Rebond de poids / +2.5 kgs en 3 jours - 07052013

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Bonjour chers docteurs et Linecoachés,

Je me permets de lancer ce sujet parce que je suis assez perturbée par ce qui vient de m'arriver

J'avais pas mal maigri ces derniers temps et je sentais que je passais un nouveau palier. Et puis, boum ! + 2 kgs sur la balance qu'il y a 3 jours.

Je fais mon auto critique en reconnaissant que ces derniers temps, les pesées devenaient assez obsessionnelles. J'étais très enthousiaste de voir que j'atteignais un poids jamais atteint auparavant.

Ce que je ne comprends pas c'est que je n'ai pas eu l'impression d'avoir mangé tellement plus que d'habitude la veille. J'ai encore du mal avec les emes, j'en fais régulièrement le soir, mais elles sont moins fortes et moins volumineuses qu'avant, et surtout, j'arrive à les réguler en attendant le retour de la faim.

Je vais avoir mes régles aussi bientôt, donc, j'accepte de pouvoir prendre un kilo avant, c'est normal et ca m'arrive toujours. Mais là, j'ai quand même du mal à digérer la pillule et j'ai l'impression de faire un bond en arrière dans mon amaigrissement.

J'aimerais savoir s'il est possible d'attribuer une cause psychologique à la prise de poids ? j'ai été pas mal stressée la semaine dernière avec notamment, des tensions professionnelles et certains collègues m'ont carrément "gonflée". Je me dis aussi qu'il y a peut etre une partie de moi qui trouve que la perte de poids était peut etre un peu trop stressante et trop rapide, et que ce n'est pas pour ça que je vais mieux dans ma tête. J'étais vraiment crispée sur un objectif.

Je vais peut etre passer pour une folle mais est ce que c'est possible que notre inconscient agisse sur notre corps et que le mien en ai eu marre ? une façon de dire : stop, maintenant ça suffit, tu te calmes ! (et tu retournes sur LC par la même occasion).

En attendant, je suis assez intriguée par ce phénomène de reprise de poids et assez triste aussi. Je me demande si ces kilos vont partir vite comme ils sont venus. Ils avaient peut être été perdus trop vite aussi...

Je commence à apprivoiser une nouvelle image de moi, un nouveau corps, je me rends compte du changement, par exemple j'ai changé de taille de pantalon et de soutien gorge, je suis devenue plus mince que certaines copines, etc.

C'est assez destabilisant, j'ai l'impression de faire de nouvelles découvertes, je ne saurai pas dire si c'est agréable ou simplement nouveau (ça ne me plait pas trop que des copines se comparent à moi). Globalement, c'est quand même un "confort de vie", je me sens plus à l'aise dans les magasins, avec les autres, plus "légitime" d'une ceraine mainière, je suis aussi suivie par un psy et ça m'aide beaucoup. Mais je dois aussi dire qu'il y a des remarques de mes proches qui me saoulent assez vite aussi "oh, tu es toute fine" ou "si tu maigri encore, tu vas devenir maigre". A savoir que le contraire ne me plait pas non plus... !

Bref, je m'étends, désolée, c'est pas facile, ca coule pas de source tous ces changements de prise ou de perte de poids...

Merci à tous et bon "pont" si vous le faites.

