moments de doute... - 09092012

Flo66.
Abonné

Bonjour, cela fait deux mois que je suis inscrite sur LC.

J'ai déjà fait pas mal d'exercices,  compris certaines choses (notamment sur ma faim).

J'ai peur de me faire censurer à écrire des choses comme ça, mais tant pis.

Est-ce que quelqu'un a déjà eu envie (ou fait) un régime pendant l'apprentissage LC ?

Depuis que je suis ici, ma victoire, c'est ne pas avoir pris de poids (alors que j'étais en évolution constante), mais je ne perds rien du tout et je suis très mal dans mon corps.

Me traîner dans cette enveloppe m'empêche d'être gaie comme avant, d'avoir envie de bouger, la plupart du temps je n'ai pas envie de sortir, je n'aime pas être dans le monde, je n'aime pas être au travail..j'ai honte de l'image que je renvoie en permanence.

C'est encore pire devant les personnes qui me connaissaient avant (et qui doivent vraiment se demander ce qui se passe)..

Bref, comme je me suis rendue compte qu'effectivement "la faim nous protège", j'ai de mauvaises pensées en ce moment, moi qui n'ai jamais encore fait un vrai régime de ma vie, j'ai envie de tenter quelque chose qui me ferait perdre du poids rapidement puis qu'ensuite j'ai les clés pour ne pas regrossir...

Commentaires

Tulipe nl.
Abonné

Ma très chère Flo,

Point de censure ici ! Tu as raison de venir t'exprimer ici, le forum est fait pour ça.

Quelle victoire de ne rien avoir pris pendant 2 mois alors que tu fait un réel travail sur toi ! Je trouve que LC nous apprend (et "désapprend") tellement de choses en si peu de temps et de manière si intensive, que c'est pas évident de stopper l'ascension de la courbe de poids.

Est-ce que tu peux me dire quand est ce "avant" dont tu parles ? Est-ce juste avant LC ? Ou plus loin dans le temps ? Est-ce que c'est ton enveloppe (ou l'image que tu en as) qui t'empêche d'être gaie et d'avoir des envies ou le fait que tu ne l'acceptes pas ?

Ce que je veux partager avec toi c'est mon expérience : à chaque fois que la balance a indiqué un chiffre qui me parraissait "enorme", je me suis détestée, enfermée, assombrie... je me reconnais dans ce que tu décris... Mais la première fois que j'ai ressenti ce désespoir, je me suis mise au régime (réussi) et moins de deux ans après j'avais repris tellement que la balance m'annonçait un nouveau record ! Horreur et engrenage...

Aujourd'hui, même dans mes rêves le chiffre de la balance n'est pas aussi bas que cette première fois. J'ai au moins 20 kilos de plus alors que j'ai l'impression d'avoir été au régime pendant toute cette période... Sache aussi qu'un régime ne rend pas heureuse au gaie !!! Sur les premières semaines on perd du poids donc il y a une certaine heuphorie, mais très vite la contrainte pèse si lourd que la volonté s'émousse, l'image de soi s'écrase par terre avec nous dessous... et les kilos reviennent et s'accumulent.

Alors je voudrais t'encourager à persister dans la méthode, va lire les comptes rendus de celles qui ont fini le programme et ce qu'elles ont accompli. La route est un peu longue, c'est certain, mais chaque régime entrepris la rend pire encore. SI tu n'as encore jamais fait de régime, vois ça comme une chance et ne la gache pas, n'en fais jamais : c'est destructeur !

Travail plutôt sur ton image de toi, maquilles toi, mets un vétement qui te mettes en valeur et dans lequel tu te sentes bien. Fait cet effort pour toi. Sors dans la rue en te tenant bien droite et en souriant, reprends possession de ton enveloppe au lieu de la subir. C'est plus rapide qu'un régime et plus satisfaisant à long terme.

Perdre du poids rapidement ne fonctionne pas à long terme, c'est le début de la fin, et pour conclure, as-tu vraiment les clés pour ne pas regrossir si tu ne fini pas le programme ? N'abandonne pas LC, et un régime n'est pas compatible avec la méthode.

Ce que tu peux peut-être essayer c'est de remplir le frigo d'aliments frais et sains qui te font plaisir, réfléchir à ce qui te ferai plaisir de manger en privilégiant les menus équilibrés. Selon moi les docteurs ne rejettent pas du tout l'alimentation équilibrée tant qu'elle n'entre pas dans une logique restrictive. Essaye de te faire du bien avec ce que tu manges, du bien à ton corps avec des aliments dont tu aimes le gout, et la perte de poids devrait suivre...

