Les ados... et surtout, les adottes ! - le 10/06/2012

080413075303_Rikki.
Abonné

J'ai trois grands enfants. L'aîné est presque adulte (il a 21 ans, l'ancienne majorité, mais tant qu'il est étudiant, on ne peut pas dire qu'il soit vraiment adulte), la deuxième aussi (bientôt 19 ans), la petite pas encore (16 ans le mois prochain). 

 

En ce moment, on est en pleine période d'examens. Partiels, examens de Conservatoire pour la musique, bac, concours blanc, examens de rattrapage... les causes de stress sont légion ! 

 

Mon fils, je ne sais pas ce qu'il mange (quoique, en bon garçon, il adore surtout la viande rouge, les féculents, le chocolat blanc et la bière...) ni quand, il est très mince comme le sont les jeunes gens, comme l'était son père, il grossira probablement vers la quarantaine, on a le temps de voir ça d'ici là. Bref, c'est bien un mec. 

 

L'aînée de mes filles, c'est une jeune personne très fine, intelligente et observatrice. C'est la seule qui me regarde en tant que personne et pas seulement en tant que mère. Elle m'a d'ailleurs récemment conseillé... linecoaching ! Et ce, sans savoir que je venais de m'inscrire ! Elle a senti qu'il était temps pour moi, et fait des recherches sur le web. Elle est très mince et élégante, se régule naturellement, ressent le besoin physique de manger des légumes souvent, ne se prive pas de repas "pain / fromage" quand elle en a envie / besoin. 

 

C'est de la dernière que je voulais parler. Elle est très mince aussi, très pin up. Hier, elle m'a dit "En ce moment, j'ai envie de manger tout le temps. Tu sais, Maman, envie de manger, pas faim, c'est différent. A cause du bac, du stress, et tout ça". Et là, je n'ai pas bien su quoi lui répondre. J'ai entrevu trois options :

- c'est bien, ma fille, réconforte-toi pendant cette période, tu en as besoin, ça s'arrêtera tout seul quand le bac sera passé, c'est super que tu sois consciente de ce qui se passe en toi

- fais gaffe, ma fille, manger sans faim c'est le début des ennuis, il vaudrait mieux que tu évites de le faire tous les jours

- tu manges tout le temps, OK, mais est-ce que c'est bon ce que tu manges ? Ca ne serait pas meilleur si tu attendais d'avoir un peu faim pour apprécier ?

 

Et vous, vos ados, et surtout, vos adottes, vous leur dites quoi ? Avez-vous réussi à ne pas transmettre votre rapport tordu à la nourriture ? Essayez-vous de les "convertir" à la manière de penser Linecoaching ? Leur en avez-vous parlé ? Surveillez-vous leur manière de se nourrir ? 

Commentaires

Marie-Paule.
Abonné

Salut, je vais te répondre ce que j'aurais répondu à l'une de mes élèves : ne t'en fais pas ma grande, c'est une période difficile, c'est normal, ça va passer quand tu auras fini tes examens, mais bon, le ventre trop plein, on réfléchit moins bien, on a tendance à dormir, alors si tu pouvais varier ta réponse au stress, en allant te promener, ou faire un peu de natation, ou en "faisant papote", ce serait mieux et ça t'éviterait de prendre du poids.

J'ai deux enfants de 30 et 33 ans, le plus jeune est régulé naturellement, l'aîné a hérité de mon comportement alimentaire. Il connaît la méthode, je lui ai passé les bouquins, il se bat contre sa tendance à prendre du poids, quand il va bien il maigrit, quand il déprime, il prend 15 kilos... Mais je ne lui fais pas la leçon, je me contente de constater : " tu vas mal, tu as pris de poids, non ?" ou "ah ça va mieux, tu vas courir de nouveau ? ça se voit, super !". C''est son chemin à lui, je peux juste faire de temsp en temps le poteau indicateur, genre "ça ira plus vite par là".... mais qui suis-je pour avoir raison ? Je ne suis pas dans sa tête ni dans son corps...

Enfin, voilà, apparemment tes enfants ont l'air de bien s'en sortir avec leur kilos, alors moi je ne me mettrais pas la pression. La meilleure chose qu'on peut faire, je crois, c'est leur donner l'exemple. Après... à eux de voir !

bon dimanche !

