Mon mari ne comprend pas... - le 12/07/2011

benedicteg
Abonné

Mon mari ne comprend rien au programme. Il ne voit pas pourquoi je n'entame pas un vrai régime. Je lui ai expliqué en quoi ça consistait mais il ne fait rien pour m'aider. Il se moque de moi et ça me destabilise. Quelqu'un est-il dans ce cas-là ?

Commentaires

erin94.
Abonné

bonjour

 

non je ne suis pas dans ton cas mais je ne comprend pas l'attitude de ton mari

son role en tant qu'epoux est de te soutenir quelque soit tes choix

 

explique lui que tu souhaite un nouveau rapport avec la nourriture, et que au contraire un regime ne fera que te detraquer encore plus face à la nourriture

 

ensuite s'il comprend pas, bin qu'il lise Z et A, qui farfouille sur le site ...

ça me parait etre la moindre des choses avant de "se moquer", même gentimment !!

 

bon courage  :)

Aquarelle.
Abonné

Bonjour,

Pour ma part je ne me sens pas le courage d'expliquer à mon mari. Je préfererais qu'il lise le début du livre par exemple.

Quand j'aurais trouver les mots je lui en parlerais mais je me vois mal lui dire "j'apprends à manger quand j'ai faim". Il va me répondre "euh... on mange quand on a faim normalement, non ?".

Patience
Marraine

Bonjour,

Je suis comme Aquarelle, j'ai démarré ce programme sans rien dire à personne. Et encore moins à mon mari... En fait je ne veux plus lui parler de mon mal-être lié au poids, j'en ai marre de ressasser. Je sais qu'il aimerait que je perde mes kilos en trop, même s'il m'a toujours connue comme ça.

En fait je me dis que cette démarche est la mienne, et uniquement la mienne ; elle relève de mon intimité (de pensées, d'émotions, etc). Et comme ça ça évite les prises de bec !

Flowerbomb.
Abonné

en ce qui me concerne, cela fait des années que mon mari me dit "mange de tout et arrête toi quand tu n'as plus faim". je ne comprenais rien........... maintenant, il est ravi et je me dit que ce n'est pas pour rien qu'il pèse toujours le même poids depuis 25 ans que je le connais, à 2 kilos près. il a toujours tout mangé mais des fois il laissait style 2 pâtes dans l'assiette et ça me rendait folle.mais maintenant je comprends tout !

erin94.
Abonné

@ Aquarelle : bravo pour ton blog !!

 

 

****************************************************************************************************

 biensur que la demarche linecoaching est intime et ne regarde que nous ...

mais notre conjoint, soit il s'en mele absoilument pas, soit il nous soutient ... mais il ne doit pas se moquer, en aucun cas je trouve ...

 

 

enfin moi je le vois ainsi !

je ne tolererai pas que mon mari se moque de ma démarche mais ce n'est absolument pas le cas, il s'y interesse... un petit peu, faut dire qu'il a du poids en trop et des compulsions, mon but serait qu'il s'inscrive lui aussi ... mais dur dur de le motiver !!

sofimart1.
Abonné

Mon mari est septique quand à la méthode mais il respecte mon choix, et puis il aimerait ne plus me voir malheureuse alors j'ai la chance d'avoir son soutien, pourtant il ne comprend pas mes compulsions et moi je ne sais pas lui expliquer mais j'ai pris le parti aussi de ne plus lui raconter toutes mes "misères" récurrentes, je vais les déposer chez mon psy.

Bon courage les filles, comptez sur vous même et vous les blufferez. Ne restez pas prisonnières des "ça ne changera jamais" que certains peuvent distiller, ayez confiance en vous ! 

C'est le défi que je me suis lancée à moi aussi et c'est pas facile...

 

sofimart1.
Abonné

Aquarelle : Bravo pour ton blog, tu as beaucoup de talent !

GR93.
Abonné

moi aussi j'ai trouvé ton blog super !

Aquarelle.
Abonné

Merci pour les compliments :) ca me fait plaisir. Mais n'oubliez de répondre à la question : Comment parlez vous de linecoaching à votre conjoint ?

Pour ma part je n'ai toujours pas abordé la question... c'est délicats pour faire les exercices discretement.

sikkim.
Abonné

Je ne peux pas répondre à cette question n'ayant pas de conjoint. Mais ayant fait divers régimes alors que j'avais quelqu'un dans ma vie je m'en remettais à sa personnalité. En gros si c'était quelqu'un de compréhensif je lui en parlais, sinon je me taisais. Si c'est pour recevoir vannes, moqueries et reproches le jour où ça ne fonctionne pas bien c'est inutile. Le conjoint doit être un plus et non quelqu'un qui vous poussera à l'échec.

Maintenant Mmes les épouses et mères je me demande comment vous faites pour manger ce que vous souhaitez à l'heure que vous souhaitez avec tout votre petit monde...

Patience
Marraine

Pour l'instant, moi je ne lui en avais pas parlé. Et j'aurais dû continuer comme ça car tout à l'heure j'ai voulu essayer et j'ai eu droit à un "Pffuu, qu'est-ce qu'il y a encore avec ton poids ??" sur un ton du genre "j'en ai marre, j'ai pas envie de parler de ça"...

Après m'être dit que mon conjoint pouvait être un accompagnant précieux, je me rends compte que ma première idée (celle de me taire) était la bonne...