Bon courage.

zabounette86.
Abonné

Bonjour Flo,

Je ne suis pas en grand "surpoids" puisque je n'ai normalement que 5 kilos à perdre, pour moi, 10 serait le mieux mais je me reconnais en toi. En effet, après un arrêt d'1 an et demi de travail dûe à une dépression (encore un peu présente et difficile à accepter ) je suis passée de 48 kgs (Je ne mangeais plus du tout), à 60 kgs puis à 65 kgs. Ces changements de morphologie, je ne les accepte pas d'où le fait que je me suis coupée de tout le monde, mes connaissances, et surtout mes amies, je ne veux pas qu'elles me voient avec mes formes. Je sais que c'est idiot mais je n'arrive pas à passer le cap. Mais, surtout, surtout, NE FAIS PAS DE REGIME S'IL TE PLAIT. Je n'aime pas donner de conseils mais si tu lis les histoires de nous toutes, tu verras que si nous avons pris du poids, c'est souvent à cause des régimes que nous avons entrepris (Pour moi, à 17 ans, car je me trouvais grosse alors que je faisais 50 kgs pour 1m62). Tu ne pourras pas suivre la méthodologie de LC en faisant un régime. Ici, le but est de se réconcilier avec l'alimentation. Avec un régime, tu vas commencer à rencontrer les frustrations, la culpabilité (J'ai mangé un aliment calorique, je suis nulle...), à manger des aliments dont tu n'as pas envie...Le regime sera une souffrance de plus pour toi donc pas la peine de te faire encore du mal et sincèrement, cela ne servira à rien, si, à te faire perdre du poids rapidemment au début pour mieux le reprendre après, voir en reprendre plus avec toutes les séquelles que le régime peut provoquer.

Tu dis que tu as fait pas mal d'exercices, compris certaines choses donc tu vois, tu progresses, c'est positif. Tu liras dans le forum que certaines filles ont d'abord été dans "l'observation" pendant longtemps avant que la machine (Le corps) se mette en route et perde des kilos et ces kilos, elles ne les reprendront plus.

Moi, je débute donc pas de perte de poids et pourtant, j'aimerais que cela aille plus vite pour remettre les fringues que je mettais, pour sortir faire mes footings avec mes copines mais cette fois-ci, même si je suis "pressée", je prends mon temps, car je ne veux plus entendre parler de régime, mot synonyme de destruction physique et mentale pour moi.

Je t'entends dire  "elle est bien gentille Zabounette, mais je n'en peux plus de ce corps". Je comprends, mais soit gentille ave toi et dis-toi que ce n'est qu'un mauvais passage dans ta vie, difficile, long, source de souffrance aussi mais qu'il va t'apprendre plein de choses sur toi, nécessaire à la construction d'une autre Flo qui s'acceptera telle qu'elle est.

Quant au fait que tu n'aimes pas te montrer, là, je suis un peu coincée car je suis pareille. Mais, j'ai décidé de faire des activités avec des personnes que je ne connais pas, du yoga cette année et des travaux manuels, des activités qui me plaisent donc je me fais du bien.

Au fait Flo, pourquoi as-tu peur de te faire censurer en écrivant cela ? Nous ne sommes sur ce site pour te punir et de quoi ? d'exprimer ton ressenti... Heureusement que tu as le droit de t'exprimer, tu as même le devoir de t'exprimer (Jeblague, tu fais comme tu le sens)  mais tu sais écrire tout ce que l'on ressent, cela fait du bien, au moins, tu partages au lieu de garder tout pour toi surtout sur ce site où l'écoute, l'entraide sont le fondement de ce forum.

Bon courage à toi Flo.

Isa.

080413075303_Rikki.
Abonné

Je plussoie ! 

 

Ce n'est pas une question de censure — ici, on peut tout dire, enfin bien sûr sauf si tu te mets d'un seul coup à injurier tout le monde en proférant des propos racistes — mais de logique. 

 

Dans un régime, tu manges "avec ton cerveau". Tu comptes, tu évalues, tu pèses, tu notes, tu coches, tu réduis les aliments à leurs calories, ou à leur apport en protéines, en lipides, en glucides, ou en omégas numérotés... bref, tu enlèves à la nourriture tout son attrait. Du coup, des aliments délicieux comme le saumon ou les tomates deviennent de véritables punitions, car il ne sont pas dégustés parce qu'ils sont bons, mais consommés parce qu'ils apportent moins de calories que d'autres. 

 

Ici, le travail n'est pas plus facile qu'avec un régime — oh, non. Mais il est plus durable, plus en profondeur. 

 

Comme vient de le dire — Oups, j'ai oublié qui ! blush — avec un régime, au début, il y a une certaine euphorie. Ici, je pense qu'à la place de cette euphorie, qui est grisante mais d'une certaine manière artificielle, tu peux arriver avec le temps à avoir une vraie légéreté. A la place d'une griserie qui se soldera automatiquement par une gueule de bois le lendemain, quelque chose de moins immédiat mais de beaucoup plus durable !