Rose

Commentaires

Troispommes.
Abonné
Bonjour rose, en lisant ton post plusieurs choses m'interpellent. Tu as pris 2 kgs 500 et cela te gêne c'est normal, d'autant plus que tu vas avoir tes règles, on est toujours plus gonflée à ces moment là, plus sensible. Je pense que le stress n'arrange pas les choses . Imagines toi dans 10 ans, quand tu sauras gérer tes Eme, tes émotions, et que tu seras dans un poids régulé et qui te convient, honnêtement tu crois que tu te rappèleras des 2kgs 500 que tu as pris en trois jours. Attention je ne dis pas que tu vas mettre 10 ans pour y arriver. Je veux juste te dire que ce n'est pas grave, que des facteurs font que notre poids évolue dans un sens ou dans un autre. Plus tu vas te mettre la pression, et plus ton poids va varier. De plus il vaut mieux perdre doucement et régulièrement , on les reprend moins vite. (ça c'est mon ressenti par rapport à mon expérience). Quand tu dis "je vais peut être passer pour une folle", je trouve ce terme très péjoratif et dur. Qu'est ce que tu entends par folle'? Ce n'est pas parceque tu es stressée ( c'est mon ressenti) que tu es folle. La folie est une maladie mentale, des gens en souffrent. Je sais que c'est dans le langage courant et moi aussi ça m'arrive de l 'utiliser, c'est humain sur le coup d'une émotion. J'essaie de modifier ce langage. Quand tu dis je commence à apprivoiser ce corps, j'ai changé de taille de pantalon et de soutien gorge, c'est super positif. Tes efforts ont payés et t'ont permis de mieux te sentir dans ton corps. C'est super important. Je suis devenue plus mince que certaines copines. Question : vous faites un concours? Ce programme tu le fais pour toi non? Tu t'en fiches des autres. Les réflexions tu en auras toujours. Elles peuvent être blessantes, énervantes, tu peux les écouter, les entendre y réfléchir. "pourquoi on me dit ça, c'est de la jalousie, on essaie de me faire prendre conscience de quelque chose?" Tu te sens mieux dans les magasins ça aussi c'est positif, tu vas acheter des vêtements qui te conviennent et dans lesquels tu te sentiras bien. Tu te sens plus légitime, par rapport à qui à quoi, je ne comprend pas. Ne te prend pas la tête par rapport à ton poids, ça ne sert à rien, mets plutôt cette énergie pour réguler tes émotions. Je sais c'est plus facile à dire qu'à faire. Bon we à toi.
pleinedespoir.
Abonné

Hello Rose,

Ne te sens pas désolée, parfois ça nosu tire les larmes ces histoires de kilos! et je peux comprendre que  reprendre deux kg c'est pas drôle mais  il me semble que  tu as déjà changé de taille, ce qui est déjà un grand pas non?

enlightenedPeut-être que ton corps a besoin d'une petite pause dans la descente... et de prendre son temps.. le rythme du corps n'est pas celui du coeur et de l'âme....pour te dire, 10 ans après avoir fait  weight watchers j'ai repris 10 kg dans une période où j'avais besoin de me protèger et j'ai eu du mal à accepter cela mais c'est seulement quand je l'ai accepté que j'ai pu commencer à reperdre....

Tu vas y arriver tu verras

Bravo pour ce que tu as accompli!

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Bonjour et merci pour vos messages,

 

merci Troispommes pour me conseiller de relativiser. Ton conseil de me projeter dans 10 ans m'aide beaucoup ! effectivement, qu'est ce que j'en aurais à faire de cet épisode dans 10 ans ? une goutte d'eau dans l'océan.

C'est marrant, je me suis moi_même fait la reflexion que "folle" était un mot trop dur quand je l'ai écrit, et pourtant j'en avais pas d'autres... pas l'habitude encore.

Par rapport à la légitimité, c'est surtout la question de ressentir qu'avant je me servais de mon poids comme d'une protection pour me marginaliser quand j'étais au milieu des autres. Le syndrome "cours de sport" où j'étais la dernière choisie parce que j'étais mauvaise et que je me disais que j'allais de toute façon être mauvaise à cause de mon poids. Ou les insultes du style "la grosse", etc. qui m'ont beaucoup marquée. Du coup, en étant plus mince, je me sens peut etre plus acceptée par les autres... Héritage des années collège. Même si en écrivant ça aujourd'hui, je me rends compte que ce shéma de pensée est obsolète et pas adulte, qu'un adulte doit être capable de s'accepter sans l'aval des autres et d'accepter les autres pour ce qu'ils sont, au delà des apparences.

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Pleine d'espoir, je comprends ce que tu veux dire quand tu dis que tu as d'abord du reconnaitre que tes kilos pris représentaient une protection pour pouvoir ensuite évoluer.

