Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Psy... qui s'y colle?

Linecoaching au quotidien Mon vécu du programme
29 juin 2014 à 11h

Voilà, moi j'ai mis près de deux ans à passer à l'acte du rendez-vous chez le psy (bon j'avais déjà fait une psychanalyse avant et une psychothérapie comportementale et cognitive ainsi qu'une thérapie de couple et une thérapie systémique.) Non non je ne suis pas folle hi hi!!

Je viens de trouver une super psy et je me suis dit que ça serait sympa que l'on partage nos expériences psy pour voir.

Qu'en pensez-vous? Car moi, je pense que qui dit kilos dit problèmes psy derrière aussi!!

Donc je commence: celle-ci est bienveillante, travaille sur l'hypnose, la psychologie positive, la PNL (je ne connais pas du tout) et la psychologie systémique.

Elle a posé le cadre pour une bienveillance respective, qu'elle cheminerai à mon rythme et que toute séance doit-être annulée 48h avant (inconscient qui ne veut pas affronter le gros morceau, oblige!!). 54 euros la séance (remboursé environ 8 euros par la mutuelle puisqu'elle est praticienne, il paraît que maintenant ça se fait). Une fois tous les 15 jours, plus si besoin, moins au bout d'un moment. Il faudra entre 10 et 15 séances voir plus.

J'ai hâte de commencer dans 15 jours.

Voir le dernier message

17 commentaires

C'est absolument génial ces témoignages de vie, merci à vous de nous avoir donné un peu de vous.

comme je l'ai écrit sur un autre fil, je me rends compte de la chance que j'ai eu de faire plusieurs rencontres avec des psy  sinon je pense que LC, avec toutes ses qualités, ne me réussirait pas aussi bien,  enfin jusqu'à présent  parce que je sais qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours etc...
Pour la PNL (Programmation Neuro Linguistique) je l'ai découverte en faisant un séminaire Antoine de la Garanderie à l'époque où j'essayais de comprendre pourquoi mon fils bien qu'intelligent et même un peu plus n'arrivait pas à apprendre à lire. Donc ça fait longtemps, mais je me souviens que la PNL était très utilisée outre-Atlantique même dans les techniques de vente., par contre visuel, auditif c'est une découverte d'A. de la Garanderie et j'ai découvert que je suis auditive avec de bonnes capacités visuelles, de même que je suis droitière de la main mais gauchère du pied et de l'oeil. wink

Je suis rassurée de voir que les coachs conseillent à certaines personnes de consulter, car à lire certains billets cela me paraît  plus que judicieux.

Je ne me  sens pas à-même de donner des conseils mais je me dis qu'il y a peut-être à apprendre des expériences des autres.

Alors concernant l'es psy, pour ma part j'en ai vu une pendant quelques années. Une psychologue psychanalyste, assez classique, avec qui j'ai beaucoup analysé mon enfance, ma relation avec ma mère, mon père..etc.. Elle était bien, en tout cas je me sentais à l'aise avec, et je crois que c'est le plus important. Quelque soit la méthode qu'il utilise, un bon psy me semble être quelqu'un avec qui on se sent bien, sans tabous, sans gêne. Après bien sur certains ont des approches qui nous correspondent plus ou moins. La PNL, j'ai une amie qui l'utilisait beaucoup. Je me rappelle aussi de cette histoire de visuel ou auditif...pour ma part j'avais conclu que j'étais une visuelle. Lmlavie, tiens nous au courant de ton expérience ça m'intéresse! Petit chat, je comprends très bien ta déception! 6 mois sur linecoaching ça me paraît assez court pour en conclure que tu ne maigriras pas avec la méthode. Le site est tellement dense! Pour ma part mes troubles alimentaires et les kilos en trop sont très ancrés, donc je me prépare à les perdre lentement, et j'aurais sûrement des moments d'impatience et de découragements comme toi. Bien sur je comprends que tu aies envie d'avoir déjà perdu tout ça, moi aussi j'aimerais que ça aille vite! On a tous et toutes des hauts et des bas, des gros moments de doutes, de désespoir, mais j'ai confiance en la méthode pour nous faire avancer...chacun a son rythme! Moi j'ai vu une psy pendant 3 ans. Cela m'a permis de guérir doucement ma dépression, mais pas mes problèmes alimentaires, auxquels je m'attaque maintenant. Je pense que tu devrais tenter une psychothérapie, et ce avant ta prochaine "plongée" effectivement. En plus, de voir quelqu'un régulièrement, ça aide à s'accrocher je trouve.

bon ben moi quand j'ai repris LC en novembre après avoir relu le blog de Caro, je me suis dit que j'allais mettre toutes les chances de mon côté et aller voir une psychologue du GROS..qui m'a elle même orientée vers une dietéticienne du GROS. Au début l'alllais voir les deux mais ça faisait assez cher pour mon porte-monnaie...donc j'ai chois de continuer avec la dietéticienne qui a fait des études de psychologies aussi , qui à mon avis est plus psychologue que la psychologue,  ne m'a jamais pesé, jamais conseillé de manger ci ou ça, et qui m'a énormément aidé à aller voir la partie immergée de l'iceberg...( la partie apparente étant le surpoids selon elle).

bref pour moi un complément indispensable à LC...