Flo66.
Abonné

Merci pour vos réponses à toutes les 3, au,jourd'hui est un jour un peu dans le "moins" c'est comme ça.

je n'ai jamais fait de régime, et bien sûr, en vous lisant toutes, ça me fait peur de plonger là dedans, mais bon, ça donne envie aussi car j'ai pu lire aussi que certains régimes comme WW ou Cohen fonctionnaient vite..j'ai lu aussi que certaines quittaient LC contentes mais sans kilos en moins...donc maigrir d'abord et apprendre avec LC à ne pas grossir ensuite en respectant sa faim et sa satiété, faut avouer que c'est tentant.

J'ai honte de mon corps car j'ai été mince et sportive ça me gêne devant les personnes qui me connaissaient il y a quelques années (mon gros surpoids date d'un peu plus d'un an c'est tout enfin les 7 dernier kilos qui m'ont déformé totalement le corps et le visage en prime !)..j'ai peur de passer pour une "perdante", une "sans volonté", et je ne comprends pas trop ce qui m'arrive puis je ne m'aime plus, je ne me reconnais plus et malgré tout ce que je peux lire ici sur la bienveillance, je peine à me l'appliquer à moi-même.

Même des filles plus fortes que moi je les trouve toujours plus belles, moins celluliteuses etc et je comprends quelles puissent s'aimer ainsi,...je m'en veux vraiment d'avoir laissé ces kilos s'installer (même si j'en ai été une spectatrice complètement démunie, j'ai vu mon corps changer mais je ne suis pas arrivée à arrêter le processus).

Je continue à voir mes anciennes connaissances mais c'est dur, c'est une épreuve à chaque fois, puis, pas de bol, je fais une activité qui m'oblige à monter sur scéne, à me produire devant du public, je ne sais pas si vous pouvez imaginer le supplice. difficile de se concentrer dans ses conditions (d'ailleurs ce soir j'y "passe" encore..mais je ne veux pas abandonner une activité à la base épanouissante pour de mauvaises raisons ), au travail c'est pareil, je me demande comment me jugent les collègues qui m'ont vu me transformer en ballon de baudruche..c'est comme si j'avais perdu en crédibilité, comme si maintenant je ne méritais plus une évolution professionnelle...ce n'est pas rationnel mais inconsciemment c'est ce que je ressens.

Bref, j'ai pris 20 kilos, concrètement, en perdre 15 seraient largement suffisant (car à 20 de moins, l'âge avançant, on ne peut pas espèrer non plus des miracles !! )

Je voudrais juste retrouver des formes "normales", celles qui me vont, qui permettent de retrouver les contour de mon visage, qui me permettent de bouger aisément, de ne pas être encombrée par mon "volume"..

Merci encore à toutes, je viens de finir ce matin l'étape sur la dégustation et je passe à celle sur la satiété, j'aurais peut-être des résultas plus probants.

Bonne continuation à toutes, c'est rassurant de savoir que lorsqu'on se sent mal, on peut trouver de l'écoute et du soutien ici.

j'espère pouvoir faire pareil pour d'autres (mais je ne me sens pas pour le moment de très bon conseil !) ;-)

à bientôt.

 

izabelle
Animatrice forum

hello Flo

tu es loin d'être la première à avoir cette pensée.... 

Je suis sur la fin de ma présence ici, après 8 mois et demi dans ces "murs", et je l'ai lu bien des fois

alléchant n'est-il pas, ce plan là?

moi aussi j'y ai pensé, j'avoue

bon, de toute façon je suis incapable de faire un régime.... donc ça a été vite classé

 

à mon sens ça ne ferait que retarder le vrai travail dont tu as besoin, d'une acceptation de toi-même entière et profonde, te juger de l'intérieur et non de l'extérieur, accepter tes ressentis et tes états intérieurs, etc, etc...

 

ce travail demande beaucoup d'investissement, et à mon sens on peut perdre tout aussi vite (voire pour moi plus vite en général) qu'avec WW ou autre dans le style

j'ai fait WW, le seul que j'ai réussi à suivre, à ma sauce tout de même parce que se barbouiller l'estomac de fromage blanc allégé très peu pour moi, mais juste en comptant ces points, complètement arbitraires, qui changent à chaque saison, et en cuisinant beaucoup

j'ai perdu un peu, j'ai repris beaucoup dès que les chambardements émotionnels ont fait que je ne pouvais plus être dans le contrôle permanent de mon alimentation et que j'avais moins le temps de cuisiner

 

Ici c'était ma dernière chance, et le défi a été relevé, aujourd'hui au bout de quasi 9 mois, quand j'ai envie de me baffrer sans faim de pain-fromage (tiens, y'a à peine 15 minutes par exemple), j'arrive à me dire  "tiens qu'est-ce que c'est que je ressens et qui me dérange, que je voudrais effacer par un shoot de nourriture?"   et de savoir immédiatement ce que c'est, d'accepter de ressentir ces choses désagréables, et sans forcer, sans contrôle, sans volonté, ne simplement plus avoir envie de manger....  (ce matin, simplement le fait de ne pas contrôler mon temps, qu'on me fasse poireauter, sentiment que je déteste, mais que je dois apprendre à tolérer, tout simplement)