080413075303_Rikki.
Abonné

[quote=Marie-Paule]

 La meilleure chose qu'on peut faire, je crois, c'est leur donner l'exemple. Après... à eux de voir !

[/quote]

 

Je te remercie de ta réponse... et en même temps, la dernière ligne m'a presque donné envie de pleurer ! 


C'est une des choses qui m'ont beaucoup fait souffrir — maintenant, ça va mieux — par rapport à mes filles : le fait que je ne puisse pas leur donner l'exemple, le fait que de ce point de vue là, pour elle, je ne puisse être qu'un modèle négatif. 

Je n'ai pas arrêté de mal vivre les réunions de parents d'élèves ou les moments où les copines venaient à la maison, parce que je pensais que mes filles avaient honte de moi. 

Je n'ai jamais pu les emmener faire du shopping, je trouvais d'autres femmes pour les emmener faire ce que moi, je n'ai jamais pu / su faire, pour ne pas les priver de cet aspect de la féminité auquel je n'ai jamais eu accès. 

Par contre, et ça, j'en suis fière, je me suis battue pour qu'on ne les oblige pas à finir leur assiette, qu'on les laisse manger autant qu'elles voulaient, qu'on ne les oblige pas à prendre de la viande à tous les repas, qu'on ne leur compte pas les fruits et légumes par jour. Au moins, ça, je l'aurai réussi. 

Mais donner l'exemple... ma foi... non, je leur ai donné le contre-exemple... broken heart

Marie-Paule.
Abonné

En philosophie, le contre-exemple est très important, il permet "a-contrario" de vérifier l'hypothèse... donc c'est très intéressant pour tes filles, si ça peut te consoler ! je connais ce problème mais mes gamins ne m'ont JAMAIS fait une seule remarque négative et mon fils s'est choisi une jolie fille... enrobée ! Ils n'ont pas cette obsession de la minceur et ne jugent pas les gros.... est-ce que ce n'est pas aussi un bel exemple ? Nous leur avons donné l'occasion de vivre avec nous, qui ne sommes pas "aux normes" et nos enfants peuvent voir que le poids n'est pas tout et que l'humain c'est bien autre chose que des kilos sur la balance...

Allez, devoir pour la semaine prochaine : faire une heure de shopping avec tes filles !

Courage !

080413075303_Rikki.
Abonné

Oui, Marie-Paule, ce que tu dis est juste : je me suis rendue compte que mes enfants ne faisaient pas de commentaires sur les gros, et n'en laissaient pas faire autour d'eux. Et ils ont des amis de toutes corpulences, comme ils ont des amis de toutes origines... 

 

Le shopping, je passe mon tour, d'autant plus que la semaine prochaine, elles ont un tout petit peu autre chose à faire, les minettes ! Mais je vais essayer de leur trouver une jolie fringue ou deux pour leurs anniversaires qui arrivent... quitte à demander de l'aide pour choisir !

 

Merci à toi. 

Ann.
Abonné

Bonjour,

Oui, ce n'est pas évident tout ça. Ma fille n'est pas encore ado, mais presque. Je crois que dans ce cas, si elle me dit un jour qu'elle mange tout le temps à cause du stress, j'essaierai surtout de ne pas focaliser sur ce trop d'alimentation, pour ne pas donner trop d'importance à ce comportement. Le minimiser pour que cela reste un comportement passager du à une période stressante. Donc je ne lui dirai pas un truc du genre "de faire attention". Je l'écouterai quand elle a envie d'en parler. Je lui dirai que c'est compréhensible en cette période, et j'essaierai plutôt de voir avec elle des moyens de se détendre : exercices éventuels de respiration, Mais sinon et surtout de faire un sport qu'elle aime, et de trouver des moyens pour faire des pauses afin de se relaxer.

Mais que ton idée de lui dire "c'est super que tu sois conscientes de ce qui se passe en toi", oui ça me semble très bien. Et c'est vrai, car justement faire la différence : savoir que l'on mange quand on a faim ou pas, c'est pas donné à tout le monde. Et avoir conscience, c'est bien ça le plus important, ça permet de comprendre, de trouver des solutions et de ne pas tomber dans des comportements automatiques ou on ne se rend plus compte de rien.