 

Bonjour.

Il y a dix jours.......un premier rdv avec un psy comportementaliste.......ça fait un bien fou !  Je n'ai pas honte de parler à ce médecin.....mieux se connaître pour mieux gérer ses émotions......c'est important ! smileywink

 

 

Petit chat, Ho que je comprend ta tristesse, ta déception!!! Et pourtant j'ai envie de te dire : persiste !!! Ça fait 15 mois que je suis ici et j'ai repris tous les kgs que j'avais perdu avec un régime proteiné. Et pourtant j'ai compris ici que j'étais une mangeuse émotionnelle ; je mangeais quand j'étais triste,en colère, seule, en société!! Et ça j'en veux plus, je veux manger quand j'ai faim et en conscience!! J'ai mis de la rpc et de la marche à pied dans ma vie et je commence souvent ma journée sans prendre de petit dej, car eme la veille. J'ai appelé les coaches au secours une bonne paire de fois, car je bloquais. Je refais le programme et c'est dingue comme certaines explications l'étaient passées à côté ( car trop de truc à apprendre!) J'ai compris ici sur LC que je dois le respecter chaque jour, que je dois être ma meilleure amie et que je dois accepter qu'on est tous différents cad que j'accepte que moi j'aurais toujours un corps grassouillet et non musclé comme ma famille!!! J'en suis plus heureuse, exemple aujourd'hui j'ai mis un haut décolleté, sans manche et moulant ... Et j'étais fière !!! Bon ça c'est mon histoire la tienne est différente ... C'était juste pour te remotiver. Prend rdv avec une coach, si le cœur t'en dit! Tendresse

C'est bien les règles sont bien établies. 
Je ne connais pas du tout la PNL , tu nous expliqueras ?

Bonne route pour ta première séance

Bonjour,

J'ai moi aussi débuté une psychothérapie ce qui est très interessant pour le moment je trouve. Mais cela n'est pas remboursée snif snif

Sur le conseil insistant de Linecoaching, j'aurais dû commencer une psychothérapie. 

Je ne l'ai pas encore fait. J'ai un nom, je n'ai qu'à appeler... Mais j'ai déjà énormément de choses à faire (trop sans doute) et je n'arrive pas investir dans une psychothérapie qui va me coûter un saladier pour un résultat hypothétique. J'hésite. Je ne sais pas à quoi ça peut me servir.

J'ai coupé les ponts avec ma famille toxique. Je n'ai pas de mec, que des amis. Pas de profiteurs autour de moi, pas de manipulateurs non plus. On ne peut pas dire que je sois mal entourée. Et pourtant, j'ai une immense sensation de vide. Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait.  Je cherche un job, 300 postulations, sans succès. Je ne manque pas trop d'argent. Je me suis engouffrée dans des études chères et difficiles. Je vais les mener à terme. Je ne sais pas dans quel état... 

J'arrive au bout de ma période de 6 mois. Le résultat est : sans aucun effet. Pas un gramme de plus ou de moins. Mais 300E de moins dans mon porte-monnaie, au moins. J'aurais aimé un petit résultat, mais non. Rien. Pas bougé.  

J'ai rempli des carnets, des comptes-rendus, j'ai fait de la RPC, un peu, beaucoup, plus du tout. J'ai vraiment essayé de suivre des conseils. Ca ne marche pas. J'ai jeté du chocolat, je bois du lait à la cuillère pour mieux savourer ce plaisir. J'essaie de manger moins, quitte à prendre une collation plus tardivement. J'ai arrêté la TV en mangeant. J'essaie d'attendre d'avoir faim pour manger.

Mais...

...je ne maigris pas si je ne m'affame pas. 

Je sens quand il me manque 10 calories. Je compense de suite. Ca m'empêche de m'endormir. Je me tourne dans mon lit, me retourne jusqu'au moment où je fais face à ce qui ne va  pas: "A l'évidence, ma chérie, vous avez faim." J'en rage, j'en peste. Je m'énerve de ne pas pouvoir dormir. Je me demande s'il faut que je prenne des somnifères ou quoi d'autre ? 

