Respiration Pleine Conscience, votre pratique ? - 03112012

Sylvie75.
Abonné

Bonjour,

Je ne vous refais pas la théorie, nous la connaissons toutes et tous ici.

C'est votre pratique sur le long terme qui m'intéresse.

Là, je suis en relatif début de parcours (1 mois d'ancienneté). J'ai donc dépassé la semaine de RPC 2X10 minutes par jour, et comme j'ai cru comprendre que c'était essentiel, je la continue sous forme d'outil. En réalité, je devrais dire "J'essaie de la continuer au même rythme", parce que ce n'est pas évident.

Je parviens quoiqu'il arrive à la faire 1 fois par jour, et moins facilement 2. J'ai observé que, s'il m'est à peu près possible (sans aller jusqu'à naturel) de pratiquer la RPC quand je me sens bien, dès que j'ai faim, ou un souci de santé, ou un petit pois psychologique sous mon matelas, psychologique lui aussi, je commence par essayer de me débarrasser concrètement du petit pois (manger, médicament, discussion avec mon chéri), plutôt que de commencer la RPC pour observer, avec atttention et bienveillance, mon matelas et ce petit pois.

Or, je suppose que quand je serai plus grande, je pratiquerai la RPC quelle que soit mon climat psychologique.

Et vous ? Où en êtes-vous dans votre pratique régulière de la RPC, indépendamment de tout le reste ?

Commentaires

mims68.
Abonné

Eh oui, touchons du doigt la zone sensible :

En ce qui concerne le long terme, justement, parlons-en, je crois que la motivation et surtout l'excitation des 1ers jours laisse place chez moi à un retour au point zéro, enfin presque :(

Je remplis mes carnets, je suis motivée mais la RPC est très difficile à mettre en place, c'est un état avec lequel je ne me sens pas encore trop à l'aisewink

C'est pas une contrainte mais presque car je n'arrive pas à l'intégrer de façon régulière dans la vie de tous les jours: quand j'y pense j'en fais une mais je suis souvent disponible, seule et au calme (donc c rare) mais dans les moments + durs, je n'y pense pas systématiquement et je ne prend pas le temps de la faire, le naturel prend le dessus ....

Sinon, je me suis mis aussi à la lecture de livre de méditation et me suis enregistré des leçons de méditations, j'espère que cela m'aidera...

viviette.
Abonné

Bonjour,

J'en suis au même point que vous. Faire la RPC 1xjour, j'y arrive, parfois 2x mais c'est plus rare.Je pense qu'il faut se caler des moments de  la journée où nous sommes seules et disponibles mais ce n'est pas évident. Le matin, c'est bon, mais le soir je suis prise dans la vie familiale et quotidienne et je fais l'impasse et même pas volontairement (quoique?).

Pour l'instant, je vais continuer. Mon objectif, faire 2 rpc de 10mn. Je suppose que cela ne viendra pas tout de suite; mais je veux croire que lorsque j'aurai assimiler cette étape, je serai même d'appliquer cette technique pour détecter , les EME,la faim etc. Faire les 3 respirations avant de manger, c'est plus facile à intégrer, et un bon début, encore faut-il y penser.

Déjà 3 mois de LC, et encore du chemin à faire.

Bonne continuation.

Viviette

apolline.
Abonné

J'ai commençé la rpc hier et finalement en lisant possibilité de "marche méditative" j'ai casé cet exercice pendant les balades du toutou (4 sorties avec moi chaque jour)et je fais double coup ce sont aussi mes 20 minutes de marche parcours santé;en fait le sport pour l'instant j'ai du mal donc je marche 4 fois par jour...mon chien a repris du galon lol il est devenu coach...

viviette.
Abonné

Bonjour Appoline,

Bon, c'est vrai, lorsque que l'on sort notre toutou, il y a la marcha en pleine conscience que l'on fait (ou pas) mais il m'arrive souvent d'y recourir car dans mon coin, tout est montée ou descente. Alors, tout naturellement, je fais la marche en pleine concscience, pour délier les pieds du talon à la pointe, dans le moment présent. Mais pas vraiment d'EME quand on se balade dans la nature.

