repas complet (le prix de la cantine est au repas)

- ceux des minces : plat - un fruit (et le plat ayant un bon tiers de moins de nourriture). Elles choisissent les aliments et la quantité qu'elles vont manger.

Peut-être que pour être mince, il faut penser et manger comme une mince. (ou comme un mince - pour notre ami Joël)

[/quote]

 

Bonjour à toutes,

Je ne suis pas tout à fait sûre de cela...

Je crois qu'il faut faire la différence entre les minces régulés (qui mangent selon leur faim, comme cela est détaillé dans le message précédent) et les faux minces (ou fausses minces) c'est à dire ceux -et plus souvent celles - qui sont en permanence d'un un état de restriction mentale : elles mangent effectivement mois (un plat frugal et un fruit, comme tu le soulignes, Patricia) mais elles le font en se restreignant. On connaît toutes ces femmes qui font attention en permanence, angoissent dès qu'elles ratent une séance de sport, etc... Ces fausses minces ne souffrent pas toujours, comme nous, de compulsions. Elles arrivent à compenser par le sport, ou autre chose... mais comme l'explique J.-Ph. Zermati dans son livre, ces fausses minces ne sont pas à l'abri d'un lacher prise, au bout parfois de dizaines d'années, à l'occasion par exemple d'un évènement dramatique : deuil, divorce, etc...

Les vraies personnes minces ne choisissent pas vraiment les aliments et la quantité qu'elles vont manger. Elles se laissent guider par leurs envies et appétit. J'ai tout le temps entendu (et j'entends encore) ma mère pester contre mon père "qui est mince et mange tout ce qu'il veut"... rajouter un "c'est pas juste" desespéré pour reconstituer la scène.... Et c'est vrai, mon père mange de tout: du chocolat chaque jour, des tartines beurées le matin, très peu de légumes, et volontiers des frites et de la purée. Oui, mais... il refuse avec une grimace le troisième carré de chocolat ("ben oui, quoi, j'ai déjà dit que j'avais plus faim"), finit rarement son assiette (au grand désespoir de ma mère, qui paradoxalement le pousse à manger... je pourrais écrire des sketchs entiers !) et ruse le matin, quand il n'a plus faim, pour refiler ses tartines de beurre au chien sous la table ! Bref, il mange de tout selon sa faim.

Donc en fait, pour reprendre l'expression de Patricia, je pense vraiment qu'il faut penser comme une personne régulée (mince ou pas), mais surtout pas comme une "fausse" personne mince !

fitzie.
Abonné

[quote=Lily]

Je crois qu'il faut faire la différence entre les minces régulés (qui mangent selon leur faim, comme cela est détaillé dans le message précédent) et les faux minces (ou fausses minces) c'est à dire ceux -et plus souvent celles - qui sont en permanence d'un un état de restriction mentale : elles mangent effectivement mois (un plat frugal et un fruit, comme tu le soulignes, Patricia) mais elles le font en se restreignant. On connaît toutes ces femmes qui font attention en permanence, angoissent dès qu'elles ratent une séance de sport, etc... Ces fausses minces ne souffrent pas toujours, comme nous, de compulsions. Elles arrivent à compenser par le sport, ou autre chose... mais comme l'explique J.-Ph. Zermati dans son livre, ces fausses minces ne sont pas à l'abri d'un lacher prise, au bout parfois de dizaines d'années, à l'occasion par exemple d'un évènement dramatique : deuil, divorce, etc...

[/quote]

Exactement Lily ! Ces faux/fausses minces font ce que nous avons toujours fait nous aussi lors de nos régimes, seulement sur une période beaucoup plus longue ... plus dure sera la chute ? (et savoir si la chute est proportionnelle à la durée des restrictions cognitives ?) 

[quote=Lily]

Les vraies personnes minces ne choisissent pas vraiment les aliments et la quantité qu'elles vont manger. Elles se laissent guider par leurs envies et appétit. J'ai tout le temps entendu (et j'entends encore) ma mère pester contre mon père "qui est mince et mange tout ce qu'il veut"... rajouter un "c'est pas juste" desespéré pour reconstituer la scène.... Et c'est vrai, mon père mange de tout: du chocolat chaque jour, des tartines beurées le matin, très peu de légumes, et volontiers des frites et de la purée. Oui, mais... il refuse avec une grimace le troisième carré de chocolat ("ben oui, quoi, j'ai déjà dit que j'avais plus faim"), finit rarement son assiette (au grand désespoir de ma mère, qui paradoxalement le pousse à manger... je pourrais écrire des sketchs entiers !) et ruse le matin, quand il n'a plus faim, pour refiler ses tartines de beurre au chien sous la table ! Bref, il mange de tout selon sa faim.