 

voilà ce petit témoignage pour te dire que ton idée est légitime, séduisante sur le papier, mais de mon point de vue (d'ancienne on va dire même si c'est pas glamour), c'est "reculer pour mieux sauter" comme on dit, ou une fausse bonne idée

 

par contre je te rassure, quand tu auras parcouru tout le chemin que tu dois parcourir (pourquoi pas court pour toi?), et que tu suivras naturellement tes sensations alimentaires, tu perdras du poids facilement, bien plus facilement qu'avec WW parce que ça sera du sur-mesure

lorraine
Marraine

Bonjour Flo66,

Je comprends ton désarroi il fait écho en moi....J'étais désespérée de me voir grossir, impuissante,  à la période précédent mon inscription ici.

Et quand tu écris que pour le moment tu ne te sens pas de bon conseil, soit,  tu démarres, mais le fait de te raconter nous aide tous dans notre propre évolution donc merci de ton post.

Au vu de tes propos je me dis que tu ne t'estimes pas ( ou t'acceptes pas ou ne t'aimes pas beaucoup)...Je perçois aussi comme ne peur du rejet, et autres émotions pénibles .

Peut être apprendras tu à ne plus te juger à T'octroyer de la compassion, le droit de ne pas ête parfaite.....LineCoaching et tout ce qui le compose (communauté, experts, coachs,engagement dans étapes du parcours et les séances de respiration en pleine conscience) peuvent t' aider à avancer vers  cet objectif.

C'est le cas pour moi , car le problème de l'acceptation de Soi avec ses imperfections je le connais aussi...beaucoup d'entre nous ici je crois bien.

Alors, si tu n'as jamais fait de régime, s'il te plait ne commence pas, (lis les témoignages des gens à ce sujet sur la page acceuil et //à la pétition "norégime")  ...Pourquoi ne maigrirais tu pas ? Peut être serais tu à ton poids d'équilibre ? ...Moi je crois que ça va venir...Patience  Et puis tu  verras ce que te diront  les médecins.

Me concernant idéalement, j'aurai aimé perdre 26 kilos, j'espérais en perdre 15/16 avec LineCoaching, j'en ai perdus 10/11...! Et j'en suis ravie, tout le travail autour de l'acceptation de soi a porté ses fruits !

 

Bon dimanche à toi et à bientôt

Lorraine

080413075303_Rikki.
Abonné

Flo, si c'était une de tes collègues qui montait sur scène avec 20 kg de plus, la jugerais-tu aussi durement ? 

 

Chez Weight Watchers, justement, où tout n'est pas à jeter à mon avis (contrairement à des régimes du type Dukan qui sont vraiment des trucs monstrueux), ce qui était sympathique, c'était l'entraide, dont on a vraiment besoin. Une animatrice que j'aimais bien disait toujours : soyez votre meilleure amie. 

 

Si votre meilleure amie avait pris du poids, la mépriseriez-vous ? Non, bien sûr ! Alors, soyez votre propre meilleure amie, et ayez un peu de gentillesse et de compassion pour vous-même. 

 

Flo, je comprends très bien l'inquiétude du "zut, il y en a qui partent contentes, mais sans avoir maigri, moi je ne veux pas m'accepter, je veux maigrir !" Je l'ai pensé, moi aussi. C'est absurde, mais c'est comme quand on dit "Je préfère être malheureux avec toi qu'heureux sans toi", c'est une incapacité à se projeter dans un avenir où on ne resentirait plus les choses pareil... 

mims68.
Abonné

 

Bonjour Flo66,

et les autres !

Je suis nouvelle depuis une semaine, je me reconnais aussi bcp à travers ton témoignagesad