La rpc incluse sans le quotidien, en plus du reste est sans doute nécessaire à la suite du programme. J'essaie de m'y astreindre mais ce n'est pas évidznt.

Bon courage

Viviette

Ederl.
Ancien abonné

Il y a un beau livre sur la pleine conscience c'est : " L'éveil des sens " de Jon Kabat-Zinn

Pour ma part je pratique la pleine conscience un peu irrégulièrement encore mais j'en vois sa force, qui ne touche pas que à l'alimentation, je peux arriver à un bien être qui est nouveau pour moi.

Une chose que j'ai déjà lu sur un post et qui m'arrive avec cette pratique, cela peut me faire pleurer, cela faisait longtemps que je ne pleurais plus et là ça monte tout seul, incontrôlable et à la fois libérateur.

Je trouve ça tellement agréable quand on a passé (enfin pour ma part) la phase " ennuyeuse", je n'imaginais pas à quel point c'était profond et à quel point je ne m'ennuie pas avec moi même !!!

lorraine
Marraine

Bonjour Ederl et tout le monde,

Oui, je confirme le livre "l'éveil des sens" de Jon Kabat Zinn est magnifique....

Il y a aussi et je conseillerais  de commencer par celui là :"au coeur de la tourmente : la pleine conscience"  du même auteur C'est celui là qui m'a "lancée" dans les séances formelles de rpc Magnifique. JKZ est un grand Monsieur c'est lui apparemment qui à ramener la méditation en Occident , notamment dans les hopitaux

Et puis plus facile à lire "méditer pour ne pas déprimer" un collectif avec JKZ aussi...+ un CD audio que j'aime beaucoup  C'est le premier que j'ai lu.

Ederl tu écris : Je trouve ça tellement agréable quand on a passé (enfin pour ma part) la phase " ennuyeuse", je n'imaginais pas à quel point c'était profond et à quel point je ne m'ennuie pas avec moi même !!!

Je te rejoins totalement. Depuis 10 mois j'en fais quotidiennement.

 

Bonne journée

Lorraine

capuccino
Marraine

La Pleine conscience depuis mon inscription fait partie de mon quotidien par séances de 2 fois 10 mn ou une seule séance de 10 mn. Mais c'est aussi la dégustation en Pleine conscience, c'est aussi les 3 espaces de respiration quand je pars dans tous les sens (au boulot par exemple quand débordée de travail, je voudrais courir partout à la fois), c'est la pleine conscience appliquée aux sensations de faim quand je suis un peu perdue à ce niveau-là.

Aujourd'hui, je me rends compte que la PC désamorce bien des situations de stress, de colère, d'ennui...Ma vie est vraiment autre et je ne me souviens plus à quand remonte ma dernière EME. Des EME j'en ai encore mais si minimes que les gérer ne me pose plus de problème, elles font parties intégrantes de ma vie et ne laissent plus de trace ou de cicatrice.

Aujourd'hui, je sais que je dois "mon salut" à la pratique régulière de la RPC. 

Isana.
Abonné

Bonjour à toutes :-),

Toute comme certaines d'entre vous, j'ai beaucoup de mal à caser 2 séances de 10 minutes de RPC de façon journalière.  Et étrangement, alors qu'au début, je n'y arrivais que lorsque j'étais calme, c'est tout le contraire aujourd'hui : j'arrive plus facilement (façon de parler a-hum ;-)) à caser une séance lorsque j'ai un souci émotionnel.  J'en suis surprise moi-même.  C'est comme un tout nouveau réflexe.

Mon ex-mari me contrarie ?  Je m'arrête de faire ce que je fais et je vais respirer 10 minutes dans un coin.

Ma fille me fait des crises et je ne sais plus comment m'y prendre pour nous calmer ?  On s'allonge sur mon lit à 2 et on écoute un exercice de la Grenouille.