Un jour, un psy m'a dit qu'un symptome était une chose qui avait du sens, donc une utilité. A partir du moment ou on reconnait l'utilité d'une prise de poids, on peut ensuite dire : ça m'a aidée, ca m'a protégée pendant un temps, mais maintenant je n'en ai plus besoin, je peux trouver d'autres solutions.

Troispommes.
Abonné
Tu sais rose, je ne suis pas sûre que le fait que tu sois plus mince fait que tu es plus acceptée par les autres. Je dirais que comme tu as perdu du poids tu es mieux dans tes baskets, tu es plus souriante peut être, plus avenante, et les gens autour de toi ont plus envie de te parler. Tu n'es pas qu'un physique. Je me souviens d'une fille au collège qui avait un physique ingrat, et des rondeurs. Eh bien elle était pleine de vie, spontanée, souriante, et avec beaucoup de repartie. Certe en début d'année certain se moquait d'elle, mais je peux te dire que rapidement elle était invitée à toute les soirées. Plus jeune j'étais d'une timidité maladive, un jour j'en ai eu assez. J'ai fait du théâtre. Tu peux pas savoir comme cela m'a fait du bien. On travaillait beaucoup sur la respiration, la relaxation. J'ai été dans différents groupes, avec différents profs. Il y avait une chose commune à ces groupes, on ne se jugeait pas. le but était de se faire plaisir. Je rencontrais des personnes d'univers différent. Régulièrement on se faisait des dîners pour enrichir le groupe et mieux se connaître. Cela m'a permis de reprendre un peu confiance en moi. Bonne soirée à toi. Phrase du jour, on est pas responsable de la tête que l'on a, mais on est responsable de la tête que l'on fait.
clementine77.old.
Abonné

Rose Petit-Bueurre

 

Je comprends ta détresse face à ces kilos pris en si peu de temps. J'imagine que ça donne une impression de perdre le contrôle, alors que lorsqu'on perd du poids, on a la sensation de "dominer" sa vie, son corps.

Ne te fais pas de mourrons, ces 2.5kg, ce sont des chiffres. Tu n'as pas changé en 3 jours ! 

Je connais aussi cette sensation de perdre pied face à la balance, ou à la glace quand mon bourrelet et mon arrière train prennent du volume. Puis je me dis que je suis aimée comme je suis, que la beauté n'est pas une question de poids, et que être reconnu par les autres uniquement parce qu'on est mince, c'est triste.

Tu vaux plus que ton poids, nous valons tous plus que notre poids.

Bon courage !

poneyville92.
Abonné

Hello Rose-PetitBeurre,

(j'adore ton pseuso et ton avatar au passage)

As-tu regardé du côté de la rétention d'eau ? C'est une idée comme ça en passant. J'ai une copine qui en fait et qui peut prendre 5 kilos dans une semaine comme ça, puis les reperdre.(C'est assez pénible pour les fringues).

Sinon, comme les autres, je te dirais d'être cool avec toi-même et de regarder les progrès accomplis plutôt que ces vilains 2.5 kilos. (après je suis d'accord, plus facile à dire qu'à faire).

Les variations de poids ne sont hélas pas rares pour les femmes, c'est bien pour cela qu'il ne faut pas croiser sa balance trop souvent.

Bravo pour ton chemin accompli !

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Merci les filles pour vos messages encourageants,

Poneyville, j'ai effectivement pensé à la rétention d'eau... j'ai tendance à en faire un peu surtout en été, d'ailleurs, je pense que j'acheterai des gellules pour ça en pharmacie...

je pense surtout que c'est un mix entre les regles, la perte de poids trop rapide et le stress. Mais j'aimerais savoir si le psychologique peut jouer sur la perte de poids, la bloquer, faire prendre du poids... de la meme manière qu'on peut avoir des problèmes de peau quand on est stressé par exemple. Bref, est ce que ca peut etre psychosomatique dans une certaine mesure ?

poneyville92.
Abonné

[quote=Rose-PetitBeurre]

Mais j'aimerais savoir si le psychologique peut jouer sur la perte de poids, la bloquer, faire prendre du poids... de la meme manière qu'on peut avoir des problèmes de peau quand on est stressé par exemple. Bref, est ce que ca peut etre psychosomatique dans une certaine mesure ?