Lui n'a aucun souci de poids. Il mange d'abord en fonction de ce qu'il aime (et non de ce qui est gras ou pas, diététique ou pas), est assez exigeant sur la qualité des produits et la façon dont ils sont cuisinés... Bref, il n'a aucun souci de restriction et s'en tient à ses 70 kg pour 1,75m.

Alors je ne sais pas, peut-être qu'il ne comprend pas comment on peut en arriver à manger sans faim ? Ou peut-être est-il fatigué de m'entendre dire que je ne me trouve pas bien ? Je n'ai pas essayé de creuser, vu la douche froide prise tout à l'heure...

Tu vois, benedicteg, ma moitié ne se moque pas de moi mais, en tout cas, il ne veut pas savoir...

Mais une question me taraude : pourquoi ton mari se moque-t-il de toi ? Qu'est-ce qu'il trouve ridicule, risible, idiot ou autre dans cette démarche ?...

nanieb12
Ancien abonné

Pour ma part, je ne lui ai toujours rien dit.

Ni à lui, ni à personne d'ailleurs.

Il ne se moquerait pas, il comprendrait même sans doute car nous avons déjà par le passé parlé de cette "méthode", et il est lui même très bien régulé, du coup il a compris, je pense quel est mon soucis.

Mais c'est un homme qui malgrè lui continue de penser que c'est une question de volonté ...

Mais ce n'est pas pour ça que je n'en parle pas, simplement je ne veux pas prendre le risque d'être encore en echec.

Si ça ne marche pas, et bien je n'aurais pas de compte à rendre.

Et comment je fais pour les exercices ?

Dans mon cas c'est simple, je bosse chez moi, du coup j'ai du temps à la maison seule.

Enfin, en tout cas la semaine dernière et celle ci car mes filles sont en vacences chez mes parents, après ça va être plus dur pour un certain nombre de choses, mais j'aviserai au fur et à mesure je pense.

Le plus dur sera de faire les exercices de pleine conscience, je pense que je monterais m'isoler dans ma chambre pour avoir du calme.

Non, en fait le plus dur sera de manger sans rien faire d'autre, sans les servir, leur couper leur viande, les entendre râler etc...

Aquarelle.
Abonné

Je vois que nous sommes beaucoup à ne pas en parler et à nous casser la tête pour ne pas manger si l'on a pas faim ou trouver 10 min pour respirer en pleine conscience... les vacances ne vont rien arranger.

Pour ma part elle seront en famille, plus exactement en belle-famille... ouille ouille, ne pas petit déjeuner et se plaindre d'avoir faim à 11H30 alors que le repas ne sera pret qu'une heure apres. Un casse tête !

Tayiam.
Abonné

J'avoue que je suis scotchée à la lecture de certains de vos posts.

 

Loin de moi l'idée de juger. Mais, je me dis que je suis heureuse que mon (futur) époux me comprenne et me soutienne !

J'ai déjà du mal, malgré son soutien. Qu'en serait-il sans ?

 

Je suis très sensible sur le regard que l'on porte sur moi, et, avec le temps, je suis devenue très exigeante sur les gens qui m'entourent. Je crois que je ne pourrais pas rester en couple avec quelqu'un qui se moque de moi, qui ne me comprend pas et/ou qui ne me respecte pas.

D'ailleurs, je ressens la moquerie comme un manque de respect. Heureusement pour moi, mon compagnon aussi.

Nous prenons donc garde de ne pas nous moquer l'un de l'autre. Et si cela arrive (même gentiment), on s'en excuse et on en parle, par la suite.

 

Quoiqu'il en soit, il faut vraiment beaucoup de courage pour progresser dans la méthode et persévérer, en l'absence du soutien de ses proches. Alors, je souhaite beaucoup de courage à celles et ceux dans cette situation. (Heureusement qu'il y a ce forum, pour voir qu'on n'est pas seuls à vivre ces difficultés ! ;-) ).

Lili.
Abonné

Du soutien !

Je viens de m'inscrire au programme, et en ce qui concerne mon conjoint, il veut tout faire comme moi ! Il faut dire qu'il a quelques kilos à perdre, et que sa mère, médecin, est fan du docteur A., ça aide.

A l'inverse, je trouvais ça plutôt dérangeant qu'il veuille tout savoir car cela me paraît une démarche assez intime, les kilos en trop ne sont pas arrviés là par hasard.

Néanmoins, j'ai compris qu'il était triste de me voir malheureuse avec mon poids, et qu'il voulait me soutenir, c'est ce qu'on peut attendre de son conjoint.

Bénédicte, peut-être peux-tu expliquer à ton mari qu'avec cette méthode, a minima, tu ne t'abîmeras pas la santé.

Une étude scientifique a montré que la plupart d'entre eux sont inefficaces à long terme, voire dangereux : //www.magicmaman.com/,les-regimes-dangereux-pour-la-sante-une-etude-scientifique-le-confirme,2220,1704258.asp

Changer son comportement alimentaire apparaît donc comme la seule chance de trouver son poids de forme durablement, ça devrait convaincre ton mari, non ?

Lyphaé.
Abonné

Bonjour à tous,

Benedicteg, comme je te comprends... Mon mari ne me soutient pas du tout dans ma démarche.

En fait, mon poids est à l'origine de gros problèmes entre nous deux. Il n'arrête pas de me le reprocher et ça s'envenime de plus en plus. Ça fait quatre ans que je lui promets de maigrir sans y parvenir, que je m'emberlificote dans les yoyos et les compulsions. Si je n'avais pas cherché à maigrir en premier lieu, ce qui a résulté en une prise de poids, nous n'en serions pas là.