Des tranquillisants ? 

Mon médecin qui était amoureux de moi ne voudra pas que je prenne des tranquillisants, des somnifères. Il a raison. Mais si le psy n'est pas une solution non plus. (J'en ai vu 3 dans ma vie, vraiment pas utiles.) Que faire ? 

Demain, j'appelle une dame qui fait de la spygyrie. Je me rappelle qu'il y a 10-15 ans, elle m'avait permis de perdre 3 kg. Pour moi, c'est extraordinaire. Miraculeux. Elle devrait agir contre la dépression aussi. 

Je crierais au succès si je n'avais perdu ne serait-ce que 2 kilos avec LC ! 

Mais rien. Le miracle n'a pas eu lieu.

Comprenez-vous ma déception ?
 

 

 

[quote=Petit Chat]

Sur le conseil insistant de Linecoaching, j'aurais dû commencer une psychothérapie. 

Je ne l'ai pas encore fait. J'ai un nom, je n'ai qu'à appeler... Mais j'ai déjà énormément de choses à faire (trop sans doute) et je n'arrive pas investir dans une psychothérapie qui va me coûter un saladier pour un résultat hypothétique. J'hésite. Je ne sais pas à quoi ça peut me servir.

J'ai coupé les ponts avec ma famille toxique. Je n'ai pas de mec, que des amis. Pas de profiteurs autour de moi, pas de manipulateurs non plus. On ne peut pas dire que je sois mal entourée. Et pourtant, j'ai une immense sensation de vide. Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait.  Je cherche un job, 300 postulations, sans succès. Je ne manque pas trop d'argent. Je me suis engouffrée dans des études chères et difficiles. Je vais les mener à terme. Je ne sais pas dans quel état... 

J'arrive au bout de ma période de 6 mois. Le résultat est : sans aucun effet. Pas un gramme de plus ou de moins. Mais 300E de moins dans mon porte-monnaie, au moins. J'aurais aimé un petit résultat, mais non. Rien. Pas bougé.  

J'ai rempli des carnets, des comptes-rendus, j'ai fait de la RPC, un peu, beaucoup, plus du tout. J'ai vraiment essayé de suivre des conseils. Ca ne marche pas. J'ai jeté du chocolat, je bois du lait à la cuillère pour mieux savourer ce plaisir. J'essaie de manger moins, quitte à prendre une collation plus tardivement. J'ai arrêté la TV en mangeant. J'essaie d'attendre d'avoir faim pour manger.

Mais...

...je ne maigris pas si je ne m'affame pas. 

Je sens quand il me manque 10 calories. Je compense de suite. Ca m'empêche de m'endormir. Je me tourne dans mon lit, me retourne jusqu'au moment où je fais face à ce qui ne va  pas: "A l'évidence, ma chérie, vous avez faim." J'en rage, j'en peste. Je m'énerve de ne pas pouvoir dormir. Je me demande s'il faut que je prenne des somnifères ou quoi d'autre ? 

Des tranquillisants ? 

Mon médecin qui était amoureux de moi ne voudra pas que je prenne des tranquillisants, des somnifères. Il a raison. Mais si le psy n'est pas une solution non plus. (J'en ai vu 3 dans ma vie, vraiment pas utiles.) Que faire ? 

Demain, j'appelle une dame qui fait de la spygyrie. Je me rappelle qu'il y a 10-15 ans, elle m'avait permis de perdre 3 kg. Pour moi, c'est extraordinaire. Miraculeux. Elle devrait agir contre la dépression aussi. 

Je crierais au succès si je n'avais perdu ne serait-ce que 2 kilos avec LC ! 

Mais rien. Le miracle n'a pas eu lieu.

Comprenez-vous ma déception ?
 

 

 

[/quote]

 

 

il y a quand même des trucs à voir avec une psy non?

quand on a trop de choses à faire pour ne pas avoir le temps de s'occuper de soi, c'est un signe...

ta façon de décrire ton entourage m'interpelle, je pense que ta famille a laissé des traces, et que le profiteur précedement là aussi...

ce sentiment de vide que tu décris, si tu n'as pas réussi à le comprendre seule, peut être qu'une aide extérieure te sera utile?

ta description de ton parcours LC, très perfectionniste, on dirait moi il y a 6 mois...

et ce besoin de compenser, cette sensation qu'il faut que tu t'affames pour maigrir, si avec ça tu fais pas des eme....

 

va voir un psychologue du GROS, il-elle t'aidera à comprendre comment tu fonctionnes avec ton alimentation...

X