Comme toi, l'image que je me renvoie de moi m'insupporte, j'en arrive même à me détester à un point que rien, ni personne, ne peuvent y changer qlq chose.
Je trouve un détail futile et je l'amplifie x10.
En général, de peur qu'on me fasse une réflexion sur mon poids ou mon physique ( d'ailleurs les 3/4 du temps je suis sure que personne ne le ferai mais j'ai peur de l'affronter) , je prend un malin plaisir à anticiper les choses ou à faire de l'autodérision !!!!!
C'est tellement moins douloureux qd ca sort de sa bouche et non de celle des autres :)
Bref, j'ai pris bcp de poids ces dernières années et je suis à présent prête à me prendre en main, à écouter davantage mon corps, mes envies, et à ne plus tjs me plier en 4 pour les autres, ne plus me faire phagocyter par mon entourage proche, mes collègues de travail, et surtout à lacher un peu prise plus sur le plan affectif dans mes relations professionnelles.
Dans le milieu hospitalier, j'ai trop d'empathies envers les patients, leur détresse, leur souffrance, leurs états d'âmes, etc ....
Je mesure tout ca et je me dis finalement qu'il faut que je reste à ma place, je ne suis pas médecin, ni psy, ni assistante sociale, ...je suis juste là avec eux dans un moment de leur existence ou rien n'est facile, je peux contribuer de facon éphémère à soulager un peu leur coeur, à les faire rire un peu ou passer un bon moment mais je dois me préserver aussi, ne pas m'apitoyer, rester un peu sur la touche, me protéger et ne pas franchir les "barbelés"  : ce serait comme un peu une autodestruction lente mais inéluctable, et j'en ai pris conscience, enfin ! 
toutes mes EME ont pris de l'ampleur avec les années, mon vécu, ma vie professionnelle, mes soucis familiaux m'ont phagocytée et m'ont tenue prisonnière, maintenant je sais que même si c'est long, je me donnerai les moyens et les outils pour y arriver et je sais que je peux trouver ici une équipe et un soutien inestimable !
 
P.S . désolée pour la longueur, je réduirai, promis, 
 
bises et bon dimanche wink
 
Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

Ai-je vraiment besoin d'apporter ma réponse? En fait, c'est vraiment un plaisir de vous lire ! La plupart d'entre vous avez bien compris le danger de faire des régimes : on perd du poids, mais on en reprend plus qu’on en avait perdu, et parfois une bonne partie de ce poids ne peut plus être reperdu !

Quelle tentation, les régimes ! De plus, les régimes permettent de contrôler au moins partiellement ses émotions. La chute n’en est que plus dure !

Il n’y a pas de baguette magique, en définitive. Il faut accepter de prendre son temps, d’avancer pas à pas. Je sais, c'est dur, de devoir accepter que l'on soit comme on est, là, maintenant. D'accepter de vivre, là, maintenant, car la vie, c'est en ce moment, pas demain. Bonne route à toutes et tous !

mistigri.
Abonné

Il y a un an, j'ai subit une biopsie du sein dans un service de radiologie (appareil de stéréotaxie), c'était la première fois que je subissais cet examen; je garde un souvenir ému de l'une des manipulatrices, qui n'a cessé de me parler pendant les prélèvements et surtout de me faire parler, afin que j'affronte mieux mon angoisse....elle n'était ni médecin, ni psy, ni assistante sociale, mais  pourtant c'est elle qui m'a le plus aidée. Alors, mesdames (et messieurs) les manip, vous êtes tous formidables!

Mais c'est vrai aussi que vous devez aussi vous protéger psychologiquement, vous avez vos propres problèmes à gérer et vous devez aussi vous ménager des moments heureux  Vous devez penser à vous

mims68.
Abonné

Bonjour Mistigri,

merci bcp pour ces gentils mots blush, c'est à travers ces témoignages que je me rends compte que j'adore mon métier et que je me sens utile !Un sourire, un mot gentil, sont en général tjs appréciés, c'est gratuit et en plus si ca apporte qlq chose au patient, ca m'apporte aussi bcp, on s'enrichit tout au long de notre vie, on échange, on dialogue, on préserve une dimension humaine dans ces lieux qui malheureusement aujourd'hui ont tendance à disparaitre car l'hôpital fonctionne comme une usine , à coup de bénéfice, de rendement etc... et les relations humaines se perdent......

je vous souhaite une bonne journée, et bonne route dans LC, moi je démarre depuis 1 semaine, et ce forum m'aide énormément !

Bises à toutes et à tous 

 

Elena33.
Abonné

Bonjour Flo,

Pourquoi craindre de te faire censurer ?

Je crois ce forum suffisamment authentique et ouvert pour que nous puissions y exprimer nos doutes, y compris sur la méthode. Certainement tu n'es pas la seule à caresser de temps à autre l'idée de faire un régime pour perdre du poids rapidement et de revenir à LC ensuite !

Comme toi je caresse périodiquement cette idée de régime et, comme je ne passe pas à l'action, je me dis "tu n'es même pas capable de faire un régime, tu choisis la solution de facilité avec LC !" et je me dévalorise à mes propres yeux.

Pourtant le chemin LC n'est pas facile, loin de là. Alors pourquoi cette culpabilité à choisir LC plutôt qu'un régime ?

Tu vois, Flo, tu n'es pas la seule à te poser des questions !

Je t'embrasse.

 

Elena

cath40.
Abonné

[quote=Rikki]

 

Dans un régime, tu manges "avec ton cerveau". Tu comptes, tu évalues, tu pèses, tu notes, tu coches, tu réduis les aliments à leurs calories, ou à leur apport en protéines, en lipides, en glucides, ou en omégas numérotés... bref, tu enlèves à la nourriture tout son attrait. Du coup, des aliments délicieux comme le saumon ou les tomates deviennent de véritables punitions, car il ne sont pas dégustés parce qu'ils sont bons, mais consommés parce qu'ils apportent moins de calories que d'autres. 