Pour lui, si je n'y arrive pas, une seule raison : je n'ai aucune volonté. Et pour y arriver, une seule solution : supprimer le sucre, supprimer ce que j'aime. Il ne croit pas du tout en Linecoaching même si j'ai tenté plusieurs fois de lui en parler et même s'il a admis qu'il y avait du bon sens là derrière.

Je lui ai dit que j'allais m'inscrire sur le site, il a "piqué une crise", il refuse totalement l'idée, pour lui je me fais avoir par des docteurs qui ne pensent qu'à gagner du fric sur le dos des gens sans volonté comme moi.

Je suis persuadée que cette méthode est la bonne. Je me suis donc inscrite. Je ne lui en parlerai plus mais s'il me pose la question je ne mentirai pas non plus.

Je ne suis donc pas du tout soutenue et je te comprends très bien, Benedicteg (et toutes les autres qui gardent ça pour elles !)

Bref, quand je lis ce que j'écris, je me demande un peu comment on en est arrivés là, mon mari et moi.

Aquarelle.
Abonné

Lyphae je suis bouche béé de la réaction de ton mari quand à l'inscription sur ce site. Je te souhaite beaucoup de courage !

Melodie74.
Abonné

[quote=Lyphaé]

Bonjour à tous,

Benedicteg, comme je te comprends... Mon mari ne me soutient pas du tout dans ma démarche.

En fait, mon poids est à l'origine de gros problèmes entre nous deux. Il n'arrête pas de me le reprocher et ça s'envenime de plus en plus. Ça fait quatre ans que je lui promets de maigrir sans y parvenir, que je m'emberlificote dans les yoyos et les compulsions. Si je n'avais pas cherché à maigrir en premier lieu, ce qui a résulté en une prise de poids, nous n'en serions pas là.

Pour lui, si je n'y arrive pas, une seule raison : je n'ai aucune volonté. Et pour y arriver, une seule solution : supprimer le sucre, supprimer ce que j'aime. Il ne croit pas du tout en Linecoaching même si j'ai tenté plusieurs fois de lui en parler et même s'il a admis qu'il y avait du bon sens là derrière.

Je lui ai dit que j'allais m'inscrire sur le site, il a "piqué une crise", il refuse totalement l'idée, pour lui je me fais avoir par des docteurs qui ne pensent qu'à gagner du fric sur le dos des gens sans volonté comme moi.

Je suis persuadée que cette méthode est la bonne. Je me suis donc inscrite. Je ne lui en parlerai plus mais s'il me pose la question je ne mentirai pas non plus.

Je ne suis donc pas du tout soutenue et je te comprends très bien, Benedicteg (et toutes les autres qui gardent ça pour elles !)

Bref, quand je lis ce que j'écris, je me demande un peu comment on en est arrivés là, mon mari et moi.

[/quote]

Je suis vraiment perplexe sur la réaction de ton mari. Il faut beaucoup de volonté pour débuter et poursuivre un régime.

Je suis très triste pour toi qui en plus de devoir te battre pour retrouver un poids de forme doit aussi se battre avec sa "meilleure moitié" qui devrait être présente pour l'encourager, la soutenir et l'aimer. Je te trouve très courageuse d'avoir écrit ces mots. Sache que tu as mon soutien et n'hésite pas à me contacter. Je suis sûre que tous ceux qui te liront te soutiendront !

Un gros bisous, bien amicalement,

erin94.
Abonné

Lyphaé  je suis moi aussi stupéfaite par la réaction de ton mari !!

au pire tu perds que ton temps et ton argent... mais tu te bousilles pas la santé, et tu le dis toi meme si tu avais pas commencé il y a 4 ans tesrégimes tu en serai pas là aujourd'hui avec tes compulsions

 

bref ... ici j'ai le soutien de mon mari, mais ça marche comme ça chez moi depuis toujours, s'il ne me comprennais pas un tant soi peu, et me soutiendrait pas ça ferait dejà bien longtemps qu'il ne serait plus mon mari

(enfin ça c'ets mon caractere qui veut ça)

 

donc pour info, au bout d'un mois de linecoaching, je n'ai plus d'EME ... hier j'ai eu une tres forte contrariété .. eh bien non .. je n'ai pas mangé mais respirer !!! si si !

et j'ai perdu 3 kilos... tout en mangeant chocolat nutella glace etc

 

donc la méthode fonctionne 

merci aux incrédules de laisser faire la preuve du bon fonctionnement de linecoaching

Anjana.
Abonné

Lyphéa, réellement je te plains!

tu es dans une position difficile, ton mari  te demande de maigrir, et quand tu essayes une maniére certes originale , mais pleine de bon sens ,il ne veut pas y croire!

C'est vraiment dommage, hélàs beaucoup de mangeurs régulés (c'est le cas de mon mari) pensent que maigrir et rester mince n'est qu'une question de volonté

tu peux compter aussi sur mon soutien , n'hesite pas à faire ton blog et inervenir sur le forum, tu auras toujours qq pour te réconforter ou te soutenir

Bises

Lyphaé.
Abonné

Merci à tous pour vos réponses et votre soutien ! C'est clair que c'est pas facile à vivre tous les jours comme situation. Erin, quand tu dis que si ton mari ne te soutenait pas il y a longtemps qu'il ne serait plus ton mari, ça m'interpelle parce que comme mon poids pose problème entre nous, j'ai l'impression qu'il ne parvient pas à m'aimer au-delà des apparences. Quand on s'est rencontrés j'étais mince à la limite maigre et il n'y a rien à faire, j'ai épousé un homme attiré par les minces limite maigres !