Mon Homme joue à me titiller et finit par arriver à toucher mes limites ?  Je lui dis que j'ai besoin de me recentrer et je marche quelques minutes en pleine conscience ou je m'isole pour me centrer sur ma respiration.

Mais du coup, je ne pratiquais plus la RPC que lorsque ça n'allait pas, et la régularité s'est tout doucement estompée :-P.  J'essaie donc à présent de la réintroduire progressivement dans mes journées, quand j'y pense, quand ça va, même si ce n'est que 3 ou 5 minutes par ci, par là, en testant les différentes palettes comme, tout récemment, les étirements en pleine conscience, la marche, etc.  Ca aide à s'ancrer dans le moment présent, à se reconnecter à soi-même.

En tout cas, je reste convaincue que, pour moi, la clé du programme se trouve là :-).

Je pense qu'il faut être patientes avec nous-mêmes car pour celles d'entre nous qui n'ont jamais fait de yoga, de relaxation ou de méditation et/ou qui ont tendance à courir dans tous les sens (ce qui était mon cas), cela reste une pratique difficile à initier et à inscrire dans le quotidien de façon durable.  Allons-y en douceur, grapillons une minute à gauche, une minute à droite, et je suis certaine que dans quelques mois, on s'étonnera de la place que nous lui aurons donné à cette Pleine Conscience ;-).

Bonne respiration et bonne conscience à toutes mdr ;-).

Ariciane.
Abonné

Quel beau fil de discussion, merci Sylvie.

Voilà trois fois que je me mets comme objectif de faire de la pleine conscience tous les jours et après trois jours, je me rends compte que j'oublie. Alors, j'abandonne le défi. Et pourtant, je ne manque pas de temps. Donc, je suis nulle part avec ma pratique de la RPC.

Comme d'autres, je suis en train dans la phase descendante après une phase de découverte euphorique de LC.

Cela fait du bien de lire que si l'on passe la phase ennuyeuse, il y a des découvertes à faire.

J'en viens à me dire qu'il me faut me discipliner pour faire les exercices dont je sais qu'ils porteront des fruits. C'est comme le sport, je n'en fait pas. Et pourtant, je sais que cela me permet de me libérer de tensions que je gère avec la nourriture. 

 

 

Kahlia.
Abonné

Hello tout le monde,

Quel plaisir de lire votre vécu avec la Pleine Conscience. Je viens chercher un peu de réconfort ici parce que justement ça fait près de 2 semaines que je suis censée commencer la RPC et que je n'arrive pas à la caser dans mon emploi du temps. J'ai écouté la première séance de 3 minutes vite fait au boulot mais je repousse toujours le concret. Je voudrais une situation optimale où j'ai le temps etc mais quand je rentre chez moi je suis crevée et je n'ai plus le courage.

Pourtant, je sais que c'est LA solution puisque depuis le week-end dernier, je refais régulièrement de petites EME alors que jusque là je m'en sortais plutôt bien. Et je n'arrête pas de me dire, "commence tes exercices de RPC, sinon ça n'ira jamais". Je suis déçue de moi-même, je sais que je ne devrais pas parce que c'est ça qui provoque sans doute mes EME. Je viens donc puiser un peu de votre énergie et motivation pour me dire que c'est paaas graaave et que hop tout va s'arranger.

Ce week-end, c'est RPC!!!

Bonne journée à tous/toutes!

maligne.
Abonné

Je suis comme toi: quand tout va bien, le frigo va bien. Mais des soucis professionnels m'ont fait chavirer dans la cuisine. Parfois ils me réveillent la nuit, et me font passer devant le frigo. Je résiste mais pas toujours. Parfois,un médicament me permet de passer l'étape frigo. Mais je sais que je ne dois pas en abuser, au risque de changer de drogue-sérénité. Je n'ai pas de réponse ua problèe, pour l'instant...mais j'observe le phénomène.

Haut de page 
X