[/quote]

Bah là, je ne sais pas mais le corps humain a tellement de mystères et de possibilités que ça ne me surprendrait pas outre mesure (je pense aux grossesses nerveuses, aux déni de grossesses où même les médecins ne voient rien venir et effectivement aux maladies déclenchées ou favorisées par le psychisme - zona par ex-). Donc la psychologie humaine est quand même puissante.

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

 

Bonjour Rose-Petit-Beurre,

Ah, le poids qui n’en finit pas de monter et descendre ! Mais c’est ainsi que fait le poids. La plupart des personnes ne s’en rendent pas compte, tout simplement parce qu’elles ne passent pas leur temps sur la balance.

Les règles, manger un peu plus ou un peu moins de tel ou tel nutriment, mais aussi l’exercice physique (qui peut faire prendre un ou deux kilos durant 24 heures, par gonflement des muscles dû à l’acide lactique), mais encore, la température extérieure, tout cela peut agir sur le stockage d’eau.

Et bien évidemment le stress. Le stress peut augmenter le stockage des graisses et de l’eau, mais seulement d’une façon marginale, la plupart du temps. Quoique chez certaines personnes, le stress semble empêcher de maigrir de façon nette, à alimentation égale. Les hormones du stress (cortisol, mais aussi vasopressine et adrénaline) sont en cause.

Mais surtout, le stress, ce sont des EME où on peut manger plus sans s’en apercevoir. On augmenter les portions sans en avoir vraiment conscience.

Dans le stress, il y a le « stresseur poids » : s’inquiéter de son poids conduit à un état de stress permanent. Quand vouloir maigrir à tout prix fait grossir, tel est le paradoxe !

Ou quand on a peur de maigrir, ce qui est en fait assez fréquent : on change, les autres ne nous perçoivent plus de la même façon, il va falloir faire ce qu’on s’était promis de faire, on est au pied du mur.

Suivez les excellents conseils de troispommes et pleinedespoir : pas de course à la minceur. Prenez le temps de vivre et d’intégrer votre changement, sans précipitation. Examinez éventuellement ce qui vous angoisse dans ce changement, ce qui vous stresse. Et revenez sur ce forum opour aborder ces sujets.

Bonne route ! Et rappelez-vous : chi va piano va sano.

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Bonsoir à tous, merci pour  les réponses. Merci Docteur Apfeldorfer de m'avoir répondu.

Miracle ! non, je n'ai pas reperdu 2 kgs en une journée, mais j'ai réussi à ne pas me peser.

Je ne sais pas pourquoi cette acceleration, cette obssession de la perte de poids ces derniers temps... il y avait aussi quelque chose d'ennivrant... et je me dis aussi : c'est une chose que j'arrivais à maitriser ou plutot que j'avais l'impression de maitriser au milieu de plein de choses que je ne maitrise pas en ce moment (en attente de réponses professionnelles dont vont dépendre beaucoup de choses, etc.)

J'ai eu envie de me peser ce soir en rentrant. Parce que oui, ces derniers temps, j'avais même commencé à me peser le soir, une chose que je ne faisais jamais... !!!

"stresseur poids" je l'avais complètement oublié celui-là...

Pour le moment, je continue de me sentir un peu "gonflée", j'ai effectivement mes regles depuis hier, je suis assez angoissée pour différentes démarches administratives que je dois effectuer ce week-end qui ne va pas etre reposant...

Bref, un cumul...

je me dis "laisse glisser, laisse passer... dans quelques temps, ça ira mieux". C'est une période de tempête mais comme on dit, après la pluie, le beau temps. C'est la vie, quoi.

Je me dis aussi que je suis parfois trop dure avec mon pauvre corps qui n'a rien demandé... et aussi "mon corps a sa vie propre. Lui aussi, il a le droit d'avoir ses hauts et ses bas. Il a le droit d'être écouté". Ca va devenir mon mantra du moment.

Quand à la perte de poids global, ce que ca change concrètement, ça me donne envie de lancer un post à ce sujetenlightened

Des bises et un bon week end à tous.

Haut de page 
X