Enfin, je sais qu'il m'aime malgré tout hein, autrement je ne serais plus avec lui, il me le prouve par bien d'autres aspects.

Mais tout ce qui est nourriture:régime/alimentation reste un gros fossé entre nous et un sujet de conversation à éviter si je veux une soirée sans dispute ! Faut dire que lui a été traité de gros toute sa jeunesse jusqu'à ses vingt ans où il a perdu une quinzaine de kilos qu'il n'a jamais vraiment repris mais à force de beaucoup de frustrations et de "crise alimentaires plus ou moins contrôlées". N'empêche, il ne croit qu'à ça, au contrôle, pour lui y a que ça qui marche.

Mais je compte bien lui prouver que cette méthode fonctionne !!! Quand il aura les résultats sous les yeux, il ne pourra qu'y adhérer lol.

Aezhenn.
Abonné

Lyphaé,

 

tout d'abord je te souhaite beaucoup de courage d'affronter ça toute seule, et je suis triste pour toi que tu ne puisse pas avoir de soutien de la personne qui devrait le plus te soutenir justement...

Et accessoirement ton mari est vraisemblablement en restriction cognitive permanente... c'est pas drôle comme vie !

Flo33.
Abonné

Allez courage les filles! Soutenons nous entre nous au moins!

C'est marrant en lisant vos réponses, je note qu'une majorité de nos maris (le mien aussi) sont des "auto régulés naturels", excusez moi de l'expression...

Est ce que vous savez si les envie de manger émotionnelles sont plus courantes chez les femmes?

Mais pourquoi cette injustice! (je plaisante, mais ça m'interpelle...)

Aezhenn.
Abonné

Ce que je sais c'est que les hommes sont beaucoup moins touchés par la boulimie et l'anorexie.

 

Mais par contre il y a un pourcentage d'hommes quand même important dans l'hyperphagie boulimique...

Mon mari n'est pas auto régulé, et je ne désespère pas qu'il s'inscrive au site ;-) donc je ne peux pas t'en dire tellement plus.

erin94.
Abonné

lyphaé ;)

 

courage !! et je te souhaite de reussir à prouver à ton mari qu'il existe un autre chemin que la restriction cognitive

en tout cas tu as tout mon soutien !

 

 

mon mari a des pb de poids et n'est pas autorégulé ... même s'il ne compulse pas ... enfin je crois ...

hemipresente.
Abonné

Lyphaé pfiou je te souhaite bien du courage en n'étant pas soutenue comme tu devrais l'être par ton conjoint. :( Mais accroche-toi surtout et ne lâche rien, cette méthode est LA BONNE, elle ne peut pas nous faire de mal et ça, c'est unique ! On ne risque rien, si ce n'est apprendre à mieux se connaître (et parfois ça fait peur, je suis d'accord ;o) )

hemipresente.
Abonné

[quote=Aezhenn]

Ce que je sais c'est que les hommes sont beaucoup moins touchés par la boulimie et l'anorexie.

Mais par contre il y a un pourcentage d'hommes quand même important dans l'hyperphagie boulimique...

Mon mari n'est pas auto régulé, et je ne désespère pas qu'il s'inscrive au site ;-) donc je ne peux pas t'en dire tellement plus.

[/quote]

 

Je confirme : mon mari n'est pas autorégulé, il mange sans doute trop (et il est diabétique, diabète gras) mais n'a pas de compulsions. Ca doit être très féminin.

hemipresente.
Abonné

[quote=benedicteg]

Mon mari ne comprend rien au programme. Il ne voit pas pourquoi je n'entame pas un vrai régime. Je lui ai expliqué en quoi ça consistait mais il ne fait rien pour m'aider. Il se moque de moi et ça me destabilise. Quelqu'un est-il dans ce cas-là ?

[/quote]

Il se moque de toi ????? Merde alors, il est là pour te soutenir, il peut au moins te laisser une chance ! Je comprend que tu sois déstabilisée, on le serait à moins !

Badwitch.
Abonné

Ha moi non plus, j'ai rien dit à la vieille poule... C'est sympa d'avoir ses petits secrets.

 

Je reste effarée par les réactions de certains "maris" ici... Les gonz : une chose est sûre, ces maris-là ne vous MERITENT PAS !!!

Allez hop, c'est ma tournée,double dose d'encouragements pour tout le monde !!

Edith.
Abonné

Que dire de plus ? Je suis effarée par la réaction de certains maris...

Le mien m'a connue mince avec des formes, puis de plus en plus ronde. Il a supporté mes régimes, mes complexes, sans toujours bien comprendre et en me disant qu'il m'aime...

Quand j'ai demandé l'adresse d'une thérapeute qui pratique cette méthode, il y a presque 1 an, j'en ai parlé autour de moi. J'ai attendu le RV longtemps, j'en ai encore parlé. Au retour, pareil. Toute la famille sait comment je fais et pourquoi. Parfois ça les fait rire (parce que je vais ressortir le côté comique) mais ils ont vu que j'ai déjà perdu presque 10 kg, même si ça ne se voit que pour les proches. Bref, l'homme est parfois agacé quand je ne mange pas avec lui (je n'ai pas faim) ou quand je mange en dehors d'un repas (j'ai faim), mais il voit que je vais mieux dans ma tête depuis février donc il fait avec.