 

Ici, le travail n'est pas plus facile qu'avec un régime — oh, non. Mais il est plus durable, plus en profondeur. 

 

 

[/quote]

 

C'est vraiment ça Rikki. Je rajouterais que dans un régime tu fais souvent abstraction de ta faim et de ta satiété.

ccendrine7.
Abonné

Bonjour

Je me présente Ccendrine. J'ai commencé LC il y a 12 jours à présent.

Moi aussi je déteste l'image que je renvoi, je ne me surpote plus. Ce reflet dans le miroir ce n'est pas moi. Et surtout je déteste que mon problème de poid infulse ma façon d'être, mes émotions, mes relations aux autres. J'ai envie et BESOIN de me sentir belle et moins obèse.

Ce matin, j'ai eu la même idée que toi Flo 66, pourquoi ne pas faire un régime en parallèle ? Au moins histoire de perdre 4-5 kilos pour mieux me sentir et continuer LC ? 

Et puis je me suis dit que non. Les régimes je connais, j'en ai trop fait. Tu es ephorique les premiers jours quand la perte de poids est là. Puis à la première émotion, le moindre petit aliment qui t'aura fait envie durant les derniers jours sera ton refuge. Et là c'est l'escalade ascendente.

Aussi j'ai plutôt décidé de me mettre au sport (parcour sportif que j'avais quelques peu néglicés ces derniers jours) et d'essayer de manger équilibrer avec des aliments qui me font envie. Et si un jour j'ai envie d'un aliment "interdit dans les régimes" alors si j'ai réellement faim pourquoi ne pas en manger un bout.  Je ne te dis pas que cela va fonctionner. Simplement je pense que c'est la meilleure façon de ne plus être là où j'en suis aujourd'hui dans deux ou cinq ans. Je suis épuisée de vivre ce que je vis, je veux vraiment m'en sortir.

Il n'est pas simple d'accepter que cela prenne du temps, mais a t on le choix ?

Flo66.
Abonné

Merci à toutes !

ça fait du bien de s'apercevoir que l'on est pas seule à avoir des idées comme celle-là...ça me faisait honte mais j'ai eu besoin d'en parler quand même.

Je n'entamerai pas de régime, je vais patienter...j'ai commencé une activité que je vais faire 2 fois par semaine et qui m'a fait drôlement transpirer (ping-pong pendant 2h hier soir! Super ludique ! c'est très sympa), je fais aussi du tai-chi depuis un an déjà (ça peut servir pour la ZEN attitude !), plus mon activité artistique, je pense que j'irais peut-être vers des résultats positifs.

De plus j'ai commencé une autre étape (la satiété) qui, je pense, va m'apporter du bénéfice.  On doit réduire les quantités ou les unités   alimentaires (ou les deux) lors des repas principaux, et prendre des collations si on a faim ensuite dans la journée, histoire de se rendre compte de nos rééls besoins...au bout de deux jours, je sens déjà que je mange moins et que ça va.

Bonne continuation tout le monde et merci au Dr.Gérard A. pour ses conseils !

Zabouillette.
Abonné

Bonjour,

 

vous m'avez tous beaucoup émue et surout, surtout, vous m'avez empêché de faire une grosse bêtise!  en regardant les photos qui datent de monr égime DU*AN, je me suis vue toute mince (et oui) et jolie. Alors, je me susi dit : et si je refaisais un petit régime, juste histoire de déclencher la perte de poids et puis je continue avec LC? suaf que aprèsc e régime très dur, j'ai tout repris et même plus....

C'est vrai, aujorud'hui, j'ai honte de moi et j'ai l'impression qu"une "grosse" ne donne pas confiance dans le monde du travail. Vis-à-vis de mes amis et de ma famille, j'ai honte car je pense qu'ils doivent me trouver faible, sans volonté et en plus, plutôt laide...

 

Un accident lde la route il y a quelques années fait que je ne marche pas de façon très gracieuse non plus....

 

Bref.... je ne peux que vous dire MERCI, mille fois MERCI!

ccendrine7.
Abonné

Bonjour


Ne nous dit pas merci. Nous sommes comme toi. Du moins, moi je suis comme toi. J'ai longtemps cru au régime, et j'y croierais peut être encoure un jour.

Comme toi, je vis mal le regarde des autres sur moi, il faut dire que je ne suis pas très indulgeante avec moi même non plus.

Courage, nous allons toutes y arriver, à notre rythme. Le principal n'était il pas de se respecter et de se faire confiance ?

mims68.
Abonné

bonjour ,

Pour Zabouillette,

tout dabord, cette expérience sur LC, il faut la vivre pour soi et pas dans l'attente de plaire aux autres :)

La beauté, la plastique, ce sont les images que l'on nous propose sans arrêt dans les journaux, la tv, les magazines, c'est devenu d'une banalité !