Bon sinon la mienne, j'essaie pas trop de la convertir à penser Linecoaching, à part quand même que je lui dit de manger doucement et aussi d'être consciente de ce qu'elle mange. Mais ce que je dis... et ce qu'elle fait...ce n'est pas forcément la même chose. Je pense que l'adolescence est un passage un peu compliqué et sur le plan de l'alimentation, ce n'est pas trop utile de se battre car ils ont tendance à manger pas très bien, et c'est vrai aussi qu'ils ont d'autres soucis... Donc, je pense que ce que je lui dis, ça l'influencera peut être positivement, mais pas à cette période d'ado.

Pomdereinette.
Abonné

C'est déjà beaucoup qu'elle te le dise ! De mon souvenir d'ex ado jamais je n'aurais pu confier une chose pareille à ma mère. ça veut dire que la confiance circule et que le dialogue demeure, et n'est-ce pas le primordial ?

080413075303_Rikki.
Abonné

Je me suis peut-être mal exprimée : elle ne m'a pas confié cela comme un secret, mais elle l'a dit, très à l'aise, en prenant son deuxième cornet de glace de la journée. 

 

Je ne sais pas si sa décontraction n'était qu'apparente et masquait une inquiétude — c'est possible — mais en tout cas elle était cool !

Pomdereinette.
Abonné

C'est plutôt moi qui me suis mal exprimée : parce que ado être très à l'aise face à ma mère, ouarf.

080413075303_Rikki.
Abonné

Je suis une maman très cool... wink C'est peut-être pour ça que j'ai des enfants minces ? enlightened

poneyville92.
Abonné

Bonjour Rikki,

 

Je pense qu'il faut bien distinguer 2 choses : ce que tu as fait/n'a pas fait pour toi, ton histoire...et ce que tu as fait passer comme message pour tes enfants.

Tu as des soucis de poids, tu n'as pas eu les bonnes infos au bon moment, tu es en difficulté avec ce poids;  ce n'est pas pour autant que tu es un mauvais exemple pour tes enfants.

Tu dis toi-même que tu ne les as jamais forcés à quoique ce soit avec la nourriture, et c'est très bien. Le fait, simplement, de ne pas les mettre dans une relation conflictuelle avec la nourriture, de les laisser se réguler tout seul est déjà un exemple.

On peut très bien faire passer des messages forts d'éducation même si nous n'avons pas pu les appliquer pour nous-même.

Mes enfants ne m'ont jamais fait la moindre remarque négative sur mon poids. La seule remarque de mon fils de 6 ans : "maman elle est très confortable" mais pour lui, c'est un compliment. ;)

Je dirais que, vu tes connaissances actuelles, tu pourras toujours réagir/informer si ça devient problématique.

 

A bientôt

lore.
Abonné

Bonjour Rikki, et bonjour à toutes,

en te lisant, en lisant  tes trois possibilités de réponses, je me suis dit : mais au fait, ta fille te dis/ demande quoi au juste ? quand elle te fait part de ce qu'elle ressent à avoir envie de manger sans faim, je ne sais pas pourquoi, je l'imagine avec l'air un peu étonné, comme si elle te prenait à témoin.  est-ce que tu lui a demandé ce que ça lui faisait de ressentir ça ? elle a l'air à l'aise,  donc je me suis dit : et si elle avait l'intuition quelque part que c'est ça qui se passe pour toi et qu'en t'exprimant ce qui lui arrive, elle cherche plus ou moins à en parler  ou à te faire parler ? Une façon de mieux te connaître peut-être ?

bon, que des hypopthèses tout ça mais peut-être que tu pourras mieux choisir ce que tu va lui dire si tu sait mieux ce qu'elle attend. et si elle te le dit (qu'elle mange sans faim) c'est pas pour rien, même si elle ne le sait pas elle même et comme c'est toi le parent, à toi de trouver !winkenfin ce n'est que mon humble avis