Bon courage à toutes !!! Celles qui font cela en dépit de l'avis négatif de leur moitié, celles qui n'en parlent pas et celles qui ont de l'aide !!

Anjana.
Abonné

J'ai enfin parlé de LC à mon mari, il voyait depuis qq temps qq changements dans mon comportement,

les plus visibles étant que  je mange depuis peu les mêmes plats que lui, et que  j'ai acheté un MP3 avec lequel je m'isole plusieurs fois/ jour...

Donc, j'ai pensé que c'était le moment de tout lui déballer...Evidémment, il a trouvé la méthode bête comme chou, puisque lui-même est régulé depuis sa naissance, enfin ce qu'il voulait me dire c'est qu'il aurait pu être mon coach perso, mais ça ne marche pas comme ça...

Je lui ai fait écouter la RPC, aprés avoir un peu ricané, il a réfléchi et fait sa petite enquête sur google, et enfin de compte, il m'a dit être convaincu, donc je me retrouve avec un allié de poids (si peux me le permettre....)

Voilà, où je pensais ne rencontrer qu'une attitude goguenarde et des réflexions sur ma lutte vaine contre les kgs , j'ai trouvé une empathie discréte mais réelle

Cet homme là me surprendra toujours!

Et c'est tant mieux!

Lily.
Abonné

Bonjour à toutes,

Très intéressée par votre dialogue sur nos maris !

Mais tous les couples sont différents, et les couples les plus solides ne sont pas forcément ceux qui se disent tout (enfin, c'est ma conviction...) donc je regrette un peu les jugements sur le thème "je suis effaré", etc... Je crois aux vertus du dialogue, mais pas à celles de la transparence totale. A chacune de déterminer ce qu'elle peut, ce qu'elle veut partager, en fonction de son entourage, de la personnalité de son mari...

Moi non plus mon mari ne sait pas. C'est mon jardin secret à moi, et je détesterai qu'il me demande où j'en suis chaque jour. Il est probable qu'il aurait du mal à comprendre : comme beaucoup d'homme, c'est un "handicapé de la parole" (je peux le dire ici, je le lui dit souvent !) et il est donc un peu allergique à tout ce qui touche aux psys, à l'analyse des comportements, etc... C'est sa protection, sa carapace à lui, et je ne me trouve pas le droit de le contredire en permanence. J'essaie plutôt d'évoquer le sujet parfois, au détour d'une conversation, quand le sujet est abordé.

Ne rien dire est aussi une façon de se protéger du jugement, des phrases à priori anodines du type "ça ne va pas encore durer longtemps", "et t'en est où de ton super programme?" etc... ces phrases qui précisément ont une influence excessive sur nos émotions. Alors en attendant de savoir mieux gérer cela, c'est avec un grand plaisir que je progresse seule dans ma réflexion et mon comportement... Est-il forcément conseillé de raconter à son conjoint ses séances chez un psy, par exemple ? Pas sûr... A chacun sa réponse...

Comme dit la belle chanson de J.-J. Goldman "Ne lui dis pas, ce n'est qu'à toi".

Badwitch.
Abonné

[quote=Lily]

Bonjour à toutes,

Très intéressée par votre dialogue sur nos maris !

Mais tous les couples sont différents, et les couples les plus solides ne sont pas forcément ceux qui se disent tout (enfin, c'est ma conviction...) donc je regrette un peu les jugements sur le thème "je suis effaré", etc... Je crois aux vertus du dialogue, mais pas à celles de la transparence totale. A chacune de déterminer ce qu'elle peut, ce qu'elle veut partager, en fonction de son entourage, de la personnalité de son mari...

Moi non plus mon mari ne sait pas. C'est mon jardin secret à moi, et je détesterai qu'il me demande où j'en suis chaque jour. Il est probable qu'il aurait du mal à comprendre : comme beaucoup d'homme, c'est un "handicapé de la parole" (je peux le dire ici, je le lui dit souvent !) et il est donc un peu allergique à tout ce qui touche aux psys, à l'analyse des comportements, etc... C'est sa protection, sa carapace à lui, et je ne me trouve pas le droit de le contredire en permanence. J'essaie plutôt d'évoquer le sujet parfois, au détour d'une conversation, quand le sujet est abordé.

Ne rien dire est aussi une façon de se protéger du jugement, des phrases à priori anodines du type "ça ne va pas encore durer longtemps", "et t'en est où de ton super programme?" etc... ces phrases qui précisément ont une influence excessive sur nos émotions. Alors en attendant de savoir mieux gérer cela, c'est avec un grand plaisir que je progresse seule dans ma réflexion et mon comportement... Est-il forcément conseillé de raconter à son conjoint ses séances chez un psy, par exemple ? Pas sûr... A chacun sa réponse...

Comme dit la belle chanson de J.-J. Goldman "Ne lui dis pas, ce n'est qu'à toi".

[/quote]

 

Bonjour,

Il semblerait que ta moitié soit le frère de lait de ma vieille poule de pacsé...

Je vois que tu arrives à composer, tant mieux, moi j'ai parfois l'impression de me trouver en face d'un autiste.

Vais tâcher de faire comme toi.

Moi aussi, j'ai gardé mon secret et en grande partie pour éviter les fameuses phrases justement. Meme si je passe du temps sur le site sans me cacher, si un jour, ça l'interpelle, il me posera peut-etre la question. Ou pas.

:)

Bon apm

Tayiam.
Abonné

[quote=Lily]

Bonjour à toutes,

Très intéressée par votre dialogue sur nos maris !