Donc en fait, pour reprendre l'expression de Patricia, je pense vraiment qu'il faut penser comme une personne régulée (mince ou pas), mais surtout pas comme une "fausse" personne mince !

[/quote]

J'adore ta description (et c'est vrai que ça ferait des sketches excellents ! LOL) : on en connait tous des petits veinards comme ça (plus souvent des hommes que des femmes d'ailleurs ! en tous tous cas dans mes connaissances !) qui disent, un peu coupable quelques fois de leur bonne fortune "pas de ma faute, j'ai un bon métabolisme, je brûle tout ce que je mange" alors qu'en fait, ils ne mangent sans doutes qu'à leur faim  ;-)

Emilie.
Abonné

Je suis d'accord aussi pour parler des fausses minces on croit qu'elle mange comme nous en les voyant le midi ou ponctuellement a des repas de fête ou autres mais on n'est pas chez elles et je suis sure qu'on serait bien surprise de voir comme elles sont en restriction pour garder cette minceur qui peut parfois faire rêver moi en tout cas je ne les envie plus. J'adore manger j'aime les saveurs en bouche mais je mange trop et c'est ça qu'il me faut travailler mais certainement pas devenir maigre à tout prix!

Melodie74.
Abonné

[quote=fitzie]

[quote=Patricia77]

J'ai lu quelques part sur le site qu'il était intéressant de regarder les repas des minces. Ca fait deux jours que je le fais à la cantine de mon entreprise. Et je peux vous affirmer que leurs plateaux sont différents du mien :

- le mien : entrée - plat - fromage - yahourt. Je prend un repas complet (le prix de la cantine est au repas)

- ceux des minces : plat - un fruit (et le plat ayant un bon tiers de moins de nourriture). Elles choisissent les aliments et la quantité qu'elles vont manger.

Peut-être que pour être mince, il faut penser et manger comme une mince. (ou comme un mince - pour notre ami Joël)

[/quote]

 

C'est ce que j'ai fait, ma toute première semaine du programme ! passionnant et éclairant !

Ma collègue préférée c'est celle qui mange toutes les heures minimum ! elle est tout le temps en train de grignoter comme elle dit, sauf qu'en fait, elle mange parce qu'elle a faim : comme elle fait journée continue, elle n'a pas le temps de déjeuner comme elle l'aimerait, donc elle complète, entre chaque rdv par un fruit, un bout de fromage, du pain etc ... et cela depuis 30 ans qu'elle bosse ! (je précise qu'elle est diététicienne-addictologue, LOL) Elle est mince.

Une autre mange d'énormes quantités au déjeuner (c'est sa gamelle) lentement, en silence, et le soir se contente de très peu, car elle n'a jamais faim ! Elle est mince.

La troisième mange comme un travailleur de force : de la charcuterie, du fromage, des plats en sauce, une baguette, des vrais desserts ... et c'est une crevette minuscule avec un appétit d'ogre !

Une autre mange que ce qui lui fait plaisir, elle pourra faire un déjeuner de paté et de pain, puis le lendemain manger ses muffins maison et le jour suivant se contenter d'un demi melon ... Elle avait 15 bons kgs en trop, a perdu un membre de sa famille récemment, a décidé que la vie vraiment était trop courte, et depuis se fait plaisir (en plus de s'être remise à la danse) et elle ne cesse de mincir et de changer de corps !

Il y a celle qui ne mange que de la salade sans sauce avec du blanc d'oeuf dur, du surimi, regarde du coin de l'oeil les gamelles des autres avec des moues désaprobatrices, puis se lache sur le chocolat 2h plus tard, ou les cookies ! Elle n'est même pas ronde, mais avec la ménopause, se surveille et se restreint de façon draconnienne !

Et il y a la ronde, ancienne obèse, adepte de WW, qui apporte religieusement ses gamelles "à points", qui louche avec envie sur les délices des autres et qui ne maigrit plus, mais qui sait que si elle se lache, c'est reparti pour reprendre du poids !

Et il y a moi, qui les observe, du coup, je mange bien moins vite ! LOL

[/quote]

 

J'adore ton compte rendu ! Je me suis éclatée à te lire et regrette que cela soit terminé..... Bravo pour ton esprit d'observation. De mon côté nous n'avons pas de cantine et je mange devant mon écran en bossant ce qui n'est pas génial mais j'essaie tout de même de déguster ce que je mange et je le mange moins vite qu'avant !

stridline.
Abonné

c'est difficile de déguster devant son écran. Malgré toute la bonne volonté qu'on y met, on finit toujours par se faire happer par un truc sur l'écran. Une seule solution éteindre ou rabattre l'écran ! Et transformer temporairement son bureau en table.

Haut de page 
X