celisaone.
Abonné
Alors Rikki ? Enfin terminée cette période d'examens et de stress ? Quand j'ai lu ton post, je me suis dit que cette petite était peut-être enceinte...mais ne cumulons pas les sources de stress ! Surveille juste son comportement alimentaire pendant les vacances, ça devrait se rétablir. Ce qui m'interpelle, c'est que tu écrives que tu as l'impression que tes enfants ont honte de toi. C'est très triste en effet de se priver de bons moments à cause du regard des autres. Ma fille, pas encore ado, mais bon, les enfants sont très précoces maintenant, m'appelle "ma grosse maman", c'est plutôt tendre. Mon mari veut que je l'empêche de manger du nutella, mais je suis d'accord avec vous toutes pour les laisser se réguler. Un médecin m'a rassurée quand mon fils est entré en cp. Je m'inquiètais car il ne mangeait que des pâtes, des nuggets et des yaourts. Elle m'a dit : pas grave, du moment qu'il n'est pas malade. Et maintenant, il est plus grand que moi, sportif, en pleine forme. Je crois qu'il faut qu'on arrête de toujours vouloir tout faire très bien... Les enfants sont très heureux d'avoir les parents qu'ils ont, ils n'ont pas le choix ! Quand à donner l'exemple...il y a tellement de façons différentes de vivre et de les éduquer.
080413075303_Rikki.
Abonné

Bravo, tu as réussi à la fois à me faire rire et à me faire flipper ! 

 

Non, ma fille n'est pas enceinte, y'a pas intérêt, on fêtera ses 16 ans la semaine prochaine... un peu jeune pour être maman ! 

Peut-être effectivement que c'est une manière indirecte d'ouvrir le débat, de se rapprocher de moi... je n'y avais pas pensé. 

Là, le bac est fini, on commence à respirer un peu, je suis moi aussi au bout de mon année scolaire, bref, on en voit le bout. Miss Rikki Junior ne m'a pas reparlé de son poids, elle s'inquiétait d'avoir pris 7 kg depuis la rentrée, je lui ai dit que c'était normal à son âge, et je crois qu'on s'est arrêtées là. Peut-être un jour pourra-t-on essayer d'en discuter un peu plus avant... 

080413075303_Rikki.
Abonné

Des nouvelles de miss Rikki Junior...

 

Elle est partie une semaine en colo, puis trois semaines en échange linguistique en Allemagne, on ne s'est pas vues de tout le mois de juillet. Et on s'est retrouvées en août en Suisse, en famille. Là, elle m'a dit qu'elle avait perdu 5 kg, elle était contente. 

 

Elle m'a dit, en fait, "j'ai perdu 5 kg, tous les kilos du bac". Je lui ai demandé comment elle avait fait, elle m'a dit "En fait, je n'avais pas très faim". Je l'ai beaucoup félicité de savoir écouter son corps et sa faim, je lui ai dit que si j'avais su en faire autant à son âge, je n'aurais pas mes problèmes actuels de poids, et je lui ai aussi dit que ça prouvait que ça n'étaient pas des kilos installés mais juste "posés" pour le bac. 

 

Cela dit, je lui ai aussi dit qu'elle était absolument superbe y compris avec ses 5 kg de plus. Parfois, je pense même qu'elle était mieux avec les 5 kg de plus ! En fait, elle est très très mince, je crois qu'elle pèse 49 kg pour 1,65 m, environ, et comme elle a une jolie poitrine (bonnet D), ça fait vraiment bimbo ! Je l'ai prévenue que pour le moment elle avait un corps presque frêle d'ado, et que certainement dans les années à venir elle allait prendre des hanches, et que ça serait plus en accord avec sa poitrine tout ça. 

 

C'est normal à son âge de s'inquiéter de son apparence, même quand tout va bien. 

 

Elle a aussi vu que j'avais beaucoup minci (à force, j'ai perdu presque 10 kg, mais il m'en reste le double à perdre pour approcher de la "zone de normalité"), et je lui ai dit que je le faisais en respectant ma faim, du coup, tout le monde est au courant, c'est bien comme ça. 

 

Là, elle a de nouveau très faim, elle veut des pâtes, du pain... je pense qu'elle en a besoin, qu'elle sait s'écouter. Deux jours qu'elle me réclamait pâtes, pain et patates, et hier elle m'a dit "Maman, est-ce que tu crois qu'on pourrait manger du saumon ? Je rêve de saumon."

 

C'est génial de pouvoir s'auto-réguler comme ça. Je suis super contente pour elle !

Marie-Paule.
Abonné

C'est aussi génial de le faire entre mère et fille ! Quel beau cadeau tu lui fais !  Et les 10 kilos que tu as perdus, ils sont réels, tu peux être fière de ton parcours et du bien que tu fais à ton corps.  C'est très encourageant car nous avons commencé ensemble et moi je commence à peine à perdre, mais là tu me mets le feu !

Haut de page 
X