photos et compulsions - le 11/02/2012

Anonyme

Bonjour,

dès que je me vois en photo, j'ai une EME. Je sias que je ne supporte pas de me voir en photo (qui plus ets sous mon plus mauvais jour !) et du coup, je me sens moche etc...

Je ne sais pas trop comment faire pour sortir de cette impasse. Je sais bien que nous ne sommes pas qu'une enveloppe corporelle mais c'est parfois difficile.

Commentaires

Nanna.
Abonné

Sujet très interressant, je suis n'avré de ne pas avoir de réponse. Moi j'ai remarqué la meme chose j'ai horreur de me voir dans un miroir après une EMC.

celisaone.
Abonné

Une photo ne montre que ce que l'on veut bien montrer. Un peu de maquillage, un bon cadrage et l'on devient sublime ! Moi je ne me reconnais pas sur certaines photos, je me dis "c'est qui cette grosses dame, là ? Ben c'est moi ! " J'efface tout de suite la photo et je n'y pense plus. Sur d'autres, des portrait en général, je trouve que j'ai de beaux yeux, un joli sourire, alors ça va. wink

black-kam.
Abonné

Il y a un outil pour cela qui s'appelle "je travaille sur les sources de stress liées à mon poids".

Dedans il y a différentes activités stressantes dont se prendre en photo, manger en public, essayer des habits dans un magazin...

 

Pour ma part c'est le magazin qui m'effrayait. Surtout que la nana de la cabine d'à côté disait :

"Non mais leur 36 c'est du 36 de gros boudin quoi ! Namour, tu vas me chercher le 34, il est trop ammmmple ce jean".

 

On respire.... Image refuge.... + "quoi que se soit, je peux le vivre". Ouf, je suis déjà plus zen.

 

En espérant que cela t'aide !

Chatoyante.
Abonné

Moi aussi, les photos, c'est pénible!!!

Plus que le miroir. Bien plus...

Ça ou les vitrines... Parfois, quand je marche sur la rue, je croise mon reflet dans une vitrine et chaque fois je sursaute, j'arrive pas à croire que c'est bien moi. Je pense que je me vois différemment dans ma tête...

sagattine.
Abonné

Ha la la les photos.... C'est vrai que c'est dur, parce qu'en fait dans la vie de tous les jours je ne suis pas gênée par mon poids, alors voir mon reflet dans un miroir ou me voir en photo c'est toujours un choc!

La seule solution que j'ai trouvée jusqu'ici : les photos de pros!!! Je fais de la danse, et l'année dernière deux photographes sont venus pour le spectacle de fin d'année. Et bien sur leurs photos je me trouve, pour une fois, jolie et à mon avantage! Bon, je n'ai qu'une dizaine de photos biens pour je ne sais combien qui me dépriment, mais c'est déjà un début...!

Dorothée.
Abonné

Bonjour,

J'allais suggérer ça aussi, aller chez un photographe!

J'y pense personellement. De là à franchir le pas...

D'ailleurs dans mes rêves les fous j'irais faire des photos, nue...

Se trouver belle avec du capiton et des bourrelets. Parce que perso, j'espère bien à terme en perdre mais je ne serai jamais mince, alors se trouver belle maintenant avec les 20kgs officiels en trop et les 10kgs que je voudrais perdre.

Et en plus je ne m'épilerai pas les dessous de bras, ni le frifri en actrice porno! Poils et capitons! (c'est le titre d'un webzine sympa!)

...

Euh, je délire mais le coup de la photo nue... j'sais pas vous en pensez-quoi?

sagattine.
Abonné

Dorothée, si ça peut t'aider à te sentir mieux....vas-y!

Personnellement, les photos de pros m'ont montrées que c'était un vrai métier : savoir saisir une expression, choisir une lumière qui va mettre la personne en valeur,...rien à voir avec les photos qu'on peut prendre en vacances, en soirée. Si avoir une belle photo de toi avec les kilos que tu penses en trop peut t'aider à t'accepter, alors fonce!

black-kam.
Abonné

J'ai franchit le cap... Mais en sous vêtement ! (Me mettre nue, je suis trop pudique et je n'aimerai pas tellement en fait...).

Pareil, ça me fait une dizaine de photos, ou je me trouve jolie !

 

Depuis cette série, j'ai perdu du poids (notamment au niveau du ventre) mais je regarde ces photos avec bienveillance et me dit que j'ai vraiment raison d'essayer de me réconcilier avec mon corps.

 

Mais allez y, au moins une fois, ça vous fera de beau souvenir !

Dorothée.
Abonné

Oui, nue ou en sous-vêtement c'est pareil, l'idée est la même!

Je disais ça sur le ton de la plaisanterie mais je vais y réfléchir.

