Partage autour de la journée du 14/05 - groupe Mon poids et moi -avec le Dr Zermati - 16052016

Votre coach
Votre coach

Bonjour,

Comme vous le savez, J.P. Zermati, notre expert nutritionniste, a animé le samedi 14 mai 2016 une journée thérapie.

Vous avez participé à cette journée? Venez partager ici vos impressions et vos avis. Votre opinion nous sera très utile pour rendre ces journées thérapies toujours plus efficaces et plus adaptées à vos besoins.

De plus, n'hésitez pas à échanger ici avec les autres participants et à discuter de votre expérience de la journée thérapie.

Bonne discussion!

Béatrice, coach

Commentaires

Bluebeth.
Ancien abonné

Bonjour !

Étant l'une des participantes de cette journée, je voulais simplement témoigner, apporter mon compte-rendu, mon point de vue ! C'est long. On va dire que ça rééquilibre avec toutes les journées thérapies qui n'ont jamais eu de compte rendus !!

Et bien voilà :

Nous avons parlé rugby, parquet, tétines, théâtre, enfants, geeks et tant d'autres choses.
Vous pensez que je plaisante ? Diantre non ! Cette journée à tout simplement été une excellente journée qui selon moi, a entièrement tenues ses "promesses". Bien sûr que nous avons parlé à 99% de tout ce qui était prévu sur le comportement alimentaire, mais il n'y a rien eu de scolaire, tout était simplement humain !


J'étais particulièrement angoissée à l'idée d'y participer (et si ça ne m'apportait rien, et si j'étais incapable de m'exprimer en public et du coup ne rien pouvoir en tirer etc ?) et c'est très rapidement que tous mes doutes se sont dissipés.

Nous étions sept. Un petit comité, l'idéal pour créer cette dynamique humaine où chacun a trouvé sa place rapidement (de ce que j'ai ressenti du moins) et pour éviter donc l'effet usine.

Dans le cabinet du Docteur, installés en rond, sur un patchwork de chaises plus ou moins confortables (pourquoi diable faut-il toujours que je tombe sur la moins confortable ?!! Vaste sujet) les silences des premières minutes ont très vite laissé place à ce qui allait animer toute la journée : exercices efficaces, conseils avisés, témoignages percutants, écoute attentive, toute une palette d'émotions, pas mal de rires, et bien d'autres silences.

Une fois débarrassés de de ce  qui semble être un inévitable démarrage administratif - une vie sans nourriture, ce n'est pas possible. Une vie sans dossiers administratifs qui se perdent et mettent de l'embarra, ça doit pas être possible non plus - le Docteur Zermati nous a tout naturellement mis dans le vif du sujet : position pleine conscience, et c'est parti pour une dizaine de minutes - épatantes pour ma part.

Moi qui me bats avec la PC depuis mes débuts sur Linecoaching (2013, par intermittence), j'ai tout de suite vu que la pratiquer sans mes bébés qui m'interrompent une centaine de fois dans un brouhaha pesant, c'est fabuleux. Entrer dans soi et en avoir conscience, en voilà un beau programme, et il allait durer 8h30 ! 
Jean-Philippe Zermati nous a alors invités à sa première métaphore : le tableau de bord de la voiture. Et oui, il nous emmenait pour un long voyage, il n'aurait pas fallu bafouer la sécurité, sauf que nous étions en très bonne compagnie !

Nous nous sommes ensuite un à un présentés brièvement, ou le contraire.
Il y a eu beaucoup d'attention et d'écoutes, de sourires et même de rires, c'est dire si l'ambiance était à la convivialité pour avoir de telles réactions saines en entendant parfois des histoires de vies sabotées parfois entièrement pour des "bons coups de fourchettes" et tout ce qui s'ensuit.


Je suis passée en dernier (coucou c'est moi !) j'ai détesté ma prestation, ça va de soi (dis poulette, ils sont passés où tes cours de communication en public où à la fin tu savais gérer un groupe entier, quand même ouais) mais voilà, une fois que c'est sorti, nous pouvons tous passer à la suite du programme :
Aborder faim et satiété.
Pour la faim, c'était pas bien dur, je crois qu'on l'avait tous LA DALLE. Surtout le Docteur d'ailleurs non ?!!!