En se redonnant confiance en soi, en gagnant en estime de soi, en faisant abstraction du regard des autres et de leur jugement, si enfin on se concentrait un peu sur soi . 

On a toute du potentiel, des qualités, un esprit , on doit s'en servir pour avancer, utiliser nos ressources et  cessez de vouloir avoir ce que l'on ne possède pas .....ou pas encore !

Si on ne marche pas gracieusement, on sourit peut être gracieusement, si on est un peu enrobée ou en excès de poids, on est peut être plus joviale, plus sociable, bref, il y aura tjs un petit plus que l'on possède mais que par manque de confiance, on cache au plus profond de soi !

Le but essentiel est de renouer avec son corps et son esprit pour qu'enfin la symbiose opère, que la sérénité et la joie de vivre soient nos alliés !

Respectons notre rythme pour y arriver, nous n'avons rien à envier aux autres, nous avons juste à nous réconcilier avec nous et le reste suivra cheeky

Bonne journée , à bientôt

Flowerbomb.
Abonné

.

Flo66.
Abonné

[quote=Flowerbomb]

Salut Flo66,

je suis depuis plus d'un an sur LC et j'interviens désormais très peu par écrit. Mais je lis toujours les posts.

le tien m'interpelle car je me suis trouvée dans la même situation que toi il y a quelques années.

1,58 pour environ 55 kilos à l'âge de 33 ans. Il n'y avait vraiment rien à dire mais malgré tout je me trouvais "grosse". mais j'étais si mal dans ma tête........

Ensuite dépression et 6 mois après je me suis retrouvée avec 12 kilos de plus. car j'ai commencé à me sentir mieux et j'ai "dévoré" la vie à pleine dents. Ma psychothérapie a duré 5 ans.

Depuis (j'ai à présent 48 ans) je ne cesse de me battre avec ces 12 kilos. Je les ai perdus, puis repris, puis reperdus, puis repris.

Voilà, le dernier régime en date était le Dukan. Je suis descendue à 58 kilos, j'ai stabilisé durant environ 1 an et demi et je me croyais enfin "libérée". mais non, le corps garde en mémoire les états de famine dans lesquels on le met et il n'oublie jamais.

je pèse maintenant 67 kilos et j'aimerais tellement en perdre ne serait-ce que 5 afin de me sentir mieux dans ma peau. Je n'y suis pas encore arrivée (ah, les EME !) mais j'ai espoir.

Alors je viens juste soutenir toutes celles qui te disent de ne pas faire de régime. Non, ne te lance pas là-dedans. Avec LC tu te sentiras mieux dans ton corps (bon, de là a t'accepter c'est autre chose) mais si tu apprends déjà à ne plus grossir ce sera une belle victoire.

tout de bon

[/quote]

j'ai un peu lla même stature je pense, mais pas de régime...

Mon poids habituel pendant des années sans rien faire de spécial  occillait entre : 50/55 kilos le plus souvent plutôt 51/52..

Après une dépression j'ai pesé 47 kilos pour 1.60m, depuis 6 ans ça grimpe sans cesse, jusqu'à  55 je ne m'inquiétais pas, pour moi c'était retrouver mon poids de forme (et un peu plus), mais ça a continué tous les ans un peu plus..  et l'an dernier 7 de plus en 6 mois !!  Au total 20 kilos en 6 ans !

J'ai eu peur, je me suis dis que ça ne s'arrêterait jamais !!

Peut-être est-ce du à cette perte de poids pendant la dépression...après tout quand on a jamais faim et qu'on ne mange presque plus, qu'on est rongée de l'intérieur...pour le corps, même si ce n'est pas fait volontairement, c'est sûrement de la restriction quand même, donc équivalent à un régime peut-être.

Je suis à 67 kilos aussi. mais je trouve que je les porte (très) mal car j'ai une petite stature, des attaches plutôt fines (chevilles poignés..d'ailleurs ça choque maintenant cette différence.) Mon visage a beaucoup changé, il a perdu ses contours, mon corps m'encombre. j'ai du mal à m'y habituer. le haut de mon corps surtout...le dos avec les énormes plis, les bras, les seins...tout ça fait volumineux..souvent quand on se tamponne dans la maison avec ma fille, je rigole en disant que je suis désolée mais que je ne maîtrise plus les limites de mon corps !lol !

Moi aussi maintenant je me dis qu'avec au moins les 7 de moins ça pourrait le faire...mais tu me dis qu'au bout d'un an de LC  tu n'as rien perdu..à quoi  penses-tu que cela  dû ? 

Pour ma part depuis mon inscription (mi-juillet 2012) , visiblement je ne grossi plus (1 kilo en plus ou en moins selon les jours).

Peut-être que le processus est enrayé.. je ne sais pas.

Je l'espère, mais j'espère aussi que celui de l'amaigrissement va commencer !! ;-)

Bref, merci pour tous ces témoignages et messages. 