Mais tous les couples sont différents, et les couples les plus solides ne sont pas forcément ceux qui se disent tout (enfin, c'est ma conviction...) donc je regrette un peu les jugements sur le thème "je suis effaré", etc... Je crois aux vertus du dialogue, mais pas à celles de la transparence totale. A chacune de déterminer ce qu'elle peut, ce qu'elle veut partager, en fonction de son entourage, de la personnalité de son mari...

Moi non plus mon mari ne sait pas. C'est mon jardin secret à moi, et je détesterai qu'il me demande où j'en suis chaque jour. Il est probable qu'il aurait du mal à comprendre : comme beaucoup d'homme, c'est un "handicapé de la parole" (je peux le dire ici, je le lui dit souvent !) et il est donc un peu allergique à tout ce qui touche aux psys, à l'analyse des comportements, etc... C'est sa protection, sa carapace à lui, et je ne me trouve pas le droit de le contredire en permanence. J'essaie plutôt d'évoquer le sujet parfois, au détour d'une conversation, quand le sujet est abordé.

Ne rien dire est aussi une façon de se protéger du jugement, des phrases à priori anodines du type "ça ne va pas encore durer longtemps", "et t'en est où de ton super programme?" etc... ces phrases qui précisément ont une influence excessive sur nos émotions. Alors en attendant de savoir mieux gérer cela, c'est avec un grand plaisir que je progresse seule dans ma réflexion et mon comportement... Est-il forcément conseillé de raconter à son conjoint ses séances chez un psy, par exemple ? Pas sûr... A chacun sa réponse...

Comme dit la belle chanson de J.-J. Goldman "Ne lui dis pas, ce n'est qu'à toi".

[/quote]

 

Je te rejoins globalement dans ce que tu dis. On peut avoir chacun son jardin secret, etc.

Moi, je suis partisane du tout dire, maie je conçois que ce ne soit pas le cas de tout le monde.

 

Ce qui m'a effarée dans ce que j'ai lu ce sont les critiques etsurtout les moqueries dont font preuve certains compagnons. J'avoue que c'est ça que je ne comprend pas. L'incompréhension, OK, la volonté de ne pas en parler, OK, mais la moquerie ?

Maintenant, je peux aussi entendre que pour certain(e)s, ce n'est rien de grave. Simplement, pour moi, la moquerie c'est vraiment une marque de non respect que je ne pourrais tolérer de mon compagnon.

Evidemment, ce que je dis n'engage que moi. Ce n'est pas un jugement, car je suis certaine que des choses qui me paraissent "normales" à moi doivent effarer d'autres ici présentes... ;-)

080413143151_Libellule2.
Abonné

Mon chéri même comme je suis.

Maintenant les régimes et linecoaching ça le dépasse complètement.

il est très mince. Mince naturel régulé. Et il bouffe n'importe quoi parfois. Mais si pas faim il ne mange pas.

A chaque fois que je lui ai parlé d'un régime ou de l'inecoaching pour lui il ne voit pas le problème. Pour lui mon soucis c'est que j'ai qu'à manger de tout en petite quantité et de faire du sport et basta. Le reste pour llui c'est tropp futil.

Il n'est pas question de jugé mon chéri. Et il me soutient dans tout dans la vie.

Maintenant sur les régimes, moi qui en suis depuis l'age de 6 ans, j'ai plus l'impression qu'en lui parlant de mes régimes et ou de linecoaching. Je cherche autrechose que son soutien.. Et en plus en général j'obitiens plus l'effet inverse. A savoir être comme chez mes parents, quand j'étais petite. A manger en cachette, sans quoi j'ai des remarques, car il pense à mon bien être. Forcément je lui dis je fais attention, donc quand je déconne il me dit c'est pas bien.

Avec du recul je me rends compte que mes problèmes alimentaires je dois les traiter avec moi même et avec personne d'autres.

Mon chréi m'aime comme je suis, que je sois mince ou grosse. Mon comportement face à la bouffe, c'est mon affaire.

CecB.
Ancien abonné

lyphaé , Lily : bien sur on aimerait etre soutenue a 100%, et je comprends que certaines soient tres etonnees des reactions de vos maris.

Mais…. Je pense vraiment que nous, inscrits sur LC, nous sommes tous passes par un long et douloureux cheminement avant d envisager cette solution. Il y a 20 ans, une endocrinologue m a dit exactement la meme chose : "je veux que tu attendes d avoir faim pour manger, que tu manges lentement, en savourant, en etant attentive a ce moment ou c est moins bon et ou tu n as plus faim. Tu ne perdras peut etre que deux kilos par an, mais ceux-la seront perdus a jamais." Qu'ai-je fait ? Je suis sortie de son cabinet enragee, en colere contre cette femme qui ne prenait pas mes problemes de poids, ma douleur d etre tres grosse, au serieux… et qui osait facturer une visite specialiste pour me sortir ca !! Et je me suis precipitee chez un nutritionniste qui m a prescrit un bon vieux regime hypocalorique…

Alors oui, je comprends que certains aient des reactions difficiles, car eux n ont pas fait ce chemin pour plein de raisons.

L une d entre nous parle de gouffre entre mari et femme sur le sujet LC : ca ne m etonne pas, rien qu a imaginer le gouffre qu il y a entre la conception de l alimentation pour un mangeur regule et la conception que les inscits sur ce site peuvent en avoir !!