Nous avons donc beaucoup discuté spontanément de tous les sujets qui nous venaient, nous intéressaient, s'axant plus spécifiquement sur la faim et la satiété donc (oui qu'on soit d'accord, les sujets annexes dont je parlais en introduction de mon message, c'était durant les pauses !)
Le but de M. Zermati : atteindre 13h30 - réveil collé à lui, même après s'être explosé au sol - l'heure du fatidique déjeuner partagé. 

En attendant, les langues se déliaient, les sourcils se fronçaient, les têtes se penchaient, les yeux cherchaient des idées au plafonds et aux fenêtres, les oreilles écoutaient, les stylos griffonnaient, les cerveaux enregistraient, régulièrement nous devions tous surveiller le tableau de bord (épaules raides, gorges serrées, acouphènes et sternums crispés ?) et pendant ce temps, les estomacs se creusaient à coups sûrs.

13h30, après avoir installé la "nappe de médecin" (je ne peux pas vous en dire plus, il faut participer à une journée thérapie avec Jean-Philippe Zermati pour voir une fois dans sa vie une telle nappe pour recevoir un buffet convivial, je n'irai plus chez un docteur sans y penser désormais #jeloveabsolu) c'est aux salades froides maison, à la charcut' du marché, barquette de tomates cerises, aux belles tranches de fromages, au saumon fumé de chez Fauchon (MERCI Sandra !) et aux desserts pâtissiers côtoyant une barquette d'ananas, nous étions fin prêts à découvrir religieusement notre point de satiété.

C'est dans un silence de monastère (n'est-ce pas un lieu idéal pour pratiquer la pleine conscience ?) que le repas s'installa entraînant un amusant jeu des chaises musicales. "Mais pourquoi un tel silence, vous pouvez parler en dégustant !" nous a peu ou prou demandé amusé le médecin. "Quand on débute en voiture, on parle rarement" a répondu si justement Catherine. Enfin, j'dis ça... J'ai pas l'permis mais j'allais pas le dire hein ?!!

Les points de satiété ont rapidement pointé le bout de leur petits nez. Du moins, de ce que Dr Zermati a pu sonder aux un et aux autres. Sûrs ou pas sûrs, nous dégustions et nous écoutions. Et dans l'ensemble, c'était bien bon. Aborder la satiété était pour bien sûr comprendre le ptit frère : le rassasiement.
Satiété + rassasiement, nous voilà comblés, le tout c'est de les trouver (et peut-être aussi de les aimer.)

Ce repas a été plein d'occasions : s'écouter dans un summum d'attention, découvrir la pause tranquille avant le dessert, partager un repas avec Jean-Philippe Zermati (la classe quand même) avoir vu cette nappe, déguster un produit Fauchon (ben oui c'est pas super commun chez les "gens communs"), balancer un froid abyssal quand tombe une réflexion sur les blondes, parler de tétines (je ne m'étalerais pas sur ce sujet pourtant fort intéressant), aborder le sujet "léger dépoussiérage de Linecoaching",  et puis jeter de la nourriture ET appréhender la gestion de la faim suivante en étant personnellement rassurée par M. le Docteur bienveillant qui sauve ta vie avec ses écrits, ses recherches et son sucre dans ton café.
Nous étions plusieurs à avoir, en écoutant ses conseils, pris conscience que le savoir vivre quand on reçoit des gens à manger, c'est aussi les prévenir de tout ce qui les attend au menu. Nous avons EN PLUS appris des règles de bienséance !

Cafés, pipis et maintenant, le sujet hardcore. Les bien nommées EME. Il était 15h, mine de rien, ça fait plus que 3h pour parler du sujet le plus ambivalent et complexe d'une rééducation du comportement alimentaire. Allait-on y arriver ?
Vu l'intensité du sujet, ben 3h en fait c'est pas peu.
Là, il a fallu faire comprendre toute la subtilité d'une sérénité, se marrer (tout en apprenant) avec l'image de la vague, chercher nos faiblesses parmi 4 cases (nous étions nombreux à avoir les 4 !), comprendre les priorités et s'écouter, encore s'écouter, ne jamais s'oublier (probablement comme nous n'aimerions jamais qu'on nous oublie...!)