J'ai bien compris : pas de régime. JAMAIS. ;-)

Noelle
Marraine

bonjour Zabouillette

 

je te trouve bien dure vis a vis de toi meme!

il n y a aucune raison de te trouver faible ou laide! et c'est super que tu continues

 

Bon courage

lorraine
Marraine

Zabouillette, tu écris : "Bref.... je ne peux que vous dire MERCI, mille fois MERCI!"

Merci à toi, aussi, d'être là....cheeky

Tiens bon, continue à écrire sur le forum, on te répondra.....

heart

Flowerbomb.
Abonné

Flo,

 

en effet, depuis 1 an sur LC jje n'ai pas perdu de poids. cela me désespère parfois car j'aimerais retrouver une certaine finesse dans ma silhouette, ce que je ne vois plus, malheureusement....mais le fait de ne plus prendre de poids, de ne plus faire le yoyo, de ne plus me peser, de ne plus me priver d'un restaurant est inestimable. alors je m'y raccroche.

maintenant purquoi je n'ai pas perdu en tant de temps ? bonne question......... parce que mes EME se manifestent uniquement lors des repas. en fait je ne m'arrête pas, j'ai  du plaisir à manger et, en ne m'arrêtant pas, j'ajoute de plausir au plaisir comme dirait le Dr A. en quelque sorte,  je me "permets" mes EME pendant les repas. il y a aussi le fait que lorsque je mange en compagnie de certaines persones, par exemple, on dirait que je mange pour m'empêcher de penser, de faire émerger mes sentiments.

voilà, les principales raisons, autant dire que c'est un peu compliqué à gérer émotivement. mais j'ai espoir que cela viendra car j'y travaille. cela dit que je ne suis pas loin d'une perte de poids vu que je suis extrêmement stable et que je ne suis certainement pas pile poil à mon set-point.

en ce qui te concerne tu a commencé LC depuis peu, le système ne s'est pas enrayé, tu dois encore avancer dans le programme. tout viendra, petit à petit...

Flo66.
Abonné

[quote=Flowerbomb]

Flo,

 

en effet, depuis 1 an sur LC jje n'ai pas perdu de poids. cela me désespère parfois car j'aimerais retrouver une certaine finesse dans ma silhouette, ce que je ne vois plus, malheureusement....mais le fait de ne plus prendre de poids, de ne plus faire le yoyo, de ne plus me peser, de ne plus me priver d'un restaurant est inestimable. alors je m'y raccroche.

maintenant purquoi je n'ai pas perdu en tant de temps ? bonne question......... parce que mes EME se manifestent uniquement lors des repas. en fait je ne m'arrête pas, j'ai  du plaisir à manger et, en ne m'arrêtant pas, j'ajoute de plausir au plaisir comme dirait le Dr A. en quelque sorte,  je me "permets" mes EME pendant les repas. il y a aussi le fait que lorsque je mange en compagnie de certaines persones, par exemple, on dirait que je mange pour m'empêcher de penser, de faire émerger mes sentiments.

voilà, les principales raisons, autant dire que c'est un peu compliqué à gérer émotivement. mais j'ai espoir que cela viendra car j'y travaille. cela dit que je ne suis pas loin d'une perte de poids vu que je suis extrêmement stable et que je ne suis certainement pas pile poil à mon set-point.

en ce qui te concerne tu a commencé LC depuis peu, le système ne s'est pas enrayé, tu dois encore avancer dans le programme. tout viendra, petit à petit...

[/quote]

Merci pour tes messages Flowerbomb, j'ai le même souci, je ne mange en général que quand j'ai faim, mais j'ai du mal à m'arrêter donc je mange trop. . mais bon j'attends d'avoir à nouveau faim donc ça doit limiter les dégâts. je n'ai pas fait le travail sur les EME encore mais je vois bien que cela ne se manifeste quasiment QUE pendant les repas.

Merci pour tout et bonne continuation !

Flo

elsab.
Abonné

Même si je comprends la tentation du régime pour perdre vite du poids car on sait que dans un premier temps c'est assez efficace, il me semble toutefois qu'on ne peut pas "penser"LC et suivre un régime à la fois! On est dans l'opposition entre deux systèmes de pensée qui ne peuvent pas vraiment cohabiter dans un même cerveau. Comment faire le choix au moment d'une envie précise entre "je ne peux pas manger ceci car c'est hors régime" et si j'en ai envie je le mange car sinon je vais être dans la frustration et je risque d'avoir une EME?

Je pense que LC n'est pas une sorte de solution miracle qui va empecher la reprise depoids après un régime mais c'est une nouvelle façon de penser l'alimentation, c'est un travail de longue haleine dans lequel il faut s'investir avec des hauts et des bas mais y croire en bannissant à jamais le mot "régime". Et ça marche!

Haut de page 
X