Il y a eu un gouffre entre mon mari et moi ; petit a petit, ce gouffre se comble. Je pense que ca n a aucune importance que ce gouffre soit totalement comble ; ce qui nous rassemble aujourd'hui est tellement plus fort, plus beau, plus important que ce qui nous separe !!!

Emmalie.
Abonné

Coucou Benedicteg,

je suis désolée pour toi que ton mari ne comprenne pas cette méthode, çà ne doit pas être simple. As-tu pensé à lui montrer le résultat des différents régimes pour qu'il se rende compte avec les chiffres que c'est plutôt une période de privation et de frustration pour à la fin reprendre voir plus tout tes kilos ? Et à partir de là lui expliquer que cette méthode est simplement de te rééduquer avec tes sensations alimentaires. Par exemple, les bébés eux savent très bien se faire comprendre quant ils ont faim, quant ils sont petits et c'est malheureusement notre éducation et toute cette société de consommation qui nous fait croire des choses qui finissent par changer nos comportements. Dis lui simplement que tu veux être capable de retrouver ses sensations. Ou pourquoi pas, si jamais il mange un aliment pour se faire plaisir, pose lui juste la question t'as faim ou envie de manger ? ;-) Et tu entames la discussion, quant il se sera interrogé sur ses propres sensations....

Allez t'inquiètes, il finira bien par comprendre

Bisous

capuccino
Marraine
Moi non plus je n'ai pas parlé de la méthode à mon mari mais je sais qu'il n'een penserait que du bien. Il faut dire qu'à mes cotés, il en a bavé et vu des vertes et des pas mures. Il a supporté tous mes régimes depuis 30 ans et la cuisine que je lui imposais : il a mangé pauvre en gras, sans sucre, Dukan, WW...mais il a aussi supporté mes compulsions et les placards ou le frigo qui se vidaient d'aliments qu'il avait repéré pour son diner du lendemain...Il a fait les courses achetant ce qu'il croyait ête bon pour moi, Il a vécu les refus d'invitation ou de restau parce que j'étais au régime, il m'a vu lire les menus pendant des heures à la recherche des mets adaptés à la méthode du moment. Il a vu ma garde-robe se modifier au fil des régimes, il a vu les vêtements choisis et offerts avec amour rester dans le placard parce que trop petits, il a vu mes larmes de désespoir lors d'essayages avant d'aller à une soirée, une fête, une cérémonie lorsque la graisse avait enrobée ma taille en quelque semaines, il a fait les magasins seul pour me faire la surprise de me trouver de jolies tenues colorées, classes, déjantées alors que j'avais décidé que le noir serait désormais mon uniforme... Il a tout vu, tout subi, il m'aime et me me le répète eu fil du temps... Mais mon jardin secret, je ne lui en parle pas, il sera le premier à en cueillir les fleurs lorsqu'elles pousseront.
jupondelison.
Abonné

Comme c'est plaisant de lire ton témoignage ...cela est encourageant, loyal et respectueux ....Plein de belles fleurs pour toi à cueillir bientot 

toscana.
Abonné

je suis exactement dans le même cas que toi...

cela fait des années que mon mari me dit d'arrêter les régimes, de manger de tout et d'arrêter quand je n'ai plus faim

ce qui a occasionné des prises de bec, obsédée que j'étais par les régimes.

moi aussi, je comprends maintenant comment il fait pour ne pas changer de poids. Ou, s'il prend 2kg pendant les vacances, il les reperdra tranquillement, sans s'en apercevoir en qques semaines.

Il me soutient donc dans cette grande aventure et a écouté très attentivement toutes les vidéos auxquelles j'ai accès pour l'instant.

Pomdereinette.
Abonné

Je vois mal comment suivre la méthode sans en parler a minima. Je n'ai pas tout dit à mon conjoint, mais au moins les grandes lignes. Qu'il puisse entendre : je n'ai pas faim je ne mange pas, ou j'ai faim je mange ou, chéri, je crève la dalle, tu veux bien qu'on avance le dîner dune heure ?

Le reste, j'essaye aussi de gérer seule. Les exercices, le carnet alimentaire. Il voit bien que je me connecte tous les jours, mais il ne pose pas de questions.

Il est au courant de mes problèmes d'hyperphagie. A nos débuts, je lui ai dit très vite que j'étais en thérapie et pourquoi, ça aide.

Lui-même a des problèmes de compulsion, desfois j'espère que mon parcours lui donnera l'envie de s'écouter.

tonico.
Abonné

Pour ma part je n'en ai pas parlé à mon marin car je ne veux pas de sarcasme. Mon souci est de ne pas me mettre à ta table avec tt le monde mais c'est par rapport aux enfants.

 

Au final j'aime bien cette démarche en solitaire et le petit monde bienveillant de linecoaching, alors je l'assimile à mon jardin secret.

Allez bon courage et penses à toi;

Lisette.
Abonné

Moi j'en ai parlé à mon mari... Mais ça a été dur.

Je l'ai fait pour une raison pratique, parce qu'il aurait bien vu la dépense, et puis parce que je ne voudrais pas me cacher... J'ai sincèrement galéré pour lui dire, j'osais pas, et puis je me suis lancée. Il a franchement bien accueilli le truc !!! J'en étais surprise. Il a réagi en disant que si ça me faisait du bien, si je devenais plus sereine, il fallait que j'essaie ! Pourtant, je sais qu'il me préfererait avec des kilos en moins. Mais je crois qu'il me préfère surtout épanouie... Ah je l'aime smiley Ca m'a beaucoup touchée qu'il accueille ma démarche avec bienveillance.

babydols.
Abonné

moi je n'en ai pas parlé a mon mari, et j'espere qu'il va pas consulter le compte car s'il voit la dépense, ça va l'interpeller et il va me demander ce que c'est surprise

mais blague a part, si je n'en ai pas parlé c'est parce que depuis 13 ans qu'on vit ensemble, il m'a vu faire toutes les méthodes possibles et inimaginables.