Nous avons à plusieurs reprises pratiqué encore des exercices de pleine conscience.
Un moment donné, compte tenu du sujet allant vers l'évitement émotionnel et l'anesthésie émotionnel, une pression s'est installée. Auto mutilation, souffrances excessives ont été abordées certes du bout des doigts (c'est un sujet à part des EME) mais c'était suffisant pour que la pièce où nous étions depuis presque  8h nous semble à (presque) tous subitement très petite. Mais pas de panique, ce fût l'occasion formidable d'aborder la pleine conscience lors d'un moment de haute tension.

Vraiment bluffant.
Je me le (et vous) demande : comment un truc aussi chiant et raté devant son ordi (ou autre) peut-il être aussi salvateur en bonne condition ? C'est avec une incroyable surprise que je n'ai que pu constater la puissance de cet outil lors d'une grosse tension physique.
"C'est fou cette métaphore des barrières que l'on enlève et qui aident à aller mieux" a dit Leslie.
"Mais ce n'est pas du tout une métaphore, c'est vraiment ce qui se passe." a répondu Zermati.
Aaaaaaaah. Je ne suis pas bête hein ! Juste une éponge par instant avec des éponges dures et sèches dedans à d'autres instants.
Allez, on ouvre les fenêtres et on va faire craquer le parquet.
La pleine conscience, des kleenex et un cabinet de toilette, ça vous requinque un homme (voire une femme).

Et il nous restait à aborder la dernière partie : celle des p*tains de pensées de contrôle.
Dernière métaphore de ce voyage sécurisant qui se termina par l'instant geek : à mort les pop-ups !
Jean-Philippe Zermati toujours aussi à l'aise et dans son univers malgré les 8h et demi à orienter une poignée d'être-humains (la passion, c'est la vie !) nous a parlé des pensées de contrôle tels des pop-ups à fermer sans y penser. Depuis, je jubile à fermer à profusion tous ces machins inutiles qui jaillissent sans cesse.

Bon il est 18h quand même. Nous parlons des derniers petits points à aborder avant les au revoir.
18h15, après ce sympathique et chaleureux moment de vie, il nous fallait bien retourner chacun à la notre.
Mon ultime pause pipi m'a fait rater les au revoir à presque tous, c'est la seule chose que je regrette de cette journée !

Au revoir Docteur, au revoir Georges, et à nous deux ma nouvelle relation à la nourriture !
J'y disais samedi, que depuis que j'avance sur Linecoaching, je suis une mangeuse intuitive un jour sur trois. Il est certes bien tôt pour en tirer des conclusions, mais pour l'instant, je suis 100% intuitive depuis samedi !!

Vous l'aurez donc compris, cette journée à pour moi été une journée précieuse et très riche.
Je ne peux qu'apprécier son concept et le fait de nous être retrouvés en petit comité (je reste persuadée qu'à 15, la dynamique aurait été moins précieuse).
Et bien évidemment, chaleureusement je remercie le Docteur Zermati pour ce qu'il nous a apporté. Son approche des situations et sa prestance de personne ultra à l'aise fait un bien fou. Avec son calme apaisant, son humour quasi constant, sa bienveillance naturelle et ses anecdotes familiale, on se retrouve  avec plaisir à discuter et apprendre avec quelqu'un qui est tout le contraire d'un "gourou" de la nutrition.
Cette journée était saine, c'était du partage entre êtres-humains.

Si vous galérez avec l'aspect robot de Linecoaching, que vous souhaitez toucher de vos propres mains les sujets qui vous travaillent les tripes et la tête, je vous conseille vraiment de (mettre de côté puis) vous lancer !

Alors merci à Sandra, Lionel, Georges, Eric, Catherine et Marie (et puis bon à moi aussi hein !!!) de vous être livrés et d'avoir créé ce groupe d'un jour.

Merci aux organisateurs (tant pis pour les dossiers perdus !)

Et merci à Jean-Philippe Zermati de l'avoir animé et de m'avoir tant apporté.