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Bonjour à toutes et à tous!

La confrontation à sa propre image est bien souvent une épreuve douloureuse, surtout dans notre société qui valorise tant l’utraminceur !

Bien des personnes en surpoids refusent de se laisser photographier ou filmer, ou alors, comme par hasard, sont floues sur la photo. Ce que ressentent ces personnes, c’est de la honte.  

Cette honte est un sentiment des plus corrosifs : elle ronge notre estime de soi, on se sent impardonnable, humilié, horrible, mauvais, sans valeur, inférieur, sale, indigne, on se dégoûte, on voudrait disparaître, ne plus exister. Et bien entendu, la honte est pourvoyeuse d’EME. La honte d’être gros fait manger tant et plus !

Quelle injustice !

Comme vous le savez, être gros n’est pas une affaire de volonté, et nombreux sont ceux qui, même forts des hanches, sont actifs et volontaires dans bien des domaines de la vie. Ils ont des motifs légitimes de fierté, mais leur honte les corrode et annule cette fierté de soi.

Mais le monde est tel qu’il est et faire des pétitions ne le changera pas. Alors que faire ? Je préconise de ne plus se cacher honteusement, mais au contraire, de s’affirmer tel que l’on est, de faire son coming-out.

Masquer sa honte revient à la mettre en scène. Les autres lisent votre honte dans votre comportement, et automatiquement, vous la restituent : ils vous font honte.

Les personnes qui cherchent à dissimuler leur corps attirent immanquablement l’œil des autres sur ce qu’elles espèrent cacher. Les vêtements noirs et informes, le paréo sur la plage, évoquent le handicap, le surpoids et l’obésité.

 

Comment en sortir ? Il convient de s’accepter tel(le) que l’on est dans le moment présent. Dans ce moment-là, mon aspect est ainsi, mon corps est ainsi. J’accepte ce corps qui est le mien, qui me permet d’être là, vivant(e) en peine conscience. J'accepte que les autres me voient, et qu'ils pensent ce qu'ils pensent. Bien sûr, je vais évoluer, et mon corps aussi, et mon corps actuel est mon départ, pas mon arrivée.

Le body-scan, qui nous centre sur nos ressentis corporels internes, et non pas sur notre aspect, est une pièce essentielle pour faire ce travail d’acceptation.

 De plus, dans le programme LineCoaching, nous avons mis des outils pour vos aider à faire votre coming-out, afin que vos interlocuteurs lisent en vous de la confiance en soi, et non de la honte, ainsi que des outils vous aidant à restaurer votre estime de soi.

Anonyme

Bonsoir merci à tous pour vos réponses et à vous cher Docteur A.

Il est vrai que le regard des autres est très important chez moi et surtout ma mère (qui soit sit en passant m'a mis la tête dans les régimes!).

Vous m'avez donnez de bonnes idées. Le pire pour moi, c'est quand je me sens "moche" , je m'habille mal, je ne me coiffe pas, je fais la tête. Ce qui n'arrange pas les choses!

Je vais essayer de me mettre en valeur malgré ces kilos en plus.

En ce qui concerne les photos, je tire mon chapeau à celles qui ont réussi à poser devant un photographe ! C'est quasimment impossible pour moi !

calico.
Abonné

Parfois j'aimerais que les yeux de mon amour puissent me prendre en photo quand il pose ses yeux sur moi. Je m'y vois beeeeeelle et irrésistible. Mais des yeux-caméra, ça n'existepas, ça n'existe pas, lalalère. Alors je me fais ma photo mentale à moi des étoiles dans ses yeux pour me les rappeler plus tard. 

dreamscometrue.
Abonné

Merci, oui MERCI! 

Votre message m'a donné tant d"espoirs alors que je suis entrain de traverser un de ces moments de honte dont vous parlez. Il m'a d'ailleurs declenche une belle EME et crise, qui meme si elle est moin grande que d'habitude m'a mise dans une rage folle..

Mais le fait de lire vos mots, votre douceur et surtout cette phrase : "Bien sûr, je vais évoluer, et mon corps aussi, et mon corps actuel est mon départ, pas mon arrivée."

Cela m'a donne le boost qui me manquait. Oui car je crois que je suis restee butée au fait que les choses changent, je ressens des emotions nouvelles, je vois pleins de changements qui s'operent dans ma tête, mais mon corps lui ne bouge pas ou tres peu.....et dans mon cerveau s'est cree la conclusion suivante "tu es entrain de changer interieurement mais tu es condamné a garder cet aspect exterieur".

Or ce que vous avez ecrit me delivre petit a petit de cela et surtout me redonne l'espoir que j'avais perdu.

MERCI VRAIMENT DU FOND DU COEUR POUR CELA <3

Haut de page 
X