Il m'a connu grosse, tres maigre, enceinte, boulimique, il m'a emmener aux urgences un matin car j'étais en plein jeûne et je me suis ecroulée comme une merde dans la salle de bain, résultat : ouverture au menton, plusieurs points de suture......une belle engueulade de mon mari et il a eu raison !!!!  mes problemes de poids et d'acceptation de mon corps ont toujours été un probleme pour moi et donc forcément pour lui car y'a pas a dire, ça se ressent sur la vie de couple.

 

Et je peux comprendre qu'un mari soit septique a l'annonce d'une nouvelle méthode. Je me met a la place de l'Homme, qui voit sa femme depenser des fortunes dans des produits amaigrissants type sachets, pilules, coaching D..K.. ou autre coaching, livres de régimes (ma collection est impressionnante), bref tout l'investissement fait et au final, un surpoids voir une obésité toujours là avec des problemes psychologique ......... oui oui faut etre réaliste .........qui empirent;

Et Madame qui debarque avec cette fois LA méthode, celle qui , cette fois, promet de vrais résultats, mais siiiiii chéri je t'assuuuuuure ça marche.......mouais Mr reste septique, encore une lubie, bref je peux comprendre nos maris.

C'est comme un fumeur qui essaie d'arreter de fumer. Les premieres fois, il fanfaronne et le crie a tout le monde car il est sur que cette fois,c 'est la bonne. Et au fil des echecs, il en parle de moins en moins, il garde ça pour lui, on sait jamais.

Cela dit, il n'y a que celui qui essaie pas qui est sur de ne jamais y arriver. Pour les autres, tout est possible !!!!

 

bref tout ça pour dire que personnellement, je n'ai rien dit a mon homme, c'est mon jardin secret, j'ai pas envie d'avoir a me justifier et coté capital confiance, moi j'ai epuisé toutes mes cartes blush

si les resultats sont là, et j'y crois, je pense qu'il verra de lui meme les changements, et là, je lui dirais ce que j'ai fais.

Little Buddha.
Abonné

Moi je n'en parle pas en ce moment, depuis que je suis inscrite, mais quand j'appliquais la méthode avec ma comportementaliste, je lui en avais parlé. J'ai même acheté le bouquin donc il l'a vu.

Je m'étale pas trop dessus cependant, car à part la boulimie je dois également traiter ma maladie donc...je le garde pour moi pour l'instant. je lui ai juste dit d'arrêter d'en parler. On verra.

smiley.
Ancien abonné

J'étais tellement contente quand je me suis inscrite d'avoir trouvé un programme différent des autres et qui correspond à ce que je cherchais, c'est à dire une méthode alliant nutrition et psychologie comportementale...

J'ai essayé de lui en parler et voyant sa réaction : "ben, ...c'est normal de s'arrêter de manger quand on n'a pas faim et de ne manger que quand on a faim"..je me suis dit qu'il était préférable de ne plus lui en parler.

C'est dommage de ne pas partager ce programme avec son conjoint, car il pourrait être un véritable support. Mais, je préfère éviter les discussions et vivre pleinement le programme, plutôt que de prendre le risque de me créer encore plus d'EME !!!!! Bon courage à toutes celles qui sont dans cette situtation.  

lamorge.
Abonné

tu as bien raison smiley pour le moment n'insiste pas , après quand il verra des changements , tu lui en reparleras. J'ai fais pareil avec mon mari et maintenant on  en parle sans tabou.

 

lamorge

Cycy.
Abonné

Moi mon homme je l'ai surpris ce matin à verifier ma plaquette de pillule: A me voir manger du pain trempé dans du jaune d'oeufs au plat arrosé de ketchup, je crois qu'il me croit enceinte xD

mamzelzoï.
Abonné

Pour ma part, grooosse crise conjugale lorsquee mon conjoint m'a demandé pourquoi j'avais dépensé des sous... pas à cause de la somme mais parce qu'il, était furieux que je "contribue à enrichir ces charlatans"... Je me suis inscrite il y a une semaine mais cela faisait 3 mois que je l'envisageais, j'ai donc bien réfléchi à la question.

dur dur donc. Il a conclu en disant que nous n'étions décidément plus sur la même longueur d'onde... Il faut dire que je me suis fermée très vite dans la discussion. Il connaît la méthode car je lui en ai parlé cet été après avoir lu 3 livres des Drs Zermatti et Apfeldorfer.

Enfin, donc depuis on n'en parle plus et je souhaite réussir à aller mieux, pour moi d'abord, mais aussi pour qu'il comprenne enfin...

Lyphaé.
Abonné

Mon mari avait eu également la même réaction : tu te fais avoir par des charlatans ! Ça lui est vite passé. Aujourd'hui, il trouve cette méthode très logique même s'il bloque sur certains exercices (on a eu une grosse discute lorsque j'ai jeté une plaquette de chocolat à peine entamée, j'ai eu droit au "et ceux qui meurent de faim ?") et il a aussi du mal à accepter qu'on ait le droit de manger du chocolat (pour lui, on est drogués et les drogués n'ont plus droit à leur drogue, un point c'est tout).

Haut de page 
X