A bientôt

Leslie

 

Titeraphy.
Abonné

Ahhhh Leslie un IMMENSE MERCI pour ton témoignage !! :D

Avec une amie justement on hésitait à s'inscrire à l'une de ces journée thérapie, ne sachant pas bien quel était son contenu et on desespérait de trouver un témoignage sur les forums pour une telle journée, on en parlait encore hier... et aujourd'hui ton témoignage arrive comme tombé du ciel ! (ou alors il n'y a pas de mystères haha).

Alors encore merci beaucoup d'avoir pris le temps précieux de retranscrire ici tout ce que tu as vécu là-bas, ça donne envie d'aller y faire un saut ! :D

Petite question : c'est le cabinet du 8è arrondissement celui du Dr Zermati? :)

 

Raph

Bluebeth.
Ancien abonné

Bonsoir Raph !

 

Et bien ça me fait vraiment très plaisir que ce retour t'apporte quelque chose ! 

Je t'avoue l'avoir aussi recherché ce témoignage, ne parvenant pas réellement à imaginer comment cela se composait. C'est pour ça que je me suis dit que j'aiderais peut-être une ou plusieurs personnes en le faisant, puis en l'écrivant, voyant sa taille, je me disais que personne n'oserait s'y plonger !!!

Donc ouf, ça aura servi j'en suis ravie !

 

Concernant le cabinet, oui c'est le sien dans le 8ème ! Il nous y a montré ses réserves de biscuits sucrés et salés car une participante ne parvenait pas à croire qu'un nutritionniste pouvait manger des Tuc, c'était bien drôle et touchant ! ;-)

 

 

Si jamais tu veux d'autres infos et que je suis en mesure de t'éclairer, je le ferai donc n'hésite pas !

 

Bonne soirée !

 

 

 

Leslie

Pilipote.
Ancien abonné

Merci pour ton témoignage. C'est vrai qu'il donne envie d'essayer. 

Pilipote 

Bluebeth.
Ancien abonné

Bonsoir Pilipote,

merci à toi de l'avoir lu !

C'était vraiment chouette comme journée, j'espère qu'elles le sont toutes ! ;-)

 

Au plaisir !

 

Leslie

izabelle
Animatrice forum

Merci Leslie, super témoignage, tellement vivant !

on a l'impression d'y être

la pratique y'a que ça de vrai, et c'est vrai que le faire dans ce cadre c'est super

merci encore pour ce compte-rendu

Bluebeth.
Ancien abonné

Merci Izabelle pour ton retour, je suis touchée que mon texte t'ait parlé !

 

Oh oui la pratique ya que ça de vrai, et rien de tel qu'un tel cadre pour être (re)mis sur les rails ! 

Demain, ça fera une semaine que je suis en version ultra sereine avec la nourriture : je ne mange que quand j'ai faim, (presque) plus peur de la faim, je sors des repas légère tant physiquement que moralement, pas de compulsions et des eme gérées versions "surfin' USA", merci la journée thérapie et Linecoaching ! 

Cela me donne le sentiment que l'une des solutions se trouve dans un déclic, ou un gros déclic parmi plusieurs. Et je crois que le déclic de cette journée pour moi à été d'être à ce point réconfortée personnellement sur mes points les plus délicats. 

 

On verra bien ce que me dira la suite. Mais je suis sereine !

citronnelle.
Abonné
Super de lire ton témoignage écrit avec humour et sensibilité. Merci!
Bluebeth.
Ancien abonné

Merci à toi Citronnelle d'avoir pris le temps de le lire et d'y apporter un retour positif ! Cela me touche beaucoup ! :-)

 

 

 

FRED73
Marraine

Je l'ai lu aussi. C'est très vivant et très intéressant !

Bluebeth.
Ancien abonné

Merci ! ;-)

Courage Patience.
Abonné

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de partager cette expérience, c'est très enrichissant.
Et bonne continuation à toi Leslie !

Bluebeth.
Ancien abonné

Merci à toi d'avoir pris le temps de la lire Courage Patience.

Grand Dieu, quel pseudo !!! yes C'est sûr qu'il en faut et pas qu'un peu quand on veut aller vraiment mieux ! wink

Bonne continuation à toi aussi !

Haut de page 
X